google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html
Créer un site internet

Blog

  • Un cessez le feu qui ne demande qu'à devenir definitif.

     Alors qu'hier et aujourd'hui ont eu lieu des échanges de prisonniers.

      Oui, on va  me dire peut être que je pêche par optimiste mais enfin on ne peut pas non plus toujours n’envisager l’venir que les armes à la main, je parle des séparatiste ukrainiens et prorusses.

     Depuis ce dernier cessez le feu dont A Meckel et F Hollande sont à l’origine beaucoup, d’ukrainiens, et  la communauté internationale et européenne, souhaitent qu’il en soit ainsi…

       Je pense moi que le problème réside en partie parce que le séparatistes, n’ont pas encore compris, que le véritable problème  réside dans le fait que ce qui fait leur identité, c’est avant tout leur culture….

       Et que d’avoir des racines russes n’a jamais été un obstacle, au fait qu’ils fassent désormais partie de l’Ukraine……

       Et pour que leurs racine russes soient maintenues il est parfaitement envisageable de demander au gouvernement ukrainien, différentes mesures.

       Exiger un double affichage  en ukrainien et en russes pour tout ce qui concerne l’administration et l’enseignement.

     Aux USA je sais qu’il y a certaines zones dans certains états qui sont très hispaniques, parce que la communauté immigrée d’Amérique centrale ou Amérique du sud est forte.

     Ces immigrés sont venus aux USA, sont américains et leur culture n’est pas bafouée…..

       Pour moi il n’existe véritablement aucune raison recevable qui puisse justifier le fait de vouloir appartenir à la Russie si l’on considère comment vivent les russes…

      Aucune liberté d’expression etc…..

        Mais mon objectif n’est pas de faire le procès de Vladimir Poutine parce que ça n’a pas lieu d’être, quand je parle de l’Ukraine.

       En fait dans les années 1980, j’avais épousé un homme qui était issu d’un mariage mixte. Son père était français et sa mère, était ukrainienne.

       Elle était arrivée en France pour travailler dans les fermes, et ne parlait pas un mot de français.

     Elle n’avait que 14 ans.

       Enceinte à l’âge de 18 ans elle fut adoptée par la France, pour laquelle elle fit les travaux les plus bas…. Traire les vaches à la main femme de ménage sa vie entière.

     Et « aide maternelle », occasionnelle, elle qui ne savait ni lire ni écrire !

       Aujourd’hui, je suis moi divorcée, et de ce mariage j’ai trois grandes filles, qui sont ukrainiennes, pour  un quart de leurs origines.

      Si  ça avait été par leur mère, qu’elles aient eu ces origines elles se seraient appelées POPOVITCH….. Son prénom c’était Ksénia.

     Elle était originaire de GOLOGORY.

     http://chez-salpiglossis.viabloga.com/news/elle-s-appelait-ksenia-popovitch-epouse-benard

  • Le tabou de l'adutère.

     Le tabou de l’adultère.

     Il y a quelques jours à l’émission « un soir à la tour Eiffel » avait lieu un débat autour de l’adultère.

     Vous pouvez revoir cette émission ici :

    http://www.france2.fr/emissions/un-soir-a-la-tour-eiffel

       Je cite « le mensonge est le ciment de la vie amoureuse », soyez sans crainte moi qui aime beaucoup le bonhomme, j’ai haussé les sourcils, regardé l’émission en entier, et la phrase est sortie de son contexte uniquement pour accrocher, et rien de plus.

       Il se trouve qu’il a fait une émission sur le sujet qui sera diffusée le 24 février et qui va s’appeler si j’ai bien compris « des questions sur l’infidélité ».

        Le sujet ressort particulièrement ces temps ci, d’une part parce que nous sommes pas loin du printemps, et que, parait il en chronobiologie en temps que mammifère, nous sommes appelés à avoir les hormones en ébullition, mais aussi parce que selon de développement d’internet il a apparait que certains sites de rencontres,  utilisent carrément l’adultère comme argument publicitaire pour promouvoir  des sites de rencontres.

       Ce fait particulièrement  pose un problème juridiquement parce que certaines associations, notamment à Versailles ont déposé plainte argumentant que c’était là une atteinte aux valeurs traditionnelles de la famille.

     Vous trouverez plus de détails ici :

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/18/01016-20150218ARTFIG00358-l-adultere-en-un-clic-la-justice-saisie-contre-gleeden.php

       Pour être franche chacun sait ce que je pense moi de l’infidélité de façon générale.

       Mais s’il est une chose, qui moi me révolte, c’est de voir que certains s’offusquent de ce problème, alors que les raisons pour lesquelles certaines personnes souhaitent avoir recours à l’adultère sont « royalement occultées »….

        Le seul point positif que je vois, moi dans le fait qu’il soit plus aisé aujoud’hui pour une femme de tromper son mari, que par le passé c’est qu’aujourd’hui, elle ose le faire ce qui n’était pas le cas avant…

     Certains diront « tu parles d’une avancée ». Et je peux le comprendre.

     Et bien oui pour moi, c’en est une quoi qu’on en dise.

       Dans la mesure où depuis des siècles y compris encore aujourd’hui, une femme adultère était mise au cachot, au couvent, répudiées, assassinées, etc… Alors oui, aussi étrange que ça puisse sembler, c’est la féministe qui parle, là….

       Je comprends fort bien, enfin j’imagine, que ma position sur ce point doit en choquer plus d’un, ou plus d’une, parce que je fais passer le phénomène de parité, avant la notion même d’adultère, et ça je sens que ça reste très largement au travers du gosier de certains et de certaines…

     Et oui que voulez vous…

       Qu’une femme tente de tromper son mari, sans qu’on ne se pose de question, en gros, « sacrée salope »…. Alors que la notion d’adultère jusqu’à il y a quelques années, restait une affaire de mecs…. « pas vu pas pris »…..

       Autant dire ce qui se cache encore et toujours là derrière c’est bien encore, le fait que  ce soit la FES (Femme Epanouie Sexuellement)  à qui on demande gentiment de fermer sa gueule au profit de la maman….

       Et oui, parce que le seul et unique argument rigoureusement en béton qui plaide véritablement contre l’adultère et hélas je sais de quoi je parle, c’est que les enfants eux, en prennent plein la gueule, EUX….

       Et dans l’inconscient collectif, que le père aient des maitresses à droite à gauche tout le monde s’imagine que ça n’est pas bien grave, voir pour les plus cons et les plus tordus que ce soit je cite « sa nature ».….

        Ne riez pas, vous savez fort bien que c’est ce que pensent certains.

       Que pour les enfants, c’est bien moins acceptable, que de subir la même chose par leur maman.

       Parce que en vérité, si « madame » veut jouer les femmes « libérées » en travaillant soit on veut bien le consentir, qu’elle ait la prétention de jouir, alors là…. Déjà, je ne vous dis pas le malaise…

        Ensuite, qu’elle ait la prétention de tromper son mari, et donc d’avoir recours au mensonge et à la trahison, comme un homme, c’est juste juste inenvisageable…

       Ce qui moi, me pose problème en fait, réside dans le fait que beaucoup s’imaginent que le fait d’être fidèle sexuellement, est  la seule et inaltérable valeur qui vaille à l’intérieur d’un couple.

     Aujourd’hui le mariage est en crise. C’est une évidence.

       J’ai dans ma besace, moi certaines idées pour éviter que le mariage ne continue à périclite.  Il ne s’agit pas d’en modifier la signification mais plutôt de l’envisager de façon différente pour que les couples qui le désirent puissent le percevoir de façon plus subtile.

     Mais là n’est pas mon sujet aujourd’hui.

       Serge Moati, expliquait dans cette émission que certaines femmes ont recours à l’adultère pour des raisons différentes.

     Je vais tenter d’y voir plus clair.

       Certaines y ont  recours, parce que leur couple est en danger, et décider de sauter le pas, leur semble un moyen de trouver une issue au problème.

    ----1. Le problème est d’ordre uniquement sexuel. Madame ou monsieur, est réellement insatisfait au point que physiquement ça pose un réel problème. Et bien dans ce cas un simple sex toy, fait très bien l’affaire.

      Pour information, il me semble à moi, que ce soit infiniment plus « moral » d’entrer dans un sex shop pour acheter un sex toy (plus si affinité) que d’avoir recours à l’adultère. Je précise qu’il existe des sex toys qui reproduisent de façon assez troublante parait il, le sexe d’une femme à l’usage de ces messieurs…. Pas encore eu l’occasion de voir, (je me demande bien ce que j’en ferai) et d’examiner l’objet en question, mais il me semble que ce soit là, un des moyens sur le plan purement physiologique de résoudre le problème.

       Je rappelle que la théorie selon laquelle la masturbation rendrait sourd est une pure invention du clergé qui n’a plus lieu d’être pour information,  pour interdire la jouissance sexuelle que ce soit pour les hommes ou pour les femmes.

    -----2. On pense que le problème est d’ordre purement sexuel, alors qu’en fait, le manque de désir de l’un par rapport à l’autre revêt des aspects d’ordre purement psychologiques, et la personne qui est en manque refuse de le voir.

        En consultation, de certains couples qui sont confrontés à l’absence de désir vus en consultation psy, il apparait souvent, qu’en repartageant certaines autres choses, activités, etc, qui n’ont rien de sexuel, le désir revient.

       Moi je préconise la marche ENSEMBLES, toute autre  activité physique plutôt en terrain accidenté, massage, etc… Et littérature érotique. Je dis bien littérature et pas films pornos, parce que le fantasme a pour objectif de justement rebooster de façon infiniment plus efficace votre libido, qu’un film porno.

       Si le couple ne parvient pas assimiler cette donnée ça signifie que le problème est bien d’ordre psychologique et donc, tombe dans la catégorie « 2 ».

       Ce que je trouve moi extrêmement grave dans la notion d’adultère réside dans le fait que la notion de confiance soit entièrement bafouée et que donc le mensonge s’en trouve être parfaitement cautionné.

       Pour moi l’adultère qui est présenté comme « acceptable »dans le couple ne peut l’être que cautionné par le mari ce qui peut parfaitement être envisageable en cas de crise du couple grave…

       Ainsi, il arrive très probablement que  l’un ou l’autre, avec l’accord de son mari ou de son épouse, ayant papillonné ailleurs, réalise tout compte fait que l’expérience menée, n’en valait pas la peine.

       Mais à mes yeux, il n’y a que dan cette hypothèse que l’adultère, ne risque pas de détruire un couple, puisque la notion de confiance, elle est restée intacte.

       Ce que je trouve extrêmement grave, moi dans le fait de promouvoir l’adultère, réside dans le fait que ça sous entend que  ce soit quelque chose de facile, et « sans conséquence »…

       Sans conséquence pour la personne qui le commet, et aussi puisque personne n’en parle, pour les enfants…

       Et là pour moi ça,  ça me choque véritablement.

       Parce qu’il n’y a rien de plus destructeur, pour un enfant, que de voir l’un de ses parents qui souffre sur le plan psychologique.

        Alors je sais, j’imagine bien sûr qu’on va me dire « oui mais enfin, des histoires de passage, les enfants n’en savent rien »…

       ERREUR… les enfants voient toujours et savent infiniment plus de choses que ce qu’on ne le pense….

       Ils voient quand un père fait croire, qu’il a un RV avec untel et que ça n’est pas vrai…  Et c’est bien sûr parfaitement vrai pour une maman.

       Ils le voient avec d’autant plus de violence, eux, qu’ils sont en plein complexe d’Oedipe…. ET là pour le coup encore je sais de quoi je parle.

       L’adultère c’est aussi, un cadeau particulièrement empoisonné vis-à-vis de ses enfants, quand au moment de l’adolescence, les conversations, sont de plus en plus difficiles avec eux, qu’ils remettent en cause leurs parents ce qui est légitime, et que le ton monte, comme c’est souvent le cas, et que l’adulte, se prend en plein visage « tu me parles d’être honnête toi alors que s’il y a une personne dans cette maison qui n’a de leçon à donner à personne, c’est bien toi, etc).

       Bon je pense qu’il n’est pas nécessaire que je développe… Oui, « ça sent le vécu » une fois de plus.

        C’est assez simple en fait, je ne connais absolument aucun adulte, moi qui puisse prétendre que le fait d’avoir vu son père ou sa mère infidèle, ait pu lui apporter quoi que ce soit de positif, dans la façon de se construire.

       Et puis pour être franche, moi autant je peux comprendre que l’on cherche à rencontrer des hommes ou des femmes par sites de rencontre… Soit.

       Mais enfin assener ainsi, le fait d’utiliser l’adultère comme argument publicitaire, me renvoie moi à la consommation de viande et à la chosification de l’être humain, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes.

       De la même façon que je serai toujours contre des concours de beauté où l’on exhibe les jeunes filles comme si on assistait à un comice agricole, je trouve vraiment pitoyable y compris, quand il ne s’agit pas d’adultère, d’utiliser le sexe comme  argument publicitaire….

       Quand à la notion de pardon en ce qui concerne les infidélités, il est vrai que ça existe, et j’en connais des couples âgés, qui s’en sont remis.

       Mais pour être franche, autant les raisons  de l’infidélité, peuvent être variées, selon que les maitresses  ou les amants furent de passage, ou bien furent des liaisons beaucoup plus longues, les dommages psychologiques sur le couples, sont  moindres ou plus graves, voir, extrêmement graves, alors, c’est autant de plaies véritables, qui ne cicatrisent  véritablement, que très rarement.

       Je pense moi que le seul moyen de parvenir à trouver véritablement la renaissance d’un amour vrai, qui s’est trouvé tâché ainsi, c’est de vivre séparés, pour une durée indéterminée…. Et garder le contact. Et pour le coup, en cas d’enfants ces derniers, trouvent l’affront plus acceptable et la cicatrisation, des souffrances plus facilitée. Reste ensuite la reconquête…… Et retrouver la confiance.

      Ce que je trouve grave, moi réside dans le fait qu’on laisse croire aux gens que ce soit quelque chose d’anodin que de tromper son mari, ou son épouse, alors que les conséquences sont au contraire d’une extrême importance.

       Je vais rédiger un autre article sur la notion d’adultère au sens psychanalytique du mot aussi, je m’y colle.