google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Chalutièriscide.

 « Chalutièricide, sans intention de la donner ».

http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/27/bugaled-breizh-naufrage-chalutier-non-lieu-justice_n_5396950.html

 Il s’agit d’un drame des mers dont hélas, les bretons  ont toujours été coutumiers…

   En effet les morts des marin pêcheurs font partie intégrante de leur culture, aux avant postes des tempêtes les plus terribles, qui se sont toujours abattues sur la côte ouest de la France et plus encore probablement, depuis que le réchauffement climatique fait rage.

   Peut être certains se demandent il pourquoi, et comment ces derniers bravent ils aussi facilement la tempête depuis toujours considérant le fait que les prévisions météo, soient de plus en plus efficaces.

  Et bien parce que ceux qui persistent à aller pêcher par gros temps pourront grâce, au fait qu’il y ait moins de poisson de pêché  en retirer par voie de conséquence un meilleurs revenu.

  Vous me direz « ha la la, encore le pognon ».

   Et oui c’est que pour payer ses factures, et manger à sa faim jusqu’à preuve  du contraire on n‘a pas encore trouvé meilleurs moyens que de travailler !

  Si un artisan pêcheur qui gagne correctement sa vie a à choisir entre partir pêcher et ne pas y aller avec les conséquences que l’on connait je pense sincèrement qu’il choisit de rester à terre….

 Seulement voilà.

   Jusqu’à preuve du contraire les artisans pêcheurs sont une catégorie parfaitement sinistrée sur une similitude plus qu’évidente, dans la ressemblance du problème avec l’agriculture.

  C’est à dire la pêche industrielle qui elle « mange » les artisans pêcheurs….

   Quand les artisans en question se retrouvent à devoir s’enfoncer au fond des mers emmenés  dans les profondeurs, parce que les filets, ont été accrochés, par un sous marin, u inutile de vous préciser à quel point le malaise est grand.

   Aujourd’hui, nous vivons dans un règne ou l’espace aérien, et le fond des océans et des mers sont les endroits les moins accessibles, et les moins contrôlables surtout, pour le particulier.

   J’ai moi, personnellement posé le doigt sur pas mal de problèmes, sur ce point, surtout relativement aux différents dangers que ce fait pouvait présenter sur le plan de la sécurité internationale.

   Ces remarques et mes réflexions sur le sujet son mis en évidence de la façon la plus magistrale quand on observe ce qui se passe au niveau des drones par exemple…. J’avais moi pointé ce problème il doit bien y a voir trois ou quatre ans à présent.

   Mes réflexions sur le fond des océans relativement à la securité nationale n’ont bien eviemment absolument pas à être evoqués ici.

 Je me contenterai donc, de ne parler que du cinquième continent version « sacs plastique », qui je dois le préciser me terrifie relativement pour la simple raison que ce qui n’est QUE VISIBLE, est le moins dangereux. Comme le  dissent et je le confirme c’est bien plus par les micro particules de plastic qui contaminent l’ensemble de la chaine alimentaire que moi, je suis extrêmement inquiète.

   Pour ce qui concerne le problème des baleines échouées sans explication, j’ai une piste de travail à proposer.

 Je sais enfin il me semble que certains scientifiques ont travaillé sur les chants des baleines.

   Il faudrait je crois que ces études soient approfondies pour voir s’il est possible de distinguer selon les fréquences et les sons quelle est la nature et leur signification.

   En refaisant des captages de leurs chants en zones de reproduction il serait alors peut être possible, d’identifier ces derniers, quand ils sont dressés à leurs petits au c  x baleineaux…

   Puis je suppose que les mamans doivent envoyer des signes d’alertes ou de danger aux baleineaux.

    Une fois analysés ces chants et avoir réussi à capter la subtilité de leurs chants peut être serait il envisageable, de les reproduire artificiellement, de telle sorte qu’adultes, ils soient perçus par ces baleines pour ne pas qu’elles s ‘échouent.

   Pour ce qui concerne le fond des océans j’étais tombée il y a quelques années sur une carte marine mondiale qui mettait en évidence les cimetières marins avec les zones contaminées par des explosifs ou des armes qui sont donc à nettoyer.

    Pour ce qui nous concerne aujourd’hui il s’agit d’un bateau et de son équipage qui a été harponné de façon involontaire par un sous marin.

 Tous les recours ont été tentés…. Je pense moi qu’il ne faut pas laisser ça ainsi.

   Il est inconcevable pour moi que l’état propriétaire du sous marin ne réponde pas de la responsabilité de ce naufrage.

   Cela tient pour ce naufrage là, mais devrait il me semble, générer une forme de jurisse prudence sur le plan international......

  • No ratings yet - be the first to rate this.

Add a comment