google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Solidaires près de chez soi.

http://www.ritimo.org/article619.html

   J'ai jeté un oeil vite fait sur ce site et je suis super contente de voir à quel point le sujet a été approfondi, relativement aux injustices dont les plus faibles, sont victimes et aux dérives qui nous mettent tous aujourd'hui et à l'avenir, pour nos enfants, en danger. RIEN A RAJOUTER SUR CE PLAN......

    Mais il y a un point qui n'a pas été abordé, et je comprends bien que c'est à moi de m'y coller, qui consiste à décortiquer, les raisons profondes, qui justifient le fait qu'aux yeux de certains, le mot SOLIDARITE, soit un mot banni......

    Il est important d'étudier celà, parce que c'est précisement parmi ces gens que se trouvent les raisons pour lesquelles le Front National, fait ses choux gras.

   Je précise pour information que Marine le Pen séduit son électorat, en les confortant dans le fait que les dangers viennent de l'extérieur, et que l'immigration ne saurait être autre chose qu'un danger, ce qui est est scandaleusement faux ! Puisque quelqu'un qui est en détresse, une fois secouru, est aussi quelqu'un qui consomme, qui vit, qui rit, qui pleure, et qui, s'il pose véritablement un problème, si on le perçoit uniquement comme un rival sur le marché du travail, n'en reste pas moins, une source indeniable, de richesse à venir pour le pays qui l'accueille.

  Mais quand le journal "The Times" lui déroule le tapis rouge, elle est infiniment moins regardante sur la nécessité d'enfiler la robe du soir.... Et trouve que de fréquenter "les élites" qu'elle méprise d'habitude, n'est apres tout pas si mal que celà.

   Je tiens aussi à préciser que le mot "élites", dans ma bouche, n'est pas la même chose que ceux et celles qu'elle considère comme tels.

   J'entends par "élite" moi, les gens moralement fréquenttables, qui ne sont pas obligatoirement du même bord que moi, soit dit en passant, et qui ne sont pas necessairement au pouvoir, quelque soit le pays concerné.

 Et pour en revenir aux raisons profondes qui justifie aussi helas le fait que le mot "solidarité" soit banni dans l'esprit de certains, je voudrai vous faire partager une chanson dont je suis l'inspiratrice, de Bertrand Belin. Qui s'appelle "Hypernuit".

 Cette chanson décrit  le contexte psychologique et la terrible douleur et ses conséquences, dans l'esprit d'un homme qui a vu les siens et sa maison, massacrés et la maison brûlée....

   Il faut comprendre que ceux qui sont dans la rebellion sont à l'origine quelquefois des gens terribelement blessés au plus profond de leur être à cause des guerres.

 Aujourd'hui Boko Aram ou le Djihad, "surfent" sur ces blessures du passé, pour enrôler leurs soldats alors qu'ils ne sont eux, absolument plus porteurs ou victimes de ces douleurs là, et que la seule et unique raison, qui les motive, ne consiste qu'à parvenir au pouvoir par l'argent de la drogue et du pétrole, quelque soit le prix humain à payer.

 Mais dans les pays occidentaux, nous avons nous, énormement de choses, à apprendre, du sentiment de Solidarité.

 Puisque être solidaire, implique de porter attention à son prochain. Et qu'il n'est pas obligatoire, comme c'est mon cas, de verser de l'argent pour l'être effectivement.

 Bien sûr c'est préférable de donner. Si l'on peut. Mais si l'on ne peut pas, on peut faire circuler les petitions, faire des vidéos, créer une chaine youtube, ou bien dailymotion, sur vous et précisement votre démarche. Ouvrir un blog, et défendre vos idées et argumenter votre façon de voir les choses.

 Etre solidaire, c'est en fait, il me semble, le meilleurs moyen d'augmenter l'estime que chacun peut avoir de lui même puisque c'est faire la démonstration, que vous êtes conscient (te) du fait de faire partie de l'Humanité toute entière, et reconnaitre que si c'était vous, qui étiez dans le caca, vous seriez bien content que l'on vienne vous soutenir et vous aider.