google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Ministre de la Culture ?

 A l'instant alors que je regardais sur google quelle image transparait de moi...

 Oui, c'est bon de le faire, de temps en temps, juste pour voir. Pour info, je ne le fais que très rarement. Mais comme ce matin, on me l'a suggéré sur ORANGE, je l'ai fait.

 "Rien de nouveau sous le soleil" que je ne savais deja.

 Mais sur google image je suis tombée sur ça....

http://francoise.babaorum.info/t2194-Lettre-a-Aurelie-Filipetti-nouveau-Ministre-de-la-culture.htm

 Voilà "rien à rajouter". Sur ce je vous laisse, j'ai plein de travail, ce matin.

 

 Samedi 27 juin 2015.

    Alors qu'a commencé la saison des festivals, il est reproché au ministère de la Culture de ne pas investir suffisemment, vis à vis de ces derniers.

    Il est vrai que beaucoup d'entre eux ont disparu ou disparaissent, ce qui prête à interprétation sur le plan régional, mais aussi sur le plan des choix politiques, au niveau gouvernemental.

    Sur le sujet a eu lieu sur france inter il y a quelques jours une émission qui traitait de ce sujet, qu'on peut réécouter ici.

http://www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne-festivals-une-saison-de-crise

   Inutile de vous préciser que j'ai écouté ça avec la plus grande attention.

  Plusieurs aspects m'ont interpellée.

   Je rappelle que j'ai deja abordé le sujet, il ya quelques temps, et que j'ai pu constater que mon point de vue, s'il n'est pas partagé par tous, l'est de façon globale, plutôt, effectivement.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/festvals-culture-et-chanson-francaise.html

 Ces théories je les repète.

   Je précise pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, que je suis moi ce que l'on nomme "une rurale", et qu'à ce titre, je vois bien comment, et qui, va au concert, ou au spectacle vivant, ou n'y va pas. Mais surtout  je connais mieux que personne, les raisons profondes qui en sont responsables.

  Je rapelle que c'est moi qui suis à l'origine aussi, des rythmes scolaires.

  J'ai entendu avant hier je crois que le poucentage des profs qui étaient contre la reforme des rytmes scolaires, était de plus en plus importante;

   Il est vrai qu'on fait tout, pour que je sois la plus sérieuse possible, afin d'etayer de la façon la plus efficace, les convictions qui ont toujours été les miennes, et le sont aujourd'hui, encore, plus que jamais.

 Soit. j'ai pris mon nez de clown, je l'ai rangé dans ma poche droite, bien au fond, pour qu'il ne soit pas tenté de sortir tout seul et de se reinstaller "vite fait bien fait" sur le bout de mon nez, et croyez moi, ça n'est pas là chose aisée.... Car il n'y a rien de plus  périlleux, n'importe qui vous le dira, que d'aller contre sa nature profonde.

   Je donne cette précision, dans le but d'informer ceux que ça interresse, du fait que de me voir sérieuse "accidentellement" ne m'empêche pas de rester lucide sur le fait, que ces propos sont parfaitement bidons.

  En effet nier que l'application des rythemes colaires en certains endroits posent problme, serait stupide j'en conviens. mais il ne faut pas omettre qu'une observation, des resultats montre tres nettement que dans les municipalités où les mairie,  ont conformement à ma demande fait appel,  au milieu assiciatif, ou à des bébévoles, et qui y croient curieusement les rythemes scolaires, ne posent aucuns problemes particuliers, quand à leur application, ce qui en soit,, doit faire reflechir veritablement sur les veritables, soit disant mecontentements de certains parents ou de certains enseignants qui sont bien moins nombreux qu'on vousdrait nous le faire croire.

   Si je me permets de faire le rapprochement entre rythemes colaires et Culture,, c'est que precisement, ila deja été dit de moi, que j'étais d'une certaine façon, une "disciple" d'André Malraux. Filliation que je revendique effectivement.

  J'ai lu hier, un article, dans CAUSETTE, "la pipelette bien nommée" un article sur philippe Meirieu, qui est parait il, d'un grand secours pour les politiques, depuis pas de décennies.

   Il semblerait que ses conseils n'ait pas été que trop entendus et insufissement écoutés, si l'on considère le peu d'effets que ses théories aient pu nourrir d'éventuelles réformes. Soit. Mieux valait, il est vrai, "trop peu", que "pas du tout", comme dit la chanson "c'est deja ça".

  Et si je trouve le bonhomme absolument passionnant, je dois dire que j'ai été parfaitement sur le cul, si vous me passez cette expression, quand j'y ai lu que certains de ses "détracteurs"  (les SOMECAS qui dorment sout le grenier à foin ne sont pas obligés de rappliquer) lui reprochaient d'avoir la prétention  de vouloir acoquinner la culture, avec l'enseignement....

   En mode "soft", je dirai que je me suis retrouvée le cul par terre, mais en mode "hard", je serai tentée de dire "Tiens tiens tiens, "comme c'est amusant", et demande quelques décorticages, pour tenter de comprendre, comment, et en quoi, prétendre qu'un tel concept et surtout dans quel but, peut on effectivement craindre quoi que ce soit de la culture, si elle s'en trouve mise à disposition des plus humbles et des plus modestes, puisque hélas, on sait tous que ce sont, quoi qu'on en dise, les couches sociales, encore aujourd'hui, les plus défavorisées, qui en bénéficient le moins....

   Impossible pour moi, si vous me permettez ce raccourci, qui va en énerver plus d'un, je le sais,  d'occulter le fait que le Front National, par les valeurs qu'il véhicule, aille à l'encontre de la Culture, mais ce sont là,  "quelques cartouches" que je garde de côté si vous le voulez bien? je suis prête à en debattre  n'importe où parce que si je l'afffirme c'est que j'ai non ps des preuves mais plutot des arguments que j'ai beaucoup l  de mal à voir contrés pour être franche.

   Il est infiniment plus interressant pour moi, effectivement, de mettre en avant, au contraire, en quoi, la Culture non pas "ait à gager" à être rodée dans les écoles, mais plutôt comment un enfant est paffaitement à même d'y être préparé, et à la percevoir, comme un outil d'enrichissement, quand il est adapté à son age, lui donnant toutes les chances, justement,  de maintenir ouvertes les portes que sa culture d'origine qu'lle soit sociale ou culturelle, aurait tendance à lui fermer.

 Mais plutôt qu'un long discours, je vais répéter ici, une expérience, involontaire, que j'avais faite.

 J'exposais mes calligrammes,, à Yvecrique, petit village, en Haute Normandie d'où je suis originaire.

  Je connaissais l'institutrice qui avait été celle de ma fille ainée, non pas en maternelle, mais en section "prépa", puiqu'ici, en Normandie, le quotient intellectuel de nos chères petite têtes blondes comme les blé du même nom, (ma fille ainée, était enfant, elle aussi, blonde comme les blés) entrent en prepa, avant même  desa voir lire et ecrire....

   Ha zut, je suis vraiment désolée. Je viens de réalisr que mon nez de clown vient de bondir de ma poche, impatient qu'il est, et je vois qu'il guide mes doigts sur le clavier. Je le range, et je reprends.

 

en cours de redaction.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.