google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

François Pape des pauvres, Vatican des riches".

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/complement-d-enquete-du-jeudi-11-juin-2015_936559.html

    Merci pour le clin d’œil on ne peut plus subtil aux comédies musicales américaines, dont je suis fan, et par la même occasion à François Hollande qui avait comme on s’en souvient l’un des es meeting sur « l’île de Saint », sous la pluie battante.

   Que ceux qui avaient interprété négativement, le fait que son discours eut été ainsi arrosé aillent des rhabiller chaudement. « Mariage pluvieux, mariage heureux », on n’a jamais vu une planche de semis daigner germer, sans qu’il n’y ait une participation aussi humide que bienveillante de la voute céleste, avec de bons gros nuages joufflus qui ne chialent un bon coup.

 Suffit d’avoir un bon parapluie, et l’affaire est dans le sac.

https://www.youtube.com/watch?v=S9Hw0izRXC0

       On nous montre le pape François conforme à ce qu’il a visiblement toujours été quasiment, compatissant, vis-à-vis des plus pauvres et des plus humbles.

   C’est ce qui fait s force précisément. Que de l’être.

    Mais ce qui est pour le moins interpellant réside dans le fait qu’au sein de la Curie, cette caractéristique semble  non seulement, ne pas couler de source, ce qui pour moi est relativement grave, mais qui plus est, semble carrément, une tare, ou  une anomalie…. ????

    Et moi qui en suis arrivée à détester carrément ou plus précisément à être devenue carrément allergique au moindre texte sacré, et pour cause j’en arrive à devoir mine de rien à repointer du droit, ce que fût Jésus, selon toute probabilité, selon l’interprétation que je fais moi, de l’interprétation qui fût faite par les saintes écritures (on n’est pas à une interprétation près franchement)c'est-à-dire ce génial Autiste Asperger, probablement doué d’une intelligence ors du commun, et particulièrement bien intentionné vis-à-vis de l’Humanité, dont il faisait partie intégrante…

    C'est-à-dire un vulgaire clodo, rejeté de tous ! Comme une vulgaire merde, il faut bien le comprendre…

    Et oui. Aujourd’hui au moment où je vous parle, se trouve très probablement parmi tous ces « vilains immigrants » qui n’ont même pas eu l’intelligence de prendre l’option « piscine » quand ils étaient au collège Pablo Neruda, entre la girafe et la gazelle, il se trouve peut être un messie, qui lui aussi, a une mission sur Terre, celle de sauver l’Humanité.

    Et pendant ce temps  vous avez une cohorte de crétins en soutane, qui nous font chier comme c’est pas permis, parce que

« Mon Dieu, notre pape François déraisonne, il se soucie des pauvres ».

Parmi les soit disant fleaux, qui nuisent parait il au pape François, sont cités.

 Je précise que le désignation de "fleau" je dirai même "furoncle", n'est qu'un qualification,  je dirai même un jugement  qui émane de l'extérieur, selon un regard objectif.

   Car en son "Saint", au Vatican, je veux dire, il semble bien qu'un certain pourcentage de la curie elle, qui pratique la natation en eaux trouble avec la même délecation que les extrêmes droites européennes, ne considère visiblement pas que la pédophilie au sein du clergé, le blanchiement d'argent sale, au sein  de l'IOR (la banque du Vatican) ne soient véritablement pas une calamité à leurs yeux... Non non, vraiment, je ne pense pas que ça leur pose problème, visiblement, puisque le fait que ce soit pour le pape bien au delà d'un désir, plutôt une véritable exigeance, leur semble non seulement parfaitement sangrenu, mais franchement déplacé...

   Oui vous aurez remarqué que je n'ai pas mis "dans le même sac", le soit disant ou bien réel, "on s'en fout" réseau homosexuel, et pour cause...

   Je ne vois pas trop qui, et à quel titre, serait en droit de reprocher à un ecclésiastique d'être homosexuel, et pour cause, on ne choisit pas son orientation sexuelle, pas  plus qu'un hétéro qu'il soit curé ou pas, le choisit, lui non plus.

   Ensuite, son choix, consiste à l'assumer ou pas. Je considère moi, puisqu'on ne me pose pas la qustion, qu'il importe que vous donne mon avis.

   Tant que son partenaire est majeur, vacciné, et parfaitement consentant, non seulement je n'y vois aucun ombrage, mais je serai même tente de rajouter "prends bien ton pied, mon p'ti gars".

 J'ai bien aimé le passage qui parle de la "mozette" rouge, et de ses souliers rouges, eux aussi. Comme mon manteau, quand j'étais petite fille.

En gros, il est perçu comme tant un pape "normal". Et bien en voilà une excellente nouvelle. ça me rappelle quelqu'un !

 J'ai bien noté ce qu a été dit sur Bueno Aires, et cette petite fille (Maria José)qu'il a baptisée.

 J'ai trouvé rigolo, d'apprendre que son père avait travaillé, dans une usine de chaussettes !

 Je cite François "Il faut se cultiver et apprendre tout le temps".

 Je cite François, "la corruption, c'est une charogne en decomposition". je suis parfaitement d'accord, sur ce point, j'avais moi aussi utilisé une mataphore dans ce syt  tyle, je ne sais plus.

 J'avais moi été tres marquée, par un poème, sur ce point, qui est le suivant.

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/une_charogne.html

   Pour ce qui concerne l'IOR,  c'est à dire la banque du Vatican, elle remonte à 1942 donc au moment où Mussolini était au pouvoir, et qu'il setrouvait donc en   en parfaite amitié avec Adolphe Hitler, si je ne me trompe. 

   Si je savais fort bien que le pape jean paul II, avait joué un rôle considrable, relativement au syndicat Solidarnosk, j'ignorais moi, que leur soutien financier, avait été aussi consequent. je trouve ça vraiment bien parce que c'était une preuve que leur soutiens n'était pas que dans le discours, de la part de jean paul II,  mais bel et bien réel.

   Il est précisé qu'à partir de ce moment, je cite "on ne regarde plus d'où vient l'argent"....

  Il m'est deja rrivé d'utiliser une expression relativement à la souffrance et des traumatisés vis à vis des milieux artistiques.

 Mais comparer la mafia aux tramatisés me semble pour le moins, si ce n'est hasardeux prejudiciable.

   Et pourtant,  je disais  que quand les traumatisés se voyaient interdits de franchir la porte d'entrée ils entraient par les fenêtres.

 Visiblement, la porte était donc restée ouverte, et j'irai même jusqu'à dire qu'un "bienvenu", était de l'ordre du non dit, mais bel et bien réel.

 Si j'ai bien compris en plus, il se trouvait juridiquement ce qu'il fallait pour qu'en bon représentant de commerce de "la belle époque", il se trouve une chaussure et le pied à l'intenrieur donc qui apparenait bien à quelqu'un, pour que la porte soit toujours ouverte, A LA MAFIA.

    Si je pousse la métaphore à son paroxisme, comme peut être le pensent certains, c'est dans une intention parfaitement louable, qui consiste à pointer du doigt que le passage "Solidarnosk", qui a été effectivemeent une période "bénie" sur le plan moral et idéologique je dirai même spirituel, pour le Vatican, il n'en reste pas moins que lors de l'élaboration, du statut de la banque en question, donc, au moment où Mussolini  filait le parfait amour idéologique avec Hitler, les statuts de cette banque donc, ont été parfaitement ficelés, pour que toute investigation de l'exterieur, ou de l'interieur, puisse être les plus difficiles possible.....

  Et que le blanchiement version "solidarnosk", ne saurait servir, il me semble, de blanchiement "éternel".

  Pour ce qui concerne, la métaphore de la corruption, et donc de la mafia, si la charogne est parfaitement satisfaisante, je trouve moi, que l'image d'une furonculose, me semble aussi relativement juste....

   Car la charogne elle, comme métaphore, implique, qu'une fois cette dernière "bouffée par les asticots", s'est transformée en quelque chose de positif et de façon irréversible.

   Ors, l'appât de l'argent, et la vénération qu'il entraine, y compris, bien au delà, de ce que l'on pense, dans le temps,  notamment, ne saurait il me semble, s'en satisfaire.

 Alors qu'une bonne vielle furonculose, si elle est difficile à soigner, et si l'on y parvient, on reste toujours prudent sur l'éventualité du fait qu'il ne s'en trouve encore quelques petits germes, en dormance, dans un quelconque neurone, d'un mafieux, qui se la coule douce quelque part.

 J'ai bien noté, le côté "urgence", que François ne manque pas de mettre ene vant. Comme je le comprends.

 J'ai juste un terrible commentaire, à faire moi et il sera d'ordre artitique.

 J'avais été très marquée par un film où jouait Philippe Noiret, quand j'était plus jeune et qui s'appelle "coup de torchon" de Bertrand Tavernier.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19446078&cfilm=2366.html

 Il est possible que certains trouvent étrange que je fasse référence aujourd'hui dimanche, alors qu'il y a la messe à Pavilly, et que je n'y suis pas !

 Alors je vous explique.

   En dehors du contexte de colonisation, qui fût le notre, à l'époque, et dont les diverses extrêmes droites tentent désespérement de se nourir, encore, et encore, en alternance avec les "saintes écriture",  cefilm demontre de la façon la plu magistrale et brillante à quel point l'être humain, une fois "installé" dans un statut professionnel, se trouve pour le moins predisposé à une forme d'immobilisme ou de lethargie pour le moins interpellante.

   Bien sûr, il s'en trouvera quelques "beaux parleurs" pour voir dans mes propos, une magnifique occasion,  de foutre dans l meê sac, les politiques de tous poils.... c'est tellement plus commode n'est ce pas,  de s'en prendre à ceux qui au moins,, ont eu les couilles, un jour de dire "OK, j'ai des idées, j'y crois alors je vas tenter de les faire avancer, et de les faire essaimmer et progresser"... alors qu'un bon poste  qui plus est au vatican, putain de merdde la super aubaine...  "je vous dis pas"; difficile de faire plus coll, comme job n'est ce pas ?

 que les politiques, soient quelquefois contestables dans leur position ça ne fait aucun doute. mais au moins ont ils le courage eux, quelquefois, quand il ne reprennet pas la suite de papa,  de s'es xposer veritablement, sachant fort bien que de plus en plus, leur travail, leurs position, leurs jugements sont non seulement scuttés, mais souppesés de la façon la plus pointue qui soit ce qui n'est pas sans leur poser pobleme....

 Et si je parle des politiques precisement c'est justement pour poser l doigt, que si le papae est à ce point aussi mal considéré par sa curie c'est precisement parce que sa curie en quelque sorte, ne doit pas le meriter.

   Il est possible que mon constat plus qu'alarmiste, effectivement, en laisse plus d'un songeur. Et bien si c'est le cas c'est parfait.

 Ces dernières semaines, a eu lieu un référundum, en Irelande, pays traditionnaliste, où chacun sait que lesr eligieux ont toujours beaucoup compté.

 Et le résultat sur le mariage pour tous a été non seulement un franc succès, pour la participation,  mais qui plus est, pour le OUI, pour la mariage pour tous.....

http://www.marxiste.org/international/europe/irlande/1121-referendum-en-irlande-des-implications-revolutionnaires

 Il a été dit parcertains obsevateurs que l'Eglise s'en trouvait parait il chagrinnée sans citer de nom ou de tendance particulière.

    J'ai la pretention figurez vous n  d'y être un temps soit peu pour quelque chose,, et s'il est une chose dont j sois fière, c'est bien ce ce resultat là, bien plus encore que bien d'autres chose precisement parce que ce resultat  a été obtenu, dans un pays où l'Eglise est fortement impliquée.

   J'ai toujours dit moi, qu'une religion quelle qu'elle soit,  n'a lieu d'exister, et d'être encouragée que si elle rend l'individu plus fort, et plus conscient encore du fait qu'il fait partie, d'une humanité et qu'il est en droit de penser par lui même, et d'être acteur de sa propre vie..... Et voilà, que j'apprenais alors le soir, ce merveilleux résultat, ce qui m'a moi, stupéfaite au delà de mes espérances.

  Il est bon de noter d'ailleurs, que les débats, que ce soit pour le oui ou pour le non, avaient été particulièrement sereins et respectueux, face aux positions inverses, ce qui doit bien faire réfléchir, soit dit en passant, sur l'éventuelle position de l'Eglise, non pas sur le poid qu'elle doit représenter, face à des décisions politiques, mais vis à vis de la Démocratie, de la communication, et de la Tolérance, qui sont des vertus qu'elle se doit de promouvoir......

   Je sais notamment que le pape François a reçu Vladimir Poutine, ces jours derniers, et je n'ai rigoureusement aucun doute, sur le fait qu'ils aient eu sur le sujet, relativement à Solidarnosk, et sur l'Ukraine, des propos, tout à fait proches des valeurs dont je viens de parler.

 Et pour ce qui concern e la curie je dois dire que je suis surtout trsite pour eux en fait...

 Aujourd'hui, le pape François a fait naitre énormement d'Espérance, dans le coeur de bon nombre de chrétiens.

Mais cette esperance, a fait  des emules aussi, dans le coeur de bien des politiques et de bien des personnes,, uy compris, des hatés des musulmans et toutes sorte de personnes dans un spectre social, et humain, d'une largeur absolument indeniable et rigoureusement incontestable....

 Et si je devais shematiser je dirai qu'il existe d'un côté le pape François et l'humanité, et de l'autre, les "nantis du vatican" qui s'acrichent à leurs privilèges, comme des images pieuses, et "post bénies"  coincées dans un veux misse poussièreux, dans le fond d'une vielle malle dasn le fond 'un genier du presbytère inhabité... c'est vous dire leur avenir.

   En attendant moi je me bas à ses côtés du mieux que je peux.

   Je suis comme lui, et comme beaucoup de côté de l'être huamain. Comme lui, je suis bien loins d'être parfaite, à faire la guerre du mieux que je peux, avec pour seules armes mon l talent d'ecrivain, et mon nez de clown...

   Jamais absolument jamais, je n'ai entendu des hommes que sont mes pères spirituels, comme Guy Bedos, notamment, dérouler ainsi, la tapsi rouge à un pape, comme il le fait, et j'en connais la cause....

   Je ne connais pas un homme ou une femme politique, excepté  aux extrêmes droites, et pour cause, qui ne soient véritablement en réelle admiration, devant cet homme, par le courage qu'il demontre, chaque jour, par, ses positions...

   Les hommes ou femmes, qui brillent par leur courage sont quelquefois helas, litteralement assassinés par les adeptes de la lâcheté, et c'est d'autant plus vrai, que la position de leurs détracteurs est confortable et lucrative.....

   J'ai notamment beaucoup apprécié, la citation qui est faite "le temps n'est pas galant homme". Comme je le comprends. Je suis parfaitement d'accord. Et que la calomnie, soit l'arme des lâches, ne fait helas aucun doute.

   Pour ce qui concerne le problème de transparence, j'ai vu que des experts sur le sujet, étaient quelque peu mitigés sur le résultat obtenu. Soit. Je peux comprendre. 3000 comptes supprimés, c'est un bon début.

 Je vais jouer les professeurs, alors, et je dirai "envoie d'amélioration il faut persévérer". Comme François Hollande avec les casinos alors.

  Il est possible que certaines personnes de son entourage aient été mal choisies. Soit. Des excuses, des mises au point, peut être ? Changer certaines personnes, aussi. Il n'y a que celui qui présente le courage de changer les choses, qui s'expose aux risques qui accompagnent ces actes, et donc s'exposent à la critique. C'est vrai en politique, et c'est tout aussi exact au Vatican puisque c'est plus encore de politique, dont il est question, qu'autre chose.

   Mais, "soyez sans crainte" tout ce joli petit monde va manger bien grassement, pendant que d'autres se noient encore en Méditerannée.