google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

"Ne plus porter la kippa".

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/agression-d-un-enseignant-juif-a-marseille/agression-antisemite-a-marseille-ne-plus-porter-la-kippa-un-conseil-qui-fait-debat_1265539.html

   Ce conseil a été donné à Marseille, suite à l'agression extrêmement grave, qu'a subi un professeur, en se rendant à son travail. Il a été identifié comme juif, par le fait qu'il portait la kippa.

   La position de CRIF,  elle est à l'encontre de cette recommandation, qui tend à revendiquer au contraire, le fait de la porter, pour ne pas céder à cette forme de chantage.

  Pour être franche, c'est une recommandation à laquelle moi, j'avais pensé, mais que je n'avais pas osé poser, de peur qu'elle soit interprétée comme blessante.

  Certes, la liberté de culte, est une des liberté fondamentales, de notre pays.

  Mais ce qu'il me semble necessaire de pointer, c'est entre autre, le fait, que certaines femmes, se font elles, agresser, parce qu'elles portent le voile.

   Le voile intégral, chez nous, ici, en France, est interdit, dans le lieux publics.

   Il l'est parce que c'est une atteinte profonde, à la dignité humaine, mais aussi, pour de vulgaires raisons de sécurité.

   Dans les années cinquante, j'ai parfaitement en mémoire le fait, que certaines femmes, portaient facilement un foulard, ou un voile sur la tête. Comme le portent encore les religieuses.

   Est ce qu'on trouvait ça choquant ? Non, certainement pas, il ne viendrait à personne, l'idée de reprocher à une religieuse de porter le voile en public.

  Ce que je trouverai interressant, moi, serait que chaque juif, qui porte la kippa,  se demande véritablement ce que représente ce signe distinctif.... Est ce qu'il éprouve le besoin de la porter, quand il est dans une assemblée, composée uniquement de ses semblables ?

  Est ce qu'il éprouve le besoin de le porter, plutôt quand il est un parfait inconnu, dans la rue, ou dans une assemblée quelconque ?

  Est ce qu'il  (ou elle, même si le couvre chef n'entre pas en ligne de compte),  a bien conscience, que le culte qu'il ou elle pratique, lui a été imposé, des sa naissance ?

  Est ce qu'il ou elle, n'a jamais envisagé,  que peut être, la liberté de culte, serait la moindre des choses, à l'intérieur de leur communauté, et donc, est ce que si leur désir, était d'épouser un culte, qui serait autre, leur communauté l'accepterait, ou pas ?

  Je précise que mon intention, n'a pas pour objectif de blesser, mais juste de "remettre l'Eglise au milieu du village",  et insister sur le fait, qu'un culte, devrait, en principe, n'avoir pour principal objectif, que d'appuyer une croyance.....

  Ors, une croyance,  par définition c'est une affaire intime,  et donc, qui n'a pas necessairement besoin, d'être exposée, en un lieu public.....

   Moi, je suis de culture judéo chrétienne, j'ai été baptisée,  je ne porte aucun signe ostentatoire, qui indique ma religion, et ça ne m'empêche ni de croire, ni d'aller à la messe, ou de mettre en pratique mes convictions, qui se trouvent en parfaite adéquation, avec la position de l'Eglise d'aujourd'hui, representée, par le pape François.....

  Moi, je pense qu'il faut remettre chaque juif devant ses responsabilités, et les laisser décider eux même de la posture qu'il adoptent et surtout, SANS LES CULPABILISER.

  Et si je puis me permettre une note d'humour, là, encore, j'en suis dsolée, si je chque, mais il se trouve qu'hier aprss midi, un moment de recreation, je regardais le film "CARTOUCHE" de Philippe de Broca.

  Et je regardais le moine, joué par Jacques Balutin.

  A la suite de cette agression, que je trouve extrêmement grave, je me demandais pour quelle raison, les juifs, portent la kippa, alors que les moines, eux, jadis, portaient la tonsure....

  Oui, je sais, mon questionnement peut sembler bizarre, mais... Si quelqu'un, peut éclairer le phare que je suis sensée être, je lirai ça, avec grand plaisir.

 Un commentaire à l'instant, sur google, je cite :

 Toutes les contraintes qu'on s'impose pour accentuer nos différences d'opinions et de croyance...si je devais me coller un post it sur le corps à chaque fois que j'avais  une opinion ou une certitude je ressemblerai au gars de cetelem.
 
 Mon commentaire, "rien à redire".
 
 Par définition, les croyances, les valeurs, ce sont des choses interieures, qui n'ont pas necessité première, en tout cas, à être affichées à l'exterieur, excepté en cas de prosélitisme.
 
 Pour suivre les commentaires, sur google, c'est ici :