google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Politiquement, quand mépriser reste le seul moyen d'exister.

http://actu.orange.fr/politique/pecresse-la-voix-de-taubira-est-le-symbole-d-un-pays-ou-tout-fout-le-camp-afp_CNT000000hYoMl.html

"Je suis partisane de la philosophie de Jean-Pierre Chevènement, +un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne+. Je me la suis appliquée à moi-même", a souligné Mme Pécresse, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, au "Grand Jury" RTL/LCI/Le Figaro.

 Moi, je ne suis pas d'accord. c'eût été drôle me direz vous, mais je m'en explique. Il me semble que les raisons profondes qui ont justifié le fait que Christiane Taubira, ait été choisie, pour être ministre de la Justice, n'ont absolument pas été remises en cause, et qu'à ce titre, il me semble  que ces propos, n'ont pas lieux d'être tenus...

 la verité, s  reside, dans le fait, que pour l'opposition, une forte personnalité, comme Christiane Taubira, derange, parce qu'elle  n'a pas la fadeur, d'une valerie Pecresse, ou d'une Rachida Datti, qui, elle, en est à se faire photographier, apres une serie d'injection de botox, pour faire parler d'elle !

 Ce qui est quand même un comble , pour une ex ministre.... Triste classe politique, il est vrai, où l'on va chercher dans le rétroviseur, des expressions, telle que "tout fout l'camp", pour un peu, elle nous aurait resorti la fameuse chianlie, du général de Gaulles....

 Que m'oi, je joue d'expressions surrannées, soit, je suis du côté des artistes, et j'en joue, pour mieux en rire... Mais un ou une authentique politique, qui use de ces expressions, c'est un acte manqué, qui n'augure pas beaucoup de sang neuf, au sein des Républicains, ça, c'est une certitude.

"Je ne comprends pas cette cacophonie gouvernementale, d'autant plus qu'elle finit par être le symbole d'un pays où tout fout le camp", a fustigé l'élue francilienne.

   La vérité, réside dans le fait, que les attentats qu'on a subis, l'an dernier, ont généré un peu, une forme de "chamboule tout", dans la classe politique française, ça, c'est une vérité, mais là où ça devient particulièrement amusant à observer, c'est que ça met chaque politique, "au pied du mur", pour qu'il pose sur la table, ses idées, qui devraient être les seuls arguments, qui etaiyeraient son orientation politique....

   Ors, que voyons nous, un Nicolas Sarkozy aigri, qui pivote sur ses talons, en manque de talonnettes, je suppose,  et qui nous sort, "ha c'est sûr, à mon époque, ça ne serait pas passé comme ça"...

 ha non, c'est sûr, la rachida datti, elle n'a  ni la talent de Chrtitiane Taubira, ni, surtout, s personnalité, ou sa culture, elle seserait ecrasée, comme une chiffe molle, trops appeurée de perdre son statut social, que son ministère, lui avait fourni....

"Comment aller dire à un lycéen qu'il faut respecter le professeur et avoir en même temps une ministre de la Justice qui ne respecte pas l'autorité de son Premier ministre?", a-t-elle relevé.

    Là, encore, c'est complètement stupide, encore une fois. Un élève peut être parfaitement respecteux des lois, et donc, aussi, de celles qui sont en vigueur, au sein de son lycée, et avoir son propre opinion. Pour être franche, je ne pige pas trop. Pecresse, elle fait la conne, "pour assurer le show", là, ou bien elle nous la fait nature ?

"Je ne vois pas d'autre solution pour restaurer l'autorité du président et de Manuel Valls que son départ", a fait valoir Mme Pécresse.

 Moi, la question que je me pose, c'est ce qu'elle garde, comme experience, de l'époque, où elle était ministre de la famille, Valerie Pecresse,  qu'est ce qu'elle a fait, pour anticiper, au sein des familles, la hausse galopante des ruptures, et donc, des familles monoparentales, des décrochages scolaires, elle a quoi, comme bilan, à l'époque ?

Selon elle, "avoir des convictions différentes c'est possible; ce qui est impossible, c'est de les exprimer dans une cacophonie gouvernementale absolue" ce qui a été le cas sur la déchéance de nationalité.

 Et bien nous allons voir.

Un autre nouveau président LR de région, Xavier Bertrand (Nord-Pas-de-Calais-Picardie) a aussi estimé dans la soirée au sujet de Mme Taubira que se posait "la question de la cohérence politique". "La phrase de Jean-Pierre Chevènement, c'était du bon sens!", s'est-il exclamé sur France 5.

M. Bertrand est lui-même favorable à la déchéance de nationalité étendue aux binationaux nés français condamnés pour terrorisme, mais il "pense qu'il faut aussi des mesures pour nos nationaux". "La communauté internationale pourrait se poser la question de l'apatridie", selon lui.

Quant à Henri Guaino, qui se définit lui-même comme un "farouche opposant" à Mme Taubira, il a été relativement mesuré sur Radio J, demandant à chacun de "prendre ses responsabilités".

Selon le député des Yvelines, "c'est à Mme Taubira à agir en fonction de sa conscience". Il a mis en avant sa propre "conception de l'honneur en politique, de la dignité en politique, de la cohérence en politique" mais "si ce n'est pas la sienne, ça la regarde".

 Moi, je trouve sa position cohérente, et surtout honnête, mais il est vrai qu'à droite, ce sont des mots, qui ne sont pas très bien vus. Oui, je sais, ce que certains pensent mais enfin, il y a quand même plus de gamelles au cul, à droite, qu'à gauche, quoi, qu'on en dise.

"C'est le président de la République qui nomme chacun des ministres", a rappelé cet ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Donc "c'est au président de la République et au chef du gouvernement à prendre leurs responsabilités".

 Et bien sur ce point, nou sommes bien d'accord.

  Alors que François Hollande et Manuel Valls entendent faire inscrire dans la Constitution la possibilité de déchoir de leur nationalité les binationaux, y compris nés français, condamnés pour crimes terroristes, la garde des Sceaux, censée défendre ce projet au Parlement, a redit qu'une telle mesure n'était à ses yeux "pas souhaitable", son "efficacité" étant "absolument dérisoire".

  Moi, je la comprends, je pense de même.

  Je comprends, l'importance des symboles, dans une telle décision, mais ça n'est pas  avec des symboles, qu'on fait face à ce type de problème, mais avec un travail de fond, et de longue haleine, sur lequel notre ministre de la Justice, et François Hollande, sont pourtant parfaitement d'accord.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.