google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Il parait qu'on peut rire de tout, c'est le bon moment, pour se poser la question.

Qu’on se rassure, il n’est pas question, de remettre en cause, le fait, de le revendiquer, pas plus aujourd’hui, que demain.

 Desproges  répondait « oui, mais ça dépeint avec qui »…

 Je n’ai aucun doute, sur le fait, qu’il n’aurait pas nécessairement ri,  de certains points, ou sur certains fait, y compris, à l’époque, mais que l’actualité, alors, n’avait pas mis sur le devant de la scène.

 Aujourd’hui, aussi, si je fais la gueule pour un truc qui m’emmerde, et que je n’ai pas le rire facile, pour rien au monde, il ne me viendrait à l’esprit, soyez sans crainte, MOI, de faire un procès, à qui conque, marchant sur le fil  quelquefois risqué, de la rigolade sauce bienséance, résout son mal être, en choisissant d’en rire…

 Qu’ils n’aient crainte, leur tour viendra…..

 Car la véritable réponse à cette question fondamentale, que se posait Desproges, ce jour là, en réalité, appelle, d’une part certains éclairages, auxquels lui, n’avait pas pensé, mais aussi, simplement, quelques précisions.

 Que le côté catharsis du rire, « coule de source », est un symptôme de santé, d’une démocratie, la preuve, en dictature, ou en démocrature, les premiers  qu’on cherche à museler, avant les journalistes, ou en même temps, que les écrivains, ce sont bien les humoristes, ou les pamphlétaires.

 Ainsi, tester le sens de l’humour, d’un djihadiste, est à peu prés aussi efficace,  que d’apprendre le dos crawlé un cactus….. Ou bien de vouloir mélanger un demi verre d’huile, à un demi  verre d’eau…

 PUIS QU’ON VOUS DIT QUE C’EST AS POSSIBLE.

 Par contre, je suis très curieuse, d’bserver, ce qui dot se dire, du côté des djihadistes…. J’aimerai bien être une petite souris, pour tout dire.

 Parce que là, visiblement, sur le plan idéologique, ceux qui ont voté pour  RN, leur coupe allégrement, l’herbe sous le pied, et je suis tres curieuse, de voir, comme les choses, évolueront, sur ce point.

 En vérité, pour savoir si l’on peut en rire, il existe comme dans tous secteurs, une grille de lecture, que beaucoup ont du mal à accepter, qui serait l’espace temps….

 Par exemple, quand on voit, une  connasse, dire qu’elle ait voté RN, « pour donner une leçon à Macron, il va falloir, quelques mois, pour qu’elle réalise, que de cogner, sur les migrants, en aucune façon, n’empêchera de fermer, l’entreprise du coin, qui était le seul employeur…

 Pire,  le RN, a toujours fait fuir, les investisseurs, c’est connu, comme le loup blanc.

 Si un jour, cette pauvre ville, qui a voté RN, se  retrouve en HEPAD, et que pour lui tenir compagnie, elle n’aura droit, qu’à un robot, comme seule compagnie, il ne faudra pas chercher d’où ça vient.

 Parce que le moyen terme, et le long terme, RN, ça n’est pas leur problème, pas plus que leur programme, d’ailleurs.

 Que je l’ai mauvaise ?

 Certes, je ne nie pas….. Si je suis fière, toujours, d’avoir la sagesse, de raisonner, en passant pour commencer par le doute,  que le RN, vous envoie dans le mur, n’est, à mes yeux, que d’une incroyable, et absolue certitude.

 Je lutte, depuis toutes ces années, contre la bêtise, contre toute forme d’obscurantisme, de toute sorte, j’ai toujours été du côté des plus faibles, et des oubliés….

 Mais quand je vois que ces derniers,  malgré tous les avertissements, qu’on ait pu leur donner, choisissent délibérément, par pur court terme et armé d’un égoïsme forcené, se ranger du coté de la facilité de solution, non seulement, toutes faites, mais surtout, inappropriées, et fonctionnant, avec des valeurs, dénuées, du moindre humanisme….Je me sens impuissante.

 On sait tous que la connerie, est une valeur universelle, qui présente l’énorme avantage d’être subjective, ou si vous préférez, « le con, c’est toujours l’autre », voir, « le dîner de cons »…

 Certes, on aime tellement en rire, n’est ce pas…..

 Mais un con, qui perd la mémoire, et pire, qui s’en vante,  croyez moi, c’est loin d’être un jugement, subjectif, c’est au contraire, parfaitement vérifiable et quantifiable…. Par les urnes.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire