google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

"Blogbooster".....

Thierry Costes, c'est le Benalla, de la ruralité française, c'est vous dire....

http://www.liberation.fr/politiques/2018/08/28/qui-est-thierry-coste-le-lobbyiste-des-chasseurs-cite-par-hulot_1674965

 

Des nouvelles de moi !

Bonjour à tous.

Je passe vous faire un petit coucou, pour vous dire que je pense bien à vous.

Je ne suis pas encore en vacances, et je ne sais pas encore, si je vais y a voir droit, ou pas.

Certains, pensent peut être que je me désintéresse de mes activités, ou de mon militantisme, mais c'est une erreur.

Je tente dirons nous, plutôt, d’œuvrer de telle sorte que je ne souffre pas trop, du manque de vacances, precisément.

Je jardine, notamment, je fais du vélo à assistance électrique, une heure par jour, environ, et surtout, j'essaie de mettre le turbo, le plus possible, pour voir éditer prochainement mon travail. J'ai à ce titre, terminé certains ouvrages, où j'ai enfin trouvé "la conclusion", moi, qui ai toujours autant de mal sur ce point.

Parmi ce travail, un livre sur l'aviculture, qui a retenu l'attention d'un éditeur, mais le devis de relecture et du biographe officiel est bloqué, chez la curatelle, puisque je n'ai pas le droit, à cause de la curatelle, de signer le moindre contrat avec un éditeur.

Il s'agit des éditions LAURENT, qui ont la particularité de détecter, pour d'autres éditeurs.

Je vois ma curatrice demain, sur ce sujet, parmi tant d'autres.

pour le reste de mon travail, côté édition, j'ai envoyé beaucoup, chez EDILIVRE, pour une auto édition.

Parmi ceci, un ouvrage, sur l'autorité, au sens large, et sous tous les angles, au sujet duquel, je dois trouver un titre, peut être , un peu plus accrocheur.

Un autre, sur la famille, que j'ai appelé, "une famille qui fait ce qu'elle peut".

Mais comme il y a plus de cinquante chapitres, je ne sais pas comment ça sera édité.

Un autre ouvrage, avec pour titre:"Addiction, prendre le mal à la racine", dont je suis très fière.

Et puis ce que j'aimerai voire édité en premier, "des cocotes et puis des coincoin, mais surtout des cocotes", c'est une compilation de récits, sur l'aviculture,  mêlés à des conseils, issus de ma prpre experience, dans une periode de ma vie.

J'aimerai que ce soit ce dernier, qui soit édité en premier, parce qu'il est plus ludique, et comme je sais que le premier sera celui, probablement, qui m'aidera à sortir du placard, je préfère que ce soit sous cet angle, que ça puisse se faire, et marquer ainsi ma personnalité.

 Je précise que Thomas Fersen, depuis un certain temps, detient les autorisations concernant mon travail, pour relire, et conseller l'éditeur,  on m'a juste fait comprendre hier, que j'ai oublié de donner ses coordnnées postale, et le moyen de le joindre, pour que ça se fasse !

  • Jamal Khashoggi, devenu introuvable.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/disparition-d-un-journaliste-saoudien/disparition-du-journaliste-turque-un-scenario-terrifiant_2984317.html

     "Sale temps pour la marine marchande", heu, zut, pour l'Arabie Saoudite et son jeune prince, tellement "prop' sur lui",  d'autant plus facilement, que ça ne risque d'être lui qui fait une machine", que son  pseudo féminisme version musulmane,  a fait office d'épouvantail à moineaux, à moins que ça ne soit  que des pigeon, qui au passage, ont adoubbé le bonhomme, au seul prétexte qu'il avait donné le droit aux femmes, de conduire.

     Pour un peu, on lui aurait donné le pricx Nobel de la Paix.... Quand on sait qu'il siège à l'ONU, si je ne me trompe, ça donne à réfléchir.

     Du coup, voilà, le jeu de la séduction,  qui Vire (parce que Andouille de Vires), je dirai même "cochon qui s'en dédit",  voilà ti pas, qu'on nous dirait, pour un peu, qu'il n'aurait pas été tout compte fait, "si féministe que ça".....

     DOMMAGE ELIANE......  

     E fait, je réalise, quil existe différents curseurs, sur l'échelle de la fréquentabilité.

     Vous en avez, qui sont fréquenttables, pour faire des affaires, celles, qui sont tres chères au valeurs politiques du clan le pen, même si au demeurant, souvent, je n'oserai peut être pas leur serrer la louche, de peutr d'avoir à recompter mes doigts....

     Et puis vous avez le degré au dessus, avec qui vous partagez le y"ooooot. ha, non, le yak, ho, et puis merde, je sai jamais comment, qu'on dit.

     Moi, comme je suis pas normale, "fréquenttable", ça veut juste dire, "digne de manger un oeuf sur le plat et sur le pouce", alors, que soit dit en passant, dans une assiette aussi plante qu'ordinaire, c'est quand même plus commode, vu que le bahut, ou l'armoire nomande ne peuvent pas, "ils ont piscine, et tenez vous bien "en eaux troubles"....

     Hier, donc, je peignais, ne vous déplaise.

     "Vous peigniez, j'en suis fort aise, et bien "pensez maintenant"....

     Je peignais, et "qu'est ce que j'entends ", alors, J'ECOUTE COÛTE QUE COÛTE.....

     Que ça se serait passé, tenez vous bien, dans l'ambassade (qu'il ne faut jamais confondre avec "embrassade", surtout, si on vous donne à manger des cailloux en chocolat, couleur caca, version rocher du "frer'laho", qui serait bien inspiré de redescendre, embrassade d'Arabie Saoudite, en Turquie.....

     Dans l'article en question,  on nous parle de vidéos, de télésurveillance...

     Mais hier, quand je peignais, c'était une autre histoire.

     Il se serait agi, tenez vous bien,  d'une montre qui aurait été connectée, à un smartphone, à l'extérieur de l'embassade, et qui donc aurait apporté les preuves de cet assassinat.

     Pour être tout à fait franche, spontannement, j'ai dit à Thomas, "tiens tiens, tiens"...

     Il y a quinze jours, Erdogan, tressait des cournnes de lauriers, à Angela Merkel, pour tenter de se rabibocher avec l'Europe, et là, bizarrement, sur leur sol, il se passe un truc, proprememnt hallucinant....

     Pour être tout à fait franche,  je suis consciente de ne pas être compétante, pour comprendre la manoeuvre politicienne, ou plus précisément, comment Erdogan espère, que par un tour de passe passe, il tente de diaboiser le prince, qu'on sort (pardon, je n'ai pas resisté), aussi consor, que saoudien, en instrumentalisant, au passage, l'autre couillon,   avec son renard mort, sur le tête.

     Mais si je n'ai pas ces compétences, il n'en demeure pas moins,  que je suis assez lucide, pour dicerner, quand on nous prend tous, pour des cons.

    Mais au fait, il est où, le problème qu'a Erdogan, avec l'Europe, le pauvre bichon, il attend une rallonge, pour l'accueil des migrants, peut être... "à vot' bon coeur, m'sieurs dame"....

     "En Somme",   considérant le sort, qu'il réserve à ses opposants politiques, avec cette parodie  de justicier à l'international, il ne nous fait rien de moins, que la version diplomatique, du fantome du chapelier.

    Lire la suite

  • Le Crif accuse ENVOYÉ SPÉCIAL.....

    Spontannément, voilà mon commentaire, sur FB:

    Je n'ai vraiment rien, contre les juifs, qu'ils habitent, Israël, ou pas, mais je peux dire, que j'emmerde le Crif ? 

    Lire la suite

  • La sulfateuse, méthode digne de la mafia, au sujet du stationnement abusif.

    https://www.francetvinfo.fr/economie/automobile/video-on-l-appelle-la-voiture-vampire-ou-la-sulfateuse-a-pv-elle-scanne-12-000-plaques-d-immatriculation-par-jour_2977987.html#xtor=EPR-502-[newslettervideo]-20181012-[video2]

    Fini les pervenches et les PV à 17 euros, du moins dans les grandes villes. Désormais, ce sont les communes qui gèrent les amendes, aidées par des sociétés privées et des technologies comme le système Lapi (lecture automatique de plaques d’immatriculation). "Envoyé spécial" a embarqué dans l'un de ces nouveaux véhicules. 

    "C'te voiture, elle passe deux fois par jour. C'est la vampire du quartier. Elle vient, elle nous mord, elle nous pompe le sang toute la journée. On est une pompe à fric !" s’indigne un commerçant marseillais. Avec les nouveaux contrôleurs de stationnement qui sévissent depuis le 1er janvier 2018, une pluie d'amendes s'est abattue sur ce quartier de la cité phocéenne. 

    Les grandes villes françaises sont entrées dans une nouvelle ère. Fini les pervenches et les PV à 17 euros, tarif unique. Désormais, ce sont les communes qui gèrent les amendes – et fixent leur montant. Pour les récolter, les municipalités font appel à des sociétés privées aux méthodes industrielles. 

    "Envoyé spécial" a embarqué avec Moovia, l'une de celles qui contrôlent le stationnement dans la capitale. La "voiture-vampire" honnie à Marseille sévit aussi à Paris. Baptisée "la sulfateuse à PV" en raison de ses moissons impressionnantes, elle est équipée du système Lapi (lecture automatique de plaques d’immatriculation) qui détecte les plaques des resquilleurs.

    Deux caméras sur le toit

    Comment ça marche ? Fixées sur le toit, deux caméras scannent les plaques d'immatriculation. Dans l'habitacle, sur l'écran d'une tablette reliée aux caméras, les numéros d'immatriculation défilent. Ils sont ensuite transmis aux informaticiens de Moovia. Si vous n'êtes pas dans leur base de données (au moment de payer votre stationnement, vous avez forcément indiqué votre numéro d'immatriculation), c'est que vous resquillez. Avec la "Lapi", tout va très vite...

    "C'est ce que j'appelle une machine de guerre, nous dit le salarié de Moovia. Vous scannez 12 000 plaques à la journée ! Vous imaginez, si ça met des amendes ? Ça peut aller très vite !" La "Lapi" est encore en phase de test. Dans quelques semaines, elle orientera les agents à pied vers les voitures qui n'auront pas payé...

    Extrait de "Mal garé ? mal barré !", un reportage à voir dans "Envoyé spécial"le 11 octobre 2018.

    Lire la suite

  • Bataille navale, croissance bleue, sièges vacants, à l'Assemble Européenne.

     

     Pendant qu'en mer mediterrannée, un nombre incroyable de migrants, morts de noyade, sont en décomposition, au fond des eaux, j'en arrive à me demander si éventuellement, certains députés européens, n'envisageraient pas de faire un proces à leurs cadavres, pour cause d'avoir usurpé le droit qu'ils considèrent, comme inaliénable pour leur pays, de jouir de leurs eaux territoriales,  comme si l'Europe, elle, n'existait pas...

       Je vous donne une vidéo.  Il s'agit d'un travail, au sein de la commission, qui explique qu'elle est  sensée réguler le droit de pêche,  cette commission, donc, semble littéralement abandonnée,  "faute de deputés", pour défendre une vision européenne de la pêche....

      Si vous regardez cette video, vous obseverez, qu'à plusieurs reprises, on montre des sièges, qui sont vides.... Car pour débattre, il faut commencer par être présents, n'est ce pas  ?

      Pendant ce temps, les artisans pêcheurs de Normandie et de  Bretagne s'écharpent, au point que ça devient vraiment préoccupant, sur les zones de pêche, avec le Royaume Uni, au sujet de la coquille saint Jacques....

    https://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/coquille-saint-jacques-pecheurs-normands-en-colere-contre-les-anglais-5939442

    https://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/saint-jacques-bataille-navale-entre-pecheurs-normands-et-anglais-5939593

       Mais entendons nous bien, je ne suis pas en train de prétendre, que chacun doit tolérer tout, et n'importe quoi, que ce soit sur le plan migratoire, ou que ce soit, sur le plan de la pêche artisanale...

       Je prétends, juste que de nier une réalité, que la nature nous impose, et qui ait pour conséquence, que depuis des milliers d'années, probablement, l'homme ait pêché, pour se nourir, et que ça ait alimenté une véritable profession, qui les ait fait vivre, et qui les fait vivre encore, au point de trouver légitime, qu'au sein de l'Europe, on fasse comme si le pays d'à côté, que ce soit de l'autre côté de la Manche, ou que ce soit sur la partie continentale de l'Europe, traduit une connerie au moins aussi flagrante, que le populisme économique que certains, cherchent à nous imposer.

      Oui, j'ai bien dit, "populisme économique", puisque l'une des façons les plus tentantes, de prendre les citoyens européens pour des imbeciles, ça consiste entre autre,  à leur laisser croire, qu'il suffit de faire comme si les voisins n'exitaient pas,  quelque soit le secteur concerné...

     DES CHAISES VIDES, pour la pêche artisanale....

     Incroyable, ça, non  ?

     Alors, je ne vous dit même pas, ce que ça donne, quand on commence à énumérer chaque poisson, ensuite, ou bien le problème du  6ieme continent, avec les sacs plastiques, ou bien le fait, qu'on considère la mer, comme une décharge publique universelle, hein...

     Il ne faut pas ensuite, s'etonner, si la mer est si souvent, en colère .......

     Tenez, le 04 janvier, cette année, le jour anniversaire de Thomas Fersen, à saint Aubin sur mer.

     

     

    Lire la suite

  • "L'addiction est à la société, ce que le populisme est à la politique".

     ce texte est la concluson d'un livre que je viens de terminer d'écrire, sur les addictions, en général. EXTRAIT.

    Choisir délibérément, de regarder ailleurs.

    Choisir délibérément, de designer un coupable, par la formule « bouc émissaire », comme le font les partis d’extrême droite, vis à vis du phénomène migrants.

    c’est en ce sens, que ce parallèle effectivement, me semble parfaitement justifié.

    L’addiction, est une sempiternelle procrastination d’une souffrance, qu’on ne parvient pas nécessairement à identifier, et l’addiction, offre l’opportunité de la fuir.

    On a vu, que le phénomène d’addiction depuis le début de l’humanité, ait toujours existé.

    On pourrait me rétorquer, qu’on ne peut pas le prouver, ce qui est vrai .

    On ne peut nier, par contre, qu’il soit cohérent, pour n’importe quel être humain, que souffrant, il cherche par pur réflexe, à trouver une parade, et c’est en ce sens, que je ne crois pas trop m’aventurer, en affirmant, une telle chose .

    Si l’on observe, que comme beaucoup de mots de vocabulaire, concernant la psychiatrie, ce dernier, soit entré dans le langage courant, on remarque que ce qui est qualifié d’addiction, est souvent assimilé ou confondu, avec les hobbies, ou les passions extrêmes, voire exclusives.

    Le fait, de prétendre alors, qu’il s’agirait d’une addiction, relève de la plus parfaite subjectivité, voire, de l’humour, et de l’autodérision, quand c’est de nous même dont il est question.

    Pas plus tard, que ce midi, je prétendais en riant, que j’étais addict à la pastèque !

    C’est vous dire, si ça va loin…


     

    Ne riez pas ! c’est riche en bêtacarotène, bonne pour la peau (eczéma), et en vitamine B6, pour la circulation du sang et tonicité des vaisseaux (mes œdèmes)…

    Pour conclure…

    L’idéal, en somme, réside dans le fait, de parvenir à se connaître suffisamment pour parvenir à se saisir en son fort intérieur, de l’activité, ou de la stratégie, à devoir mettre en œuvre, dans le but de faire face, au challenge, qui se présente, et qui vous tourmente…

    Plus vous aurez été confronté, alors, à l’incroyable éventail de vos possibilités, plus vous aurez de chance de vous en saisir, afin d’agir en conséquence…

    En « Sommes », pour changer de la Seine Maritime, « à vous de jouer ».


     

    Lire la suite

  • LE 16 AOÛT 2050, récit d'anticipation sur le réchauffement climatique.

    https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/recit-franceinfo-nous-sommes-le-16-aout-2050-et-voici-a-quoi-ressemble-la-canicule-dans-l-hexagone_2895639.html#xtor=CS3-794

     Ce que j'en pense, c'est que ça me semble très réaliste... La capacité d''adaptation à laquelle  nos politiques vont devoir  faire face, est importante, et je doute fort que ces derniers aient, pour certains réellement saisi l'importance de l'enjeu.

     

    Lire la suite

  • Le torchon brûle, entre Nicolas Hulot, et B Bardot, "les pompiers ont d'autres chats à fouetter".

    https://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-hulot/document-franceinfo-la-reponse-cinglante-de-nicolas-hulot-a-brigitte-bardot-je-ne-supporte-plus-les-demagos-de-tout-poil_2893283.html#xtor=CS3-794

      Je cautionne entièrement, les propos de Nicolas Hulot, que je partage entièrement.

      Je ne ressens même l'envie de développer quoi que ce soit sur le sujet, je crois qu tout est dit, il faut désormais simplement, un autre interlocuteur qu'elle, pour représenter sa fondation, si le besoin s'en fait sentir.

      Désolée, hein, si je ne vais pas plus loin, mais j'ai tendance à élaguer, pour me concentrer sur le plus efficace,  afin de défendre nos idées, et je n'ai aucunement l'intention de m'encombrer des accessoires.

    Lire la suite

  • Un "Biome", au jardin d'Art et d'essais !

     Je cite...

    Jardin d’arts et d’essais.

    "BIOME : la géographie botanique pourrait-elle inspirer la politique de demain ?

      Les frontières de l'Europe étant historiques et politiques plutôt que géographiques, une Europe des biomes en rapport avec ceux du monde serait-elle imaginable ?

      Les jardins l'expérimentent !

      Selon l'Institut français de l'éducation, un « Biome » est défini comme étant « une des principales communautés, animales et végétales, classées en fonction de la végétation dominante et caractérisées par les adaptations des organismes à leur environnement spécifique (Campbell-1996) ».

      Le terme de « zone de vie majeure » est considéré comme synonyme.

      Lors des dernières COP (21,22,23), l'urgence climatique a fait émerger les peuples autochtones souvent minoritaires dans leur propre pays, comme garants de la préservation du climat et des ressources naturelles, par la transmission de savoir-faire adaptés aux conditions de vie locale et, en particulier, parce que ces autochtones prennent soin d'environ 80 % de la biodiversité restante dans le monde.

      Il y aurait les peuples des forêts, ceux des montagnes, les habitants des cités palustres, des landes, des lagunes, des megaphorbiaie ou des deltas furieux, sans oublier les hommes du désert, des toundras et des taïgas et bien d'autre encore…

      À quand la réunion du petit peuple des bétoires (failles du plateau karstique) en Pays de Caux, avec celui des mardelles en Berry, des foibes de l'Istrie, des turlough du Burren, des avens de Bretagne, des lavognes, des ponors, des lapiaz, des dolines, des chantoirs, des estavelles, des poljé, et des ouvalas, en relation avec les habitants des cénotes du Mexique ou des grands paysages karstique du sud de la Chine ?

      Au cours de l'histoire européenne, les moines ont toujours cherché à domestiquer de telles zones humides souvent mal réputées.

      Notamment les cisterciens (de cistel = roseaux) surpassant le travail de drainage de leurs prédécesseurs, les bénédictins, mais aussi quantité de moines convers ou lais, à l'origine du mot laïc.

      Le Jardin d'art et d'essais est ainsi fondé sur une ancienne enclave archi-épiscopale désaffectée peu avant la révolution.

      Sa créatrice (Cécile Butaux)est devenue un genre de "nonne de jardin", mise au défi d'une nature forte, parfois cruelle lorsque le vent souffle sur son terrain gorgé d'eau l'hiver, provoquant de nombreux chablis.

      Mais le sacerdoce est largement compensé par la beauté resplendissante du renouveau printanier.

      En phase avec la respiration du grand cycle de l'eau, dans cette tête de bassin versant de la Valmont si vulnérable pour les captages d'eau potable, rencontrera-t-elle ses homologues européens avec tous les "Hobbits" du monde entier ?

      Ou sommes-nous déjà tous devenus des nomades (toujours joignables), voire des migrants déracinés ?

      Bienvenue au jardin pour découvrir votre propre biome, par delà les frontières politiques !

     En cours de redaction.


     

     

    Lire la suite

  • Pour l'annulation du rachat de MONSANTO par BAYER.

     Ce rachat de MONSANTO, par BAYER, s'est opéré, il y a plusieurs mois.

    http://www.rfi.fr/economie/20180607-bayer-rachat-monsanto-63-milliards-dollars

       Pour y voir un peu plus clair, il faut aborder, desormais, sur le sujet, ce que l'on appelle, "l'arbitrage international".

       C'est à dire, que jusqu'à maintenant, les multiantioanles que j'appelle personnellement, "les pieyuvres opportunistes", font ce qu'elles veulent, comme elles veulent, sans avoir  de comptes à rendre à qui que ce soit, et adaptant leurs stratégies, aux aventages  proposées par certains pays en politique fiscale des entreprises notamment,  ou autres friandises, comme des subventions à l'embauche, notamment,  promesses qui ne sont généralement pas tenues.

       Il importe desormais de condamner, le plus fermement qui soit, BAYER, pour ce rachat, ou au minimum de suimplement, l'annuler, pour la raison suivante.

       Déonthologiquement, il est irrevcevable, que ce rachat ait été autorisé, parce qu'il est immoral, pour un laboratoire pharmaceutique, qui fabrique des medicaments, d'avoir en son sein, une branche "pourrie", qui fabrique, la maladie.

       D'autre part, la décision de ce rachat, a été prise, alors, que les accusation de toxicité du gr liphosate était deja connues....

      Ce rachat a donc, puremen, strategique, dans le seul et unique obkjectif, de la part, de BAYER, de pretexter, dans le cas de puisuite, comme ça semble, à present, parti, pour se faire,  que lui, en temps que laboratoire pharmaceutique,  ne saurait être rendu responsable, de la culpabilité de Monsanto....

      En quelque sorte, cette strategie, n'a été mise sur pied, que pour servir d'antidote, aux condamnations de MONSANTO, qui allaient venir.

      Pour le cas où certains n'auraient pas compris, cette strategie à eu pour fonction, que d'une certaine façon, Monsanto, n'apparaissent plus, si possible, qu'une "coquille vide", incpable de repondre de ses crimes... je ne dis pas que ce soit fait,  je dis juste que c'est ce vers quoi, ils cherchent à aller.

      L'objectif de ce rachat, n'a rien été d'autre, que de tenter d'organiser l'insolvabité de MONSANTO, en instrumentalisant le rachat, comme cause de non responsabilité à venir, afin de ne pas a voir à verser les infdemnités en rafales, qui je l'espère, vont arriver, les mois et années à venir.

     En cours de redaction. 

    Lire la suite

  • "Ryanair", drône d'esclavage en plein ciel.....

     Bon allez, aujourd'hui, je suis inspirée, alors, je vous fais une  doublette, j'aurai pu intituler mon billet, comme suit.

     RYANAIR ? Ceux qui m'aiment, prendront le train...

     Et je rajouterai même.

     MOUARFFFFF !

    Bon, ces temps ci, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais faut pas trop me faire chier, hein....

       S'il est un espace, dans lequel je me sens relativement en difficulté, c'est bien dans le ciel, et oui, ma condition d'oiseau n'est que symbolique, et selon les lois gravitationnelles, observées par Newton John, Olivia, de son prénom,  et si j'adore dire à un bébé,  que j'aimerai le lancer en lai, et continuer, en disant, "r et je te rattrape pas", il n'en deure pas moins, que froussarde comme je le suis, j'ai bien peu, dans ma vie, pris l'avion.

      Qu'on se rassure, je l'ai fait, tout de même, en famille, enfant, pour venir survoler notre maison, ici, à sinte Austrberthe, nous venions de l'aerodrome de Dieppe,  avec notre père, lui qui etait passionné d'aviation.

      Non seulement, je n'avais pas eu peur, dans ce si petit avion, mais j'avais adoré ça.

      A l'heure où l'on nous vend de façon systemtique, la necessité, que je cautionne d'ailleurs,  d'observer la veritable necessité de v concevoir les modes de transports, quels qu'ils soient, sous l'angle européen, je signale simplement, que le titre de mon article, qui fait reference à une forme d'esclavage, n'est pas surfait....

      Comment pretendre en effet, proposer des prix, aussi bas,  et se jouer ainsi, des carences, concernant l'harmonisation, des lois, en ce qui concerne la fiscalité des entreprises, et plus particulièrement, des multinationales,  et parallèlement, afficher, et aller jusqu'à re vendiquer, de consdérer son personnel, avec un tel mepris, qu'il ne peut faire reference,  qu'à des conditions, d'esclavagisme, effectivement.

      Et je pèse mes mots.

      A l'heure, où les populations, des qu'elles le peuvent, ont la bougeotte, et jamais, ne se sont autant deplacés, que ce soit, pour des raisons, professionnelles, ou que ce soit, pour les loisirs, ou les vacances, l'angle securitaire, en aucune façon, ne saurait être sous estimé.

      Ors, on ne peut que constater que les employés de cette compagnie, sont perçus, comme la cinquième roue du carrosse avioniste, de la compagnie...

      Pour ma part, moi, qui pourant, n'ai jamais été phobique  de l'avion, je n'aimerai pas emprunter une compagnie, où je sais  que considérant, le mepris que leur PDG affiche, vis à vis de leur personnel,  ces dernies, stressés de façon constante, risqueraient de mettre la vie de leurs passagers en danger.

      Je veux dire, que je ne me sentirai pas suffisemment en confiance.

     Soit je reste chez moi, soit je prends le train, et si il y a un souci, et bien je ne suis pas en danger, pour autant. En avion, dans de telles conditions.... NIET.

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/08/10/en-proie-aux-greves-le-modele-ryanair-se-fissure_5341042_3234.html

    Lire la suite

  • Maladie de Lyme.

      Bon, je sais, ce que diront certains, que je la joue un peu facile, peut être , en faisant ainsi, dans le copié collé...

      Soit, je peux comprendre.

      Mais il se trouve, figurez vous, que j'ai de bonnes raisons de le faire, et tout particulièrement, ces temps ci, où l'on trouve parfaitement cohérent, de mettre à mal, dans son ensembles, la totalité des médecines alternatives, et plus particulièrement l'homéopathie,  au seul pretexte, qu'on soit bardés de diplômes universitaires, et adoubbé, par les plus hates autorités de santé, en France....

      Seul problème, philosophiquement, tout le monde s'accorde, pour observer que jamais aucun dimplôme n'a protégé, ni vacciné, contre l'arrogance, et la suffisance.... Et ça, visiblement, pas même de longues années d'étude, ne pourront y parvenir.

      Loin, de me contenter d'aborder ce sujet dans cet article, "pensez donc, chez maitre conférencier",  ayez la certitude que votre connerie, n'a d'égale, que ma persévérance,  et que ça n'est certes pas la chance, de se voir déroulé le tapis rouge de France Inter, sur le sujet, qui risque de me tenter de fermer ma gueule, sur le sujet.

      En dehors de ces considérations, aussi générales que hurlantes,  je me sens concernée parce que je suis tres attachée, au milieu forestier, physiquement, mais aussi familialement, et donc, culturellement.

      Et que d'autre part, j'ai deja été piquée, il y a fort longtemps, par ces bestioles.

      Considérant, d'autre part, que  le ministère de la Santé, semble sous estimer parfaitement l'importance de financer de telles recherches, je me dis, qu'aborder le sujet, AVEC MES GROS SABOTS, me semble alors parfaitement justifié.

    "Urgence tiques

    Chère lectrice, cher lecteur, 

    Hier, je vous ai envoyé une vidéo de ma collègue Alessandra Moro Buronzo au sujet de la maladie de Lyme. Si vous n’avez pas pu la voir en entier, vous trouverez ci-dessous son contenu en version texte.   

    Je vous souhaite une très bonne lecture, 

    À votre santé ! 

    Jean-Marc Dupuis 

     

    CAMPAGNE D'INFORMATION GRATUITE
    SUR LA MALADIE DE LYME

    Chère lectrice, cher lecteur, 

    Vous allez découvrir comment les Autorités françaises sont en train de passer à côté d’une des plus importantes menaces pour notre santé

    Lisez ce message jusqu’à la fin car je vous révèlerai comment vous prémunir au maximum contre ce danger. Et, si vous êtes déjà touché, je vous montrerai comment vous soigner. 

    Cette présentation vous est proposée dans le cadre d’une campagne d’information sur la bactérie Borrelia. 

    Ce microbe est peut-être déjà dans votre corps, comme chez des millions d’Européens en sursis. 

    Vous êtes particulièrement visé si vous êtes en France, en Suisse ou en Allemagne. 

    Il est entré un jour lors d’une banale piqûre de tique. 

     


    Vous l’avez retirée, sans vous soucier. Vous avez négligé la démangeaison, la légère fièvre, les maux de tête, la fatigue les jours suivants. 

    Vous vous êtes dit : « ça va passer ». 

    Et en effet, ces symptômes sont passés. 

    Mais le microbe, lui, n’a pas disparu. 

    Et il attend son heure

    Le jour où il se réveillera, vous serez assailli de douleurs atroces aux articulations. 40 °C de fièvre. Une fatigue insurmontable. Vous essayerez de vous dresser sur vos jambes, pour aussitôt vous effondrer. 

    Mais ce n’est pas le plus douloureux pour les malades.

     

    La vraie tragédie pour les malades

    La vraie tragédie pourrait commencer lorsque vous arriverez chez votre médecin. 

    Il vous auscultera, vous fera des analyses et puis probablement déclarera : « C’est dans votre tête que ça se passe », car les symptômes et les effets de la maladie de Lyme sont encore assez méconnus, sans compter les résultats des tests de sérologie peu fiables en Europe, aboutissant à des faux positifs voire même à un résultat négatif alors que le sujet a effectivement contracté la maladie… Tout ceci n’aide pas les médecins ! 

    Commencera pour vous un calvaire où vous irez de consultation en hôpital, sans trouver de réponse (à moins d’être dans un centre très particulier que je vais vous indiquer). 

    Des centaines de milliers de malades « clandestins », les véritables « sans-papiers de la maladie » en France, sont happés par la tragédie chaque année. Ils souffrent mais n’ont aucune idée de ce qui leur arrive, et aucune reconnaissance du corps médical. 

    Ils émettent des cris d’alerte via des associations, des livres, des sites Internet. 

    Vous pouvez lire le témoignage bouleversant de Judith Albertat. 

    Ou pire encore, celui de Sophie Benarrosh qui a publié le livre « Maladie de Lyme, NON, CE N’EST PAS DANS MA TÊTE… NI DANS LA VÔTRE ! » 

    A chaque fois c’est le même scénario : Judith Albertat était ingénieure et instructrice de pilotes de ligne quand la maladie s’est emparée d’elle il y a environ vingt ans. Sophie Benarrosh était enceinte quand les symptômes sont apparus. 

    Du jour au lendemain, elle est assaillie de symptômes violents, état grippal, douleurs intenses, épuisement, vertiges, impossibilité à se concentrer. Elle consulte mais les spécialistes restent perplexes. 

    Commence alors une errance médicale de quatre ans. On lui diagnostique le « Syndrome de Fatigue Chronique », maladie neurologique incurable, inexplicable, invisible. 

    Puis enfin tombe la vérité comme une guillotine : maladie de Lyme. 

    La médecine se dit impuissante. Elle entreprend alors ses propres recherches sur le mal qui la ronge et découvre enfin le Pr Christian Perronne et les médecins compétents, réalistes, responsables et véritablement soucieux du bien-être de leurs patients, qui lui indiquent la voie de la guérison. 

     

    La maladie de Lyme nous concerne tous

    Cette histoire nous concerne tous.


    Chaque année, des milliards de tiques éclosent dans nos forêts. Elles gagnent les parcs publics, votre propre jardin peut-être. 

    Alors qu’elles se limitaient il y a dix ans aux forêts de l’Est de la France, de l’Allemagne et du Nord de la Suisse, elles infestent aujourd’hui des zones immenses du territoire, sans doute bientôt la totalité.  


    C’est une catastrophe pour la santé publique. 

    Face à ce fléau qui touche déjà plus d’un million de personnes en Europe, j’ai décidé de prendre les choses en main et de vous révéler toutes les dernières avancées scientifiques sur la maladie de Lyme : comment vous en protéger et différents protocoles de soins qui permettent chaque année à des milliers de malades de retrouver une vie normale. 

    Je m’appelle Alessandra Moro Buronzo et je suis naturopathe de formation.


    Passionnée par les plantes, je suis l'auteure de nombreux best-sellers sur la santé naturelle :       
               
     
    • "Les remèdes naturels pour Les Nuls" 
       
    • "Mes astuces et conseils de naturopathe" 
       
    • "L'Encyclopédie des Fleurs de Bach" 
       
    • "Remèdes de nos grand-mères" 
       
    • "Mes recettes 100% fait maison : l'indispensable" 
       

    Je suis aussi rédactrice en chef de la revue Plantes & Bien-Être qui compte aujourd'hui plus de 120'000 lecteurs. 

    Dans le cadre de mon travail, je fais des rencontres extraordinaires avec des experts des plantes et de la santé naturelle qui me font découvrir des remèdes inconnus, souvent inaccessibles au grand public. Ce sont ces trésors de santé que je partage avec les lecteurs de Plantes & Bien-Être.  

    Mais je ne souhaite pas m’arrêter là

    Devant l’importance de la menace que constitue la maladie de Lyme, j’ai travaillé pendant de longs mois avec mon équipe.  

    J’ai rencontré les plus grands spécialistes de la maladie, aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, l’un des pays les plus avancés sur ce sujet.  

    J’ai recueilli les témoignages de victimes et j’ai découvert comment, grâce à des solutions naturelles, ils sont parvenus à s’en sortir. 

    J’ai obtenu des meilleurs experts les recettes pour préparer les remèdes naturels les plus efficaces pour lutter contre cette maladie.

    C’est un travail absolument unique, que j’ai décidé de vous mettre à disposition dans un guide complet « Lyme : le Rapport Secret ». 

     


    Ce document de 96 pages réunit toutes les dernières découvertes sur la maladie et les techniques qui ont fait leur preuve. 

    Vous y découvrirez notamment : 
    • Comment limiter les risques d’infection même si vous avez été mordu 
       
    • Comment savoir si vous êtes réellement malade – au-delà des tests officiels qui ne sont malheureusement pas fiables 
       
    • Quels sont les gestes immédiats à pratiquer en cas de morsure 
       
    • Comment préparer vos propres remèdes naturels pour contribuer à vous débarrasser de la bactérie 
       
    • Comment des malades ont guéri de la maladie en ayant recours à des méthodes alternatives. 
       
    Je vais vous révéler dans un instant comment obtenir ce guide. 

    Mais avant ceci, il est capital pour vous de savoir si vous êtes touché, ou si vous pourriez l’être : 

     

    Méthode pour savoir si vous êtes malade

    Une simple piqûre et, si la tique vous transmet la maladie, les bactéries s’infiltrent dans tous vos organes, tous les tissus de votre corps, y compris les os.  

    Elles attaquent ainsi tous les systèmes, dont votre système nerveux et votre cerveau, menant à des lésions graves très variées qui provoquent douleurs insupportables, paralysies, fatigues chroniques accablantes, troubles psychiatriques… 

    Seulement lorsque l’infection devient chronique, la maladie de Lyme peut être confondue avec quasiment toutes les maladies connues en médecine, et des dizaines de milliers de personnes seraient ainsi mal diagnostiquées.  

    Il existe actuellement deux méthodes connues pour savoir si vous avez la maladie de Lyme : les tests Elisa et Western Blot. Mais ces tests se révèlent le plus souvent inefficaces pour identifier la maladie [1]. 

    C’est pourquoi je voudrais vous faire découvrir une troisième méthode de diagnostic, particulièrement efficace. Pour cela, j’ai fait appel à l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la maladie de Lyme, le docteur Richard Horowitz.  

    Médecin interniste (spécialiste des diagnostics difficiles et des maladies auto-immunes) à Hyde Park, dans l’Etat de New York, le Dr Horowitz a en effet traité et guéri depuis 30 ans plus de 12 000 patients atteints de la maladie de Lyme [2] !  

    Sa technique s’applique en particulier aux cas les plus difficiles à détecter, comme ceux qui sont liés à la rickettsiose et la bartonellose, dont les manifestations peuvent se confondre avec d’autres pathologies.  

    Dans le livre « Lyme : le Rapport Secret », vous verrez comment, en répondant précisément à un simple questionnaire, vous saurez si vous êtes atteint de la maladie de Lyme.  

    Symptômes, fréquence des symptômes, état de santé général, ... etc. En fonction du résultat que vous obtiendrez, vous saurez quelle est la probabilité que vous ayez contracté la maladie.  

    Vous pourrez alors échanger avec votre médecin à ce sujet. 

    Même s’il est bien informé sur la maladie de Lyme, ce test n’est actuellement pas exploité en France. C’est pourtant l’un des moyens les plus fiables de la diagnostiquer. 

    S’il ne connaît pas ce test, et par mesure de prévention, votre médecin vous prescrira probablement des prises de sang, un traitement antibiotique prolongé ainsi qu'une consultation chez un neurologue. C’est le protocole classiquement utilisé par la médecine conventionnelle pour combattre la maladie de Lyme. 

     

    Jusqu’à 1000 fois plus résistantes aux antibiotiques

    Mais attention, les antibiotiques ne sont pas toujours efficaces sur ce type de bactérie. Les borrélioses sont capables de pénétrer en profondeur dans les tissus humains : une fois installées, elles produisent une substance gélatineuse, qu’on appelle un biofilm et qui peut les rendre jusqu’à mille fois plus résistantes aux antibiotiques. 
     


    Or la plupart des médecins sont aujourd’hui mal-informés sur la maladie de Lyme et peu d’entre eux connaissent cette résistance aux antibiotiques. La médecine conventionnelle semble d’autant plus impuissante que les symptômes de la maladie sont multiples et confus :
    • Fatigue intense 
       
    • Douleurs articulaires 
       
    • Craquements du dos et du cou 
       
    • Maux de tête 
       
    • Problèmes de mémoire 
       
    • Troubles de l’humeur et parfois même dépression 
       
    Tous ces symptômes ne rentrent pas dans les « cases » des tableaux diagnostics habituels. 

    Il se peut que votre médecin passe à côté de cette maladie discrète, presque invisible mais pourtant bien réelle, aux conséquences qui peuvent être dramatiques. En pratiquant les bons gestes et en utilisant les bons remèdes, ces conséquences pourraient pourtant être évitées. 

     

    Les plantes : efficaces dans 70% des cas

    En cas de morsure de tique, vous devez agir immédiatement.  

    Dans ce guide, le Dr Horowitz vous dévoile un simple réflexe, qui peut considérablement réduire le risque de contamination en cas de morsure de tique.  

    Mais ce n’est pas tout.  

    En lisant le livre « Lyme : le Rapport Secret », vous découvrirez des solutions naturelles à base de plantes qui s’avèrent extrêmement efficaces en action immédiate après une morsure, ou en traitement complémentaire pour les personnes infectées. 

    Car les cures longues d'antibiotiques habituellement prescrites ne suffisent pas toujours à éradiquer la bactérie. En revanche, les plantes peuvent avoir une efficacité redoutable car les bactéries sont incapables de mettre en échec leurs actifs complexes contrairement aux molécules isolées des antibiotiques de synthèse [3]. 

    J’ai réuni les remèdes naturels à utiliser d’urgence dans le livre « Lyme : le Rapport Secret ». 

    En particulier, le Dr Horowitz y détaille un protocole qui a été efficace pour 70 % de ses patients ! 30 à 60 gouttes par jour d’un mélange de cumanda, de banderol, d’enula et de samento (griffe du chat).  

    L’armoise annuelle, elle, est reconnue pour agir sur la borréliose mais aussi sur la babésiose.  

    Un autre protocole étonnant est celui de Buhner qui comprend l’andrographis, la renouée du Japon, la griffe du chat, l’astragale de Chine et l’éleuthérocoque.  

    Enfin, vous allez voir l’importance du soutien à l’immunité, avec un extrait de champignon qui augmente les lymphocytes T (destructeurs de cellules infectées) de près de 300 % !  

     

    Votre kit de survie contre la maladie de Lyme

    Ce guide complet contient toutes les informations indispensables à connaître pour éviter au mieux le risque de contamination et réagir en cas de morsure : 
     
    • Les zones de France dans lesquelles redoubler de vigilance grâce à une carte par région : utile avant de planifier vos prochaines vacances. 
       
    • Evaluez vous-même votre risque d’infection grâce à des questionnaires de dépistage.
       
    • Comment extraire une tique sans risquer de propager la bactérie. 
       
    • Quels sont les traitements conseillés en cas de piqûre de tique. 
       
    • Comment préparer vos propres remèdes à base de plantes. 
       
    • Vous pouvez, par exemple, appliquer directement en massage un mélange à base d’huiles essentielles, composé d’arbre à thé, de ravintsara, de thym vulgaire et de menthe poivrée. Vous trouverez la recette complète ainsi que la posologie dans ce guide complet. 
       
    Cette préparation riche en monoterpénols, d’oxydes et de phénols a des vertus antalgique, anti-inflammatoire et antibactérienne à large spectre qui limitent l’invasion de la borréliose et de ses co-infections. Vous pouvez ainsi tenter d'éviter que la bactérie ne se propage dans tout votre corps

    Si vous êtes déjà infecté par la maladie de Lyme, ne désespérez pas. Outre les cures d'antibiotiques, vous pouvez agir en détoxifiant votre organisme en profondeur. Pour cela, certaines plantes s’avèrent redoutablement efficaces. Elles peuvent aussi cumuler une action antimicrobienne qui s’attaque aux infections. C’est le cas des plantes de la famille des alliacées et des brassicacées. 

    Et pour tenter de venir à bout de la Borrelia, vous verrez dans le livre « Lyme : le Rapport Secret » que la nature nous réserve encore de belles surprises : des études ont montré que les principes actifs contenus dans la gelée royale, le romarin et l’huile de coco permettent d’attaquer les biofilms qui les protègent. 


     

    Les remèdes naturels tels que la gelée royale, le romarin et l'huile de coco sont capables d'attaquer l'enveloppe protectrice de la bactérie.



    Vous trouverez dans ce guide un tableau récapitulatif vous indiquant quelle plante consommer pour quelles indications, avec le détail de la posologie et les formes à utiliser (huile essentielle, extrait phyto standardisé, plante séchée, etc). 

    Avec le livre « Lyme : le Rapport Secret », vous avez à portée de main le document le plus clair et le plus complet sur ce sujet. Beaucoup d’informations contradictoires circulent aujourd’hui dans les médias sur la maladie de Lyme. Il est souvent difficile de réunir toutes les informations, de les comparer, de démêler le vrai du faux, afin de se forger sa propre opinion. 

    C’est un travail de recherche qui peut prendre des mois pour un résultat souvent plus qu’incertain. 

    Ce travail, je l’ai effectué pour vous avec l’équipe de Plantes & Bien-Être. Nous sommes allés à la source pour recueillir des informations détenues par un petit groupe de personnes. Nous avons patiemment décortiqué les interviews, clarifié les points obscurs, pour finalement rassembler ces précieux trésors dans un ouvrage unique. 

    Mais nous sommes aussi allés à la rencontre des victimes de la maladie de Lyme. Car chaque expérience est différente. Vous allez découvrir, à travers les témoignages, différentes techniques pour soigner la maladie. 

     

    L’errance médicale de Yannick

    Vous lirez l’histoire de Yannick, un adolescent de 13 ans, souffrant, sans le savoir, de la maladie de Lyme. 

    Au cours de l’hiver 2013, Yannick, 13 ans, est constamment fatigué. Il souffre de douleurs aux jambes et de terribles maux de tête. Il pense alors à la grippe qui fait des ravages à cette période de l’année. Mais l’hiver s’en va et les symptômes ne passent pas. Commence alors un véritable marathon médical pour lui et sa famille. Courant de médecin en médecin, le jeune garçon se voit diagnostiquer toutes sortes de maladies : grippe, leucémie et même dépression. 

    Mais s’enchaînent ensuite amaigrissement, douleurs épouvantables aux jambes jusqu’à la perte de leur usage ! 

    En lisant cette histoire, vous découvrirez comment la mère de Yannick a découvert que son fils était atteint de Lyme et comment il s’en est sorti. Car la maladie de Lyme ne se guérit pas à sens unique. Plusieurs itinéraires sont possibles, et vous maximiserez vos chances de guérison en lisant plusieurs témoignages différents pour comprendre les véritables clés du traitement efficace. 

    Vous découvrirez également l’affaire scandaleuse dont a été victime Bernard Christophe, un pharmacien qui a consacré 20 ans de sa vie à concevoir un remède naturel contre la maladie de Lyme. 

    Vous comprendrez que Big Pharma est prête à tout pour vous cacher le remède contre la maladie de Lyme. 

    Ils nient la maladie. Ils nient l’existence des malades. Et le plus terrible est que ce déni conduit des centaines de milliers de patients à se médicamenter de façon parfaitement inutile pendant des années, ce qui fait bien leurs affaires !


    Condamné pour avoir voulu soigner les malades de Lyme

    Mais ils agissent aussi sur le plan judiciaire. 

    Basé en Alsace, une zone particulièrement touchée par les tiques, Bernard Christophe a été l’un des premiers lanceurs d’alerte sur cette maladie.   

    Passionné de plantes et amoureux des sciences, il est parvenu à mettre au point le Tic Tox, un remède à base d’huiles essentielles qui est toujours une référence dans l’Est de la France et en Allemagne. 

     

     

    ILS ONT TOUT FAIT POUR VOUS PRIVER DE CE REMEDE 100% NATUREL




    Mais au moment de sa mise sur le marché, au moment où les malades allaient enfin mettre la main dessus, ce remède 100% naturel a été brutalement interdit de fabrication et de commercialisation pour de simples contraintes administratives. Ce fut une tragédie pour des milliers de patients mais vous découvrirez dans le dossier sur la maladie de Lyme la suite encore plus hallucinante.


    Interview exclusive des experts de la maladie de Lyme

    Consulter les plus grands spécialistes mondiaux de la maladie de Lyme est mission impossible si vous n’avez pas vos entrées. C’est pourquoi j’ai décidé de vous faire profiter de notre réseau de professionnels. Je vous ai déjà parlé du Dr Horowitz, l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la maladie de Lyme. 

    Dans le livre « Lyme : le Rapport Secret », vous découvrirez aussi un entretien avec l’un des plus grands experts européens de la maladie de Lyme qui vous donne les dernières découvertes et informations utiles sur la maladie. 

    Dirigeant de la clinique BCA près de Munich, entièrement consacrée à cette maladie, le Dr Nicolaus a accompagné plus de 25'000 patients avec des soins holistiques combinant antibiothérapie, naturopathie, compléments alimentaires, électrothérapie et programmes d’exercices physiques.


    L’exemple allemand

    Les Allemands ont des années d’avance sur nous dans le traitement de la maladie de Lyme. Vous découvrirez comment le système de santé germanique a pris en main ce problème sous l’impulsion des autorités qui ont su prendre les choses au sérieux

    Dans son interview, le Dr Nicolaus vous dévoile les protocoles issus de la pharmacopée allemande qui sont appliqués dans sa clinique en complément du traitement antibiotique classique. 

    Et même si vous n’avez pas (et ne craignez jamais) d’avoir la maladie de Lyme, si par exemple vous ne sortez jamais dans la nature, le livre « Lyme : le Rapport Secret » est à avoir chez vous. Il est indispensable que vous soyez en possession de toutes ces précieuses informations, pour protéger votre santé et celle de vos proches. 

     

    Valeur : 14€ 

     
    Je vous envoie gratuitement le livre électronique « Lyme : le Rapport Secret » et je vous donne la possibilité d'essayer pendant 3 mois la publication Plantes & Bien-Être. 

    Nous publions en effet régulièrement les dernières avancées sur la maladie de Lyme et j'aimerais pouvoir vous en faire profiter. 

    Vous pourrez aussi accéder à nos dossiers sur les plantes pour prévenir au mieux et lutter contre les grandes maladies : arthrose, diabète, Alzheimer, cancer.

    Dans chaque numéro de Plantes & Bien-Être, vous pourrez : 
    • Renouer avec les savoirs ancestraux de la phytothérapie, la mère de la médecine moderne, aujourd'hui validés par la science ; 
       
    • Identifier ces plantes aux pouvoirs immenses et les cultiver dans votre jardin ou sur votre balcon ; 
       
    • Reprendre le contrôle de votre santé grâce à des explications claires et sans jargon ; 
       
    • Préparer chez vous vos propres remèdes et échapper à la toute-puissance des laboratoires pharmaceutiques. 
       

    Préparez vos propres remèdes

    Vous saurez comment préparer chez vous vos propres remèdes qui fonctionnent

    Vous apprendrez à faire vos macérats huileux, vos cataplasmes, à choisir les bons mélanges pour vos tisanes, les bonnes huiles essentielles. 

    Vous découvrirez comme il est facile de cultiver les plantes « simples » de nos ancêtres, mais aussi les plantes médicinales des autres cultures : pharmacopée chinoise, amazonienne, plantes tibétaines et ayurvédiques (médecine indienne), ainsi que les nouvelles espèces médicinales. 

    Même si vous habitez en appartement, un bac à fleurs ou un petit balcon permettent déjà de cultiver chez vous une pharmacie naturelle de secours. 

    Et si vous n'avez pas la main verte, Plantes & Bien-Être vous donne les informations pour vous les procurer au bon prix en herboristerie ou sur Internet.


    Les meilleurs experts

    Plantes & Bien-Être ayant vocation à devenir la référence santé pour des centaines de milliers de foyers, je n’ai admis au comité de rédaction que les meilleurs experts : 
     
    Le Dr Franck Gigon est expert en phytothérapie, micronutrition et mésothérapie. Il a enseigné pendant 12 ans au Département Universitaire de Médecines Naturelles à la faculté de Paris XIII Bobigny. Il a également été coordinateur du Service Médecine Préventive et de Promotion de la Santé des universités Paris Descartes et Panthéon-Sorbonne.
    Formateur en phytothérapie à l’I.E.N.P.A., Franck Gigon fait partie du comité de rédaction de la revue « Phytothérapie » des éditions Springer. Il est l’auteur de nombreux livres de référence dont « 50 plantes efficaces pour vous soigner », « Se soigner par les plantes pour les Nuls » et « La vérité sur les plantes qui soignent ». 

     
    Danielle Roux-Sitruk, après avoir été pharmacienne et tenu une officine pendant plusieurs années, consacre aujourd’hui sa vie professionnelle au développement et à la promotion de la phyto-aromathérapie. Elle forme depuis 30 ans des praticiens de santé (DU, DIU, AP2, association pour l’avenir de la phytothérapie) et intervient dans de nombreux congrès internationaux. 

    Rédactrice en chef de « La phytothérapie européenne », elle est l’auteur de nombreux ouvrages dont « L’aromathérapie pratique » et « Phytothérapie et homéopathie : conseils et associations possibles ».
    François Couplan est spécialiste des utilisations traditionnelles des plantes. Cet ethnobotaniste docteur-ès-sciences les a étudiées sur les cinq continents. Il a même vécu avec plusieurs tribus indiennes d'Amérique du Nord, dont il a pu recueillir la tradition. 

    Depuis 1975, il enseigne l’utilisation des plantes sauvages en Europe et aux États-Unis sous forme de stages pratiques. Il a également créé l'Institut de Recherches sur les Propriétés de la Flore et écrit plus de quatre-vingts ouvrages sur les plantes et la nature.
    Christophe Bernard est herbaliste. Il a étudié les plantes médicinales aux États-Unis où il a passé 15 années de sa vie. Depuis son retour dans sa Provence natale, il cueille les plantes dans la nature, les cultive au jardin, les transforme avec respect et délivre de nombreux conseils. 

    Christophe a publié deux livres sur les plantes : « Les recettes secrètes de mon herbaliste » et « Vins médicinaux et élixirs ». Il anime également un blog pour passionnés de plantes.  

     

    Malgré leurs diplômes, ces experts ont été sélectionnés sur leur capacité à parler des plantes de façon simple et compréhensible par tous, surtout si vous n'avez aucune connaissance en botanique actuellement.

    Offre spéciale

    L'abonnement à Plantes & Bien-Être au tarif normal est de 39 euros par an (12 numéros) pour la version électronique. Mais vous bénéficiez aujourd'hui de notre tarif spécial à 19 euros (plus de 50 % de réduction). 

    Chaque numéro fait 24 pages. Cela peut donc être long et fatiguant à lire sur écran. L'imprimer peut coûter cher, à la longue, et il n'est pas toujours facile d'archiver des feuilles volantes. 

    Mais vous pouvez aussi demander à recevoir en plus Plantes & Bien-Être chez vous en format papier, imprimé et soigneusement relié. Ce sera pour vous plus agréable à consulter et plus facile à conserver. 

    Toutefois, l'imprimer, le mettre dans une enveloppe adressée à votre nom, et payer le timbre pour la France nous coûte 1,50 euros par numéro, ce qui nous oblige à vous demander une participation supplémentaire de 15 euros par an (douze numéros). L'abonnement papier coûte donc 19 euros (offre spéciale en format électronique), plus 15 euros, soit en tout 34 euros par an pour la France métropolitaine. 

    Nous vous proposons aussi de recevoir Plantes & Bien-Être au format papier en Europe et dans le monde entier. Il faut alors compter un coût supplémentaire d'acheminement selon le pays dans lequel vous vous trouvez. 

     

    En bonus : 3 cadeaux GRATUITS

    En plus de votre livre "Lyme : le Rapport Secret", je vous envoie gratuitement : 
     

    Cadeau n°1 : votre manuel « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer »

    C’est un manuel entièrement gratuit de 20 pages, bourré d’informations pratiques, d’illustrations, de formules faciles à comprendre pour faire ses premiers pas « en vrai » avec les plantes médicinales. 

    En phytothérapie, nous n’osons pas toujours poser des questions simples, au risque de paraître ignorants, voire complètement idiots. Peut-être nous sentons nous un peu honteux, jugés par une communauté qui serait plus « savante » ? 

    Ce dossier aidera ainsi chacun à reprendre confiance et à ne plus se laisser intimider, car il commence par le BA-BA, avant d’aborder des sujets plus techniques : 

     


    Valeur : 11€
    • Les formes sous lesquelles vous pouvez trouver les principales plantes médicinales : comprimés, extraits liquides, teintures-mères, etc., 
       
    • Vous allez comprendre ce que c’est qu’une galénique (rien de compliqué !) et pourquoi chaque « galénique » a ses particularités et qu’elle doit toujours être respectée dans la préparation d’un remède (sous peine d’échec assuré). 
       
    • Tisane, décoction, cataplasmes, gargarismes, inhalations : de quoi s’agit-il précisément, quand privilégier l’un plutôt que l’autre ? 
       
    • Une plante détersive, émétique, hémostatique, cholagogue, sécrétagogue, émolliente, révulsive etc. : tous ces mots compliqués donnent un peu le tournis, mais il ne faut pas en avoir peur. Ce dossier vous explique simplement ce qu’ils veulent dire. Et vous allez voir que vous n’êtes pas du tout obligés de tout retenir ! 
       
    Dans ce manuel : « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », les experts des plantes répondent à de nombreuses autres questions pratiques :   
     
    • Comment reconnaître les gélules et les pilules à éviter  
       
    • Quels sont les marques et les fournisseurs de plantes dont la démarche qualitative est reconnue ? 
       
    • Que vaut vraiment le label « bio » pour les plantes ? 
       
    • Les 9 plantes à connaître pour leur risque d'interaction avec des médicaments (parmi les plus connues on peut déjà citer l’échinacée, le ginkgo, le millepertuis ou le jus de pamplemousse, mais d’autres figurent dans un tableau récapitulatif), 
       
    • Le tableau des 100 plantes à éviter : elles contiennent certains principes actifs qui peuvent être dangereux (vous allez peut-être y retrouver des plantes que vous utilisez, souvent à mauvais escient !) 
       
    • Le lexique qui permet de retrouver toutes les notions qui y sont abordées. Personne ne peut se sentir « exclu » à cause de termes trop techniques ou d’un « verbiage » compliqué réservé à des spécialistes. 
       
    Bien sûr, vous trouverez également dans ce manuel entièrement gratuit les coordonnées des herboristeries les plus importantes et les plus dignes de confiance, partout en France. Des plus connues, aux plus…secrètes.  

    Mais aussi les meilleures adresses pour : 

     
    • suivre une formation en phytothérapie, 
       
    • retourner s’instruire sur les bancs d’une école…de plantes, 
       
    • adhérer à une association de passionnés pour partager et échanger sur les meilleures recettes médicinales 
       
    Ce manuel, d’une valeur de 11€, vous est offert exceptionnellement aujourd’hui EN CADEAU. 
     

    Cadeau n°2 : votre carnet « 7 remèdes naturels à base de plantes »

    Ce carnet de 44 pages a été réalisé avec les conseils des meilleurs spécialistes de la phytothérapie et de l’aromathérapie.  

    C’est un mode d’emploi clair, détaillé, avec les photos des plantes et leur description qui vous permettront de les reconnaître très facilement dans la nature.  

    Vous y trouverez les indications et les doses précises pour lutter contre les maladies du quotidien aussi bien que les maux plus graves. 
    Valeur : 13€ 
     
    Par exemple, vous n’aurez pas une information incomplète telle que « le plantain est une plante efficace pour prendre soin de vos yeux ».  

    Mais vous connaitrez la variété (le plantain lancéolé), la quantité nécessaire (20 g de feuilles sèches pour 200 ml d’eau) et les cas où vous pouvez l’utiliser avec de bons résultats (yeux enflammés suite à un choc, une poussière, un insecte). 

    Ce n’est là qu’un simple exemple, mais vous trouverez des remèdes extrêmement détaillés qui vous permettront aussi de :  

     
    • Améliorer votre transit intestinal (constipation, diarrhée, etc.), 
       
    • Choisir les plantes potentiellement plus efficaces qu’un psy pour traiter la dépression 
       
    • Traiter le syndrome métabolique (syndrome de la bedaine), 
       
    • Conserver une vision d’aigle jusqu’à la fin de ses jours, 
       
    • Dormir à nouveau comme un petit bébé, 
       
    • Garder l’esprit vif d’un académicien à tout âge. Valeur : 13€ 
       
    Ce carnet est une véritable bible pour celui qui, au-delà des traitements conventionnels, veut apprendre à se soigner lui-même par les plantes, en réalisant ses remèdes de façon simple, en toute autonomie.  

    D’une valeur de 13€, il vous est spécialement offert EN CADEAU si vous faites l’essai à Plantes & Bien-Être aujourd’hui. 

     

    Cadeau n°3 : le numéro en cours de Plantes & Bien-Être

    Pour vous plonger immédiatement dans l'actualité des plantes, je vous offre le numéro en cours de Plantes & Bien-Être.  

    Plantes & Bien-Être vous apporte chaque mois 24 pages remplies à ras-bord de conseils pratiques et amusants, sans le moindre centimètre carré de publicité. 

    Aujourd'hui, le fil de la tradition et notre lien intemporel avec la Nature ont été coupés, en grande partie volontairement, ou du moins en profitant du fait que les patients étaient en train de regarder ailleurs.


    Economisez 58€ immédiatement

    J’insiste pour vous rappeler que, si vous vous inscrivez aujourd’hui, je vous envoie immédiatement en cadeau, sur votre messagerie électronique, votre livre « Lyme : le rapport secret »vos deux dossiers spéciaux et le numéro en coursgratuitement soit : 
     





    LE TOUT POUR SEULEMENT 19€

     

    Pour juger vous-même, essai satisfait ou remboursé

     
    Prenez le temps de tout lire, de tout consulter, d'essayer nos solutions. Cela ne vous engage à rien. Vous ne prenez aucun risque. 

    Si vous n'êtes pas plus que satisfait de votre choix, vous pourrez résilier votre abonnement pendant trois mois et être intégralement remboursé, frais d'impression et de port compris. Et en plus, vous pourrez conserver les numéros que vous aurez déjà reçus ainsi que tous vos cadeaux !

    Si vous trouvez dans nos colonnes une seule stratégie pour rendre votre cœur robuste… renforcer vos facultés mentales… retrouver votre poids idéal… 

    Si vous découvrez un seul secret pour améliorer votre système immunitaire et éviter les maladies infectieuses… 

    Si vous n'y trouvez qu'une seule idée pour augmenter votre niveau d'énergie, vous sentir en meilleure forme et avoir meilleur moral… 

    Alors vous aurez largement rentabilisé votre investissement dans Plantes & Bien-Être et vous vous direz merci d'avoir essayé. 

    Enfin, si vous vous abonnez depuis l'Europe, sachez que vous bénéficiez aussi d'une double garantie supplémentaire grâce à la nouvelle norme européenne de paiement SEPA. 

    Nous faisons partie des organisations engagées en faveur de ce nouveau moyen de paiement SEPA : il est plus économique et encore plus sécurisé que la carte bancaire

    Avec le SEPA, vous avez même la possibilité d’être remboursé, sans frais, par votre banque, jusqu’à 8 semaines après le paiement (c’est bon à savoir, même si de notre côté, nous vous garantissons ce remboursement pendant 12 semaines).


    Profitez-en maintenant

    Commencez tout de suite à bénéficier et à faire bénéficier vos proches des secrets oubliés des plantes et de la nature. 

    C'est le seul moyen de secouer le joug du système de santé tel qu'il est aujourd'hui organisé, pour le profit de quelques-uns mais contre la santé de tous

    Je vous rappelle qu’en vous inscrivant maintenant, vous réalisez une économie exceptionnelle de 58€.  

    Cliquez ici pour en profiter et recevoir immédiatement sur votre messagerie électronique votre livre « Lyme : le rapport secret » ainsi que tous vos cadeaux. 




    Bien à vous,  

    Alessandra Moro-Buronzo 

     

    PS : déjà plus de 120'000 lecteurs découvrent les conseils précieux de la revue Plantes & Bien-Être. Voici ce qu’ils en disent : 


    « Chaque article apporte sa touche de couleur et d’amour de la nature et en prime nous bénéficions de recettes à expérimenter » 

    J’adore.  Riche en informations.  Contenu très diversifié.  Un bel alliage de l’herboristerie et l’aromathérapie. Chaque article apporte sa touche de couleur et d’amour de la nature et en prime nous bénéficions de recettes à expérimenter pour bien nous imprégner des bienfaits des plantes pour notre santé.  Une revue indispensable pour moi. 

    Merci de votre générosité et puisse cette revue vivre longtemps !

    Lucie G 

    « Je remercie Plantes & Bien-Être et ses intervenants pour nous aider à faire perdurer le savoir de nos anciens » 

    Je suis pharmacien et passionné depuis toujours par les médecines douces et les plantes. Souvent frustré de ne pas pouvoir ouvrir une herboristerie car la législation et l'ordre des pharmaciens nous l'empêche, je vais créer mon herboristerie dans ma pharmacie et redonner un sens à mon métier.
    Je m'inspire de vos articles et me sens investi d'une mission "faire perdurer le savoir de nos anciens"
    Merci à tous vos intervenants et à votre rédaction de Plantes & Bien-Être pour nous aider dans cette démarche.

    Stéphane B 

    « Je n’ai jamais eu autant envie de vieillir, quel plaisir ! » 

    J’attends chaque numéro avec impatience. J’ai rarement trouvé de textes de ce genre me plaisant autant. Pour moi, Plantes & Bien-Être est voué à un grand succès. 

    Je n’ai encore jamais eu autant envie de vieillir, quel plaisir ! 

    Bravo, continuez !!! 

    Norbert D 

    « Un grand merci à toutes les personnes concernées, je suis très contente de cette revue » 

    Je suis très contente de votre revue Plantes & Bien-Être. Tout ce qui touche le naturel m'intéresse bravo continuez comme ça. Le bénéfice que la nature nous apporte pour notre santé est incroyable, un grand merci à toutes les personnes concernées. 

    Yvonne C 

    « Que du plaisir à lire Plantes & Bien-Être, riche en conseils, description et utilisation des plantes » 

    Que du plaisir à lire Plantes & Bien-Être, une revue riche en conseils sur les plantes, avec leur description précise, leur utilisation appropriée et même les mises en garde. J'ai appris à retrouver un meilleur sommeil en prenant des granules homéopathiques de Valériane (introuvable en plante ou alors avec alcool incorporé) suivi 1/4 d'heure après, d'une infusion de Passiflore. Par ailleurs, j'utilise l'argile verte en cailloux et poudre depuis 39 ans. Celle -ci peut accompagner l'utilisation des plantes si on respecte la façon de la préparer, de la poser et le temps de pose. Elles peuvent être complémentaires et assurent ainsi une meilleure efficacité et une guérison plus rapide au final. Merci aux plantes et aussi à votre ténacité à tenir tête à tous ceux qui veulent les anéantir ! 

    Béatrice C. 


    Attention, cette offre est à durée limitée. Si vous fermez ce message sans en profiter, vous risquez de ne plus pouvoir y accéder. 




    ******************************  

    Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.  

    ******************************  

    Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.  

    ******************************  

    Sources de cette lettre : 

    [1] Lyme : le grand bazar des tests de dépistage 

    [2] Diagnosis and treatment of Babesia & other coinfections 

    [3] Lire la suite

     Bonjour à tous....

        Je viens seulement de voir, qu'il existe un endroit sur mon site, pour s'introduire... J'ose espérer que ça n'a rien de grivois, et que nous en resterons à la signification, sur le plan relationnel ou littéraire. Sinon, "mais où s'en va t'on".

         Ainsi, je me présente, Françoise niel Aubin, je suis jeune, belle, intelligente, douée, et surtout modeste, comme le prénom.

       Car oui, "Modeste", c'est aussi un prénom. 

       J'ai connu un vieux monsieur, comme ça, qui s'appellait "Ange",  c'était un truand notoire, mais il arrive bien plus souvent, que noms de Baptême, aient une signification, qui en dit bien long. Regardez moi, qui eut dit un jour qu'en m'appelant "Française", mes parents auraient imaginé un seul moment, que je fisse, ce que je fis, franchement, et pourtant.

       Sinon, j'en connais un autre, aussi,  que j'appelle Ange, Mickel, c''est un musicien, qui joue du pinceau, accroché à une "Nassels", comme la petite, la "Tite Nassels", mais il ne parvient à jouer du pinceau, que s'il n'a pas sur lui sa guitare électrique....

        En fait, il a choisi de peindre la Chapelle Sixtine, accroché à une "Nassels", parce qu'il avait envisagé la montgolfière, carrément, mais il y avait juste un problème, qui résidait dans le fait, que le volume du ballon, une fois gonflé, aurait pris tout le volume. Lui, avec sa guitare électrique, qui avait pour but, notemment, de faire un clin d'oeil, aux seventies, en espérant secrètement, que les fiv'ties, n'en prendraient pas ombrage, se serait retrouvé donc, avec le ballon, gigantesque, qui aurait pris tout le volume.....

     C'est uniquement pour ça, en fait, qu'il a peint la Chapelle Sixtine, avec une "Tite Nassels".

       Et puis bon, vous savez ce que c'est les montgolfières, ça prend une place considérable, c'est prétentieux, surtout dans une chapelle, alors, Mickel Ange Gardien, du coup, en aurait pris quelque peu ombrage, au niveau de son égo....

     Et puis ça aurait été un coup à mettre le feu.

      Oui son nom c'est "Gardien". Il a pour habitude de jouer du ukulélé, et du coup, quand il joue de la guitare, on dirait un lilipitien, qui joue de la contrebasse, "Non mais je vous jure".

      Mais imaginons une seule seconde, que malgré tout, allez "soyons fous", il ait persisté dans cette idée de montgolfière. Et bien voilà, très exactement ce que ça aurait donné.

     
     Bon, voyant cette vidéo, je crois qu'il semble évident, que l'allusion au Christ crucifié ne fait aucun doute, ce qui me fait penser, d'un seul coup, que si ma tante en avait, Non, que si le Christ avait été un "homme tronc", il n'avait pas fini de cette façon !
    29323 luke vadorplafond de la chapelle sixitine
     
     J'ai trouvé autre chose, encore, que j'ai bien aimé.
     
    360486268
     
    P1080959
     
     Il existe une version, avec un bras noir, et l'autre bras blanc, mais je ne la trouve plus, c'est bien dommage.