google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

URBANISME, AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE.

  • Brigitte Macron s'engage dans la protection de l'enfance.

    Je copie colle, l'article en question, dans le JDD.

    INDISCRET - Brigitte Macron a reçu les auteures d'une récente tribune dans le JDD réclamant d’ériger le sujet de la protection de l’enfance en grande cause nationale. Un délégué interministériel devrait être désigné mardi.

    La journaliste Françoise Laborde et la vice-présidente du Conseil national de la protection de l’enfance, Michèle Créoff, auteures d’une récente tribune dans le JDDréclamant d’ériger le sujet de la protection de l’enfance en grande cause nationale, ont été reçues par Brigitte Macron. Début novembre, 15 juges pour enfants ont à leur tour exigé un "plan d’urgence". Message entendu à l’Élysée. Un délégué interministériel devrait être désigné mardi. Parmi les candidats auditionnés, un magistrat spécialisé et une personnalité qualifiée issue de la protection de l’enfance tiennent la corde.

    Lire aussi notre tribune - Françoise Laborde et Michèle Créoff s'engagent contre la maltraitance familiale

    Brigitte Macron s'était déjà mobilisée sur des sujets comme la prise en charge des personnes autistes ou le harcèlement scolaire. La première dame avait prévenu dès l'été 2017 qu'elle s'engagerait contre toutes "les exclusions", "notamment ce qui touche au handicap, à l’éducation et à la maladie".

    Deux enfants meurent chaque semaine sous les corps 

    Le 21 octobre dans le JDD, des personnalités de tous horizons avaient signé une pétition adressée au président de la République et assortie de propositions pour faire de la protection de l'enfance une "grande cause nationale". Les signataires rappellent qu'en France, "chaque semaine, deux enfants meurent sous les coups et les tortures" et "73.000 cas de violences sur mineurs sont identifiés par les forces de police chaque année, soit 200 par jour". En France, poursuit le texte, "7.000 viols de mineurs sont officiellement recensés chaque année, soit presque 20 par jour" et "la moitié des victimes de viols et d'agressions sexuelles ont moins de 12 ans. Seulement 2% des cas donnent lieu à une condamnation".

      Outre Michèle Créoff et François Laborde, comptaient parmi les premiers signataires des représentants d'associationS (j'imagine qu'il ne doit pas y a voir qu'une seule association, representée)d'aide à l'enfance ou de lutte contre l'inceste, mais aussi les philosophes Sylviane Agacinski ou Élisabeth Badinter, les animateurs Nagui et Flavie Flament, l'humoriste Florence Foresti, les acteurs Bruno Solo ou Anny Duperey, ou encore le footballeur Adil Rami.

       Bon, le souci réside dans le fait que c'est aussi d'argent dont il est question, puisque par definition, la Justice étant le parent pauvre, du budget de l'état, pour ne pas dire la ciinquième roue du carrosse macronnien, comme à l'époque de Sarkozy, décider que ça devienne grande cause nationale, devra bien s'accompagner,  d'autre choses que de belles paroles.

       Et qu'on ne vienne pas nous dire, alors, que "justement, les  taxes sur l'essence".....

       Vous la sentez bien venir, la diversion, là, vous la sentez bien venir ?

       Et si ça n'était que la diversion. je les entends  deja, tenter de culpabiliser les gilets jaunes, pour les faire passer pour les méchants, qui ne veulent pas casquer, pour finncer les programms qui sont sensés voir le jour, autour de l'aide à l'enfance.

     Comment vous dire ?

       Un enfant, qui vit dans une famille, ou l'inquietude est quasiment constante, pour cause de précarité sociale, est d'autant plus susceptible, de se trouver en danger, alors, "on ne nous la fait pas", à nous, certainement pas !

    Lire la suite

  • Benoit Hamon, en Côte d’Or, « il est pas là pour amuser la route ».

    Merci, pour ce reportage, dont le moins que l’on puisse dire, est qu’il n’est pas « consensuel » au sens avantageux, sur la visite de notre candidat aux européennes.

    Si je devais trouver une métaphore, et chacun sait, comme j’y vais fort, sur les métaphore, surtout, « quand c’est d’or », dont il est question, je dirai, qu’en Côte d’Or, on porte le gilet, jaune d’or, « à l’intérieur ».

    Cet article, au contraire, dépeint une situation, telle qu’elle est, et rien de plus.

    Les arbres de la forêt, sont aussi dénudés que le social en cette région, qu’on peut considérer, comme emblématique du social, n’importe où, dans les campagnes ou en banlieue, alors que Benoît Hamon, n’hésite pas à faire ce parallèle, que je cautionne entièrement.

    Au sujet de la forêt, sujet qui me parle plus qu’à d’autres, j’avais rédigé une formule, qui expliquait, que les bois et les forêts étaient des zones de non droit, comme le sont les caves, dans certaines cités.

    Pour ce qui concerne les pompiers, j’y pense, très souvent, et notamment, face au fait que certaines populations, aujourd’hui, non seulement ne sont plus attirées par la profession, alors que pourtant, je ne crois pas que le sentiment de solidarité, soit en perte de vitesse, contrairement, à ce qu’on voudrait nous laisser croire.

    Non, les faits sont là….On observe les pompiers, comme n’importe quel autre uniforme, de la part de certains, je veux dire, et Dieu soit loué, c’est bien loin d’être général, avec le mépris, que la notion d’uniforme génère.

    Sur ce point, c’est de sociologie, dont il est question, et pas de politique, à proprement parler.

    On trouve légitime, d’appeler les pompiers, pour tout et n’importe quoi….

    Alors, pourquoi, frapper, avec une batte de bas ball, la main de celui ou celle qui demain, peut être, vous sauvera la vie, ou sauvera votre maison des flammes ?

    Je sais, je suis parfaitement consciente du fait, que ceux qui s’en prennent aux pompiers, dans les banlieues, ne sont qu’une minorité, Qui sont les mêmes, soit dit en passant qui justifient, qu’on soit obligés d’installer des vigiles, aux portes des SAMUS, dans les hôpitaux, puisque les urgentistes, en sont là, eux aussi….

    Oui, j’ai bien dit, « batte de base ball », et ça n’est pas anodin…

    Qui n’a pas été choqué, ces derniers jours, et encore, aujourd’hui, d’observer que par le réchauffement climatique, et les incendies de forêt dont les derniers, en Californie ont fait le tour de la planète, dont une photo aérienne (je ne sais pas si vous l’avez vue), qui montre, un moutonnement, entièrement noir, qui obscurcit et aveugle, la perception des choses, au ras du sol, où les incendies, ont ravagé toute forme de vie….. Et acculant, les pompiers, à un sentiment, de relative impuissance….

    « Des murs de feu », c’est ce qu’on entendait, de toute part.

    Et tout ça, dans une ville qui s’appelle « Paradise »….

    Comme on dit vulgairement, « ça ne s’invente pas ».

    La gestion des forêts, est peut être un des aspects politiques, les plus fondamentaux, aujourd’hui, si l’on observe les paysages, sous l’angle du rechaussement climatique.

    On ne peut prétendre, dans le discours, œuvrer pour la biodiversité, et parallèlement, ne parler d’elle, que sous l’angle de la rentabilité.

    Ça ne signifie pas, qu’elle ne puisse être rentable, il faut veiller simplement, à ce que la notion de rentabilité, ne soit pas l’angle, qui soit considéré comme prioritaire, ce qui est différent.

    Alors, pour en revenir à la politique, puisque tout est politique, qu’est ce que Benoît Hamon, et générationS apporte de plus….. ?

    Il remplace les poignées de main, que d’autres font « pour la photo », par les seuls choses qui importent, de l’attention, beaucoup d’attention, mais surtout, DES IDÉES….

    En somme, rien d’extraordinaire, juste, L’ESSENTIEL .

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/210095189889396/

    Lire la suite

  • Pesticides dont le glyphosate , pisse un coup, pour voir ?

    https://drive.google.com/file/d/1riXSD_XE_1AypXPuXuBXcR0oUXO0uqKJ/view?fbclid=IwAR3y-lhmQEwpnhTGvMnfWdy8GDc4AWs_9-D7G6bWgW2lcCcczVaU5BsCvgg

     Je transmmets, pour la région PACA....

        "Je cherche des personnes volontaires pour la campagne glyphosate pour le département du Var, mais je fais également le relais vers d'autres départements de P.A.C.A pour monter les mêmes actions. Nous aurions besoin de 50 personnes (25 femmes et 25 hommes ) pour faire un prélèvement d'urine pour recherche de glyphosate .
    Pour le moment nous ne sommes que 4 personnes. J'ai créé un diffusion par framaliste pour pouvoir déjà s'organiser entre nous. Nous suivons la campagne lancée par les faucheurs D'OGM et des "pisseurs involontaires de Glyphosate". Il fait la campagne en Ariège avec 53 agriculteurs volontaires. Avec des résultats déjà probants. Ils veulent une campagne apolitique. Il y a actuellement 3000 volontaires en France. 
    Merci pour l'aide que vous pourrez nous apporter localement 
    Christian BERNEZET 
    bernezet.christian@gmail.com 
    06-60-71-75-14 (SMS à toute heure)
    04-94-65-69-82 (H.O )
    J'habite à Hyères (83)

       Faire passer à tous vos contacts plus particulièrement concernés : agriculteurs, personnels de services médicaux, personnes au contact de la nature, femmes enceintes, etc... en bref au près de toutes les personnes sensibilisées au problème des perturbateurs endocriniens, et les perso plus directement touchées par ce problème. 
    Ainsi que vos associations proches.

    Si ce message vous importune, signalez le moi, que je vous enlèves de cette liste.

    Un grand merci pou votre action pour nous soutenir.

    Cordialement,

    M. BERNEZET Christian".

    https://www.facebook.com/groups/M1717VAR.Perturbateurs.endocriniens/?multi_permalinks=1712764942168358%2C1712764278835091&notif_id=1542017957770757&notif_t=group_activity

    Pour la région Normandie, si vous cherchez des volontaires, pour pisser dans le bocal, aucun souci, dite le moi.

    https://www.greenpeace.fr/agriculture-ecologique/

     

    Lire la suite

  • Pédophilie dans l'Église : des victimes reçues pour la première fois par les évêques de France à Lourdes.

    https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/pedophilie-dans-l-eglise-des-victimes-recues-pour-la-premiere-fois-par-les-eveques-de-france-a-lourdes_3016903.html


     Il est possible qu’aux yeux de certains, qui ne sont pas catholiques, cette rencontre, puisse sembler anecdotique.


     Elle est bien loin de l’être, précisément, parce que le symbole, lui, est fort.


     Néanmoins, on connaît trop l’évidente prédisposition à l’immobilisme, dont l’Église ne saurait être la seule coupable, quand on parle d’abus sexuel….


     Je veux dire, qu’on ne parle là, que de ce qui a été commis, au sein de l’Église catholique, et que ce sne sont pas les seuls, à a voir été coupable,  de ce silence, là, où d’autres religions, je pense à l’Islam, notamment, mais d’autres encore, qui sont prtiquées, sur le sol français, relativement, au fait que la liberté de culte, soit un principe, lié directement aux droits de l’homme, et dont le problème, est purement et simplement, nié, en bloc.


     On ne me fera pas croire, qu’il n’existe pas en leur sein….


     Pour la simple raison, que toutes les religions sans la moindre exception, ont été et sont coupables, d’une part, de ne voir en la femme, qu’un ventre, à l’exclusion de quel qu’autre rôle que ce soit, mais aussi, d’un discours des plus hypocrites, prétendant, sans le moindre complexe, que l’enfant serait sacré, alors, que dans les faits,  il n’est qu’accessoire, voir, « ustensile sexuel », version ‘ »GOD michet ».


     Je ne cherche pas, par mes paroles, à protéger l’Église, en tenant ces propos, mais simplement, à remettre en évidence, que par les temps troubles, que nous traversons, beaucoup, seraient tentés de se raccrocher à une pratique religieuse, qu’elle soit celle liée, à leur culture d’origine ou qu’elle ne le soit pas, et que si tel est la situation actuelle, ici, en France, vis à vis de l’Église, c’est parce que l’Église contrairement aux autres cultes je le rappelle, au moins le courage, de ne plus être dans le déni….
     Ça n’est déjà pas si mal…. INSUFFISANT, diront certains.

    Mais c’est un début.

     Je dirai, en substance, « peut mieux faire ».

    L’éviction du père Vignon, par contre, me semble, à moi aussi, fort inquiétante.

    https://www.franceinter.fr/societe/la-conference-des-eveques-de-france-promet-une-commission-sur-la-pedophilie

    Ce qu’elle met en lumière, réside dans le fait, que d’avoir osé sortir du rang, et avoir le courage,  de remettre en cause, sa hiérarchie, passe, aux yeux, de l’Église, comme pesant plus lourd, que le crime de pédophilie, ou que le fait pour les évêques en question, dont Barbarin, d’avoir été coupable, de non assistance à personne en danger.
     Et ça, on a beau dire et beau faire,  ça ne passera jamais !

    Une émission très importante, à réécouter, qui glace le sang… Sur ce sujet.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete-de-secrets-d-info/l-enquete-de-secrets-d-info-26-octobre-2018

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Eveques-victimes-dabus-Lourdes-Aujourdhui-agir-ensemble-2018-11-04-1200980704?from_univers=lacroix(copiez collez, dans votre navigateur).

     

    Lire la suite

  • Bataille navale, croissance bleue, sièges vacants, à l'Assemble Européenne.

     

     Pendant qu'en mer mediterrannée, un nombre incroyable de migrants, morts de noyade, sont en décomposition, au fond des eaux, j'en arrive à me demander si éventuellement, certains députés européens, n'envisageraient pas de faire un proces à leurs cadavres, pour cause d'avoir usurpé le droit qu'ils considèrent, comme inaliénable pour leur pays, de jouir de leurs eaux territoriales,  comme si l'Europe, elle, n'existait pas...

       Je vous donne une vidéo.  Il s'agit d'un travail, au sein de la commission, qui explique qu'elle est  sensée réguler le droit de pêche,  cette commission, donc, semble littéralement abandonnée,  "faute de deputés", pour défendre une vision européenne de la pêche....

      Si vous regardez cette video, vous obseverez, qu'à plusieurs reprises, on montre des sièges, qui sont vides.... Car pour débattre, il faut commencer par être présents, n'est ce pas  ?

      Pendant ce temps, les artisans pêcheurs de Normandie et de  Bretagne s'écharpent, au point que ça devient vraiment préoccupant, sur les zones de pêche, avec le Royaume Uni, au sujet de la coquille saint Jacques....

    https://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/coquille-saint-jacques-pecheurs-normands-en-colere-contre-les-anglais-5939442

    https://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/saint-jacques-bataille-navale-entre-pecheurs-normands-et-anglais-5939593

       Mais entendons nous bien, je ne suis pas en train de prétendre, que chacun doit tolérer tout, et n'importe quoi, que ce soit sur le plan migratoire, ou que ce soit, sur le plan de la pêche artisanale...

       Je prétends, juste que de nier une réalité, que la nature nous impose, et qui ait pour conséquence, que depuis des milliers d'années, probablement, l'homme ait pêché, pour se nourir, et que ça ait alimenté une véritable profession, qui les ait fait vivre, et qui les fait vivre encore, au point de trouver légitime, qu'au sein de l'Europe, on fasse comme si le pays d'à côté, que ce soit de l'autre côté de la Manche, ou que ce soit sur la partie continentale de l'Europe, traduit une connerie au moins aussi flagrante, que le populisme économique que certains, cherchent à nous imposer.

      Oui, j'ai bien dit, "populisme économique", puisque l'une des façons les plus tentantes, de prendre les citoyens européens pour des imbeciles, ça consiste entre autre,  à leur laisser croire, qu'il suffit de faire comme si les voisins n'exitaient pas,  quelque soit le secteur concerné...

     DES CHAISES VIDES, pour la pêche artisanale....

     Incroyable, ça, non  ?

     Alors, je ne vous dit même pas, ce que ça donne, quand on commence à énumérer chaque poisson, ensuite, ou bien le problème du  6ieme continent, avec les sacs plastiques, ou bien le fait, qu'on considère la mer, comme une décharge publique universelle, hein...

     Il ne faut pas ensuite, s'etonner, si la mer est si souvent, en colère .......

     Tenez, le 04 janvier, cette année, le jour anniversaire de Thomas Fersen, à saint Aubin sur mer.

     

     

    Lire la suite

  • "L'addiction est à la société, ce que le populisme est à la politique".

     ce texte est la concluson d'un livre que je viens de terminer d'écrire, sur les addictions, en général. EXTRAIT.

    Choisir délibérément, de regarder ailleurs.

    Choisir délibérément, de designer un coupable, par la formule « bouc émissaire », comme le font les partis d’extrême droite, vis à vis du phénomène migrants.

    c’est en ce sens, que ce parallèle effectivement, me semble parfaitement justifié.

    L’addiction, est une sempiternelle procrastination d’une souffrance, qu’on ne parvient pas nécessairement à identifier, et l’addiction, offre l’opportunité de la fuir.

    On a vu, que le phénomène d’addiction depuis le début de l’humanité, ait toujours existé.

    On pourrait me rétorquer, qu’on ne peut pas le prouver, ce qui est vrai .

    On ne peut nier, par contre, qu’il soit cohérent, pour n’importe quel être humain, que souffrant, il cherche par pur réflexe, à trouver une parade, et c’est en ce sens, que je ne crois pas trop m’aventurer, en affirmant, une telle chose .

    Si l’on observe, que comme beaucoup de mots de vocabulaire, concernant la psychiatrie, ce dernier, soit entré dans le langage courant, on remarque que ce qui est qualifié d’addiction, est souvent assimilé ou confondu, avec les hobbies, ou les passions extrêmes, voire exclusives.

    Le fait, de prétendre alors, qu’il s’agirait d’une addiction, relève de la plus parfaite subjectivité, voire, de l’humour, et de l’autodérision, quand c’est de nous même dont il est question.

    Pas plus tard, que ce midi, je prétendais en riant, que j’étais addict à la pastèque !

    C’est vous dire, si ça va loin…


     

    Ne riez pas ! c’est riche en bêtacarotène, bonne pour la peau (eczéma), et en vitamine B6, pour la circulation du sang et tonicité des vaisseaux (mes œdèmes)…

    Pour conclure…

    L’idéal, en somme, réside dans le fait, de parvenir à se connaître suffisamment pour parvenir à se saisir en son fort intérieur, de l’activité, ou de la stratégie, à devoir mettre en œuvre, dans le but de faire face, au challenge, qui se présente, et qui vous tourmente…

    Plus vous aurez été confronté, alors, à l’incroyable éventail de vos possibilités, plus vous aurez de chance de vous en saisir, afin d’agir en conséquence…

    En « Sommes », pour changer de la Seine Maritime, « à vous de jouer ».


     

    Lire la suite

  • LE 16 AOÛT 2050, récit d'anticipation sur le réchauffement climatique.

    https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/recit-franceinfo-nous-sommes-le-16-aout-2050-et-voici-a-quoi-ressemble-la-canicule-dans-l-hexagone_2895639.html#xtor=CS3-794

     Ce que j'en pense, c'est que ça me semble très réaliste... La capacité d''adaptation à laquelle  nos politiques vont devoir  faire face, est importante, et je doute fort que ces derniers aient, pour certains réellement saisi l'importance de l'enjeu.

     

    Lire la suite

  • Le torchon brûle, entre Nicolas Hulot, et B Bardot, "les pompiers ont d'autres chats à fouetter".

    https://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-hulot/document-franceinfo-la-reponse-cinglante-de-nicolas-hulot-a-brigitte-bardot-je-ne-supporte-plus-les-demagos-de-tout-poil_2893283.html#xtor=CS3-794

      Je cautionne entièrement, les propos de Nicolas Hulot, que je partage entièrement.

      Je ne ressens même l'envie de développer quoi que ce soit sur le sujet, je crois qu tout est dit, il faut désormais simplement, un autre interlocuteur qu'elle, pour représenter sa fondation, si le besoin s'en fait sentir.

      Désolée, hein, si je ne vais pas plus loin, mais j'ai tendance à élaguer, pour me concentrer sur le plus efficace,  afin de défendre nos idées, et je n'ai aucunement l'intention de m'encombrer des accessoires.

    Lire la suite

  • Un "Biome", au jardin d'Art et d'essais !

     Je cite...

    Jardin d’arts et d’essais.

    "BIOME : la géographie botanique pourrait-elle inspirer la politique de demain ?

      Les frontières de l'Europe étant historiques et politiques plutôt que géographiques, une Europe des biomes en rapport avec ceux du monde serait-elle imaginable ?

      Les jardins l'expérimentent !

      Selon l'Institut français de l'éducation, un « Biome » est défini comme étant « une des principales communautés, animales et végétales, classées en fonction de la végétation dominante et caractérisées par les adaptations des organismes à leur environnement spécifique (Campbell-1996) ».

      Le terme de « zone de vie majeure » est considéré comme synonyme.

      Lors des dernières COP (21,22,23), l'urgence climatique a fait émerger les peuples autochtones souvent minoritaires dans leur propre pays, comme garants de la préservation du climat et des ressources naturelles, par la transmission de savoir-faire adaptés aux conditions de vie locale et, en particulier, parce que ces autochtones prennent soin d'environ 80 % de la biodiversité restante dans le monde.

      Il y aurait les peuples des forêts, ceux des montagnes, les habitants des cités palustres, des landes, des lagunes, des megaphorbiaie ou des deltas furieux, sans oublier les hommes du désert, des toundras et des taïgas et bien d'autre encore…

      À quand la réunion du petit peuple des bétoires (failles du plateau karstique) en Pays de Caux, avec celui des mardelles en Berry, des foibes de l'Istrie, des turlough du Burren, des avens de Bretagne, des lavognes, des ponors, des lapiaz, des dolines, des chantoirs, des estavelles, des poljé, et des ouvalas, en relation avec les habitants des cénotes du Mexique ou des grands paysages karstique du sud de la Chine ?

      Au cours de l'histoire européenne, les moines ont toujours cherché à domestiquer de telles zones humides souvent mal réputées.

      Notamment les cisterciens (de cistel = roseaux) surpassant le travail de drainage de leurs prédécesseurs, les bénédictins, mais aussi quantité de moines convers ou lais, à l'origine du mot laïc.

      Le Jardin d'art et d'essais est ainsi fondé sur une ancienne enclave archi-épiscopale désaffectée peu avant la révolution.

      Sa créatrice (Cécile Butaux)est devenue un genre de "nonne de jardin", mise au défi d'une nature forte, parfois cruelle lorsque le vent souffle sur son terrain gorgé d'eau l'hiver, provoquant de nombreux chablis.

      Mais le sacerdoce est largement compensé par la beauté resplendissante du renouveau printanier.

      En phase avec la respiration du grand cycle de l'eau, dans cette tête de bassin versant de la Valmont si vulnérable pour les captages d'eau potable, rencontrera-t-elle ses homologues européens avec tous les "Hobbits" du monde entier ?

      Ou sommes-nous déjà tous devenus des nomades (toujours joignables), voire des migrants déracinés ?

      Bienvenue au jardin pour découvrir votre propre biome, par delà les frontières politiques !

     En cours de redaction.


     

     

    Lire la suite

  • Pour l'annulation du rachat de MONSANTO par BAYER.

     Ce rachat de MONSANTO, par BAYER, s'est opéré, il y a plusieurs mois.

    http://www.rfi.fr/economie/20180607-bayer-rachat-monsanto-63-milliards-dollars

       Pour y voir un peu plus clair, il faut aborder, desormais, sur le sujet, ce que l'on appelle, "l'arbitrage international".

       C'est à dire, que jusqu'à maintenant, les multiantioanles que j'appelle personnellement, "les pieyuvres opportunistes", font ce qu'elles veulent, comme elles veulent, sans avoir  de comptes à rendre à qui que ce soit, et adaptant leurs stratégies, aux aventages  proposées par certains pays en politique fiscale des entreprises notamment,  ou autres friandises, comme des subventions à l'embauche, notamment,  promesses qui ne sont généralement pas tenues.

       Il importe desormais de condamner, le plus fermement qui soit, BAYER, pour ce rachat, ou au minimum de suimplement, l'annuler, pour la raison suivante.

       Déonthologiquement, il est irrevcevable, que ce rachat ait été autorisé, parce qu'il est immoral, pour un laboratoire pharmaceutique, qui fabrique des medicaments, d'avoir en son sein, une branche "pourrie", qui fabrique, la maladie.

       D'autre part, la décision de ce rachat, a été prise, alors, que les accusation de toxicité du gr liphosate était deja connues....

      Ce rachat a donc, puremen, strategique, dans le seul et unique obkjectif, de la part, de BAYER, de pretexter, dans le cas de puisuite, comme ça semble, à present, parti, pour se faire,  que lui, en temps que laboratoire pharmaceutique,  ne saurait être rendu responsable, de la culpabilité de Monsanto....

      En quelque sorte, cette strategie, n'a été mise sur pied, que pour servir d'antidote, aux condamnations de MONSANTO, qui allaient venir.

      Pour le cas où certains n'auraient pas compris, cette strategie à eu pour fonction, que d'une certaine façon, Monsanto, n'apparaissent plus, si possible, qu'une "coquille vide", incpable de repondre de ses crimes... je ne dis pas que ce soit fait,  je dis juste que c'est ce vers quoi, ils cherchent à aller.

      L'objectif de ce rachat, n'a rien été d'autre, que de tenter d'organiser l'insolvabité de MONSANTO, en instrumentalisant le rachat, comme cause de non responsabilité à venir, afin de ne pas a voir à verser les infdemnités en rafales, qui je l'espère, vont arriver, les mois et années à venir.

     En cours de redaction. 

    Lire la suite

  • "Ryanair", drône d'esclavage en plein ciel.....

     Bon allez, aujourd'hui, je suis inspirée, alors, je vous fais une  doublette, j'aurai pu intituler mon billet, comme suit.

     RYANAIR ? Ceux qui m'aiment, prendront le train...

     Et je rajouterai même.

     MOUARFFFFF !

    Bon, ces temps ci, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais faut pas trop me faire chier, hein....

       S'il est un espace, dans lequel je me sens relativement en difficulté, c'est bien dans le ciel, et oui, ma condition d'oiseau n'est que symbolique, et selon les lois gravitationnelles, observées par Newton John, Olivia, de son prénom,  et si j'adore dire à un bébé,  que j'aimerai le lancer en lai, et continuer, en disant, "r et je te rattrape pas", il n'en deure pas moins, que froussarde comme je le suis, j'ai bien peu, dans ma vie, pris l'avion.

      Qu'on se rassure, je l'ai fait, tout de même, en famille, enfant, pour venir survoler notre maison, ici, à sinte Austrberthe, nous venions de l'aerodrome de Dieppe,  avec notre père, lui qui etait passionné d'aviation.

      Non seulement, je n'avais pas eu peur, dans ce si petit avion, mais j'avais adoré ça.

      A l'heure où l'on nous vend de façon systemtique, la necessité, que je cautionne d'ailleurs,  d'observer la veritable necessité de v concevoir les modes de transports, quels qu'ils soient, sous l'angle européen, je signale simplement, que le titre de mon article, qui fait reference à une forme d'esclavage, n'est pas surfait....

      Comment pretendre en effet, proposer des prix, aussi bas,  et se jouer ainsi, des carences, concernant l'harmonisation, des lois, en ce qui concerne la fiscalité des entreprises, et plus particulièrement, des multinationales,  et parallèlement, afficher, et aller jusqu'à re vendiquer, de consdérer son personnel, avec un tel mepris, qu'il ne peut faire reference,  qu'à des conditions, d'esclavagisme, effectivement.

      Et je pèse mes mots.

      A l'heure, où les populations, des qu'elles le peuvent, ont la bougeotte, et jamais, ne se sont autant deplacés, que ce soit, pour des raisons, professionnelles, ou que ce soit, pour les loisirs, ou les vacances, l'angle securitaire, en aucune façon, ne saurait être sous estimé.

      Ors, on ne peut que constater que les employés de cette compagnie, sont perçus, comme la cinquième roue du carrosse avioniste, de la compagnie...

      Pour ma part, moi, qui pourant, n'ai jamais été phobique  de l'avion, je n'aimerai pas emprunter une compagnie, où je sais  que considérant, le mepris que leur PDG affiche, vis à vis de leur personnel,  ces dernies, stressés de façon constante, risqueraient de mettre la vie de leurs passagers en danger.

      Je veux dire, que je ne me sentirai pas suffisemment en confiance.

     Soit je reste chez moi, soit je prends le train, et si il y a un souci, et bien je ne suis pas en danger, pour autant. En avion, dans de telles conditions.... NIET.

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/08/10/en-proie-aux-greves-le-modele-ryanair-se-fissure_5341042_3234.html

    Lire la suite

  • "They are just like us".

      Le titre est provisoire,  parce qui'l s'agit d'une émission des USA, dont les droits ont été rachetés par France Télévision, et je pense que le titre français, n'est pas encore décidé, ou en tout cas, n'est pas encore révélé.

      J’ai découvert cette émission, dans le public, il y a quelques semaines.

      J’ai passé un excellent moment. J’ai appris beaucoup de choses sur le sujet, mais à m grande surprise, j’ai remarqué que j’en connaissais sur le sujet, plus que je ne le soupçonnais.

      L’idée d’encadrer le candidat, de deux célébrités, ce qui se produit de plus en plus, dans différents jeux, est un bon concept. Parce que ça permet au candidat, pour peu qu’il ait assez de personnalité d’y jouer un rôle suffisamment fort, pour tenir sa place, sans être écrasé, par les deux célébrités, ce qui sous entend bien sûr, que ces dernières ne l’écrasent pas…

      Mais enfin, là, il n’ya pas besoin de sortir de la cuisse de Jupiter, pour savoir que certaines célébrités, seraient incapables de jouer ce rôle, juste parce que ILS N’AIMENT PAS LES GENS.

      Non, je ne citerai personne, et d’ailleurs, aucun nom particulier ne me vient spontanément.

      Mais enfin, les ronchonchons, existent dan toutes les couches sociales, alors, je ne vois pas pourquoi, chez les VIPIPI, ça n’existerait pas.

      Enfin, moi, je cautionne entièrement cette émission, parce que la faune sauvage, se trouve partout, dans le monde, hyper menacée, tout le monde en est conscient, de plus en plus de personnes, responsables, veillent à consommer, le plus possible de façon responsable, vis-à-vis de la biodiversité, de la flore et donc, par conséquent, de la faune, tout autant, et si les zoos ne désemplissent pas, on assiste, par différents, points, sur le plan sociologique, à certaines dérives, qui démontrent, à quel point, quoi, que l’on dise, la prise de conscience, est bel et bien réelle.

      Aujourd’hui, nous vivons un paroxysme absolument incroyable, devant un bébé panda, au zoo de Beauval (zoo, que j’adore, soit dit en passant, et alors, que je comprends mieux que personne, l’enjeux économique, pour la survie du zoo…. Alors, que politiquement, à l’échelon mondial, on assiste à la destruction, inexorable, de quantité de forêts, par l’intermédiaire des incendies, sans précédent, et donc, de la flore et de a faune, qui y vit, alors, que jamais, on ait assisté à des flux migratoires, de façon aussi massive, dont un fort pourcentage, de façon indirecte, sont liées aussi, au réchauffement climatique….

      Et pendant ce temps là, des riches, paient à prix d’or, des vacances en Afrique, pour des safaris photos….. Ce tourisme là, étant devenu un enjeu économique, absolument vital, pour les pays concernés…..

      Pendant ce temps là, on offre des choupachoups surgelés, aux animaux d’Afrique, dans nos zoo, pour les aider à supporter les vagues de chaleur à répétition.

      Mais je précise ma pensée….

      Je ne suis pas en train de prétendre, comme choisissent de le faire certains, de condamner, les principes même des zoos, surtout pas…

      Bien au contraire, puisque c’est un des moyens, de sauver certaines espèces….

      Non, je repense simplement, à la chanson, de Bénabar, « le zoo de Vincennes », liée à une lettre que j’avais écrite, à Thomas Fersen, il y a bien longtemps, où je me posais la question, de déterminer, si un jour, des africains, viendraient, ici, chez nous, pour observer, dans des cages, peut être, nos moineaux communs, nos écureuil, nos biches ou nos chevreuils….

      Mais je n’avais pas anticipé, c’est vrai, que ce tourisme là, aurait pour conséquence, que nous occidentaux, irions, sur le sol africain, enfermés dans des ages de verres, ou des grilles, pour nous protéger des animaux, qui eux, là bas, en théorie, sont chez eux….

      J’espère au moins, que les gardes en question, ont pensé à distribuer des corn flakes, aux girafes, assises sur leurs séants, regardant, les touristes passer dans leurs jeeps,….

      Avec un peu de chance, vous allez bientôt voir certaines, d’entre elles (je kif, les girafes), qui sous peu, auront pris un forfait, chez « orange amère », à moins que ça ne soit orange Ho, Mère, qui filmeront elles même les touristes en question, et que ces derniers se s retrouveront sur youtube, et les girafons, qui se foutront de leur gueule…..

      Encore une fois, je ne veux blesser personne, et je comprends, qu’on puisse satisfaire ces envies, que ce soit ces safaris photo, ou que ce soit ces visites de zoo…..

      Mais d’avoir vu, le coup du gâteau n d’anniversaire, là, pour le panda de mes couilles, là, alors, qu’aujourd’hui, dans n’importe quel pays d’Europe, on fait des simagrées, version Alzheimer, relativement à l’histoire de l’Europe, pour justifier un racisme d’un autre âge, alors, qu’on va se ruer sur des safaris, en Afrique, pour observer en faisant quasiment son signe de croix, en appeler, au créateur de mes deux, et qu’on fête l’anniversaire d’un panda de merde, qui soit dit en passant, n’est même plus menacé de disparition, je crois qu’on arrive là, à une forme de paroxysme, qui me sort par les yeux, et qui ne fait, que m’inciter à hurler…..

      Juste pour info, la petite, qui s’appelle MERCY, là, et qui dont la naissance, a inspiré, la chanson, de l’eurovision, cette petite, là, dont nous, on vous parle quelquefois, sa situation, à elle, n’est toujours, pas résolue, et sa mère, et elle, sont toujours, dans un camp, en Italie….

      Alors, on fête, l’anniversaire, à ce panda, là, mais « Mercy », on en fait, quoi, dite moi ?

      Est-ce qu’il va falloir, elle et sa mère, la foutre en cage, aussi, et lui lancer des cacahuètes , pour qu’enfin, on daigne, putain de bordel de merde, à prendre son cas, en considération ?

      Bon, tout ça, pour reconnaitre que l’émission, là, dont il est question, et qui émane des USA, et vient d’être adaptée, pour France télévision, j’ai trouvé ça vraiment bien, justement, parce qu’elle répond donc, à une vraie demande, des citoyens, qui s’intéressent véritablement, au monde animal….

      C’est ludique, c’est marrant…. Le seul truc à corriger, en fait, c’est la fin, quand j l’equipe qui perd, accomplit son gage, ça manque vraiment de conviction.

      Il faudrait, à la limite, qu’ils soient contents de perdre, pour avoir la chance, de ses déguiser, et qu’ils arrivent sur la scène, avec une petite choré, enfin, qu’ils y croient, quoi…. Sinon, pur tout le reste, vraiment, je n’ai absolument rien, de négatif à redire.

      Je signale d’autre part, qu’il arrive assez souvent, que j’assiste à des premières d’émissions, enregistrées, et que quelquefois, ça soit assez laborieux à finaliser. Et si je suis plutôt mal placée, en temps que critique, pour la ramener sur le sujet, (et pour cause), j’estime que d’avoir vu, que ça n’était pas le cas pour cette émission, m’incite à penser, que la cause celle des animaux, semble porter l’équipe, au point que justement, ça semblait relativement clair, et limpide.

      Et ça, moi, ça m’a fait du bien, de le percevoir.

      Bon, sinon, pour information, tout prés de chez moi, au zoo de Cleres, nous avons, le week end qui arrive, notre premier festival, « Cleres d’été ».

      Nous, on ne se la pète pas avec un gros pada, noir et blanc, qui focalise toute l’attention, non, nous, on en a un roux… Super mignon, et qui mérite au moins, autant d’attention, que l’autre couillon, noir et blanc, qui ne fait que de bouffer du bambou, alors, que Philippe Laville avait chanté, « il tape sur des bambous, et c’est numéro 1…

      Et bien, moi, je di qu’après tout, il vaut mieux taper sur des bambous, que de taper sur sa femme ou sur ses gosses.

    http://www.parcdecleres.net/fr/festival-cleres-dete/

    Lire la suite