google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

L'Islam à la RATP.

 Sami Amimou a été recruté, dans le contexte de la discrimination positive.

 Bon, moi, sur le principe, je trouve pas pas mal, ça compense le délit de facies, dont ils sont si souvent victimes, l'idéal, serait que ça ne soit pas necessaire, helas, c'est necessaire, le monde idéal, n'existe que dans les romans.

 Elle énumère les raisons qui ont été invoquées, qui ont justifié cette posture gouvernementale.

Faut il pour autant, le remettre en cause ?

 Pour moi, non.

 "Il avait une apparence modérée, timide, mais courtoise", revendiquant de ne pas serrer la main aux femmes, et se ventant aupres de ses collègues, de ne pas appréciser de bosser avec des femmes, il a demissionné, puis s'est ensuite radicalisé, elle prétend qu'il ait dû se radicaliser avant Je pense qu'elle a raison.

  La vérité, réside dans le faitqu'on sait à présent, qu'un homme qui refuse de serrer la main à une femme, est un signe de radicalisation, n'en deplaise à certains, mais je ne pense pas qu'à cette époque, on ait pu reprocher, quoi, qu ce soit, à qui que ce soit, parce que rien, aucun signe, ne pouvait vraiment laisser penser, que ce type de comportement, était effectivement un signe alarmant, A CE POINT LA.

Il est donc parti en Syrie, puis revient sur le sol français, et fait le carnage au Bataclan.

  Un ancien de la RATP a fait partie des victimes, il est probable que le terroriste ait fait partie de ses élèves, au sein de la RATP.

 Ensuite la journliste met l'accent, sur le parcours de cet ancien agent, qui a eu l'occasion de voir dans la pratique l'évolution, de la RATP, qui a alors embauché des jeunes de banlieues, conformément à ce plan d'embauches.

  Charte de la diversité, plan banlieue, Ville BUS, la RATP était d'ailleurs fière d'être pionnière, dans l'embauche de grands frères, on a vraiment l'impression que tout a été fait, "dan ce sens", on a véritablement le sentiment qu'on ait voulu que la RATP devienne véritablement "musulmane".

Bon, là, il faut arrêter les conneries, c'est vraiment stupide, d'affirmer une chose pareille...

 On peut affirmer, oui, que tout ait été fait, pour que a RATP, puisse trouver l'occasion de redorer son image, en colorant de la diversité des cultures son entreprise, ça, oui, et pourquoi pas, ça n'était vraiment pas un mauvais plan.

   La RATP voulait que ses chauffeurs ressemblent à ses clients,  c'est ce qui explique qu'en banlieue, on ait une forte proportion de machinistes musulmans.

Oui, et bien ça n'était pas con du tout, sauf que pour que ça se passe bien il fallait anticiper les derives potentielles, ce qui n'a avait pas été fait.

  Ils ont aussi, dans cette même logique, embauché des jeunes de banlieue, à qui ils fallait redonner des chances, des chances et des chances.

  Oui, et pourquoi pas, n'importe qui a droit à une seconde chance, quelque soit ses origines, "un bon petit français", tout autant.

A présent, les demandes de renseignements se font en arabe, les insultes aussi, alors, en matière d'intégration, pour moi, ça n'a pas marché, parce que les machinistes parlent arabe, les clients parlent arabe, et à mon sens ça n'arrange pas l'intégration, ça ne posait pas problème, relativement au fait que certains portaient la barbe, avec le côté ostentatoire, c'était bien vu, du côté de la RATP de montrer que l'entreprise était ouverte à toutes les cultures.

 Bon, là, oui, effecivement, quand on en arrive à ce stade, il y a belle lurette, qu'il y airait du y avoir des mises au point de faites.

Pour commencer, ici nous sommes en France. Quand on vit dans un pays, en aucune façon, un immigré, ne doit a voir à pareler, une autre langue, que celle du pays, où il travaille.....

 Attention, je m'en explique.

Il n'est pas question de discriminer, qui que ce soit, relativement à sa culture. Une fois sorti de son travail, n'importe quel immigré, doit avoir la possibilité de parler sa langue d'origine, et je suis d'ailleurs parfaitement partisanne, du fait, que sa culture d'origine doit être respectée.

Mais aucunement, sur son lieu de travail !

Je pense que l'erreur a été de ne pas avoir veillé, au fait de respecter un certain poucentage, qu'on appelle QUOTA, oui, je sas, c'est desagreable, pour des antiracistes, comme moi, d'en arriver là, mais quelque soit la minaurité ethinique, je ne peux que constater que ce sont à present, les immigrés eux même, qui les reclement, "le débat est ouvert".

Elle prétend elle, que ça ne fonctionne pas.

  Je comprends, sa posture, mais je precise, que son jugement, est largement aletré, et elle n'en est absolument pas coupable, par sa triste experience, comme vous pouvez le comprendre par la suite des evênements.

  Elle dénonce le fait que la RATP persiste dans cette politique.

   Moi je pense que cette politique n'est pas mauvaise, il faut juste remettre l'Eglise au milieu du village, ou plus précisément, la Basilique, au milieu de la place de saint Denis, celle où sont enterrés les Rois de France, pour information, lors du contrat d'embauche, c'est tout.

 Et finalement on se retrouve avec les mêmes problèmes, dans la cité, et dans l'entreprise.

Et oui, fatalement.

 Ainsi, on se retrouve avec l'arabe parlé en entreprise. Non, alors, là, moi, je ne suis pas d'accord. Mais c'est valable pour n'importe quellle autre entreprise.

Mais je precise ma pensée, parce que je ne voudrai pas qu'il y ait equivoque, sur la position.

  Quans l'entreprise, par son activité, necessite que telle langue soit parlée, ou telle autre, parce que c'est l'essence même,  par son activité, qui le necessite,  et que la communication, se fait aisement, "pourquoi pas" ?????

  J'imagine que les différentes langues finissent par être apprises, par les uns et par les autres, et tout le monde au final, y trouve son compte, et que le travail est bien fait.

 La journaliste parle de son livre, et de la souffrance qui en découle.

 Ca n'est pas une femme laïque qui a souffert, mais d'abord une femme.

Je comprends, je comprends parfaitement sa situation, qui a du être vécue, comme un véritable harcelement.

  Ses collègues masculins, resentent la même souffrance.

 Elle a plus souffert de la situation en temps que femme.

 Bon, alors, à ce stade, là, moi, j'aimerai bien comprendre pour quelle raison que ce soit elle, ou bien n'importe qui d'autre, personne n'a mis sur pied une pétition, pour dénoncer les choses, par exemple, en dénonçant le racisme anti femme, qui reignait, et qui du coup aurait servi de révélateur, au reste, ce signe aurait alors, resorti, un peu comme l'arbre qui cachait la forêt.

 "Je souffre de l'abandon des syndicats".

 En 2012 on est un certain nombre de femmes à vouloir réagir.

  Mas personne ne bouge, comme dans les syndicats.

 Alors, on décide de faire une vidéo.

Sans les femmes, rien n'aurai bougé, les mecs, là, sur ce coup sont vraiment pitoyables, c'est vraiment honteux.

 Ce ne sont que des femmes, employées à la RATP, qui témoignent, on reconnait leurs voix.

  Ce sont les musulmans modérés, qui eux, se sont sentis heurtés par ce que l'on dénonçait.

Et oui, je reconnis que ça du être dur, mais s'il y avait ey une forme de conciliation, sur le sujet, je pense que chacun aurait du pouvoir entendre la position de l'autre. Et ça, c'est un vrai problème.

  Pour commencer, ils nous ont traitées de menteuses, et ont prétendu qu'on n'avait pas à critiquer l'Islam.

Il y a incompréhension de toute part....

   Et c'est inevittable.

   En effet, un musulman, peut être, musulman, selon des critères complètement différents.

    Beaucoup ne sont musulmans, que culturellement, et pas religieusement, ils ne sont pas dans une forme de rejet de leur religion, mais ne font que la tolérer, parce qu'elle fait partie intégrante, de leur culture précisement. Ce qui est bien comprehensible.

 Imaginez une seule seconde, n'importe quel piniouf, ici, en france, baptisé, comme environ, 90 %, (je donne ce chiffre au pif), r  et qui se retrouve dans un autre pays, où il entend qu'on meprise, les chretiens.

 Ici il n'a jamais foutu les pieds, à l'eglise, si vous vous poser des question, sur le culte catholique, il ne pige que dalle, excepté, pour enrigler,  chose, que je ne crotique pas, pour information, mis je dis juste que sortit de so pays d'origine, la france, ou n'importe quel pays judeo chretien, il ne se sent pas franchment plus catholique que celà...

 et puis d'un seul coup, à l'autre bout du monde, alors, qu'en prncipe sa religion, il s'en tape, d'ailleurs, il ne croit m^me pas en dieu, de voir qu'on puisse dire du mal de la religion qu'on lui ait imposée, et qui fait effectivement partie de sa culture, il se sent sacrement agressé....

Et bien voilà, c'est exactement comme ça que le choses, sederoulent, le plus souvent.

CHACUN EST PORTEUR D'UNE IDENTITE RELIGIEUSE AVEC LAQUELLE IL DOIT FAIRE, ET QU'IL EST EN DROIT DE JUGER? DE REFUSER OU D'AVCCEPTE, on appelle ça, en france, LA LIBERTE DE CULTE.

  Alors, qu'en en ayant discuté avec eux, avant, il lui disaient que l'attitude de ces personnes, n'avait rien à voir avec l'Islam.

  Le rapport de force, il n'est pas là où l'on croit, il n'est pas chez les barbus, mais chez les modérés.

Et oui, je peux parfaitement comprendre, moi, ça tien parfaitement la route... Ils interprètent eux, les radicaux, comme porteurs de leur identité, c'est logique, mais je pense qu'en discutant, et entretenant volontairement le dialogue, les choses peuvent bouger favorablement, vraiment.

  Les modérés sont perçus, comme étant ceux, qui vont défendre les radicaux.

  On attend toujours qu'ils condamnent les attentats commis par les radicaux.

  On voit que certains ont réagi, mais pas autant qu'on aurait voulu.

Oui, d'accord, mais pour être franche, je ne crois pas pour autant, qu'il faille dramatiser, des musulmans ont le droit aussi, d'être stupides, ou intolerants,  comme le sont certains français, et c'est pas pour autant qu'il faut les prendre pour des personnes, qui cautionnent les attentats, je suis désolée....

 Le problème réside généralement, dans le fait, comme je l'ai expliqué plus haut,  que s'attaquant à leur religion, certains ont le sentiment, qu'on s'ttaque à leur culture, et c'est bien là le drame, justement, c'est que culturellement, il n'y a aucun souci, c'est uniquement religieusement, qu'il y a problème, et pour certains d'entre eux, visiblement, la paroi est plus que permeable.

 Par contre, dès qu'on critique l'Islam, là, ils savent se moboliser, et ils savent mettre la pression, sur à peu près tout le monde, et montrent leur rapport de force.

Oui, et bien ça confirme completement, ce que je viens d'expliquer.

  "On va parler à présent des réactions, sous cette video, pour commencer, au sujet de la direction, et puis ensuite, des syndicats.

  La direction:

 D'abord, direction locale. Critique très virulante, contre moi et cette video. J'etais devenue le porte parole de marine le pen, ça a été dit, rapport par le directeur des ressources humaines,  (raciste, islmophobe, etc ).

RIDICULE ET HONTEUX, bonjour la caricature.

  Ensuite, les syndicats, là, j'ai été surprise, même jugement, connaissant la position des syndicats, du coup, au sein de l'entreprise, ils se sont sentis galvanisés.

Et oui, mais bougez pas, moi, j'ai du lourd, et vous allez voir que ça va déménager.

   La RATP, à présent, est bien ennuyée, parce qu'elle est responsable de cet état de fait, puisqu'elle en est à l'origine.

 A présent ils sont dans uns posture attentiste, et ce qu'ils voulaient c'était de me voir partir.

Ensuite, il y de les réactions des femmes, dans la vidéo.

 Certaines ont été dures au point de menacer de vous faire un procès.

 Toutes n'ont pas réagi comme ça, je le précise.

   Certaines ont maintenu leurs propos, jusque menacer de porter plainte.

 Certaines ont eu peur.

  Nazie, faciste, islamophobe, des insultes, des pressions, on lui crachait devant ses pieds, insultée plusieurs fois, sur le parking, à la fin je prenais mes distances, avec certains groupes, ça m'est arrivé d'éviter certains lieux, au sein de l'entreprise, sa direction a cherché à me sanctionner, à me trouver des fautes, et les syndicats n'ont jamais tenté de me défendre.

Oui, c'est du harcelement, de toute évidence.

  Ils ont même menacé eux aussi, de me sanctionner, je savais que je n'avais rien à attendre des syndicats.

   "Vous faite ensuite le paralèlèle entre votre vie, à saint Denis, efant, en banlieue, et votre vie à la RATP, adulte,  et donc, vous avez fini par fuir.

 Elle s'en explique.

  "Quand on vit à proximité de musulmans, on finit par fuir, parce qu'on ne veut pas vivre à la musulmanne, et il y a des quartiers entiers, où si l'on ne vit pas "à la musulmanne", on ne vit pas bien.

 Les ramadans, posent problème, avec des nuits, à n'en plus finir.

   Mais pas uniquement là, dès qu'il fait beau les nuit sont infernales, et quand vous bossez le lendemain, et bien il faut faire avec.

   Il est particulièrement déconseillé, de passer le soir ou la nuit, dans ces quartiers là, et même pour ses propres enfants, c'est difficile d'envisager une vie, dans la violence, le bruit, ls trafiquants de drogue.

Bon, là, je dois intervenir, parc qu'il y a un peu de tout, et du n'importe quoi.

 La journaliste lui répond que ce problème est plus le problème des banlieues, que des banlieues musulmanes.

  Elle répond que les banlieues sont très islamisées, aujourd'hui.

 Par définition, une femme qui subit ce type de problème sur son lieu de travail, voit son jugement parfaitement altéré, en dehors de son travail, et c'est psychologiquement, parfaitement légitime.

En d'autre terme, si vous vous levez le matin, et que vous partez du principe que votre quartier, est pourri, parce qu'il y a trop d'immigrés, effectivement, ça va se voir sur votre visage, donc, si vous sortez, vous serez désagreable et donc, vous alimentez, votre propre phobie.

Moi, j'ai connu une blonde, comme ça, qui était persuadée qu'en temps que blonde un mec, lui manquerait de respect, systematiquement.... sauf que sa peur induisait, des regards, qu'elle interpretait comme tel.

Mais il est dommage, qu'elle retrospectivement, ne lait pas pas.

  Donc, pour vous, il y a un lien. Elle confirme.

  Et si l'on veut vivre dans un environnement sain et tranquille, on ne peut que fuir.

 Non, ça c'est ridicule, moi, je nconnaisd es personne, qui vient à saint Denis, et qui s'y sentent très bien, mais moi, je n'ai jamais possé, du matin au soir, avec des immigrés, qui refisaient de me serrer a main !

  J'était restée à la RATP, mais j'ai dû fuir, là aussi.

 Conclusion, elle est alarmiste, et prétend que la radicalisation, est en marche, et que rien ne peut l'arrêter.

   Personne pour s'élever vraiment, les gens ont l'air vraiment de faire comme moi, fuir, mais aussi demissionner, les gens n'ont pas l'air de voir vraiment, ce qui est en train de se dérouler sous leurs yeux, et donc, c'est très inquiétant, donc, mais elle veut rester optimiste, avec les forces vives, qui sont ici, en France, et il faut absolument qu'elles se regroupent et se mettent en marche.

Son regard est completement déformé par son histoire, et c'est légitime.....

  Il faut qu'elles incitent à une vie à la française, et que ...

 "Moi, mon sentiment, c'est que l'Islam n'a pas sa place, en France".

   Non, sur ce point, moi, je m'insurge, je comprends sa position, mais je ne suis pas d'accord. L'Islam en France, doit pouvoir exister pour la simple raison, que la liberté de culte, est un principe fondamental de notre République. Mais l'Islam de france doit évoluer, et les brebis galeuses, doivent être poursuivies, ça, c'est une évidence. On sy attelle.

    J'ai beaucoup douté, je me suis posé beaucoup de questions sur le sujet, puisque l'Islam ne peut se pratiquer que par la charia.

 Mais qu'est ce que ces énormes conneries  ?

 La charia , mais il existe plein de musulmans, qui ne veulent absolument pas en entendre parler ! Pour information, et qui sont entièrement contre !

  Et la charia est complètement incompatible avec nos moeurs, et nos lois. Parfaitement d'accord, sur ce plan.

  Avec l'art de vivre à la française, les relations, "hommes femmes", il n'avait pas sa plance en France, et l'avait moins, encore, à la RATP, et on voit le résultat aujourd'hui, y'a une incompatibilité entre l'Islam, et les français (non ?) musulmans, et ces musulmans, qu'ils soient modérés, ou pas.

  J'ai bon espoir qu'on arrive à une France sans Islam.

 Non, je dis non.

Bon, bref, à la question, "est ce que cette femme est raciste", pour moi, c'est sans équivoque....

 pour moi, ABSOLUMENT PAS....

   Par contre, je ne sautrai trop recommander à tout musulman, de venir bien lire ces commentaires, sous cette video, parce que la fav brication du racisme en a  entreprise, y est parfaitement decrit, dans ls faits, et cette femme qui est tres intelligente, et courageuse, est un parfait exemple,  d'une personne en  passe de le devenir, mais le bon sens, lui laisse une marge de progression, que bien peu d'hommes sont capables d'atteindre.

 Quand on pense que ça commence par une poignée de connards, qui sont incapables de penser autrement que par le Coran, alors qu'ils ont la chance, de vivre, dans l'un des plus beaux pays au monde, et où l'individu est le mieux respecté, c'est vraiment hallucinant, de voir ça.

Et pour ceux, qui persisteraient à vouloir  outrepasser les lois, de la bienseance, sur le milieu du travail, notamment, au sujet des 5 pières, qui sont conseillées, pa rle Coran, je precise, que le gouvernement français, a vendu à l'alegerie, un tramway, flambant neuf, l'an dernier, et que le fait, de voir demenager ces ultras, à alger, feraient des ca  vancances à tout le monde.

 Non, les rites, religieux, pour moi, quelque soient les religieons concernées, ne devraient en aucune façon, avoir leur place, sur les lieux de travail.

Dimanche matin, on a vu, aux émission religieuses, une commnunauté de moines, des Benedictins... Comme la benedictine à Fécamps.

 12 prières, en 24H, dont la remière à 2h du matin,  vous imaginez un peu le bordel, si ces derniers, bossaient à la RATP ???alors, si certains musulmans, c  veulent passer leur vies à prier, et bien il n'ya auun soucis, qu'ils vivent en communauté, c'est leur affaire, apres tout.

Et la sécurité, elle se trouve où, dans ces conditions, dites moi ?

  "Ha, il faut  reagit, il ya un gros pepein, sur le ligne 65........

 Ha, je ne peux pas, hier j'avais piscine, et aujourd'hui, c'est l'heure de la pière, attends, je sors mon petit tapis, je fais ma prière, et je suis à toi dans une demi heure, non mais attendez, on va où, là ????

  Sur le lieu de travail, il y a une pause, pour le dejeuner. On rallonge la pause déjeuner, pour ceux qui le désirent, d'une demi heure, et si c'est  pas l'heure de la pière et bien en s'en tape !".

 Et pareil, pour n'importe quelle autre, religion... Voilà, ce que moi, je préconise.