google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Le voile, un prétexte vestimentaire, facile à instrumentaliser.

http://artdelapaix.over-blog.com/2014/11/une-maman-voilee-et-sa-filette-refoules-a-l-entree-a-l-entree-de-l-ecole-maternelle-travail.html

   D’après le récit qui est fait, la maman n’a pas été refoulée mais c’est elle la maman qui a décidé, de reprendre sa fillette, et de rentrer chez elle.

   Ensuite, l’article parle de voile alors qu’il est bien connu que le voile est toléré des l’instant qu’il ne couvre que les cheveux, et pas le visage…

 RIEN N’EST PRECISE sur le fait que ce voile ait couvert le visage OU PAS…

 On parle de l’état de panique de l’enfant.

     Je pense que  ce jugement est parfaitement subjectif et que dans l’hypothèse  où cette maman ait apporté son enfant à son école maternelle, le visage voilé, c’est la maman, qui est en tort.

 En effet, je rappelle que la loi aujourd’hui, interdit le port du voile intégral, sur la voie publique….

    Si seuls les cheveux  étaient couverts, la directrice d’école est en tort effectivement. Si le visage était couvert, c’est la maman qui porte  elle même atteinte à sa propre dignité.

    J’ai déjà lu des  témoignages de femmes qui revendiquent le droit, de porter le voile intégral, dans les lieux public, sous couverts d’une pudibonderie digne de l’état islamique contre lequel nous luttons.

    Pour information une femme, qui prétend porter le vole intégral, on ne sait absolument pas qui est dessous. C’est donc parfaitement cohérent.

     Je précise simplement que de prétendre que de cacher le plus possible de sa peau des rayons du soleil, présente un danger relatif à la vitamine D…

    Et que sur le plan psychologique, prétendre qu’il est souhaitable  de cacher son visage, sous couvert d’une religion s’appelle en psychiatrie, « phobie sociale » voir « paranoïa ».

    Je précise que bon nombre de psychiatres sont à même de développer cette théorie, de la façon la plus explicite qui soit et ceux de la façon, parfaitement assimilable, pour la totalité des cultures, qui forment la richesse de notre pays, par les différents flux migratoires.

 

 Quand la laïcité verse vers l’intégrisme.

 

   Le problème est revenu sur la table, parce que Nicolas Sarkozy a abordé ce sujet lors d’un de ses meetings,  la semaine dernière pour donner son point de vue su le sujet.

   De son côté un maire UMP, a cru aussi de préciser qu’il refusait de proposer un plat de remplacement s’il y avait du porc au menu dans les cantines scolaires.

 Enfin j’espère ne pas a voir mal compris….

   Le problème consiste à poser le doigt sur le fait que les menus doivent ou ne doivent pas intégrer, les contraintes imposées par les principes religieux.

   Certaines villes, ont choisi, elles, de proposer systématiquement des menus végétariens, donc, sans la moindre viande et parfaitement équilibrés, donc, les jours aussi où il y a du porc à manger.

   Je pense moi que c’est la meilleure solution, parce que ça présente l’avantage non négligeable, d’apprendre aux enfants qu’on peut manger équilibré sans viande.

   Pour ce qui concerne des exigences, relatives au mode d’abattage des animaux, cacher et hallal, pour moi c’est juste ors de question parce que effectivement les cantines n’ont pas à d  s’adapter à des contraintes d’ordre religieuses.

   Si un menu végétarien est proposé le problème se trouve solutionné. Et si certains parents ne sont pas d’accord ils ont encore la possibilité de récupérer leur enfant et de le faire manger comme eux l’entendent à leur domicile.

   Je rappelle pour ceux qui l’ignoreraient que les cantines scolaires ont déjà assez souvent largement à faire à gérer certains problèmes relatifs aux allergies alimentaires qui sont de plus en plus nombreuses…. Ce qui au niveau logistique doit être relativement lourd à résoudre.

   Pour ce qui concerne le port du voile à l’université je ne suis absolument d’accord avec la théorie, qui consiste à l’interdire.

   Je considère moi que la laïcité ne doit pas verser vers une forme d’intégrisme comme énoncé, dans le titre. Une jeune femme qui fait des études, et qui doit déjà montrer une forme d’émancipation relative à sa culture, doit déjà lutter assez souvent avec une famille qui quelquefois voit d’un mauvais œil le fait qu’elle s’émancipe…

    Le fait de lui interdire le port du voile serait de nature à  mon avis,  soit à le retirer « pour de mauvaises raisons » je veux dire par là, à l’encontre de son désir.

   Pour moi une femme qui porte le voile, n’est pas atteinte,, ni s  dans sa dignité,, ni dans son mode de communication. Partant de cela je considère que c’est un moyen de l’empêcher elle, de s’intégrer…..

   Certes je ne nie pas,, qu’il est souhaitable qu’elle désire ne plus le porter. Mais le lui interdire, est il me semble, le meilleurs moyen  de retarder le moment où elle aura  envie de le retirer véritablement.

    Je rappelle que les signes religieux sont effectivement parait il interdits.. ; Soit. Mais j’ai beaucoup de mal à imaginer qu’on puisse exiger d’un étudiant ou d’un élève qu’il rentre sa croix à l’intérieur de son pull, ou de la retirer.

   Ce qui m’importe à moi c’est que le fait qu’un étudiant ou une étudiante, qui poursuit des études, s’épanouisse prenne de l’assurance et trouve un travail…..

   Je ne sais pas comment le port du voile, est perçu dans le milieu du travail même si j’en ai une vague idée.

   Le fait ayant eu leurs diplôme de prendre conscience que d’ici quelques années, leurs diplômes en poche certains postes leur seront refusés, au seul motif qu’elles portent le voile, est à lui seul suffisamment prégnant pour qu’elles, individuellement, prennent conscience que de ne plus le porter un jour, sera dans leur intérêt.

    Le fait, d’avoir toléré alors au sein des universités aura alors tout son sens parce que ça ne sera pas la loi qui les y aura obligées mais uniquement une décision généralement accompagnée d’une réelle pris de conscience infiniment plus valorisantes pour elles.  

Mercredi 8 juin 2015.

  Je vois que quelques cas de procès, sont encore en cours sur le sujet.

  Je viens de me relire là, et je ne change ma position que pour la durcir en core plus.

  En effet en periode de canicule quoi, de plus stupide et de plus vnvrant, que de voir que des femmes ou des jeunes filles, s'imposent de porter un vetement long et sombre qui leur tiens chaud, ce là releve juste d'un illogisme qi confere à la bêtise sans nom.

  Certes, précise que je ne suis pas stupide, moi qui suis une ancienne victime d'un pédophile, je conçois fort bien, qu'une jeune femme ou une femme, puisse penser avoir de bonnes raisons de vouloir montrer le moins possible sa peau.

   Mais dans cette hypothèse il ne faut pas pretexter particulièrement la religion qui dans ce cas n'est qu'une cage virtuelle, dans laquelle les femmes consentantes s'enferment de façon volontaires.

   J'ai dit précédemment, que cette attitude  était parfaitement assimilable, à une forme de phobie, ce qui pourrait être parfaitement accrédité, par un psychiatre;

   Je rappelle qu'il arrive (ce qui est mon cas) que la peau, soit fragile, (une peau de rousse), comme moi et qu'on puisse alors porter des vêtements légers, de couleur, ou à motifs, et qu'ainsi la peau soit  recouverte, et protégée.

   Pour ce qui est de couvrir son visage c'est un fait qui a lui seul confère effectivement à la m pathologie psychiatrique et je tiens à informer que chaque maman, qui pratique ainsi, aura toujours mon soutien.

   Je rappelle que là où certaines excentriques, font leur crise identitaire via l’intégrisme musulman, il existe dans tous les pays de culture musulmane des femmes d'un courage absolument exemplaire qui luttent chaque jour pour d'une part avoir le droit à la dignité pour que le voile intégral,  n leur soit plus imposé, et quand elles portent le voile, sur les cheveux certains revendiquent le fait d'avoir les cheveux découverts....

   Je rappelle que ce qui fait la g dignité d'une femme ne se situe pas nécessairement dans le regard que son père, son frère ainé ou ses amis garçons portent sur elle, mais bel et bien en tout premier lieu, sur  son cheminement personnel, en dehors, de tout contexte religieux, et culturel, qui confère à un fort désir, d'être elle, ce qu'elle a envie d'être...

   Certains me répondront "et bien justement elle, elle a envie d'être voilée".

   Non, je regrette, "pas de ça ici".... En France.

   Imaginerait on une seule seconde, une femme, qui vit avec un homme dangereux, et violent, qui la bat régulièrement, et passe son temps à l'humilier, à dire ouvertement "oui il me frappe régulièrement, et quand je veux prendre la parole, il m'insulte, et m'humilie du mieux qu'il peut, et je trouve ça très bien, je ne demande qu'une chose c'est qu'il continue, j'adore ça".

   Oui, j'imagine qu'il se trouvera bien quelque détraqués mentaux, pour me servir le refrain du "sado maso" mais là franchement je ne suis pas d'humeur, voyez vous.

   Je rappelle juste qu'il existe précisement un lien extrêmement étroit, entre le sado maso et les violences faites aux femmes, viols, incestes, acte de torture, harcèlement moral, qui sont assenés quand ? Pendant les relations sexuelles, aussi, justement. Et vous savez où les victimes atterrissent ?

 

 A L’HÔPITAL PSYCHIATRIQUE....... CQFD.

   Quand à cette jeune femme, qui voulait aller faire, soit disant un pèlerinage, je pense que ça ne va pas être possible, désolée. Les malades mentaux, on les garde, on en est responsables sur le sol français. Qui plus est, pour des raisons de sécurité, je ne saurai trop conseiller de sortir, le visage particulièrement bien dégagé.

 

Mardi 5 avril 2016.

 Je cite, un texte posé, sur mon mur FB.

"Le voile est le premier frein à la liberté de la femme. Ces femmes voilées se mentent à elles-mêmes et devraient trouver un autre mode d’expression pour revendiquer leur liberté, qui est celle d’un dépressif qui ne voit pas le bout du tunnel.

  C'est  pour moi, un point devue, parfaitement caricatural, et stupide, parce qu'il indurait, qu'il suffit, de ne pas être voilée, pour être respectée. ors, chacun sait, helas, à quel point, ça peut être faux; il suffit pour ça, de voir simplement, lestatitiques, combien de femmes occientles, meurent sous les coups, de leurs maris, ou compagnons, combien sont victimes de viol, ou d'agression sexuelles , alors qu'elles ne sont responsables de rien, et qu'elles n'étaient jamais voilées.

  Je pense que la plus belle insulte, que les femmes occidentales, puissent faire aux femmes orientales, c'est d'avoir la prétention de penser à leur place. pour qui se prend on, en effet, pour pretendre que s'arquebouter à revendiquer le droit de le porter,  serait une mauvaise voie d'émancipation ?

  Quand à la comparaison avec la depression, là, encore, ça me semble un peu hasardeux. il est vrai, que de vouloir à tout prix, cacher sa peau, n'est pas tres sain, pour vivre en société, qund ça prend une tournure extrême, mais de là, à considérer que ce soit un symptôme de ddepression....J'en connais plus d'une non voilée, là, encore, qui aurait bien des choses à dire, sur le sujet.

  D'ailleurs, lors de mes sejours en HP, il y a longtemps, je n'ai aucun souvenir d'avoir vu, l'une d'entre elles, qui était voilée, ce qui ne doit pas non plus, être interpeté, comme signifiant l'inverse, je précise.

   Elles sont comme un toxicomane qui croit avoir trouvé un remède à ses maux, plus convaincu que jamais que son existence prend enfin son envol en donnant du sens à une substance nuisible à son état psychique et physique.

   Je pense qu'il y a là, confusion assez navrante, entre culture islamique et islamisme radical.

  Ce dernier, est un vrai problème, un problème d'ordre religieux, c'est vrai, qui est à ranger, avec l'obscurantisme que chaque mouvement sectaire représente, parfaitement assimilable, au djihadisme, c'est vrai.....Quand au rôle du voile non intégral, là, dedans, je pense qu'il faut vraiment avoir atteint un niveau e connerie assez incroyable, pour y voir de telles intentions.

   C’est une illusion, une hallucination. S’auto persuader : « je suis voilée et donc j’existe et vos valeurs ne sont pas les miennes. Je suis une femme libre mais vous êtes aveuglés par vos préjugés qui vous empêchent de percevoir la liberté que j’incarne ».

  Ha, mais moi, je ne suis pas du tout d'accord avec cette interpretation, je suis désolée...

 Quand je vois une femme voilée,  je pense plutot qu'elle se dit,"bon, moi, j'aimerai bien que mes filles, fssent des études,  qu'elle devienne une femme bien , et libérée, si possible qu'elle ait un travail....

 Quand à ce qu'elle pense, c'est à elle, de le dire, si elle en a envie.

   Ma coiffeuse me disait, il y a quelques semaines, que plus une femme était jeune, plus elle tenait à garder les cheveux long... PAR PUDEUR. Et plus elle s'emancipait, et plus elle consentait à devoiler son visage, en ne le cachant plus, derrière ses cheveux.

   Il n'y a le plus souvent, que vers la trentaine, la quarantaine, ou plus, qu'on assume nous, ce que nous sommes, au plus profondde nous, et qu'on va jusqu'à a voir les cheveux courts,  parce qu'on s'affirme, de plus en plus.

   Quelle petite fille, enfant, n'a jamais stippé de retirer un pull, à la fin, quand on passe la tête, pour laisser pendre, le sweet, ou le umll, en arrière, comme siça nous faisait une très longue chevelure ?....

Une liberté violée, une humanité voilée et une dignité bafouée. Ce sont les vrais signifiants du voile.

 Moi, je considère que c'est là, une interpretation sectaire, du phénomène...

 Et les nudistes alors ??? Tous candidats au viols, et aux orgies ?

 On fait comment, pour être aussi con ?

Quand on est libre, on ne se cache pas derrière les barreaux de sa prison mentale, derrière le masque de sa condition d’esclave.

 Bon, alors, là, je dois dire que le refrain de la liberté, je trouve ça mais alors, vraimenttres drôle....Franchement risible. moi, qui ne parterai pas le voile, jamais, je suis sous tutelle, là, je ne suis pas libre, de faire ce que je veux, quand je veux, et je ne suis pas libre.  la seule veritable liberté que j'ai, c'est de me taire, ce qui n'est dea pas si mal, ou de m'exprimer. Est ce suffisant, pour autant, pour se sentir libre ?

 Moi, ça ne me satisfait pas !

 Une femme voilée, qui a un travail, est infiniment plus libre, que moi, je le suis !

Il n’y a pas de différence entre elles et les djihadistes de Daesh qui se couvrent la face".

Et bien voilà, où on en arrive, pauvre con, ou pauvre conne.

 En gros, c'est un gros delit de véritable islamophobie, là, pour le coup, désolée, d'être aussi franche.

 En fait, il ne s'agissait qu'une manoeuvre, pour récupérer le combat du voile, afin de l'instrumentaliser, à des fins politiciennes, difficile de faire plus clair.

Je pose le lien, pour avoir les commentaires, sur FB.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=913904605393262&set=gm.775202665949147&type=3&theater

  Ces femmes voilées sont comme un détenu qui s’installe dans les habitudes de son univers carcéral, lequel devient pour lui sa vraie liberté. La liberté de faire trois pas dans un sens et quatre dans l’autre.

  Ces femmes sont les premières victimes du système de valeurs liberticides et castratrices de l’islam. Sans elles, il s’enraye et se grippe, jusqu’à ce qu’il finisse par disparaître. Elles sont les garantes de sa pérennité, ses défenseurs les plus farouches et violentes.
Nombreuses sont les voilées, en Occident, plutôt que de combattre ce fléau mortel pour la dignité et les libertés humaines, se font les avocates du diable dont elles arborent le masque, comme si elles étaient des militantes du Ku Klux Klan, et le défendent bec et ongles. Elles donnent du sens à la marque au fer rouge qui fait d’elles des humains de seconde zone.

C’est le syndrome de l’aliénée.

Jeudi 7 avril 2016.

http://www.marianne.net/mode-islamique-bayrou-refuse-boycott-prone-elisabeth-badinter-100241728.html

 Oui, moi, je suis plutot d'accord avec lui...

   J'ai le sentiment, moi, qu'on fait beaucoup de foin, pour pas grand chose...

   Je reste convaincue, moi, que le voile,  s'il est perçu, comme un enfermement, ce que je pense, n'en reste pas moins, un accessoire de mode, qui comme chaque accessoire de mode, prête parfaitement à interprétation...

   Interprétation, ou plutôt "outil pudique", de la part, de celles qui le portent, et qu'elle doivent donc, arranger, choisir, et enfin, PORTER OU PAS, comme elles, l'entendent.....

   Oui, c'est vrai,  derrière cette mode "pudique",  (apellation que je découvre ce matin, et sur laquelle je reviendrai), peut se cacher  un enfermement, d'ordre ideologique...

 Peut être ?
 Peut être pas tant que ça, aussi.

   Derrière la volonté de ces femmes,  de revendiquer une féminité, qui leur est propre,  se cache, je pense, moi, une volonté, de trouver une forme de comprimis, ou leurs famille, leurs parents, peuvent difficilement leur reprocher, d'exister de façon plus subtile, et la volonté, de s'emanciper, quoi, qu'on en dise....

  Je sais ou j'entendais, je ne sais plus, un papier, sur la féminisation, côté vestimentaire, ces derniers temps,  il s'agissait, entre autre, des femmes politiques, qui ne portent que le pantalon, des couleurs tristes, et qui vont jusqu'à choisir d'être fringuée, façon androgyne, ou masculine, pour être certaines, de ne pas se faire siffler, lors de prises de parole, à l'Assemblée Nationale.... je parle entre autre, de Naja Vallaud Benkacem, pour qui, j'ai une réelle admiration, et amitié, "et pour cause".....

  Ainsi, on en arrive à nous emmerder, parce que des femmes de culture islamique, en désir de revendiquer une féminité qui est la leur (à quel titre, devrions nous, nous faucaliser, sur notre ideal à nous  ?) alors, qu'il y a quelques semaines, les députés sifflaient madame Latifa Ibn Ziaten, pour le seul motif, qu'elle portait le voile....

http://www.lelibrepenseur.org/latifa-ibn-ziaten-huee-a-lassemblee-nationale-pour-son-voile/

  Je veux dire qu'il est vrai, que la façon de s'habiller, peut être considéré, comme un mode d'expression, et ce ne sont certainement pas les socilogues, qui me contrediront, mais de là, à considérer qu'une femme, qui persiste à porter le voile, ne peut être qu'une islamiste, je suis profondement choquée, d'entendre de telles conneries....

  Une expression, dit "l'habit ne fait pas le moine"...

   Par les temps qui courrent, si l'on considère l'enorme connerie que vient de sortir hier, monseigneur Lalanne, ( rien à voir avec le chanteur), je serai tentée de preciser, "la chasible ne fait pas le pédophile"....

 Moi, quand je vois une femme voilée, je la considère, en temps que femme, d'abbord, en dehors de son contexte vestimentaire.

  Je reconnais que si j'en croise une, qui est entièrement voilée,  il n'est pas impossible que j'aille vers elle, pour lui dire bonjour, et discuter avec elle. Ou si j'en vois une, qui est voilée, mais qui cache son visage, "le plus possible", je fasse de même....

 Mais sous le voile, quel qu'il soit, se cache une femme, qui elle, pense, vit, a sa propre personnalité, et doit probablement avoir une vie qui n'est pas facile.

 Je ne me suis jamais abaissée moi, àjuger quelqu'un, sur son apparences vestimantaires, et c'est pas demain que je vais commencer.

 Ce sont elles, qui  doivent decider, de ce qu'elles portent.

  Dans les pays arabes, beaucoup de femmes, portent le voile, alors, qu'elle aimeraient ne plus le porter. certaines, elles, quand elle parviennet à aller à la campagne, se font photogrphier, le b voile au vent, comme si elles a étaient des bateaux en partance, j'avais été bouleversées, moi, par ces photos....

  Généralement,  ces voiles sont colorés d'ailleurs, et c'est ça, qui est interpellant, justement..... Arrêtez de les emmerder, avec ces histoires.  Sincèrement, je pense que leur donner l'occasion de parler, de s'expliquer, c'est salutaire, et arrêter de les reduire à ça ! Car il est là, aujourd'hui, le problème.

 Sinon, ce qu'il nomment, "la mode pudique"... Il est où, le probleme. certaines aux infos, disaient "le fait, de cacher sa peau, appeler ça, être non pudique, ça stigmatise, celles, qui ont les cheveux non couverts...

 Je oi dire que ça m'a fait rigoler, vraiment.

 Désolée, mais franchement, moi, je considère que tenir de tels propos, c'est vraiment vouloir foutre la merdde, bien plus qu'autre chose.

 C'est quoi, "la mode pusdique" ? hein ?

 Cest quoi, "cacher sa peau" ?

Qu'est ce qui peut bien expliquer le fait,  qu'on ait envie, de cacher sa peau ?

   Moi, je suis une ancienne trauma sexuelle. Enfant, je mettais des robes, à mes trois filles. inutile de preciser, qu'assez vite, chacune d'elle, a refusé de porter la moindre jupe ou robe, comme beaucoup de jeunes filles.

 Avoir trois filles, et qu'elles revendiquent toutes les trois, de ne plus être mes trois petites poupées, que je deguisais, comme MOI, JE LE VOULAIS....

  Je ne suis pas nïve,au fond de moi, j'étais parfaitement consciente du fait, que mon histoire influençait, leurs choix vestimentaire, ce qui est logique. je sais m^me aujourd'hui, que cette histoire, va être inscrite, dans leurs génome, sur trois générations !

 Chcun est libre, je dis bien LIBRE de s'habiller, comme il l'entend.

  Pour moi, les eules veritables contraintes, ne resident que dans le fait, que le visage, soit strictement, et LARGEMENT decouvert... Parce que c'est là, que c  se trouve la dignité humaine.

 En cours de rédaction. (je dois revenir sur le milieu de l'article, que je n'ai pas encore trouvé le temps de commenter).

 14 mai 2019.

Un post sur le sujet, sur Fb a etenu mon attention, je vous fais un copié collé, et je commente, au fur et à mesure.

Estefan Tofik Dal Rebai.

"La meuf qui dit "c'est ma religion donc je porte le voile" ce qu'elle dit en fait c'est "on ne PEUT PAS être musulmane sans être voilée".

Ce n'est pas une liberté : c'est un interdit qui par sa nature se généralise à toutes les muslims si on laisse l'idée être acceptée.

 Je comprends parfaitement.

  On est vraiment, dans une situation, où ce qu’on appelle, « la mode pudique », est récupérée, je dis bien récupérée, à des fins, idéologiques, par le biais de religieux, qui n’ont en fin de compte, qu’un seul objectif, tout faire pour que la femme, demeure, le plus possible, dans un rôle subalterne.

 Car oui, ce qu’on appelle « la mode pudique, jamais, n’a été un comportement revendiqué, uniquement, par l’Islam, mais bien d’autres religions, dans leur histoire, et encore maintenant, utilisent, cette règle, pour enfermer la femmes, dans une norme, qui leur interdit, de jouir, de la féminité.

 Et pourtant, est ce qu’on va emmerder, des mecs, nous, au prétexte qu’on trouverait, leur barbes, indécentes, Ou vulgaires, et pourquoi pas ?

 Si m’est déjà arrivé, et encore, maintenant, arrivé de prendre la défense du vole, je précise, que ça n’a jamais été le voile intégral, au grand jamais, qui est à la femme, ce qu’un collier de chien, est au labrador.

 Parce que quitte à vouloir, nier le rôle, de citoyenne, à une femme, dont le visage n’existe comme tout à chacun, que pour communiquer, par un sourire, de la torpeur, de la joie, ou du plaisir (non, mais quel culot, je vous jure), autant pousser le processus jusqu’au bout, et leur demander de marcher à quatre pattes, et qu’elles, soient tenues en laisse, au moins, les choses seront plus clairement énoncées.

 La mode pudique, est une comportement, qui peut résulter de traumatismes, ou d’histoires familiales, difficiles,  et qui n’ont rien à voir avec la religion.

 Je le sais, pour l’avoir vu, déjà, à plusieurs reprises,  quand j’avais été internée en HP,  aux côtés de jeunes anorexiques qui étaient (et ça n’est pas un hasard), des traumatisées sexuelles.

  Dans les années 50 ma propre mère, marchant en ville, avait couvert sa tête, d’un foulard, parce qu’il pleuvait… elle se souvient avoir été regardée bizarrement, et m’en avait parlé.

A cette époque aussi, la religion catholique, par ce moyen, instrumentalisait, le vêtement, pour assouvir la femme.

 Chaque religion monothéiste, y a eu recours, dans son histoire, et y a encore recours, sachant que les religieuses, encore, aujourd’hui,  ont les cheveux courts, et portent encore le vole.

 Et pourtant, viendrait il à l’idée de qui que ce soit, d’interpeller une religieuse, dans la rue, pour lui reprocher, de porter le vole ?

 Certainement pas.

 Mais qu’on ne s’y trompe ps, pour autant.

 C’est bien d’écraser la femme, dont il est question, et rien de plus.

 L’argument des religions, serait que la femme, ne doit pas être « sujet à tentation »….

 Déjà, en soi, c’est amusant.

 Ainsi, pour ces religieux,  l’image qu’ils ont de la femme, ne serait qu’assimilable à un bien de consommation, exactement, comme ça se pratique, dans un contexte de viol, où la victime,  se sent destituée de la moindre notion d’humanité,  en une forme de chosification.

 Vous en doutez ?

Moi, quand je passe devant une boulangerie, j’observe un joli gâteau, et je me dis, que j’entrerai bien, dans la boulangerie, pour l’acheter, et pour le manger ;

 C’est moi, et moi seule, en mon fort intérieur, qui décide, si je dois aller contre, l’envie de le « consommer », ou pas, et pas le gâteau, qui lui, de l’autre côté de la vitrine, doit être mis en cause.

 Ainsi, en prétextant, un contexte de « non tentation », de la femme, vis-à-vis de l’homme, ce dernier, pointe t il, du doigt, de la façon, la plus risible, pour ne pas dire, franchement insultante, pour la gente masculine, son incapacité, à observer la femme, en temps que telle, telle qu’elle est, et lui, maitrisant, d’une part, son comportement, vis-à-vis d’elle,  mais aussi, ses pulsions, quelles, qu’en soient la nature, donc, y compris, ses pulsions sexuelles.

 Mais ce que je trouve infiniment plus grave, encore, c’est qu’agissant ainsi,  c’est lui-même qu’il insulte, parce que brimant, la femmes, dans un rôle, où seul compte, SON VENTRE EN TEMPS QUE REPRODUCTIVE, il se prive d’un potentiel intellectuel,  de la part des femmes, qui pour information, si elles ne se voient quelquefois, que comme ennemies des hommes, ne le sont que parce que ces derniers, les y contraignent.

 Le féminisme, d’aujourd’hui, dont je crois, être l’une des représentants, ne perçoivent pas, l’homme comme un ennemi, mais bien, plutôt, comme un partenaire, à qui simplement, elle impose, ce qui est vrai, un minimum de respect….

 C’est donc, si compliqué  que ça, à comprendre, qu’on veuille exister, pour autre chose, qu’un être inferieur, sensé satisfaire les desideratas de ces messieurs, qu’ils soient religieux, ou qu’ils ne le soient pas ?

 Est-ce donc, si compliqué, vraiment ?

  Les musulmanes des pays où l'islam est la seule religion s’époumonent à nous expliquer ce piège mais certains en France, pour essayer d'afficher une tolérance, n’écoutent pas ces femmes et soutiennent 3 abruties intégristes parce qu'ils pensent la même chose : "toutes les musulmanes sont voilées"…

 Ben non, toutes les musulmanes, ne sont pas voilées…

 Mais par contre, il est vrai que par essence, il faut bien admettre, que l’Islam, par ses théories,  est antinomique avec le féminisme….

 Ce qui est regrettable, par contre, réside dans le fait que les femmes musulmanes, elles,  doivent se saisir du débats,  ce qu’elles ne font pas, et le fait qu’elles ne le fassent pas, laisse la place aux intégristes sur ce sujet…

 En d’autres termes,  il n’y a qu’elles, qui sont à même de faire bouger les curseurs, au sein de leur propre religion.

 Et si aujourd’hui, beaucoup de musulmans, y compris, des hommes, autant que des femmes,  parlent de Dieu, et plus de Hala, ça n’est pas un hasard, c’est qu’ils se sentent plus respectés de cette façon.

 Si l’islam, veut que ses croyants, soient fidèles, à leur culte, c’est au culte de progresser, et pas aux croyants de courber l’échine.

On a 2 types à combattre : la religiosité stupide et la complaisance abrutie qui confond la religion avec la race.

la religiosité stupide.

 Elle n’existe pas que dans le cadre de l’islam… Toutes les religions monothéistes en sont coupables par leurs extrêmes, qui consiste à vouloir s’appuyer sur des textes prétendus sacrés (alors, que pour moi, il n’y a guère que la terre qui nous porte,  et chaque être humain, qui le serait), et n’ont pas d’autre pratiques, que d’imposer des règles, pour imposer, dans un contexte de Dieu, à la fois, bouc émissaire, dans le seul et unique objectif, que de dédouaner l’être humain, de sa responsabilité, devant les pires atrocités, qu’il ait commis, dans son histoire, et encore maintenant.

 Il n’est de bonne religion, que celle qui soutient l’être humain, dans son développement personnel, afin qu’il y puise le courage, d’avoir conscience, modestement, qu’il doit apprendre à se faire respecter dans la conscience,  de sa part de responsabilité, au sein de la famille humanité.

 Pour moi, c’est le seul vrai rôle, de toute forme de religion, et je dirai, de spiritualité.

 Cette forme, n’exclue en rien, le fait de croire, en une puissance supérieure, et n’oblige pas pour autant, d’adhérer à un culte.

 Certains, diront, que je fais de la religion, ce qui m’arrange…

 Alors, je précise…

 PARFAITEMENT ! Comme le fait, tout à chacun, sur cette terre, et à ce titre, je ne vois pas en quoi, MA LECTURE, serait moindre, face à des chefs religieux, toutes religions, ou dogmes confondus.


Ce n'est pas facile mais ce n'est pas l'insulte est la violence qui font comprendre.

 Et oui, parfaitement d’accord, sur ce point.

 C’est pour cette raison, que personnellement, je ne m’en prends jamais, à des femmes voilées,  au seul prétexte, qu’elles, le sont.

 Parce que certaines jeunes filles,  que ce soit en banlieue, o ailleurs, cheminent  sur un sentier, pas toujours facile, où la culture, qui signe leur origine, acceptent difficilement, quelquefois, qu’elles fassent des études, par exemple…

Si le fait de porter le voile, pour elles, leur donnent le sentiment, par ailleurs, de pouvoir négocier, d’autres, projets, qui leurs sont personnels,  c’est à elles, de voir.

 A chaque fois, que je me trouve en présence, de l’une d’elles, ou de leurs mères, ça se passe, toujours, très bien, parce qu’elles sentent, que je ne suis surtout pas leurs ennemies…

 Je pense que la notion même d’émancipation, pour une femme, est une affaire personnelle, où le voile, peut être leur sembler utiles, et le fait de ne pas le porter, ou de décider de ne plus le porter, un jour, doit être le fruit de leurs évolutions personnelles, et pas qu’on le leur impose, nous, occidentaux, et encore moins occidentales.

 Je crois, en « ls femmes », dans leurs diversités, et dans leur potentiel… Et croire, en quelqu’un, c’est d’abord, parler, et discuter.

 Parce que si l’argument, de prétendre, que  « ça n’est qu’un morceau de s tissus », je dirai, qu’un carré de tissus, peut être aussi, un carré de coton BIO, un carré de soie, des plus sensuelles, un foulard, multicolore, ou bien un chiffon, avec lequel, vous faite le ménage (dans votre conscience, peut être ?), à mois que ça ne soit qu’une « toile à pavé », pour nettoyer le sol, de la maison…

 Argument de merde, à mes yeux,  qui relève, d’une malhonnêteté intellectuelle, des plus criante.

 Car il ne suffit pas d’être femme, pour être une femme respectable.

 Et sous l’étiquette féministe, se cachent, éventuellement, sous certaines culture, les créatures, bien eu recommandables.

 Je ne vais pas déployer ici, l’argument politique, parce que ça serait trop facile.

 Non, je vous renvoie, au numéro de CAUSETTE, le dernier, je crois, que j’ai acheté mais pas encore lu.

 30 histoire de femmes infréquentables.

 Tout est dit !

Patience quand vous lisez/entendez "raciste!" faites comprendre que l'islam n'est pas un gène des arabes.

 Très drôle. Et oui parfaitement exact.

 C’est amusant, d’ailleurs, je n’ai pas le souvenir, encore, qu’on ne l’ait fait le coup, mais je crois que ça me ferait beaucoup rire.

Une question s’impose à moi, là, d’une seul coup… Est-ce que détester les cons, peut être interprété, comme une forme de racisme ?

 Je crains que oui…

 Bon, je serai raciste, alors, d’une certaine façon….

COOL Raoul, on se calme.


Que tous les arabes ne sont pas musulmans et toutes les musulmanes ne sont pas voilées.

Ce sera long à faire comprendre, mais ça va finir par être entendu.

 Juste une remarque…

 De puis des années, je me bats, pour que la religion, soit étudiée, non ps sous l’angle théologique, mais bien plus humblement, sous l’angle philosophique.

 Oui, j’ai bien dit HUMBLEMENT, de telle sorte que chacun, dans son fort intérieur, ait le courage de se poser les vraies questions, sur le sujet.

 Vous ne soupçonnez pas, alors, à quel point, « ça calme tout le monde ».

 Pour se faire, et apprendre la tolérance, je préconise,  l’initiation à la philosophie, des le plus jeune âge, en primaire.

 Des essais, déjà, ont commencé, depuis plusieurs années, et le résultat est bluffant.

17 octobre 2019.

 Ces derniers jours, le voile en question, s'est bêtement enflammé, sous le coup du lance flamme islamophobe, de l'extrême droite française...

 Oui, parce que "chez ces gens, là", quand on a pas d'idée, on a toujours, la boite d'allumettes médiatique, figurez vous, et avec JM le pen, ils sont allés, ces gros, cons, à bonne école.

 Aussi, ils savent fort bien, à qui ils servent la soupe, si l'on considére, que Marc Trevidic,  tire lui aussi, sur la sonnette d'alarme, dans un article...

C'est ici:

https://www.lemondejuif.info/2015/09/le-juge-trevidic-le-pire-est-devant-nous-daech-prepare-des-massacres-de-masse-en-france/?fbclid=IwAR2-Vm4rNes65HELParR2lqYmUiULyqFNPSsgm-ZgQs9NcYbgIxuz5Fl950

 A qui, le RN, sert il, donc, la soupe ? Et ceux, qui les suivent ?

 Aux islamistes, eux même, parce que divisr est infiniment plus simple et comode, pour faire son beurre, au sens primaire du mot, que de chercher les appointances, pour précisément, huiler la communication, entre les communautés.

 Idéologiquement le RN, est tres proche des islamistes, puisque l'un comme l'autre, découragent du mieux qu'ils le peuvent, chaque individu, à penser par eux même, pour se faire leur propre opinion.

 Et si vous en doutez, observez donc le programme du RN (enfn, si vous mettez le grapin dessus, je vous félicite, parce qu'attraper des courants d'air, c'est pas facile).

 Contre l'echec scolaire, ils n'ont rien... Abslument rien, à proposer.

 Mais ne nous éloignons pas du sujet.

 L'accompagnement des mamans, le plus souvent, qui sont femmes au foyer,  pendant des sorties scolaires.

 Moi, j'ai fait, ça, et pendant des années.

 Pour commencer, le fait de chercher à cacher son corps, de façon plus qu'insistante, selon les degrés, ainsi que les cheveux, ça porte un nom, on appelle ça, "la mode pudique".

 Cette mode pudique, est effectivement, un travers, que toutesles religions monotheïstes, ont mis sur pieds, pour avilir la femme, afin, et mieux la soumettre...

 Aujourd'hui, encore, il en est ainsi, dans dfférentes religions,  et pas uniquement,  en ce qui concerne l'Islam.....

 La diplomatie, ça consiste, justement, à observer l'autre, avec ses differences, et parvenir à dialoguer.

 Les femmes qui sont au foyer, sont mises au banc de la société, le plus souvent, et une des raisons, pour lesquelles, elles ne travaillent pas, et surinvestissent l'éducation de leurs enfants, est lié, souvent, à un complexe d'inférorité intellectuel...

 Un complexe d'infériorité intellectuel et social, ne signifie pas qu'on est inférieur, mais qu'on a le sentiment de l'être, ce qui est bien différent...

 JE RAPPELLE QUE C'ETAIT EXACTEMENT MON CAS.

 Si je n'ai jamais montré, ni exhibé ce complexe,  j'ai suffisemment oeuvré à cette periode de ma vie, pour corriger le tir, et m'imposer, à moi même différents challenges, afin de booster, du mieux que je pouvais, cette pietre image que j'avais de moi.

 Faire entrer les parents, dans l'école est l'un des moyens de créer des ponts, entre les différentes communautés.... Certes, ça demande des efforts pour tout le monde. Mais tout le monde a à y gagner.

 Expliquez moi, donc, pour quelle raison, quand je croise, une femme qui porte le voile, ça se passe toujours bien ?

 Au point que je la moque, sur le sujet, et qu'on en rigole...

 Ha, oui, zut, désolée, je ne suis pas dans le mépris, j'avais oublié...

Est ce qu'une femme, qui porte le voile, rit ?

 Est ce qu'elle pleure ?

 Est ce qu'elle pense ?

 Est ce qu'elle est dans la haine, pour la simple raison, qu'elle porterait un voile ?

 Est ce que la connerie humaine, ne peut s'épanouir, que si les oreilles sont bien degagées, ou plus précisément, comme disait mon grand père, quand, il observait les cheveux long, "ho, mais si les cheveux chatouillent le col de la chemise, c'est un muuuuuuuuuuusicien ! (véridique, j'en ris encore...).

 Et vous savez quoi , Il s'appeleait Maurice.... Ce qui ethymologiquement, vient de Maure... autant dire, "un sarazin, messire"...

 Est ce que marine le pen porte le voile ?

 Non, et pourtant, elle cultive la betise, et fit tout pour que vous restiez le plus ignards possible, sans que ça vous pose, le moindre problème, la manipulation, et la stupidité, comme nulle autre pareil....

 Parce que des "µ£¨%µ£¨%µ£¨%", qui vont se faire faire leur brushing chaque semaine, vous shootez dans une poubelle, il en sort 10.... 

 Mais alors, ceux, qui rigolent, ce sont bien les extrêmistes, parce que pour leur mâcher le travail, on pouvait difficilement, rêver mieux.....

 2 novembre 2019.

 Êtes-vous favorable, comme le Sénat, à l'interdiction des signes religieux pendant les sorties scolaires ?

https://www.lepoint.fr/sondages-oui-non/etes-vous-favorable-comme-le-senat-a-l-interdiction-des-signes-religieux-pendant-les-sorties-scolaires-30-10-2019-2344222_1923.php#xtor=CS2-238

  • Pouzenc Catherine Le non gagne largement bien.

  • Ewen Forget Ça sert à rien leur projet de loi... C'est l'éducation et le respect de l'autre, y compris de l'athée qui est utile. C'est sur ces notions qu'il faut travailler, et pas nous pondre une interdiction supplémentaire.

    1

    • J’aime

      J’aime

      J’adore

      Haha

      Wouah

      Triste.

  • Francoise Niel Aubin Non favorable. Leur prétexte, qui consiste à faire passer le voile, pour un signe religieux, déjà, est complément bidon, puisque toutes les religions, monothéistes, le pratique, ou l'ont pratiqué, dans leur histoire, et en aucune façon, ça n'est rattaché, à l'Islam.

     

  • Francoise Niel Aubin L'objectif, pour ces religions, c'est d'entraver, toujours et encore, la femmes, et l'inciter, à cacher sa peau, est une ficelle, vieille comme le monde, pour tenter de leur faire croire, qu'elle n'ont de valeur, que pour la reproduction.... Il faut être pragmatique, sur ce coup là, et observer, qu'un parent, qui est à la maison, homme ou femme au foyer, à tendance, et c'est bien normal, à surinvestir, l’éducation de leurs enfants, je sais de quoi, je parle... Permettre à ces mamans, d'accompagner, les sorties scolaires, est une opportunité incroyable, pour certains, et certaines justement, de donner à voir, autre chose, que la sortie, d’école, ou l'arrivée à l’école, le matin.

  • Francoise Niel Aubin Un jour, bon, c'est vrai, il s'agissait d'une sortie, plus longue, dans un contexte de jumelage, entre deux écoles, un instituteur de l'autre école, m'avait dit la chose suivante... "Dis donc, c'est incroyable, la maman, de telle gamine, je m'en faisais une certaine idée, et là, j'observe sa fille, qui n'est vraiment pas aimable avec sa maman, et du coup, je revois complètement, mon jugement....

immigration féminisme émancipation Liberté d'expression

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire