google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Ma proposition de loi relative à la lutte contre la corruption, lors des campagnes electorales.

    Depuis que les Démocratie sont établies dans beaucoup de pays dans le monde, persiste un énorme problème, qui est en partie responsable, de beaucoup de corruption.

 La corruption est à mes yeux, une forme de terrible maladie sous estimée par beaucoup, qui détruit les plus ambitieuses démocraties.

   Ce problème réside dans le fait, qu’il n’existe absolument aucune législation, qui prévoie d’encadrer le financement des campagnes électorales.

   La France, hélas n’a pas échappé à ce problème, et certains partis en ont fait les frais, en étant poursuivis à cause de ce vide juridique.

   Aujourd’hui nous assistons dans bon nombre de pays démocratiques, à une forme de désintérêt des populations, vis-à-vis des  politiques.

  Il serait un peu naïf peut être, d’imaginer que ce soit là, la seule et unique raison qui saurait l’expliquer.

    Mais là n’est pas le problème.

    Il ne fait aucun doute, par contre que la corruption, difficilement évitable, même si pour information, certains y parviennent, soit à mon avis bien plus préjudiciable, que certains ne le pensent, toutes tendances politiques confondues.

   Ainsi, m’imaginant trouver des modes de financements, pour trouver de l’argent, afin de financer une campagne électorale, (pure fiction, je le précise) je me suis surprise à penser que considérant la législation en vigueur, ou plus précisément l’absence de législation sur le sujet, le problème restait entier et pour tout le monde.

    Je signale qu’aujourd’hui, certains pays parviennent à financer leurs campagnes, comme aux USA, où les Démocrates organisent des diners de gala, afin de récolter les fonds. Cette méthode a été expérimentée par  Alain Juppé dernièrement de passage aux USA.

     Il est bon de préciser que l’une des raisons de cette idée, consiste notamment à éviter le phénomène de surenchère sur le sujet.

 J’ai donc réfléchi au problème, et j’ai une proposition à formuler.

    Cette proposition, consiste à rédiger une loi, qui  imposerait systématiquement que tout contrat, signé, pour financer une campagne électorale, devrait obligatoirement, faire l’objet d’un  pourcentage qui serait reversé à une caisse spécialisée, et qui aurait pour objectif, de renflouer les secteurs sociaux déficitaires relatifs  au vieillissement de la population, c'est-à-dire, au handicap, ou aux répercussions désastreuses de la pollution, des caisses de retraite, et de la Sécurité Sociale, ou tout autre secteur à caractère social.

   Ce qui importe à mes yeux, réside dans le fait qu’aucune société ou multinationale, ou mêmes banques, éventuellement,  n’aient à  se trouvés sollicités pour financer les campagnes électorales, dans le but, d’assainir l’économie, vis-à-vis de la politique.

   Ainsi, en procédant de cette façon, la politique redeviendrait ce qu’elle n’aurait jamais du cesser d’être, c'est-à-dire « la gestion de la cité » et parfaitement indépendante de l’économie pour remettre  l’être humain à sa juste place, c'est-à-dire la première préoccupation que doit avoir un gouvernement, et un chef d’état.

 J’insiste beaucoup sur le phénomène de surenchère.

   Je sais qu’actuellement, depuis l’avènement d’internet, notamment, les clips vidéos en tout genre demandent des financements hallucinants, dont les USA détiennent parait il, le triste record.

   Je pense qu’il importe de veiller à ce que le pourcentage soit au minimum, de 60%, pour alimenter cette caisse sociale, alors que 40 % donc irait, par exemple pour le paiement de l’imprimerie d’affiches.  (le calcul devant être fait, en amont ça va sans dire au moment du devis).

 Il est probable que les comptes d’apothicaire en fassent sourire plus d’un. J’assume. J’assume d’autant plus que je sais, pourquoi je me bats.

  En veillant à ce que ce pourcentage soit respecté alors, la surenchère serait limitée ou inexistante.

    Dans l’hypothèse d’un pourcentage inverse, par contre, le phénomène de surenchère, resterait moins important, certes mais persisterait malgré tout.

    Voilà, pour quelle raison, je pense qu’il importe qu’il en soit ainsi.

    Il est probable, que certaines données ne soient pas en ma connaissance, ça tombe bien. J’en suis consciente, et je n’ai jamais eu la prétention d’être économiste ou législateur.

    Mais je crois pourvoir dire, en temps que citoyenne française,  qu’il m’importe plus que n’importe qui d’autre, peut être, de trouver une solution à bien des problèmes que rencontrent nos concitoyens et que cette fin justifie, ce moyen.

 Mercredi 17 juin 2015.

   Ces derniers jours et semaines, ont eu lieu certaines manifestations, relatives au nouveau plan proposé par Martin Hirsh, au sujet du fonctionnement horaire des hopitaux.

 Ce plan pour être accepté par les salarié concernés exige selon les dires des principaux concernés, que soient debloqués des fonds pour la creation de nouveau portes.

  Je ne pensais pas necessaire de préciser que mon projet là induit que ces argent ainsi trouvé, servirait à ça aussi, pour moi c'est juste une évidence. Mais encore eut il fallu que je le précise.

 Il pourra aussi (et pas au conditionnel) servir à financer les maisons transgénérationnelles, quand elles vont pouvoir être crées.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/des-associations-locales-que-nous-soutenons/les-maisons-transgenerationnelles.html

 

 Jeudi 25 Juin 2015.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/financement-du-fn-et-des-partis-un-amendement-ps-vote-a-l-assemblee-25-06-2015-4892349.php#contentCommentaires

 Le financement des partis politiques, est un sujet qui me semble très largement sous estimé, par la classe politique d'une part, et pour cause,  mais aussi par les citoyens ce qui me semble relativement problématique. Comme si la notion de transparence dans le politique serait tabou je dirai moi "un comble".

   Ces dernières élections les banques de façon générale ont refusé de financer certaines campagnes électorales.

  Soit j'ai l'honneur d'en être la cause. PARFAIT.
 
  Mais ça ne résout pas tout !

   En quoi, dites moi, comment, et surtout, pour quelle raison, un parti ferait il des prêts, pour se financer, alors que par définition, la notion de prêt impliquerait, enfin, selon toute logique, qu'il y ait remboursement.
 
  Et donc rentrée d'argent, comme si un parti politique devait fonctionner comme une entreprise....

 En cours de rédaction.

28 mars 2019.

 Et bien dis donc, je ne sais pas, qui est cette Françoise Niel Aubin, mais dis donc, non mais quel genie, et sans bouillir de colère, qui plus est....

 Heu, pour être tout à fait franche, je retombe là dessus, à l'instant, et j'avais complètement oublié, que j'avais eu cette idée, dites donc, d'où ma surprise !

 Mais quelle idée geniale, non mais vraiment, non mais quel genie !ha ha ha ha ha.

 En attendant, c'est Benoit Hamon, qui bricole, le pauvre, merde, elle est où, cette fammeuse boite à outils ?

 29 Mars 2019.

 Benoit Hamon, en parle, dans la vidéo suivante.

https://www.facebook.com/watch/?v=407106723388464

 Je suis parfaitemnt d'accord, sur le fait de ne pas mettre en peril, ses deniers, et ses biens personnels.

 D'une façon bien plus modeste, sur FB, on a mis certaines des pages, que j'ai crées,  à droite, comme devant être promues, par l'intermediaire de FB (ça n'est, en plus, pas moi, qui en suis à l'origine, qui sont les suivantes.

https://www.facebook.com/donate/1066406140232731/

https://www.facebook.com/onrecoitdesmigrantsmercy/?modal=admin_todo_tour

https://www.facebook.com/onrecoitdesmigrantsmercy/posts/2325460897736176 (pour l'association POT AU FEU).

Je considére, que je ne suis pas mesure, de payer, quoi, que ce soit, pour promouvoir ces pages, consiérant, qui plus est, qu'on trouve logique, jusqu'à preuve du contraire, de considérer que je serai irresponsable, au point de me maintenir, sous curatelle renforcée.

 Oui, j'en remets une couche, sur le sujet, et vous n'avez pas fini de m'entendre.

 Quand on est bénévole, pour défendre des causes, c'est une chose, pour autant, on  doit le moins possible, payer de sa poche, pour défendre ses idées.

 C'est d'autant plus valable, en ce qui me concerne, que ça n'est jamais moi qui met en route ces promotions, et pas moi d'aventage, qui vient me coller sous le nez, chaque matin,"nous n'avons, pas pu pratiquer le paiement, relatif, aux promotion, de vos pages sur FB", si quelqu'un, s'en charge, et bien, qu'il casque, et puis qu'il fasse pas chier !

https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-conditions-surprenantes-exigee-par-cette-banque-pour-accorder-un-pret-a-generation_fr_5c9cafeae4b08c450cd217a3?ncid=other_facebook_eucluwzme5k&utm_campaign=share_facebook&fbclid=IwAR3sKPwUvrGhhumTIRP3Y2oYhEJVsYvhrNbtHLtIuhFDD_FL-rx9BNNDpDk

30 Mars 2019.

Génération-S, comme d'autres partis, est confronté à ce problème.

 Seule nuance, et elle est de taille, c'est que génération-S, est beaucoup plus regardant que d'autres,  sur les interlocuteurs, à qui il demande de l'argent... car "dis moi, qui tu sollicites", je te dirai qui tu es.

  Par exemple,  le mouvement, "en marche", de Macron, est financé en faible partie, c'est vrai, par BAYER et donc, par MONSANTO... Comment imaginer une seule seconde, alors, que par simple retour d'ascensseur, il soit objectif, pour juger de la politique à mettre en oeuvre, vis à vis de ce problème fondamental  ?

 Quand au rassemblement national, qui va solliciter des banques russes, j'aimerai bien sa voir, comment, le retour d'ascensseur, est sensé se passer ?

13 nov 2019.

https://www.facebook.com/groups/444963995843800/wp/2414180625465013/?av=100026667492034

 

féminisme dépendance financement des campagnes électorales

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire