google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Adoption, parrainage, adoption, parrrainage, adoption, parrainage.

 Mon titre peut surprendre et je peux l'admettre.

 Mais je m'en explique.

 Dans un cas comme dans l'autre il s'agit de "veiller sur", ou disons "être bien intentionné(es) envers.

 Entre adoption et parrainage  se trouve un véritable pannel d'intention et de désirs, qu'il serait bien illusoire de vouloir déposer ici en quelques heures.

  Je précise que j'ai déja beaucoup travaillé le sujet comme le savent ceux et celles qui me suivent. Selon mes dires la reflexion a du mûrir, et les projets de lois ainsi que les concertations notamment relativement à l'UNICEF sur lesquels je compte beaucoup, ont du progresser, et je m'en réjouis.

  Mais pour l'heure, je dois vous déposer un témoignage. Celui d'une maman, qui a saisi l'opportunité sur le reseau LINKED, de rendre hommage à celle qui a autorisé par son abandon, l'adoption de l'enfant qui a été et est le sien.

 Pour moi c'est une des plus belles choses que j'ai pu lire sur les femmes, pendant cette semaine.

Journée de la femme et d'une femme en particulier Il y a 16 ans, une femme m'a fait le plus des cadeaux sans le savoir : elle m'a confié son enfant...On pense souvent aux enfants adoptés, à leurs parents adoptifs mais aujourd'hui je veux rendre hommage à cette femme inconnue qui, le 8 mars 1999, a fait de moi une femme heureuse de pouvoir partager son amour avec cet enfant qu'elle a elle-même porté...A toutes les femmes et à elle en particulier : excellente journée .

 Mardi 15 septembre 2015.

   Il est possible qu'aux yeux de certains, tenir de tels propos, sur le parrainage puisse sembler déplacé....  Si tel est le cas, c'est que je ne fais que dire tout haut ce que certains ou certaines pensent tout bas.

   Oui, être parrain ou marraine d'un enfant, que ce soit ici, en France, sous l'égide de la religion catholique, ou pas, que ce soit, lors d'un baptême civil, ou pas, que ce soit, sous le contrôle d'une association, comme celles qui le proposent le plus souvent à présent, ou pas, il s'agit d'adopter une attitude bienveillante vis à vis d'un enfant.

  Et c'est à ce titre, que la relation "parrain enfant" est effectivement très proche de l'instinct paternel ou maternel.

 J'avais proposé moi, que l'on mette sur pied, un baptême civil, pour les parents qui en seraient demandeur pour leur enfant.

 On m'a fait remarquer au sujet de ces actes "civils" (il s'agissait du mariage en l'occurence) qu'en somme "je cite" c'était ce que faisait le prêtre !

 Certes, loin de moi le fait, de vouloir retirer l'ostie de la bouche d'un prêtre, à défaut de lui retirer le pain de la bouche....
 

   Mais c'est juste oublier, une notion absolument fondamentale qui réside dans le fait que la liberté de culte est un des points les plus importasn de notre République, et qu'à ce titre,  ceux qui ne sont pas catholiques ont eux aussi, le droit, comme n'importe qui d'autre, d'être baptisés, et d'avoir un parrain et une marraine.

   Pour ceux qui se demandent "à quoi ça sert", et bien certains parents sont assez subtiles pour savoir qu'il arrive que les relations entre parents et enfants soent difficiles, et que sous cet angle, il arrrive que les parrains et marraines soient un lien qui ne soit pas négligeable.

   Aujourd'hui au moment où je vous parle le moment, est venu, peut être, pour certains, de se poser la question, pour peu que les réfugiés en question soient arrivés à l'endroit qu'ils sont sensés occuper.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.