google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Xavier BELIN, président de la FNSEA, "toujours aussi con", visiblement.

http://www.lille.maville.com/actu/actudet_-crise-agricole.-la-fnsea-appelle-l-europe-a-bouger-sur-l-embargo-russe_54135-2922110_actu.Htm

 Et oui, je sais, je ne d fais pas dans la dentelle, ni celle de Calais, ni d'ailleurs, et j'en suis désolée.

 On veut que je foute mon grain de sel, d'autres voudraient que je reste bien sage, en Normandie, et que je la ferme, "pour une fois"....

 Mais que voulez vous, il ne faut pas me chercher non plus, hein....

  Audiart disait, "quand les cons voleront, tu deviendra chef d'escadrille", et bien visiblement, Belin a dûr regarder le magnifique doc qui est passé sur france 2, hier, sur les hommes volants, qui accompagnaient les "grinavions,", images super impressionnates, et ils'est dit, tiens, ça me tente bien...

 sauf que lui, la connerie, il est fait des confiture, il iame tellement ça, qu'il la congèle, la met en bocaux, la met à secher, tellement ça fait corps, avec son moi profond, et qu'il ait peur d'en maquer, c'est vous dire.

 oui, excusez moi, mais en debu de semaine comme ça, comme je sais, que les agriculteurs, sont à Vannes", ha ha hahah ah, si ça c'est pas raccord, et uneinvite à offrir une jolie recreation à mon nez de clown, ma Foi !

 Bon, BREF.....

  Mais quand même, sans blague.... Comment il fait... Il le sait, le mec, là, que le modèle productiviste, si c'est une catastrophe dans tous les secteurs, ça l'est au moins 50 fois plus, dans le secteur de l'agriculture, le mec, je vous dis moi, qu'IL LE SAIT...... Oui, oui,vous avez bien entendu, IL LE SAIT.

  Mais il est tellement con,  alors qu'ilsait pertinamment, que l'Euroepe sereunit aujourd'hui, qu'au lieu de demnder une harmonisation des lois, qui regissent les salaires, dans l'agriculture, par exemple, ou une harmonisation, sur les lois environnementales, concernant les produits phytosanitaires, lui, non non, la bouche en coeur, il en est ENCORE à se contenter de demander simplement, la cessation de l'Ambargo, vers la Russie.....

 En fait, moi, je vais vous dire, pour avoir une tele couche de connerie, le mec, il ne peut que prendre des cours du soir, c'est pas possible autrement.

  Ou bien alors, il n'a pas la tlé, la radio, je en sais pas....

   Ou bien alors, ila comme livre de chevet, peut être, le manuel du bon agriculteur, qui sevissait (il doit exister....), dans les années 50, quand on hurlait haut et fort, que plus on produirait, plus l'agriculteur serait heureux, et surtout qu'il mangerait à sa faim....

   Je ne vois que ça.

 Et en plus, ce con, visiblement n'a m^me pas encore compris, que l'agriculture, était etrtroitement lié, au contexte international, alors, si ça, ça n'est pas la preuve irrefuttable, qu'il est incompetant, à son poste....

Et oui, car l'embargo, quia été decidé, pour faire pression, sur Poutine, il n'a pas été decidé, par hasard, figurez vous, d'accod ?

    Et ce matin, pour information, Poutine a encore degommé, un hopital de MSF? parce qu'il en avait un peu marre d'aller balancer des prubeaux, sur l'opposition syrienne, modérée, alors, il s'est dit, "allez hop, youplà, on va changer un peu".....

    Bon, sinon, pour les cours de rattrapage, concernant l'agriculture, je conseille à ce connard (oui, excusez moi, si je durcis un peu le ton, mais je recherche un peu plus d'efficacité, là, parce que j'ai pas que ça à foutre), il faut aller voir, 13h15, hier.

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/video-13h15-agriculture-pour-une-couverture-vegetale-permanente-de-la-terre_1292681.html

 Bon, sinon,  pour les agriculteurs, qui viennet me lire, là, et qui ont du mal à se projeter sur un modèe agricole, qui soit different, je precise que je comprends, que cette mutation, soit difficile, je le comprends, parce que passer deux heures parjours, la calculette à la main, et devoir fservir le café au comptable, de la chambre d'agriculture regulièrement, et gérer cette situation difficile, qui doit être vue un peu comme un harcelement, je comprends votre inquietude.

   Mais dites vous bien que tous autant que vous êtes, si on vous prelève une mêche de cheveux, des votres ou de vos enfants, vous savez pertinament, ce qu'on va y trouver....

   Et que c'est de votre peau, dont il est question, de la survie purement physique, et medicale, aussi, de vos enfants, et petits enfants, et que d'envisager de changer son fusil d'épaule, en ce qui concerne l'orientation de vos exploitations, est une démarche, qui doit être envisagée, organisée et planifiée,  que certains l'ont fait,  et que visiblement, ils s'en sortent mieux, à présent, sans pour autant quelquefois, être passés au BIO, je le précise.

 Sur ce sujet, je sais que certains qui ne sont pas du milieu agrcole, sont attachés au BIO, et peut être, se demandent pourquoi, certains agriculteurs, hesitent à le faire.

 Les raisons sont multiples.

 Parmi celles ci, des raisons purement financières, relatives, à des investissements passés de matériels,  avec les credits, qu'il faut assumer, ou reprogrammer, avecles banques, ce qui ne va pas de soi, puique s'orienter vers le  BIO, induit généralement, une superficie moindre et des modes de cultures, differents, et donc, eventuellement, un materiel, qui seseraient plus adapté.

  La seconde, se trouve dans le fait que l'exploitation, peut se trouver aussi, installée,  entièrement entourée de parcelles d'agriculture intensive, d'où la nécessité alors, de planter tout autour, des bandes boisées, de telle sorte que les pesticides autour, n'arrivent pas sur leurs terres.

 ors, planter, ces bndes boisées demandent du temps, et que les arbres soient assez grand, pour jouer leur rôle.

 En synthèse, et ça n'est pas monsieur Bourgnignon qui me contredira, pour "rettraper", une terre morte, due à l'agriculture, intensive, il faut desannées, et des années....

 D'où, l'extrême difficulté, de faire muer une exploitation d'agriculture intensive, vers une agriculture,BIO.

 peut être,certains ne savent pas, dans le milieu non agricole, mais repondre aux normes, BIO. , c'est repondre à des normes, strictes, et c'est important, que ce soit respecté.

 Pendant que j'y suis.

 On m'a transmi un problème, ces dernières semaines auquel je n'avais pas pensé.

 Certains agriculteurs BIO, des maraichers, notamment, vont pour enrichir leurs terres de culture, chercher du terreau, dans des dechetteries de jardin....

 Si à l'oeil nu, ça ne pose aucun problème, ces déchets végétaux qui se sont décomposés sont imbibés en partie de pesticides, et produits chimiques, issus des jardins, de ville....

  Et utiliser ces composts là, à mon avis, est néfaste au BIO. Car les produits chimiques, eux, sont toujours présents.

https://actudirect.com/societe/13h15-agriculture-moins-on-travaille-la-terre-plus-elle-est-fertile/

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/video-13h15-lait-la-cooperative-vallee-du-lot-ne-connait-pas-la-crise_1314593.html

 Je précise qu'il y a quelques jours, on a vu un reportage, sur une expérience "zéro déchets", d'une famille parisienne.

http://www.bing.com/search?q=experience+zero+dechets+infrarouge&qs=n&form=QBRE&pq=experience+zero+dechets+infrarouge&sc=0-23&sp=-1&

sk=&cvid=EF7F2A8C889144AF8EBC91AFD6535C90

Bon, ça n'est pas le dernier que j'ai vu, mais c'est pas grave.

 Il a été dit qu'au moment où je vous parle, il était impossible de trouver du lait, dans Paris, en vrac.

 Avec les tanks qui sont refrigérés, depuis longtemps deja, comment se fait il, qu'il n'y ait aucun systême de consignes, avec des bouteilles en verre ? Puisqu 'on le fait, pour l'huile d'olive, etc, enfin, pour n'importe quel liquide de consommation, le vrac, se fait, à présent.Il suffit de rajouter la réfrigeration.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.