google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Sauver notre patrimoine c'est un moyen aussi de booster la ruralité, y compris dans chaque pays d'Europe.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/journees-du-patrimoine-2015.html 

4 septembre 2018.

Alors que Stéphane  Bern, vient de mettre les pieds dans le plat de la "bienseance macronique", et sans avoir la prétention de poser les siens, dans ceux de Nicolas Hulot,  il n'en demeure pas moins proche, par son sentiment de desavoeu, vis à vis d'un sentiment, d'avoir été... "berné".

 Désolée, je n'ai pas résisté !

 Qu'il ait été choisi, lui aussi, comme faire valoir,  par Emmanuel Macron, pour donner des airs de respectabilité, à l'attention  de ce que devrait être l'entretien, et la politique générale face à notre patrimoine architectural, ne fait helas, aucun doute...

 On savait le rassemblement national,  pat l'intermédiaire de marine le pen, riche, en méthodes de ripolinage, version, "ravalement de façade",  et si Stephane Bern, fort de son expérience, en temps qu'animateur d'émissions consacrées au patrimoine et à l'histoire, mais aussi, en temps qu'oeuvrant, à titre privé, a cru poser ses pieds en macronie, comme on marche en terrain souple, mais assuré, je le crois sincère, quand il observe qu'il doute du fait qu'il serait illusoire de monter des échafaudages, sur une macronie en péril, comme le fût, jadis, l'émission télévisée,  des "chefs d'oeuvres en péril",  dont les anciens se souviennent.

 Au sujet du loto, pour financer cette branche de notre culture, j'avais été consultée, et je trouve que c'est une tres bonne idée.

 Moi, qui déteste, pa essence, les jeux d'argent, une fois n'est pas coutume, je vais y jouer !

  Mais si j'ai approuvé parfaitement cette démarche, c'est pour des raisons fort particuières, ou plus précisément, pour des éclairages que certains, ne souçonnent pas.

  Pour commencer, il est hélas, entendu que  le plus souvent, ce sont les classes sociales les plus aisées,  et pas uniquement les nobles,  qui sont ou se sentent concernés, par le patrimoine, et sa sauvegarde. 

  Quand je parle de sa sauvgarde, je ne parle pas uniquement, du patrimoine uniquement, mais aussi, de  tout ce qui  est mis en oeuvre localement, par le tissus associatif, par exemple, ou par des festivals, afin de les faire vivre, et d'en assurer la pérénité....

  Proposer ce loto, permet ainsi de remémorer, à tout à chacun, que c'est l'affaire de tous, y compris,  de ceux qui pourraient par un complexe d'inferiorité intellectuelle, dire, "mais ça n'est pas pour nous, ces histoires, on s'en fout, de toute façon, de ce qu'on en pense"...

  Non, par ce biais, on remet la sauvegarde du patrimoine, sur le plancher des vaches, celui de la ruralité, ce qui est juste, pour elle, précisément, d'une importance fondamentale.

  Ensuite, sur le plan strictement local,  ces bâtiments font  l'objet, d'un souci des citoyens, j'ai bien dit, "un souci", voir, "un chagrin".

  Je n'exagère pas, quand je prétends celà.

  J'ai en mémoire, dans les années 1970, ou 1980, et les décennies qui leur avaient succédé, la guerre de clocher, entre Motteville, à l'époque, et Yerville, la seconde étant chez lieu de canton, alors, que Motteville, elle, ne l'étant pas,  mais bénéficiant, d'une part, de la ligne Paris le Havre, mais surtout, du château, en grand danger,  avec face à la voie, des grands tallis de rodhodendrons, fushias et violets...

  Vestiges d'un temps, où pendant la seconde guerre mondiale, sauf erreur de ma part,  il avait été probablement occupé par les allemands.

  La  rivalité entre les deux villes,  a eu pour conséquence, qu'on sacrifiât le château, alors, que de choisir Motteville, pour y installer le collège, aurait donné l'occasion de pouvoir le sauver.

 Et d'en avoir autant entendu parler, pendant la première partie de ma vie d'adulte, m'avait appris à quel point, il n'est pas necessaire, d'être riche, ou d'être noble, pour avoir du sentiment, pour ses vielles pierres.....

 Le loto, ainsi que le tissus associatif,  quand il est utilisé à ces fins, permets justement, aux acteurs locaux, de revendiquer, l'eventualité d'être acteurs, de cette sauvegarde, par un choix délibéré d'investissement personnel, et en dehors, de tout contexte politique, l'un n'empêchant pas l'autre.

 Observer qu'un gouvernement, n'a de considération pour son patrimoine, que comme une façade bonne pour l'exportation, de son image, est une posture intellectuellement triste, affligente, et déplorable, qu'il convient absolument de faire bouger, d'une part, pour ménager, l'identité de tout citoyen français, mais aussi, au delà, de l'attrait touristique, qui semble être souvent, le seul angle perçu, une identité qui nous est propre, et qui mérite autant que les terroirs de notre pays, puisqu'ils sont, notre histoire, une veritable considération.

https://www.francetvinfo.fr/recherche/?request=loto+du+patrimoine

 3 juillet 219.

 Journées du patrimoine 2019.

 Un nouveau site sera visitable cette année, le chateau d'Arques la Bataille, en Normandie.

https://www.paris-normandie.fr/loisirs/ferme-depuis-2003-le-chateau-d-arques-la-bataille-sera-ouvert-pour-les-journees-du-patrimoine-DO15280157

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire