google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Thé ou café du si bon travail.

    Bon, je vais commencer par faire une mise au point plus générale, vis à vis de certaines émissions, que j'ai beaucoup aimées, et que j'aime toujours, et sur les quelles, je ne dis plus rien.....

    Je ne vais même pas me donner la peine de les énumerer pour la simple raison que je risquerai d'en oublier, et de froisser éventuellement.

    Je précise donc, que je n'ai de dent contre personne, simplement je rédige des articles, sur des sujets graves, en privé, d'autres, pour notre site internet, qui compte tenu des évênements, me pompent énormement d'énergie, et si je vais ne même pas trouver le temps d'aller revoir certaines des émissions les plus chères à mon coeur, c'est uniquement par manque de temps, et uniquement par manque de temps.

    Pour ce qui concerne "Thé ou Café", c'est une émissions que j'aime beaucoup, parce qu'elle "prend son temps", avec son invité, et c'est très exactement comme çà que moi, je conçois ce type d'émission. je trouve que consacrer un temps correct à un artiste, ou à une quelconque personnalité, c'est lui montrer une forme de respect, aux antipodes de la téléréalité, YES, j'assume puissance 10.

   Pour ce qui concerne mon projet d'émission, j'y travaille, et ça prend forme.

   En fait, c'est un exercice que je n'avais pas encore fait, parce que ces projets sont dans ma tête, depuis des années, bien sûr, mais je n'avais pas encore pris le temps, d'y travailler par ecrit, ors, c'est précisement par l'écriture, que des défauts, ou les incohérences éventuelles apparaissent.

   Donc, ça va, je progresse.

 Bon, pour les autres invités, j'irai revoir en replay, dès que possible.

   Pour ce qui concerne Jacques Higelin,   je pourrai dire que je l'adore, mais dire une chose pareille, semble si dérisoire....Je souris parce que justement, ma maman vient de m'appeler au téléphone, et elle a le même age que lui, je crois, enfin, environ.

 "J'hallucine, quoi "  : mdr.

   Au printemps, sa fille Isia, était venue chanter, par l'intermédiare des concerts offerts par la région Haute Normandie, sur les quais de la Seine, elle était extrêmement émue de venir chanter, je ne dirai pas que c'était parce qu'elle savait que j'étais dans le public, mais rien de m'interdit de le penser.

  C'est une nana, juste absolument incroyable, une sorte de centrale "énergético poétique", tres "saline" (je suis la vague), pour ne pas dire "Alcaline"",  hallucinante de tendresse, d'amabilité et surtout, de sincérité, qui est simplement bouleversante.

   Une chose, qui est merveilleuse, dans cette famille, comme c'est souvent le cas, dans les famille d'artiste, comme les Chedid, par exemple, c'est qu'il n'existe pas l'entrave inconsciente qui interdit pour des raisons de convention sociale que les enfants soient artistes, eux aussi.

  Je donne cette precision, parce que dans les familles, qui nesont pas artistes, c'est une entrave absolument terrifiante, et qui est le plus souvent, inconsceinte, ou bien non dite.

 "Amis de la psychologie de bistrot", bonjour, par les temps qui courrent, quelquechose me dit que c'est une expression qui va prendre du galon.

 Alors, je sais, certains diront "oui, enfin, justement, c'est injuste"....

    Non, moi, je dirai que ces parents qui ont été artistes, ont généralement eu aussi l'intelligence de transmettre à leurs enfants, et petits enfants, quelquefois, les valeurs inhérantes à leur métier qui va chercher, dans les fondements même de la démarche artitique, bien au delà du professionnel, c'est à dire, dans la version "amateur", j'entends par là, "AIMER"....

   Et c'est toujours ça qui fait leur force, et qui est transmis dans ce cas, et qui se transmet, ainsi.

  C'est que de les voir tous chanter, fait autant de bien, parce que chanter, ou être artiste, est juste "leur raison d'être"...

   C'est pour ça, que ces c....... Il ne nous auront jamais, parce que quoi, que vous fassiez, quoi que vous disiez, quand un être humain à mal, vous ne l'empêcherez jamais, d'en faire des vers, d'en faire un poème, ou d'en faire une chanson, puisque "non lobotomisés", eux, c'est à dire nous, ce reflexe là, est visceral et éternel, je dis bien ETERNEL.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.