google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Le linge sale du Front National.

Le linge sale du Front Nationale.

http://actu.orange.fr/france/hayange-deux-ex-adjoints-au-maire-fn-annoncent-quitter-le-parti-afp_CNT0000005qgVz.html

 Je ne suis absolument pas étonnée….

    Je lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière elle a tout à gagner effectivement à lâcher un parti qui défend de telles valeurs….

   De toute façon Marine le Pen n’a jamais supporté qu’une autre femme, puisse lui tenir tête au sein du FN alors c’est juste parfaitement logique.

   Si l’on n’a jamais entendu Marine le Pen , sur la condition féminisme en général et sur l’excellent travail qu‘a fait NBK  ça n’est pas parce que par principe en politique on ne peut pas décemment reconnaitre les excellentes avancées, d’un parti adverse mais bien et uniquement parce que la cause des femmes elle s’en fout royalement.

    Oui je sais vous avez bien lu, j’attends moi qu’un homme ou une femme politique, ait la modestie et l’intelligence de reconnaitre, qu’un parti au pouvoir surtout s’il est dans l’opposition, qu'il ait quelquefois  la subtilité de reconnaitre quel telle avancée ou telle autre ait été effectivement une excellente chose…

 Et Dieu sait que sous ce gouvenrment sur le plan social notamment les exemples ne manquent pas, pour que qu'on se donne les moyen d'aller aux nouvelles, bien sûr.

    Mais faire de la politique de façon aussi subtile, revêt il est vrai, de se revêtir d’une forme de vertu dont visiblement les femmes  politiques sont aussi dépourvues que les  hommes helas le plus souvent.

 

Le 20 janvier 2017.

Le front national, souffre de ne pas trouver de soutiens, chez les acteurs de la Culture.

J’ai toujours pensé que la Culture sauverait l’Humanité.

   Mais si aux USA, Trump a été élu démocratiquement, force est de constater que tous les intellectuels et les artistes qui lui aient tourné le dos, n’ont eu aucune prise sur les américains, puisqu’ils l’ont élu.

   Je pense que ça doit nourrir dans toutes les démocraties une réflexion des plus intenses.

   Il est probable que je ne sois pas la seule à m’en trouver interpellée.

   Secrètement, les producteurs et acteurs culturels, qui aient permis que tel film, ou tel artiste soient parvenus à soutenir telles idées, ou tels idéaux, espèrent toujours, et à juste titre que ça fera pencher la balance, vers le bord politique qu’ils soutiennent, même si c’est officieux.

    Il serait malhonnête de le nier, y compris chez ceux, qui revendiquent haut et fort, la neutralité la plus absolue.

    Et oui, « les gauches », ont toujours été plus amies avec la démarche artistique, dans l’ensemble de l’éventail des professions concernées, ou des industries qu’il comporte, pourtant.

 C’est comme ça, il faudra vous y faire.

   En France, alors que Nicolas Sarkozy en sont temps, par l’intermédiaire de certains patrons de banque avait réussi à faire capoter par le biais du « non financement », certains projets de films, « qui l’auraient dérangé »,  ou qui auraient compromis son image, on m’avait demandé, si je me sentais capable de défoncer d’un coup d’épaule, certaines de ces portes, qu’on s’obstinait à demeurer fermées.

 Je suis toujours partante.

    Si la Culture, sans aucun doute, parvient à faire bouger certains curseurs, sur le plan sociétal, en facilitant certaines prises de conscience, il faut se rendre à l’évidence, c’est bien loin de suffire.

    J’aurai pu appeler cela, « le syndrome de l’homme providentiel ».

   C’est un syndrome assez proche de celui du prince charmant,  qui n’existe que dans la célèbre marque de biscuit chocolaté,  et accessoirement, dans les contes de fée.

    Certains observant cela, estiment, ce qui n’est pas si stupide, qu’une monarchie constitutionnelle, version Royaume Uni, serait une alternative, parfaitement recevable.

    Je n’en suis pas encore à être royaliste, qu’on se rassure, mais je constate simplement, que cette posture, n’est pas aussi stupide, qu’on aurait pu le penser.

    Si l’on considère le bréxit, outre-manche, le moins que l’on puisse dire, réside dans le fait, que la Monarchie constitutionnelle ne semble pas avoir pour conséquence, que le peuple, soit moins mature.

     Ce qui est étrange réside dans le fait que les stars du show biz, ou de cinéma, sont adulées, elles, elles sont généralement porteuses de certaines valeurs, mais curieusement, l’individu refuse alors de transférer ses idées, qu’il souhaite pourtant voir défendre, quand elles sont prétendues l’être, par un candidat, aux élections.

     Certains considèrent que les artistes n’ont pas à se prononcer sur le sujet.

 Dans l’idéal, seul le produit de son activité artistique devrait insinuer ou porter l’artiste en question, idéologiquement.

    C’est toujours ce que l’on préconise, et moi la première.

    Godard, au moment où une bombe posée dans un cinéma, parce qu’il avait fait le film « je vous salue Marie », avait explosé avait expliqué qu’il n’était pas logique ou cohérent, qu’on l’interpelle, lui, en temps que cinéaste, alors que seul son film, en théorie, aurait du suffire, et qu’il n’aurait pas dû avoir à se substituer à ce message.

   Je comprends parfaitement cette posture, qui avait le mérite, de redonner son rôle premier à un film, c'est-à-dire, éventuellement, transmettre un message, et lui redonner son rôle « médiatique », et donc, communiquant.

    La neutralité est d’autre part, plutôt recommandée, dans l’hypothèse d’un changement radical de gouvernance, d’anciens supporters, devenant alors, « ringards ».

  Alors, devant le danger certains montent malgré tout au créneau, et mouillent le maillot, et vont au front médiatique.

  Certains ne sont pas d’accord, que ce soit au sein de la population, ou au sein des artistes, eux même.

 Je pense que chacun est libre de s’exprimer, en son âme et conscience.

 D’une certaine façon, prendre parti, pour un artiste, constitue une forme de négation de son activité artistique, il me semble, mais un artiste, n’en reste pas moins aussi, un simple citoyen, et l’activité artistique et professionnelle, ne constitue pas la totalité de son Moi intérieur

 D’autres professions prestigieuses, elles aussi, donnent à voir, certaines prises de position, notamment, dans les sphères financières, ou des entreprises, alors, pourquoi pas les artistes ?

 Je laisse chacun libre de sa pensée, et de ses engagements, sans porter de jugement, sur ce point précis.

 F FILLON. OSONS, a-t-il dit.

    Trop lâche, pour avoir été présent, le jour du vote, pour soutenir le maintien de la loi, encadrant le droit à l’avortement.

   Il a dit, au sujet du fait d’avoir refusé d’embaucher NKM, sous prétexte qu’elle avait été enceinte, à l’époque, qu’il le regrettait.

   Soit, j’appelle ça, « un acte manqué ».

Ça reflétait bien, mine de rien, ses idées conservatrices.

    Il y a quelques semaines, dans CAUSETTE de nov 2016, je tombais sur un article particulièrement interpellant, p 30

 « AU SECOURS, ma fille s’est radicalisée chez les cathos ».

   Que les choses soient bien claires, CAUSETTE, mes copines de CAUSETTE,  c’est tout, sauf du racolage pour faire le buz.

 On est pas chez BFMTV, ici.

 C’est comme dans Charlie Hebdo, sauf que les bulles, de sont pas celles du pape, mais juste un ressenti, d’une profonde efficacité alliée à une déontologie de journaliste absolument irréprochable.

 Ca n’est pas pour rien qu’elles ont été élues magasine de l’année 2016.

 Et qu’apprend on ?

 Juste la stricte confirmation, de ce que j’ai toujours demoncé sur mes blogs, depuis plursieurs années.

    «C’est la même démarche que chez les djihadistes, on prend une fille généreuse, mais fragile, qu’on coupe de son milieu, et qu’on met sous la coupe d’un gourou ».

 Pour un Carmel, qui s’appelle « notre dame de la rencontre », ça prête vraiment à interprétations.

 Une certaine Johanna.

« Si nous sommes en retrait du monde, c’est parce que nous voulons appartenir radicalement à Jesus, on n’a pas besoin de tout savoir, il faut surtout connaître l’Amour de Dieu ».

    Et oui, nous y voilà donc. La vie quotidienne, c’est avoir le courage de vivre simplement, et de l’assumer,  il faut juste en avoir le courage, c’est vrai.

    Quand je vous dis que le Bon Dieu, s’il existe,  ce que je crois, doit  vraiment quelquefois, être dns une colère noire, au point d’avoir envie de botter le cul à certains ou dans le cas présent, à certaines.

    Car c’est bien là, le propre du pervers manipulateur, que de se faire passer pour une oie blanche, alors que sous sa lâcheté apparente, prétendue recluse, derrière les hauts murs du Carmel, elles, mettent tout en œuvre, pour bousiller les âmes individuellement sûrement, méticuleusement, sournoisement, pour les retourner du simple fait d’être heureuses, chaque matin, de voir le jour se lever.

   Je précise cependant, qu’il faut bien prendre garde,  de ne pas criminaliser, un ordre religieux, par principe, parce que ça serait stupide.

  Mais si adorer Dieu, impose à certains ou certaines, de se détourner des humains, c’est clair qu’on ne risque pas de manger dans la même écuelle spirituelle.

  Je cite : « Elle me demande de me méfier des hommes, pour ne pas être happée par les flammes de l’enfer ».

   Et oui, comme quoi cette énorme connerie de pêcher originel n’a pas fini d’assassiner les âmes humaines.

   Mais ces bourriques,  (à ne pas confondre avec les mules du pape), comment croyez vous qu’elles aient été conçues ?... (voir le bal des casses pieds).

    Et comment qu’il a fait, leur papa, pour mettre leurs « supermatozoïdes », dans l’ovule ?

Ha oui, « et la marmotte, c’est elle qui met le papier, autour du chocolat ».

   Je suppose que c’est ce que doit dire le maire de cette ville, là, qui a refusé l’affichage de la campagne gouvernementale, relative à la lutte contre le SIDA.

   Quand une femme déteste les hommes, ce qui peut arriver, j’ai connu mieux que personne, et nous sommes nombreuses dans ce cas, ou à en avoir été là, à une période de sa vie passée, le fait d’entrer dans les ordres, jamais, ne sera la solution.

   C’est un psy, qu’il faut consulter. Quelque soit ses convictions religieuses, que l’on soit croyant, ou qu’on ne le soit pas.

   Mais pour ça, il faut en avoir le courage.

 Alors, parmi les évêques qui les soutiennent, je cite :Marc Aillet, de Bayonne, Mgr Rey, et tenez vous bien, Mgr Di Falco, pédophile soupçonné,  en cours de procès, ou ça ne saurait tarder, sont cités dans l’article.

    Je trouve incroyable, de voir ainsi communiquer, de tels personnages, dans des dérives des plus inquiétantes…

    Et pour couronner le tout, un petit investissement immobilier, à 5 millions d’euros, et on ne sait pas bizarrement, d’où vient l’argent.

BREF, la question qui importe, à présent est la suivante, c’est de savoir comment F Fillon, soutenu par les intégristes catholiques, perçoit cette affaire de mentor toxique, version féminine.

    J'ai juste oublié un truc. Je viens de me souvenir que le maire de cette ville dont j'ai oublié le nom qu'il s'agisse du maire ou de la ville soit dit en passant, est le conseiller de Marine le Pen pour le social, je crois que j'ai rarement eu envie de rire, pour l'occasion, ha ça c'est sûr, dans le genre "emploi fictif" on a du mal à faire mieux, Marine le Pen parler du social, je ne sais pas moi, c'est un peu comme si vos demandiez au pape de parler du stérilet de ma belle soeur.

    Avec tout le respect que je dois aux stérilets qui ne sont pas que des ukulélés de poupées babies soit dit en passant non et pas leur lyre non plus....

 Ca rejoint parfaitement ma position. je suis parfaitement d'accord sur ce point.

   Je viens de lire certains commentaires en dessous qui sont vraiment hallucinants..... Ainsi l'égalité des "races" aujourd'hui encore n'est elle, pour certains absolument pas de mise. Que certains individus aient  certaines prédispositions, ou pas, non pas relatives à leurs ethnies mais plutôt à leur caractère, ainsi qu'à leur vécu est une évidence. Cette évidence se voit au sein de n'importe quelle ethnie.....

    Mais d'être assez stupide sous une telle video, pour aller revendiquer la théorie selon laquelle certaines "races" (alors que ce terme est impropre qui plus est) .... Me laisse plus que pensive.

 

"Un PD pour rebaptiser le front national".

 

 Je précise que si ce titre peut choquer, il n'a pas pour ambition, de clouer au pilori,  ce "monsieur",  surtout venant, de moi, "ça ne risque pas".. Non, je ne fais que parler comme bon nombre des supporters du FN, qui sont eux, islamophobes, et rien de plus.

Dissidence au sein du parti d’extrême droite.

J’en entends deja, qui hurlent, « la revoilà, la fouteuse de merde »…

Et oui, bon, j’assume, je ne suis pas une fouteuse de merde, je suis perçue comme tel, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Je ne suis qu’une femme qui débarrassée des œillères que d’autres se confortent à maintenir en place, j’ observe mes contemporains, (qui sont aux antiodes à mes yeux, de compter pour rien), politiques compris, et je raconte ce que j’observe.

Ce qui, je le concède, emmerde pas mal de monde, mais file un sacré cou de main à ceux qui partagent mes idées.

Pour nos ennemis politiques, qui risquent de trouver ombrage aux propos que j’ai toujours tenus, au sujet du FN et apparenté, je rappelle juste qu’ils viennent bouffer à mon râtelier, comme les autres, depuis plus de sept ans maintenant côté inspiration, ce qui me conforte parfaitement, alors, à ne pas y aller à la cuillere à thé, mais plutôt à la louche.

BREF, on va donc remonter un peu en arrière, à l’époque, où l’on apprit, que Florient Philipot, était homosexuel.

Moi, perso, s’il est une chose où je ne risque pas de la ramener, et pour cause, c’est bien sur ce fait.

Non non, pensez donc, c’est uniquement sur le fait que cette réalité, ait été entièrement dissimulée, à l’époque, aux electeurs du FN…

Voilà, à l’époque, ce qui moi, m’avait choquée…

Et oui, quand je me trouve face à quelqu’un qui est homophobe, je pense à ma fille, je vois rouge, c’est vrai, pire qu’un taureau camarguais aveuglé dans un toril, et pourtant, je vous assure, je reste d’un calme olympien, « la zénitude même », et j’ouvre le dialogue, comme ça :

«Qu’y c’est t’y qu’il a le beauf ‘ là, il est où, ton problème, mon caillot ? »

Je le menace de lui coller une beigne, tellement violente, façon de lui faire comprendre qu’il va faire dix tours dans son calbut sans toucher l’élastique, et puis voilà, rien que le regard, le mec, il a déjà compris, qu’il ne lui restait qu’une alternative, filer doux, et ranguainer son homophobie, dans son slip kangourous, qui est, comme chacun sait, antidote absolu, du slip français.

Seulement voilà.

Certains homophobes, eux, qui qui forment une majorité du mouvement « anti mariage pour tous », ne l’entendent absolument pas de cette oreille, et c’est à grand coup de marinade acide, version nièce en mal de revendiquer le pouvoir en sein du front national, que ces derniers observent d’un œil particulièrement irrité, le Philipot, qui les a bernés, avec cette histoire d’homosexualité….

Oui, enfin, j’ai oublié d’expliquer.

S’il avait été honnête, son homosexualité, il l’aurait révélé, AVANT LE SCRUTIN…..

Et là, effectivement, ils risquaient, au FN, de se prendre un râteau, avec les homophobes, qui l’auraient disqualifié, lui, parce qu’il était homosexuel…Ce qui, aurait pu sembler anecdotique, parce que ça n’avait rien à voir avec ses compétences politiques, ou ses ambitions, soyons clairs.

Alors, ma question est la suivante, à quel titre et pour quelle raison, Philippot, n’a-t-il pas choisi délibérément de révéler son homosexualité, avant le scrutin, dans un désir de transparence, dans le simple objectif, de jouer franc jeu, vis-à-vis de leurs électeurs ,c’était d’autant plus facile à envisager, qu’à l’époque, certains politiques l‘avaient fait.

La réponse, je vous la donne.

Elle n’a jamais été autre, que le fait que la flatterie, le mensonge, et la manipulation des électeurs, sont autant d’ingrédients, qui s’ils ne sont pas absents de la démarche politicienne (séduction oblige,en période préélectorale), en général, hélas, elle, le sont au sein du front national, comme faisant partie intégrante de leur fonctionnement, on peut même considérer, preuves à l’appui, que ça fait partie de leur ADN.

Et ça n’est certainement pas Jean Marie le Pen, lui même qui risquerait de me contredire.

Que Philipot n’eût il eu le courage, avant le scrutin, de révéler son homosexualité, aujourd’hui, il ne se trouverait pas remis en cause, pour souhaiter rebaptiser le front national, « les patriotes », comme ils hésitent encore à le révéler.

Si conformément à mes conseils, marine le pen il y a quelques années, elle aussi, avait été plus courageuse, pour le rebaptiser et donc, parvenir à vraiment couper le cordon avec son père, elle n’aurait pas ce problème, aujourd’hui.

Helas, risquer de perdre, cette manne électorale, elle ne pouvait se le permettre.

« Un PD »  pour rebaptiser un parti d’extrême droite, soit dit en passant, je trouve l’image et le slogan, particulièrement interpellant….

Joli cadeau de début d’année, non ?

immigration FBI Européen réchauffement climatique féminisme Liberté d'expression

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire