google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

La sous traitance, antichambre de la lâcheté industrielle et sociale.

  Il est possible que certains trouvent étrange que j’habille le mot de soutraitance, à la sauce moralisatrice, ou en tout cas, d’un vocabulaire, qui s’accorde à qualifier des comportements humains, qui voisinent avec des notions, telles le courage, la vertu, et pourquoi pas , Soyons fous, l’humanisme….

  Ha, ça, pour vous faire chier, avec mes salades composées de mots, qui vous emmerdent, soyez tranquille, vous n’en êtes qu’aux préliminaires.

  Je vous dis pas, la gueule du coït !

  Le problème se pose, aujourd’hui, au sujet du nucléaire.

  J’avais mis en avant ce problème en avant, aussi, à l’époque où j’étais allée visiter le site de Paluel, ici, en haute Normandie.

  Aujourd’hui, dans chaque pays, on peut observer, et c’est une lapalissade (sorte de mur, qui ne brille que par sa précarité physique), que d’affirmer, que plus le code du travail, protège l’individu, plus l’ulcère à l’estomac, du président du MEDEF ? a de l’avenir devant lui….

« Choupinet »….

  Plus une entreprise, est grande, et plus vis-à-vis de la Loi, elle est sensée d’une part, respecter la Loi, sr le plan syndical, et donc, y a voir des représentants, mais donc, par voie de conséquence, la respecter.

  La raison première, d’avoir recours à la soutraitance, n’a pour seul et unique objectif, donc, que de déléguer, certains aspects satellitaires (on va dire ça comme ça), des entreprises de moindre importances, quand au nombre de salariés, dans le seul et unique but, de ne plus avoir à assumer, les charges liées, au droit du travail, dans l seul et unique objectif que de réduire les coups.

  Le revers de la médaille, revêt différents aspects, dont certains, ne sont préjudiciables que sur le plan humain »…… , Oui, je sais être très drôle, à 5h du mat’, si si je vous assure !

  Uniquement, du côté salarial, « veux je dire »…..

  Mais une autre raison, qu’on se gardera toujours de faire connaitre, se situe sur le plan purement juridique, et qui "EN HAMON", justement, mais on se gardera bien, de vous en informer, si vous êtes client, c’est qu’en cas de pépin, quelque soit le secteur concerné, celui qui sous traite, pourra toujours à loisir revendiquer une parfaite dilution des responsabilités, qui lui permettra de se déresponsabiliser, et de faire savoir, que sur le problème concerné, ayant généralement causé, la mort d’usagers, ou des catastrophe extrêmement plus grave, la bataille d’experts, qui verra le jour, noiera le poisson, aussi surement, qu’un migrant en mer méditerranée.

  Alors, oui, effectivement, je revendique, la qualification de lâcheté industrielle.

https://www.youtube.com/watch?v=fOr51U0U4Lo

 27 septembre 2018.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/plans-sociaux/gms-les-salaries-demandent-des-comptes_2958315.html

immigration féminisme émancipation multinationales droit du travail

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire