google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Manif des médecins contre la réforme du gouvernement, 15 mars 2015.

 Je trouve pour ma part assez curieux et interpellant de voir que cette grogne fasse à ce point l'unanymité.....

 Et je m'en explique. ça me rapeplle m la manif contre le mariage pour tous...

 "Holla mais où s'en va t elle ?".

 Je m'explique.

   Le parralèle que je fais moi, consiste à mettre en avant le fait que les motifs de mécontentement soient extrêmement divers... C'est ce qu'il ressort en tout cas des quelques vidéos qui montrent certains medecins qui contestent cette réforme.

   Cet après midi, cet manif' va avoir lieu. Pas plus tard qu'à l'instant, je viens de voir les infos, avec les slogans soit martelés dans une heure ou deux soit inscrits sur les pancartes.

   Je cite.

"Pas de santé sans généralistes, pas de généralistes sans moyens".....

  Que le généraliste soit le chainon  le plus important, en ce qui concerne la relation entre le patient et le corps medical dans son ensemble ne fait absolument aucun doute, et je sais de quoi je parle.

  Ce qui en découle, c'est qu'il est le plus souvent AUSSI, ce que j'appellerai "le bureau des pleurs"..... Dans la mesure où le patient tombe malade dans un contexte qui assez souvent a  provoqué le problème de santé. Conditions de travail, chômage,  confits dans le couple dans les familles, etc etc etc.......

  J'ai demandé moi depuis plusieurs années, à ce que les psychologues puissent être remboursés par la sécu, de telle sorte que pour les cas les plus chronique, ou en cas de crise, ces derniers puissent être consultés et que de cette façon le généraliste lui ne soit plus ou soit moins consulté sur ce type de problème.

   La pétition ainsi que le moratoire qui doit avoir lieu, aussi sur le remboursement éventuel de certaines médecines parallèles doit aussi être envisagé, de telle sorte que pour des raisons simmilaires à la première remarque, la charge des medecins s'en trouve soulagée....

   Le problème pour moi réside dans le fait que je soupçonne moi certains praticiens, d'être sur ce second point plutot refractaires à cette réforrme, pour des raisons qu'ils se cahceront bien de dire, ce qui me pose à moi je dois avouer un gros probleme.

   Parce que ça sous entend que leurs statut de médecin "tout puissant puisque remboursé", s'en trouve quelque peu, "estropié" comme on dit chez nous....

   Oui, j'ai bien dit "tout puissant puisque remboursé" vous avez bien lu...  Et quand je dis "tout puissant" je pèse mes mots, à défaut de peser visiblement les MAUX du corps medical.

   J'en tiens pour preuve le documentaire passé bizarremnt sous silence, il y a une quinzaine qui traitait de la depression et du "burn out" dans le corps médical.... Et pourquoi donc le corps médical serait il aussi refractaire au fait d'être perçu comme "susceptible" ou comme "vulnérable" alors que cette vulnérabilité relative à la charge de travail, devrait pour moi, qui suis encore officiellement je vous rappelle, "malade mentale"  être au contraire parfaitement admise....

   Mais je n'ai aucun doute moi, par contre, sur le fait qu'un medecin qui pête les plombs comme un  on dit vulgairement, ait parfaitement les moyens de payer sa psychothérapie d'une part mais surtout qu'il ait alors suffisemment de couilles, pour aller se remettre en question sur son cheminement personnel, et traiter sa depression dut il pour celà, s'abaisser à chialer sa race.....

 J'ose espérer que j'ai été assez claire.

7 Août 2019.

Heureusement, que les immigrés sont là.

 

immigration centre ville droit du travail ruralité désertification médicale

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire