google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Mexique

  • #Ensemblelagauche

    Soyez fière d'être écologistes,
    Soyez fière d'être social-démocrates,
    Soyez fière d'être communistes,
    Soyez fière d'être anticapitalistes, 
    Soyez fière d'être européens, 
    Soyez fière d'être républicains
    Soyez fière d'être progressistes,

    Tous simplement, soyez fière d'être de gauche !

     Mon commentaire....

       Oui, parfaitement, et même si j'ai toujours émis des réserves sur le communisme, par sa monstruosité dans son application et la resultantes, et le nombre de morts, qu'il ait généré, et genère encore, dans certains pays.

       Beaucoup, en sont au même point que moi, sur ce point, il faut bien reconnaître qu'il est loin d'être stupide, d'observer, en ce qui concerne les raisons véritables, qui ont généré le désir, de vouloir renverser la table, à l’époque, les choses ont été faite, de telle sorte qu'à une situation anormalement scandaleuse, ne pouvait répondre, que son opposé, et donc, hélas, de cette façon, dans les extrêmes, et je soupçonne que Macron, n'ait pas encore saisi, cette notion absolument fondamentale. Voilà, ce qui m’inquiète.

      J'ai entendu, ce matin,  le discours, du president chinois qui revendique lui, aussi, à present, de nouveau, le communisme, comme etant seul digne, de rendre son peuple heureux,  ce qui me consterne, et je ne s  dois pas être la seule, mais là, oùça devient particulièrement, interpellant, c'est d'observer, à quel point, la situation, va devenir plus que delicate à negocier, si leurs ideologies, et la dictature, qui rique de se resserrer encore encore d'aventage,  avec les fruits, qu'ils revendiquent, comme leus etant legitimes,  sur le plan du commerce, et de l'economie, à l'international... il fût un temps, où il avait été ecrit, QUAND LA CHINE S'EVEILLERA, il semble bien que le président actuel,  un certain Xi Jinping, se croyant, envoyé des Dieux, au seul pretexte, qu'il ait épousé une chanteuse, visiblement, et si j'en crois, l'exemple, de Nicolas Sarkozy, avec sa garde à vue, aujourd'hui, et sans vouloir tirer sur l'ambulance, il m semble, que Xi Jinping,  devrait y regarder à deux fois.

      Par contre, il est vrai que dans la richesse de notre repertoire, nous avons, la chance d'avoir des gens plein de talents, qui eux, n'ont jamais convolé, avec la moindre Reige, même des neige, que je sache, d'autant que c'est un groupe, et que la polyandrie, n'est hélas (sic!), pas encore autorisée.

      Mais enfin, s'il aime la chanson de variétoche, apres tout, qu'on ait les yeux bridés, autant que la liberté d'expression, ne devrait pas empêcher d'en jouir...

     Roulement de tambour !

     Bon, à relier, avec, "la cifelle" picarde, dont j'ai parlé.....

    ICI !

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/cuisine/he-had-a-dream-team-martin-luter-king-ou-quand-le-mexique-viendra-sauver-les-usa-des-griffes-de-l-industrie-agricole-et-productiviste.html

    Lire la suite

  • Les mafias, les paradis fiscaux et l'obscurantisme, détestent la Lumière.

    Il existe plein de pays, dans le monde, où les humains qui y vivent, n'ont pas acces à la Lumière, liée à une source d'energie globale, ou organisée.

     Depuis plusieurs années, différents politiques ont oeuvré pour que celle lumière, aussi précieuse dans la réalité que par la symbolique qu'elle véhicule, arrive dans ces contrées.

    http://www.energiepourtous.org/?gclid=EAIaIQobChMIicePjOjy2QIVaLHtCh2pFgSkEAAYASAAEgJGIPD_BwE

     Je trouve qu'il est interessant d'observer, selon les endroits, quels sont les actions, afin de se projeter, et observer comment, l'argent, qu'on leur donne, va faire avancer tel projet ou tel autre.

    https://asso.bdpv.fr/?gclid=EAIaIQobChMI_9_DmITz2QIVSLHtCh1xxw_REAAYBCAAEgI87PD_BwE

      Une association, sur le sujet du photovoltaique ne me semble pas un luxe,  parce qu'apres la discussion avec mon couvreur,  il m''a expliqué que dans la réalité, il arrive que certains professionnels, ne fassent pas bien leur travail, ou ne proposent pas necessairement la meilleure installation, alors, plusieurs avis vallent mieux qu'un seul.

      Pour ce qui concerne l'électrification, de certaines zones, dans le monde où l'électricité,  est rare, ou inexistante, il faut admetre que le photovoltaïque, est revolutionnaire, puisqu'il offre la possibilité d'installer des systêmes sur place, indépendants, et parfaitement autonomes.

    https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0301220408590-fonroche-vend-50000-lampadaires-solaires-au-senegal-2150320.php

     J'avais découvert cette entreprise, lors d'un reportage, à la télévision, et je trouve ça vraiment super.

    Lire la suite

  • Au sujet du changement de nom du front national.

     Marine Le Pen a proposé, dimanche 11 mars, aux adhérents du FN de rebaptiser le parti d'extrême droite. Lors de son discours de conclusion du 16e congrès du parti, présenté comme celui de la "refondation" après les défaites électorales et les défections de l'année 2017,  la présidente frontiste a mis fin au suspense qu'elle laissait planer sur ce nouveau patronyme censé marquer une rupture avec l'ère Jean-Marie Le Pen. 

    Via un questionnaire envoyé à l'automne, les militants s'étaient prononcés à 52% en faveur d'un changement de nom. 

    Sur le choix du nom, en lui-même, je le trouve aussi creux, que peut l’être le «Les Républicains »… Je veux dire, que de prétendre au rassemblement, ne vaut que si de nouvelles idées, ou une nouvelle ligne directrice voit le jour, ors, il semble bien que ça ne soit absolument pas le cas.  

    Pourquoi "Rassemblement national" ? 

    "J'ai beaucoup réfléchi et beaucoup consulté", a prévenu Marine Le Pen à la tribune, dimanche après-midi, avant de dévoiler le nom qui sera soumis au vote des militants : Rassemblement national. Vantant la pertinence du terme "national", elle a estimé que le nom devait "porter un message politique et même clairement indiqué le contenu de notre projet politique pour la France. Ce nom doit être plus encore qu'un projet, il doit être un cri de ralliement (...)." 

    Marine Le Pen a rappelé à la tribune la raison pour laquelle elle a écarté le mot "front", lié au concept "d'opposition."

    Oui, cette idée vient de chez moi, j’avais démontré que par le nom, l’idéologie était bien là.  « cogner ».

    Or, "notre objectif est clair : c'est le pouvoir", a-t-elle encore lancé.

    Sur ce point, je tiens juste à lui rappeler, que selon, tous les observateurs, au moment du second tour des présidentielles, y compris, avant le débat, qui lui fût fatal, tout le monde s’accordait à dire qu’elle n’était pas crédible, no pas elle, seule, mais son programme.

    Par ailleurs, le nom Rassemblement national, propose une fusion sémantique de Front national et de Rassemblement bleu marine.

    On est complètement, dans le ripolinage, comme d’habitude.

    L'Union nationale avait également été évoquée comme une alternative, tout comme le nom Mouvement national. Mais ce dernier était jugé trop proche du Mouvement national républicain, créé par Bruno Mégret, après avoir fait sécession à la fin des années 1990. Ajoutant qu'elle trouvait "ringard" le nom Les Patriotes, choisi par son ancien bras droit Florian Philippot, la présidente du Front national avait déjà assuré préférer le terme "nation". Elle avait toutefois écarté Les Nationaux, une option suggérée par Gilbert Collard. 

    Pourquoi changer de nom  ?

    "Ce nom, Front national, est porteur d'une histoire épique et glorieuse que personne ne doit renier (...) Mais vous le savez, il est pour beaucoup de Français, même de toute bonne fois, un frein psychologique." A la tribune, dimanche, Marine Le Pen a donné les raisons derrière ce changement de nom.

    Hypocrisie la plus totale, en rompant, avec l’ancien nom, du parti, il s’agit pour elle, d’écarter de façon plus significative son père, ne pas le reconnaitre, démontre une forme de lâcheté, qui est par contre parfaitement conforme, aux méthodes du front national…

    La preuve c’est qu’il a bien été précisé, que le paternel, n’était plus président d’honneur.

    La veille, les militants ont  adopté à 79,9% les nouveaux statuts, lesquels suppriment le titre de président d'honneur, jusqu'alors attribué à son fondateur, Jean-Marie Le Pen. Une autre façon de tourner la page consistait donc à se séparer du nom choisi par ce dernier lors de la création du parti, en 1972. "On ne peut pas chercher l’ouverture, clôturer l’ère Jean-Marie Le Pen et garder le nom d’un groupuscule des années 1970", analysait ainsi l'entourage de Marine Le Pen dans Le Monde. "Les gens associent ce nom aux dérapages de Jean-Marie Le Pen, à une histoire tourmentée", estime Hugo, membre du Front national de la jeunesse (FNJ), interrogé par franceinfo

    Marine Le Pen, elle, avait déjà publiquement qualifié le changement de nom comme un "premier compromis incontournable" pour convaincre de nouveaux électeurs et réaliser des alliances, en France et à l'international. "Le Front national est devenu adulte. Il est passé d'un parti d'abord de protestation dans sa jeunesse, puis d'un parti d'opposition à un parti de gouvernement", a fait valoir Marine Le Pen vendredi, sur le plateau du "20 heures" de France 2. Le parti "doit acquérir la culture des alliances, acquérir la culture d'un parti de gouvernement. (...) Et changer le nom, c'est une des manières de le faire savoir", avait-elle précisé.

    Changer de nom est ainsi la prochaine étape du processus de "dédiabolisation" entamée par Marine Le Pen lorsqu'elle a pris les commandes du parti en 2011, asseyant donc la légitimité de la ligne Marine.

    Mais pour Stéphane Wahnich, professeur-associé à l’université Paris-Est-Créteil en communication politique et publique et co-auteur, avec Cécile Alduy, de Marine Le Pen prise aux mots (Seuil), le changement de nom ne suffira pas à changer l'image du parti. "Non, un changement de nom doit enclencher un changement de politique", a-t-il estimé sur franceinfo, dimanche. 

    Parfaitement d’accord, avec cette position.

    Elle a parlé de « refondation »…..

    On n’a jamais vu un mur en ruine, faire l’objet de travaux, pour en modifier… les fondations.

    Si on utilise, la métaphore de l’arbre, les racines, pourries, une fois coupées, n’ont jamais garanti que l’arbre puisse vivre, même si les branches qui symbolisent les membres du parti, sont bien moins nombreuses.

    Un nouveau nom signifie-t-il un changement plus profond ?

    "Est-ce que le FN va se recentrer, c’est-à-dire abandonner le 'ni gauche-ni droite', ou est-ce qu'il va rester idéologiquement le même ? A priori Marine Le Pen veut garder le 'ni gauche-ni droite' donc je ne suis pas sûr que le changement de nom sera suffisant", a commenté Stéphane Wahnich. Pour lui, certains signaux, comme l'invitation au congrès de l'Américain Steve Bannon, figure de l'extrême droite américaine et artisan controversé de la victoire de Donald Trump, ne trompent guère : "Structurellement, ça ne met pas les signes que le FN va devenir un parti national de gouvernance. C'est plutôt le signe que le FN reste dans l'extrême droite traditionnelle." D'ailleurs, le nom Rassemblement national rappelle celui du groupe parlementaire frontiste à l'Assemblée nationale entre 1986 et 1988 ("Front national-Rassemblement national"). A l'époque, Jean-Marie Le Pen avait fait campagne avec ce slogan.

    Enfin, pour Anaïs Voy-Gillis, géopolitologue spécialiste de l'extrême droite et des droites radicales en France et en Europe, citée par L'Express, ce changement de nom pourrait, à vouloir séduire de nouveaux publics, déstabiliser une partie des fidèles. "Marine Le Pen veut montrer qu'elle tient toujours les rênes, qu'elle prend les choses en main pour sortir le parti de la crise qu'il traverse depuis le débat du second tour. Le problème, c'est qu'elle risque de déstabiliser sa base, ses militants, mais aussi ses sympathisants. Et donc, tout son électorat potentiel", prévient la spécialiste.  

    Que pensent les militants sur le changement ?

    Selon les données du Monde, 27 000 des 51 000 adhérents consultés par le parti sur les éventuelles mesures de refondation (dont le nom), les ont approuvées. Cela représente donc 52% des votants, comme l'a communiqué le porte-parole du parti. Le Monde précise toutefois que "ce questionnaire a été dépouillé sans huissier, et donc sans aucun moyen de contrôler les chiffres annoncés", laissant la place pour les critiques des opposants à cette nouveauté, à commencer par Jean-Marie Le Pen.

    Dans un communiqué partagé sur Twitter, le fondateur du parti estime que"cette annonce faire entre deux portes est contredite par toutes les sources internes qui depuis des semaines font au contraire état de l'attachemement de la base à l'étiquette FN." 

    Du côté des militants, le changement de nom divise. "Je milite depuis dix ans. Ce nom, ce sont nos valeurs, j'ai voté contre le changement. Mais il y a beaucoup de jeunes dans le parti maintenant, ils n'ont pas les mêmes attentes que nous", commente un militant de 40 ans, cité par Le Parisien. Autrefois favorable à un changement de nom, le député Gilbert Collard, qui a récemment rejoint le parti, estime pour sa part que "ce n'est pas ça qui nous dédiabolisera", selon France 3 Occitanie

    Comment va se dérouler ce changement ? 

    La proposition de nom, soumise dimanche par Marine Le Pen, va devoir être entérinée par un vote militant dans les prochaines semaines. Ce vote, qui se réalisera par voie postale, devrait prendre au minimum "six semaines à mettre en place", précise Le Monde. "Si une majorité des adhérents l'acceptent, le nom (...) entrera en vigueur. Sinon, retour au FN."

     Je vous recommande le billet de sofia aram, ce matin, sur France Inter.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-sophia-aram

     Et puis Charline  Vanhoenacker.

    https://www.franceinter.fr/

     En cours de commentaire.


     

    Lire la suite

  • 12 janvier, 2018, message à tous ceux qui attendent après moi.

     Il est vrai que j'ai toujours fourrré mon nez, là, où ça dérange.

       Mais si l'on m'avait affirmé, un jour, que la Justice elle même, que mon avocat, et que mon coach, lui même, en personne, se ligueraient contre moi, pour me museler, afin que je ne puisse plus lutter, contre ce que j'ai toujours détesté...Jamais, je ne l'aurai pensé.

      Je ne sais pas ce qu'il adviendra de moi, j'ai le sentiment que jamais, je ne parviendrai à pardonner, à tous ceux, qui depuis toutes ces années, ont veillé, si méticuleusement, à m'ecraser, pour mieux observer, telle une souris de laboratoire, avec quelle ruse, je parvenais à me relever, TOUJOURS.

      Aujourd'hui, c'est par une décision assassine, qui émane de la juge des tutelles elle même, alors que je n'ai eu de cesse, que de lui dénoncer en quoi, et comment, la curatrice de l'UDAF, pratiquait, sur moi, les pires tortures psychologiques,  en n'appliquant pas ce que la juge pourtant, lui avait indiqué.

      Je pourrai vous la faire théatrale, selon la chanson de Barbara, en vous disant courtoisement, "et je m'en vais sereine".... Il va bien se trouver un crétin, pour s'en contenter, non ?

      Mais ça serait trop d'honneur, que je vous ferai là, et je ne crois pas que le fantôme de Barbara, apprecierait.

      Je pourrai aussi, vous resortir, la chanson de Anne sylvestre, sur "les gens, qui doutent"... Et qu'on s'évertue, inmaquablement, à me recoller sous le nez, en la personne de  Jeanne Cherhal, Vincent Delerm, et Albin de la Simone.... C'est juste oublier, que de souffrir est infiniment plus  acceptable, et concevable, quand on ne vous enferme pas dans un rôle qu'on vous impose.

      Aurait elle, elle même ecrit cette chanson, si elle avait été dans  la situation, que l'on m'impose, depuis toutes ces années ?

      Personne ne le sait, et Anne Sylvestre, pour qui j'ai bien plus que du respect, elle même, ne le sait pas d'aventage.

      Je m'excuse de ne pas être aussi forte, que beaucoup le voudraient, je ne suis qu'une simple femme, qu'on s'evertue à transformer, en vielle conne mal baisée..... Et je ne crois pas être responsable, en quoi, que ce soit,  du sort que l'on m'impose.

      Des lors je n'ai plus d'autre alternative, que de rentrer en moi, afin de lêcher mes plaies, pour une durée indéterminée, puisque l'énergie, qui a été mobilisée, pou porter ma souffrance, les 40 années premières de ma vie, là voilà de nouveau mobilisée, pour cette même raison, énergie, que de facto, je ne puis donc plus donner, vers l'extérieur....

     Comment vous dites ?

     Consulter un psy ?

     Mais j'ai fait, bien sûr.

      Le psy, et la psychiatrie, cautionnent entièrement, les méthodes de barbare, de Thomas Fersen. ils les cautionnent tellement,  qu'ils souhaitent, non pas me mettre sous neuroletiques, de nouveau, mais sous antidépresseurs.

      Quand je pense que je suis assez conne, pour avoir écrit mon histoire sur le sujet, ces derniers jours, pour avoir la certitude, qu'il ne restait rien de douloureux, entre eux et moi, je n'en reviens pas de ma naïveté.

      J'attends toujours, depuis plus d'un mois, qu'il me fixe un RV avec la psychiatre,  principe que j'ai accepté, mais qui visiblement, semblerait, lui poser à lui quelques problèmes de conscience...

      Je souhaite bien du courage, à la profession, pour envisager la moindre collaboration avec moi, quelque soit le sujet, désormais".

      Bon, week end à tous.

     

    Lire la suite

  • About Donald Trump twitter.

     Today, the last day of 2017, I décide to watch donald trump account, and comment, "perhaps".

    https://twitter.com/POTUS

     It' important, for me, because I need inspiration.

     I think it's a good idea to speak on twitter, because, learning he, think about, is important.

     

    Lire la suite

  • "Graine de savoir", une mine de savoir irremplaçable, et pédagogique.

    https://www.youtube.com/channel/UC2r1YqkQrSgOYdEg4O6HlEg

     J'ai deja vu, accidentellement, certaines de leurs vidéos, qui sont très bien foutues, et tres luf diques. Ce qui est bien aussi reside dans le fait, que differents types d'expression, sont envisagées, ce qui permet de pouvoir proposer et adapter selon la l demande et le budget, pour satisfaire, les scolaires, notamment, ou les villes, ou associations, qui en seraient demandeuses.

    http://www.grainedesavoir.fr/

     Les partenaires.

    http://www.grainedesavoir.fr/?page_id=9

    Lire la suite

  • "Thinkerview", la chaîne sur internet qui pose les bonnes questions, mais aussi......

     "Les bonnes questions", qu'est ce que c'est ?

      Celles que d'autres ne posent pas, ou n'osent pas poser, soit parce que leurs patrons de chaine ne le souhaitent pas vraiment, mais plus souvent aussi, je crois, parce que n'importe quelle émission, qui souhaiterait proposer ce type de conversations, doit entrer dans un format horaire, imposé par une grille des programmes,  quelque soit la chain qui impose ainsi, un formatage difficilement évitable, au sein d'une chaine télévisée quelque soit la bonne volonté de ses dirigeants.

      Là, ça ne sort que sur internet (dommage, Eliane....), mais le bon côté c'est que ces émissions ont des durées, parfaitement aléatoires, et ouvrent alors entièrement la perspective de ne pas être contraints par le chrono.

     Version, "faite vite, il ne nous reste que 5mn....".

     Enfin, tout ce que j'aime. 

       Je vous recommande d'ailleurs particulièrement, l'émission sur Guillaume Meurisse, qui est à la conscience humaine, ce que certains cacheront sous le paillasson, le soir du réveillon.

     Ho, dites donc, à part ça, j'en ai une bonne à vous raconter, sur le prénom Maurice, le prénom de mon grand père paternel, d'ailleurs.

      Je suis certaine que ça va faire "mouche", autour de la table du Réveillon.

      Chacun sait à quel point j'aime farfouiller, pour ne pas dire "farfouinner", avec ma houe, "houe", mon rateau, ma pioche, ma pelle, mon piolet, mon JCB, mon nanitout, ma lampe torche, mon maitre cinquante, je pose un, et je retiens deux, telle la taupe moyenne dans les racines, (ho, quel joli mot,  des prénom, ou nom de famille notamment.

      Par exemple, moi, je m'appelle "Françoise", comme la chanson, et bien ça signifie "Française".

       Il y a quelques jours, mais qu'est ce que j'apprends là... Le prénom, "Maurice", figurez vous, vient du mot, MAURE.... c'est à dire, ARABE....

       Alors, sincères condoléances, à tous les racistes de service, néo colonialistes, qui s'appellent "Maurice", franchement, "je compatis",  je ne sais pas, par contre, si c'est aussi comique que recevable, pour changer de prénom en mairie...

       En tout cas, moi, rien que cette idée (qui aurait bien fait rigoler mon grand père,  il me semble),  m'a mise en Joie, pour le reste de la Journée !

    Lire la suite

  • De Blanche-Neige à Rebelle : les femmes dans les films Disney.

      Désolée, pour l'illusration du propos, mais je n'ai pas résisté à l'envie de foutre un coup de pied dans les couilles, des suprémacistes blancs, qui  se teignent les cheveux en blond, pour  se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas.

      Je n'ai pu écouter que la fin de l'émission, sur France Inter, ce matin, mais j'étais ravie d'entendre avec quelle joie, l'équipe croquait ce sujet avec une telle rejouissance.

    https://www.franceinter.fr/cinema/de-blanche-neige-a-rebelle-les-femmes-dans-les-films-disney

    Lire la suite

  • Le nouveau "Notre Père".

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Notre-Pere-nouvelle-traduction-2017-11-28-1200895269?from_univers=lacroix

      Il y a bien des années, "je piquais un phare" (pou éclairer, je suppose...), au sujet des prières, que l'on dit, qund on va à la messe.

      Je le faisais en parlant à Thomas, bien sûr.

      Je suis souvent irritée, observant, quelquefois, que certains disent des prières, mais je pense que c'est le cas, dans tous les cultes, sans même reflechir, aux paroles, dont il est questions.

      Quand je vais à la messe, il m'arrive de ne pas dire, certaines paroles de certaines prières, parce que je ne les cautionne pas.

     ça n'engage que moi !

    http://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/prier/prieres/372214-notre-pere/

     

    "Notre Père, qui es aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
    Pardonne-nous nos offenses,
    comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
    Et ne nous laisse pas entrer en tentation
    mais délivre-nous du Mal.

    Amen".

     

     

    Notre Père, qui es aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
    Pardonne-nous nos offenses,
    comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.


    Et ne soumet pas à la tentation.

    (Maintenant)Et ne nous laisse pas entrer en tentation


    Mais délivre-nous du Mal.

    Amen.

     C'est précisement sur cette phrase, que je m'etais emportée, parce que j'avais expliqué à Thomas que de croire en une puissance suppérieure, quelque soit le nom qu'on lui donne,

    et considérer que ça serait lui, qui serait responsable, du fait que nous subissions certaines tentations était juste...

    complètement stupide.

     La notion même de tentation, est complètement tronquée,là, dans cette prière !

     Et oui, parce que parler de tentation, de Bien et de Mal, de façon aussi superficielle, que le fait souvent la religion, est immature, comme posture.

     Certains mènent une vie parfaitement rangée, dans une forme de train train, dans et d'égocentrisme, ou seul leur nombril, semble les interesser, et puis d'autres, avec le même train de vie, vont décider de tourner le dos à leurs habitudes, à leur culture, à leur religion, aussi, quelquefois, pour prendre un chemin de vie, qui sera plus conforme à leurs valeurs, et où ils seront observés, comme des traitres, face à leurs origines, mais où eux, auront le sentiment, d'être infiniment plus conforme à un chemin de vie ors normes...

     Pourquoi vouloir observer la notion de "tentation", comme synonyme  d'un désir d'aller vers des plaisirs simples, coupables, et généralement condamnés, par la religion, alors que la notion de Tentation, peut ausssi parfaitement, être reliée au Courage, justement, d'assumer certaines postures, ou certaines prises de paroles, qui vont à l'encontre des conventions.

     Prenons un cas concret...

     Un enfant, ou un ado, observe dans la cour de l'école, ou du collège, un autre enfant, qui se fait bousculer, par un petit groupe...

     Il comprend ce qui se passe, il voudrait intervenir, pour le protéger, ou prendre sa defense,

    Mais il n'ose pas.

    IL EST TENTE DE LE FAIRE, mais il manque de courage....

      Est qu'il va le faire, ou pas ?

     Il est tenté de le faire... Là, on voit bien que la tentation, est du côté de l'Empathie, et de la Bienveillance...

     Prendre position, pour défendre un faible, dans un sentiment d'Empathie, le sentiment même de Solidarité,

    y compris en politique, alors que le vent serait contraire, chez ceux qui sont au pouvoir, relève aussi de la tentation.

     Est ce qu'elle est du côté du mal , non, certainement pas.

     Il existe bien des notions philosphiques, qui sont ainsi malmenées par les religions, qui souvent, encore aujourd'hui, s'evertuent à vouloir faire passer pour simples, des notions, qui sont en realité bien plus diverses. 

     Il ne faut pas oublier, que c'est aisi, que fonctionnet les derives sectaires, et les nationalismes, aujourd'hui.

     Vouloir, apporter des réponses simples et expeditives à des problèmes compliqués,

    voilà, quel est la manoeuvre, qui ne fait que servir l'enrichissement des politiques qui s'en reclament.

    Lire la suite

  • Arbitrage international.

     Il existe plusieurs types d'arbitrages internationaux.

       Celui, qui émane de l'ONU, sachant que certains pays mettent en doute, on ne sait pas exactement, en fin de compte, on ne sait pas si c'est le bien fondu de l'ONU, en eux même, ou si c'est uniquement les raisons, pour lesquelles, ils sont mis en cause...

       Je suppose que quand l'ONU pointe du doigt quelque chose qu'on leur reproche,  l'ONU, est tres tres tres vilain... Et quand l'ONU, s'en prend à leurs ennemis, d'un seul, ça devient une haute instance des plus respectables.

       C'est comme ça, que font les enfants, non ?

     "sui qu'il dit qui est".....

       Non, c'est pas moi, je vous jure, qui ai trempé les doigts dans le pot de confiture, je veux parler des terres rares, bien sûr, "m'adame, je vous jure".

       En attendant, pour résoudre les "conflits de canards qui sont toujours vivants", ou bien "conflits de canard déchainés", on a beau dire, tant qu'on aura pas mis sur pied, la Fédération Internationale de Paint Ball, (FIPB), d'une part, et qu'individuellement, les égos des dictateurs, version Corée du Nord et USA,  ne se seront pas réglés, sur le champs d'honneur, à l'ancienne,  au lever du jour, avec la brume, et tout et tout.....

     Bougez pas, je m'enfile une bonne petite "vodke coca", et je reviens.

     On leur colle à chacun, en guise d'épée, de sabre ou de fleuret,  un bon vieux couteau à beurre, et c'est moi qui vous dit qu'ensuite, ils feront moins les malins.

      La prochaine fois, je vous expliquerai, une autre forme d'arbitrage international, verson "pieuvre opportunistes", et vous allez voir, à quel point on va se fendre la gueule, "à coup de hache".

    Lire la suite

  • Que faire, en cas de harcèlement ?

       Pour commencer, suite aux affaires de harcelement,  qui sont sorties dernièrement, et comme chaque jour, nous n'avons pas d'autres possibilité  que d'en parler,  je précise que je suis du mieux que je peux, mais que je dois veiller, à être la plus efficace possible, et comme je suis moi même victime de harcèlement juridique, de la part de ma curatelle,  je n'ai quelquefois pas d'autre possibilité  que de me taire,  pour mieux me protéger de la curtrice, qui bien loin de me protéger, est l'outil même du harcèlement que je subis depuis plusieurs années.

      Quoi qu'il en soit, je fais pour le mieux, et ce matin,  je viens d'aller voir, ce que le gouvernement avait prévu, puisque j'ai entendu, que les choses bougent, sur le plan juridique.

      Je précise, que je ne suis pas allée tout lire, encore, mais j'ai vu que le document était tranmis au procuteur de la République, qui est celui, qui est au dessus du juge, et qui donc, estime si oui ou non, la plainte est recevable, ou pas.

      Il est important de noter qu'il est prévu, sur le document en ligne, que vous puissiez commenter, éventuellement, si d'aventure, vous estimez, que certains mots, sont inadaptés, ou qu'il y ait quelque chose à améliorer.

       Apres tout, c'est bien nous les victimes, qui sommes les mieux placées pour le savoir.

    https://www.service-pubje ne parviens lic.fr/particuliers/vosdroits/F32247

     Mardi 28 novembre 2017.

    Samedi soir,  le spectacle etait comme chaque samedi dsoir, sur le plateau de OEPC.

     Je donne entièrement raison, à Camille Chamoux, qui n'en deplaise, à Yann Moix, a eu parfaitement raison, de pointer du doigt, les propos, de "Papy Finkielkraut"...

     Il est en effet, tellement pratique, de saisir l'opportunité du phenomène "balancetonporc", pour appuyer plus encore, sur son islamophobie, et la légitimiser.

     Que l'Islam, bien plus que les musulmans, soit antinomique, avec la moindre notion de féminisme, est une chose, qu'objectivement, personne ne peut nier.

     D'ailleurs, pour s'en convaincre, c'est assez simple.

      Je recommandais dimanche matin, d'aller voir les émission religieuses, qui traient justement, de la question suivante:

     "Les religions, sont elles mysogines".

    Vous pouvez revoir cette émission, en suivant ce lien:

     On peut observer que lors de cette émission, l'islam a été bien moins représentée, que les autres religions.

      Je ne cherche pas à mettre en défaut le reportage, ou l'organisation du debat,   j'ai juste remarqué que la femme musulmane présente, qui n'est pas voilée (quand bien même elle l'aurait été), semblait bien seule, et bien peu convaincante, et ça n'était certes pas sa faute.

      Les musulmans d'aujourd'hui, ne sont pas responsables des dictats qui sont énoncés dans le coran, mais ils sont coupables, pour certains de ne pas avoir le courage de dénoncer, ce qu'il porte de toxique, et surtout d'anachronique.

      Pour en revenir au débat de samedi soir, sur les intellectuels.

      Bien sûr, qu'il n'était pas question, pour Camille Chamoux, de remettre en cause, le statut d'intellectuel.

     Je me considère comme telle, moi aussi, même si je n'ai pas encore été éditée, et c'est une necessité absolue effectivement, de s'occuper d'analyser le monde dans lequel nous vivons.

      Mais il importe, comme elle le dit, de veiller à ce que le regard que nous portons, sur le monde dont il est question, ne soit pas déconnecté de toute réalité.

      Et aujourd'hui, à plus forte raison, avec le phénomène "balancetonporc", il est tout à fait souhaibable JUSTEMENT,  de prêter attention, au fait que le cliché, "jeune beur de banlieu", ne soit pas l'arbre qui cache la forêt.

      Quand certains parlent de prostitution, ils ont à l'esprit, systèmatiquement, la fille qui travaille sur le trottoir,  parce qu'on est victime des clichés, alors, que la prostitution, aujourd'hui, se passe par l'intermediaire d'internet,  elle n'est plus dans la rue, ou si peu, et les jeunes étudiantes, qui en sont arrivées à se prostituer, pour parvenir à boucler les fins de mois, est complètement "ors cadre", alors que c'est un cas de prostition avéré, qui est la conséquence d'une detresse sociale évidente.

     Et bien le harcèlement, c'est pareil... Exactement pareil, il faut absolument ne pas se limiter, aux cas des petits jeunes de balalieue, parce que quand on parle de harcèlement sur le lieu du travail,  ça me semble bien plus grave encore, que le harcelement de rue, parce que le c... en question, on est obligé de  se le coltiner, du matin au soir, il est au dessus de vous, dans la hierarchie, et on doit bien faire avec, et celui là, statitiquement, il est très rare, que ce soit un immigré seconde génération, "qui ait reussi", si j'en crois la discrimination à l'embauche, dont ils se plaignent, régulièrement, A JUSTE TITRE.

     Alors, oui, le vieux crouton,  qui a bu ses compliments, samedi soir, "comme du petit lait", il serait bien inspiré de sortir de ses charentaises de chez Wuitton.

    En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • Retour vers ses racines.

     Moi, perso, j'aimerai bien deja, à 56 ans, qu'on m'autorise à les quitter....

     Mais enfin, ça finira bien par arriver à un moment, ou un autre.

      On se pose toujours la question, à un moment ou  un autre, pas necessairement en période de crise, je précise, mais juste quelquefois,  quand un évènement survient, une naissance, un décès,  ou quoi que ce soit qui survient, et d'un seul, on se souvient.

       Alors, vous en aurez toujours pour vous dire gentiment, "et bien t'avais qu'à ne pas les laisser, becasse"....

      Certes...

      C'est présisément, par l'éloignement, justement, que l'on pend conscience de l'attachement que l'on a à ses racines, et la conscience véritable de cet attachement, ne peut se faire à aucun autre prix, ne serait ce que pour quelques semaines de vacances.

      Une autre raison demeure, qui réside dans le fait que familialement, des liens se  défont, ou des traumatismes vous font fuir, alors, pour vous protéger, l'éloignement aide à panser les plaies.

      C'est une stratégie qui peut aider, effectivement, mais il serait déraisonnable, de pêcher par naïveté sur ce point, car les traumatismes de l'enfance, sont ancrés en nous, et quelque soit l'endroit du monde où l'on habite, ces terribles valises, toujours vous poursuivront.

      L'idéal, en pareil cas, ors contraintes proffesionnelles, je veux dire, c'est de ne s'éloigner que de quelques dizaines de kilomètres, et ne pas hésiter à faire appel à un psy.

     Camille avait fait une chanson sur ce thème, dans son premier opus, "le sac des filles"....

    http://www.deezer.com/search/camille%2C%20%22le%20sac%20des%20filles%22

     Elle s'appelle, "là où je suis née".

     Pour l'heure ce matin, c'est Rosemary Stanley, qui visiblement a fait des petits pieds, l'année dernière, elle aussi, une des Françoises, qui est retournée sur ses racines, à Lanmeur où visiblement, elle n'a pas eu la chance de croiser, le curé de là bas, qui revenait de sa baignade !

     

     En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • "Suivez l'abeille, Françoise Niel Aubin", politique internationale.

     Probable que certins me trouverot bien prétentieuse, sur ce coup là... ça n'est pas si grave, j'ai l'habitude d'essutyer des "maux doux"....

       Et je ne le suis pas, je pense, pour être franche, puisque comparativement, à bien des personnages, de la plus haute importances, sur le plan de la politique nationale et internationale, quand je suis consciente, de mon incompétance sur certains dossiers, je ne m'y aventure surtout pas, même si on souhaite mon éclairage.

       Par contre, si je suis absolument certaine du contraire, et qu'il se trouve que tout le monde demeure dans l'impasse, je n'attends généralement pas pour donner mon son de cloche, et c'est ce qui se produit.

       Nous avons affaire, de nouveau, à une escalade entre Kim Jong un,  et Donald Trump, et entre l'un, qui "glace le sang", par son incapacité à envisager l'avenir, sans priver son peuple de la liberté d'expression version dictature, et qui a une vision assez puerile, pour n'envisager cette bataille d'égos, que par l'arme atomique, et l'autre, Donald Trump, qui lui aussi, glace le sang par un exhibitionnisme façon papier glacé, et sa vision, tout aussi puerile, de la politique, qu'elle soit nationale, ou internationale, pas un , plus que l'autre, ne donne de son pays, une image, qui tende à laisser croire, qu'on peut, dans leur pays, "cultiver l'amour, ou l'espoir".

       Alors, je sais, j'imagine, bien que d'autres, doivent se dire, "mais enfin, qu'est ce qu'elle nous emmerde, elle,  a la ramener avec son amour et son espoir, n'est elle pas, elle, aussi, aussi puerile, que les deux qu'elle denonce....

       Certes, c'est une accusation si elle s'avère être perspicace, qui ne fait que trahir le fait que c'est en se projetant dans un avenir, qu'on peut poser un pas, devant l'autre,  et pr celà, n'importe quel dirigeant, sur cette planete, doit être capable, d'agir, sur le court terme, sur le moyen terme, et sur le long terme...

       Cette notion, absolument fondamentale, et profondément philosophique, exige effectivement, des dirigeants, dont il est question,  qu'ils aient cette sagesse là, et surtout, qu'ils aient, une image, de leur fonction, qui aille bien au delà, de satisfaire un ego personnel, qui releverait plus de la pathologie mentale....

     Quel homme devenant, père, avec les responsabilités que ça incombe, ne s'est jmais posé, en son fort interoeur, la question suivante:

       "Est ce que en temps qu'homme,  je suis digne,  d'être le père de cet enfant, que j'ai conçu, avec sa mère, ou bien dont on m'a chargé, de l'élevé (puisque ce sont cu qui élevent, et qui aiment un enfant, qui en sont les parents et certainement pas explusivement, ceux qui les ont conçus).

     cette reflexion, vaut tout autant, pour une femme, bien évidemment.

       LE  DOUTE, ce fameux doute, auquel je suis attachée, de façon viscérale, philosophiquement, parce qu'il nous permet de demeurer les deux pieds, ancrés dans le sol, comme le sont les racines d'un arbre,  afin que par la symmbiose chimique et ancestrale, il fleurisse, donne des fleurs, et enfin des fruits, nous nourrisse, qui donneront des pépins ou des noyaux, qui eux même germeront, pour donner de nouveaux arbres, qui fleuriront à leur tour, pour donner de nouvelles fleurs, de nouveaux fruits, etc...etc..etc...

         Il y a quelques années, j'avais decouvert, sur internet, un reportage, qui montraient qu'en Chine, ilsen etaient arrivés, à polliniser les fleurs de cerisier, avec des pinceaux, pour polliniser les fleurs...

      L'habitat des abeilles, avait été tellement détruit, et sur le long terme, que les abeilles, ne pouvaient plus y vivre, et donc, remplir leur office de pollinisatrice....

     Aujourd'hui, en 2017....

      Enrichi, de ce constat, alors que la Chine tente désespérement, de corriger le tir sur le sujet, un reportage a été diffusé dernièrement, sur France 2, à ce sujet.

    http://www.francetvinfo.fr/animaux/chine-les-femmes-abeilles_2349601.html

     Bon, merci, la Chine vraiment, pour la magnifique carte postale, version, "féministe tellement engagée politiquement à promouvoir l'image de son pays, qu'elle en oublie, qu'elle crève de faim, et qu'elle est payée une veritable misère"....

       Je fais un effort considérable, pour ne pas rire, si si, je vous assure...

       Bravo, pour la broderie, qui va jusqu'aux chaussures...

       Bravo, pour le côté déliceusement candide et puéril, de la superbe vie à la campagne chinoise, mais si allez un petit effort....

     WOUSTITI ! VOUS ÊTES FILMES !

       Non, décidément, ça ne s'appelle plus un tapis rouge, là, comment dire...?

       Bon, allez, on va ranger le safran, si vous le voulez bien, et être bassement terre à terre.

       Pour commencer, la pollinisation, ne se fait pas QUE par les abeilles, mais par une multitude d'insectes, dont d'ailleurs, certains, ne sont pas encore découverts et répertoriés, qu'ils sont deja en voie de disparition, c'est vous dire le merdier, sur le plan de la biodiversité !

    http://www.humanite-biodiversite.fr/

       Elever des abeilles en batterie, "ors sol" est d'une connerie juste phénomenale, parce que pour  que ça fonctionne, il faut reproduire à la base, le biotope, dont elles avaient été issues, pour qu'elle s'y développent, de façon naturelle et harmonieuse et surtout spontnnée, parce que c'est la nature, qui nous enseigne, et certainement pas l'inverse...

       Ca n'est pas en élevant des abeilles de façon industrielle, que la Chine, ou qui que ce que ce soit d'autre, parviendront à lutter contre la disparition des abeilles, mais uniquement en travaillant en Halon, pour parvenir à reinstaller leur biotope, donc, la partie de la chaine alimentaire, dont elles se sont nourries, bactries, etc, et pollen, d'une multitude de plantes, qui ensuite, parviendront à recréer les conditions chimiques du terroir concerné, que les babeilles, alors, élevées de façon naturelles, paviendront d'une part, à faire leur travail, mais surtout, parviendront à assurer elles, même leur reproduction.

       Rapporter où que ce soit des abeilles industrielles, est d'une bêtise affligeante et aussi bête, que de demander  une poule élevée en batterie, qui n'a jamais vu un brin d'herbe, de couver des oeufs et d'élever des poussins....

     

    Lire la suite

  • 2017, l'Amérique de Donald Trump.

      Tout y est.... Le drapeau des USA en lambeaux, et l'énergie, par les fils électriques, faisant ainsi allusion, au fait, qu'il refuse d'assumer les engagements pris pourtant, par barak Obama,  au sujet de la COP21.

      Ce cliché à été pris il y a quelques jours,  aux USA lors des inondations.

     (Je m'excuse aupres du photographe, je ne retrouve pas sur franceTV info, la page, pour le citer).

     

    Lire la suite

  • Finance et Conscience.

     

     je suis en train de regarder cette video, qui r  presente au moins, l'enorme aventage, d'être afcilement accessible.

     Morceaux choisis:

     je cite:

    "La législation internationale, nous permet certains montages financiers pour déplacer cet argent, de telle manière que tout semble "OK".

    (.....)Ainsi tous les superviseurs, tous les organismes de réglementation mis en place dans le monde entier, ils ne voient rien de ce qui se passe.

    Comme le scandale autour du panama, les panamas papers, il y a environ deux ans".

     Suite à ça, nous qui vulgaire deux pattes, qui trouvons ça scandaleux, somme perçus, comme des gens, "normaux";

     Et bien en voilà, une bonne nouvelle dites doc, comme quoi, il ne faut jamais désespérer.

    20 decembre 2018.

    VINCI, ou quand les actionnaires, attrapent la jaunisse.

     Je participe au fil de discussion.

    https://www.facebook.com/rose.michelleee/posts/1983030031774129

     

     En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • Leïla Slimani, Maroc et mixité....?

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite

       J'ai ecouté cette femme dont je n'ai encore lu aucun livre, je precise, encore,  et ses propos sont frappés de bon sens.

       Quand elle, explique, que pour juger de la situation réelle d'un Maroc, qu'il faut prendre du recul, notamment, je trouve que ce sont là  des propos frappés de bon sens, et qui sont applicables, pour n'importe quel pays, quelque soit sa culture, et surtout, la religion, dont elle est emprunte.

       Elle evite, comme je le comprends, d'appuyer là où ça fait mal,  alors, je vais bien de voir m'y coller.....

      Avoit la pretention  de revendiquer une forme de feminisme, en pays arabe,  c'est juste infiniment plus difficile, que ça ne l'est, dans un pays non musulman...

      Ho, "la vilaine", ça y est, la délatrice !

      Bon, allez cessons de nous voiler la face,  je parle à messieurs, surtout peut être, encore que non, tout compte fait, puisque selon ses propos, il semble bien que certaines femmes, manifestent une forme de retropédalage...

      Mais je me demande si le mot "retropedalage", convienne... C'est plutôt de l'ordre du non dit, "les traditions, c'est bon pour tout le monde, mais moi, je me cache derrière la porte" !

      Les propos qui sont tenus sur l'hypocrisie, qui consiste à tolérer qu'au sein de sa vie personnelle, on ait le droit, de faire ce que l'on veut, parce que simplement, "c'est caché", induit implicitement alors, que ce droit, entre ses quatre murs, autorise aussi alors le pire, c'est à dire le viol et la pédophilie... Je ne vous parle même pas encore (moi), de l'inceste...

      Et sur ce point, je dois dire, que ces propos sont d'une rare intelligence, et d'une subtilité, qui force l'admiration...

      Pour ce qui concerne le droit sexuel, qui fait partie intégrante des Droits de l'Homme, et dont l'ONU, est le rédacteur, j'ai travaillé sur le sujet, dernièrement, et  j'espère que ça paraitra dans un livre ou un autre,  puisque j'en ai plusieurs en chantier, qui sont en passe d'être terminés, l'un sur la famille, l'autre sur le féminisme, et un autre sur une approche philosophique du fait religieux.

       Philosophique, oui, je le revendique, ludique, aussi, pour certaines partie, comme quoi, la religion, peut être pretexte à rire, et pas necessairement à "en rire", dans les propos que je tiens pourtant, puisque je ne fais que rebondir, entre autre, dans cer ouvrage, sur certaines citation, dont certaines, à force de sentir la naphtaline, renvoient les mythes, sur la planete mars, à moins que ça ne soit Jupiter (coucou, Charline)...j'entends par là, que ça sera avant tout un ouvrage aux antipodes, du principe theologique, c'est à dire, ABORDABLE.

      Nier, que ces différents thèmes sont liés les uns aux autres, serait irresponsable, aussi est il un peu délicat, quelquefois, de dicerner, dans quelle mesure, certains propos, ont plus leur place dans l'un que dans l'autre. Mais je ne suis pas seule à en décider. Si vous voulez plus de lumière, demandez donc à Thomas fersen, entre ses chanson, j'y ai une place, assez importante, je crois, encore !

      Que le féminisme soit antinomique dans l'Islam, n'est pas une révélation, et le reconnaitre est juste une marque de clairvoyance,  que ça vienne des hommes, ou des femmes.

      Pour autant, l'observer et avoir la sagesse de le reconnaitre ne résoud rien, et les musulmans d'aujourd'hui, pas plus que les catholiques, ou les juifs,  ne sont responsables de la religion, qui leur a été imposée.

      Quand ces derniers sont nés dans le cas où la famille, était ou est encore fortement impactée, par le culte dont il est question, ménager, pour eux, "la chèvre et le chou",  est quelquefois difficile, raison pour laquelle par exemple, quand on cherche à diaboliser, le burkini, ou le foulard, j'eprouve un besoin urgent, d'expliquer, qu'il ne faut surtout pas omettre que la liberation de la femme, c'est à elle seule, d'en debattre, de parler, de s'expliquer, AU SEINE DE SA FAMILLE AUSSI, et que personne, et moi, pas d'aventage, n'est en droit de se substituer, au cheminement personnel, de chacune d'elle....

      On nous dit, qu'il y a quelques decennies, on ne voyait aucun burkini, sur les plages, ce qui est vrai... Elle restaient à la maison, et renonçait à aller à la plage...

      Si le respect de la femme, n'était qu'une histoire de fringues, ou de couleur de foulard, je pense qu'on serait au courant, et je ne crois pas q'un musulman, qui chosifie le corps d'un enfant, d'une fillette,  d'une jeune femme, ou d'une femme, Y COMPRIS DE FACON INCONSCIENTE, soit conditionné, par le vêtement, uniquement, ou le pourcentage de la surface de sa peau, qui soit recouvert, ou qui ne le soit pas.

      Pour ce qui concerne l'hypocrisie, qui est expliquée, par leïla Slimani, et dont je parle plus haut, ce fait met en évidence, un embarras, dont je pense que la prise de conscience, est la première marche, qu'il faut avoir le courage d'emprunter, pour prendre de la hauteur....

      Alors, comment faire ?

      Pour commencer, je précise que beaucoup de musulmans connaissent mon travail personnel, apprécient la qualité de mes propos, et si j'ose, moi, qui suis chrétienne,  poser le pied, sur cette marche, là, dont je parle, et où d'autres préfèrent me laisser le faire, c'est que je crois en la bienveillance de bon nombre d'entre eux, qui j'ose l'espèrer,  sont plus nombreux, que ceux à qui ma démarche porterait ombrage.

      Présenter le problème du droit sexuel, est, il me semble, un bon moyen de parler plus humblement, et de façon plus basique, de Dignité....

      Et sur ce point, je pense qu'il est plus facile alors, de parler de parité, ou d'égalité des sexes.

      Trouverait on logique, de considérer qu'un homme n'existe, que parce qu'il a des organes reproducteurs, mais oubliant froidement, qu'il ait un cerveau, pour réfléchir, une âme, un esprit, un coeur,  pour aimer, un sourire, un rire, une langue, pour s'exprimer ?

      Non, certainement pas....

      Alors, pourquoi l'Islam, ne voit il pas dans la femme, selon le Coran, que le fait qu'elle soit une reproductrice, qui n'a pour seule "fonction", comme on le dirait, d'un appareil, ou d'un outil, donc, UN OBJET (sexuel ?), que celà ?

     Je ne devrai avoir à tenir ces propos, mais je n'ai pas le choix, puisque ce sont les musulmans eux même, et mes musulmannes, elles même, qui me le demandent implicitement.

      Depuis des années, maintenant quand nous allons à la messe, ici en France,  le prêtre ne dit plus "psaumes", pour parler, de certains passages des évangiles, mais "verset"... Comme on le dit du coran....

      Nous parlons ici, sur le sol français, des versets des évangiles, ou de la bible, parce que les livres sacrés, quelqu'ils soient ne doivent jamais, en aucune façon, faire oublier que chaque individu, qui le lit, qu'il soit simple serviteur ou officiant officiellement d'une religion, au sein d'un culte, est en droit de prendre ses distances, vis à vis du livre dont il est question, et de remettre en cause, ce qui y est écrit, et dit...

      Il n'est pas question pour moi, de blesser qui que ce soit, ou de condamner les livres que certains, trop, considèrent, comme "sacrés", mais juste de rappeler que jamais, aucun livre sous aucun prétexte, ne doit être considéré comme sacré,  seule l'être humain, et son corps, tout particulièrement, qui est l'enveloppe charnelle de sa personnalité, et de son histoire, est sacré, et que ça n'est qu'un livre, "qui peut présenter quelqu'intérêt", comme beaucoup d'autres...

      Et surtout, jamais ne doit être considéré, comme une liste de règles à suivre, au détriment de chacun, d'en débattre.

     En cours de redaction.

    Lire la suite