google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

emprise sectaire

  • Zemmour ?"Plus c'est gros, plus ça passe".....

     J'hésitais sur le titre, tentée que j'étais d'évoquer la stratégie que je soupçonne, de la part de Zemmour, de  se faire passer pour un comédien, qui mettrait en scène, sa propre caricature.....

     C'est comme ça, quand on est frappé d'empathie, que voulez vous... On cherche à comprendre...

     Un jour, ma seconde fille dit à l'une de ses soeurs,  elles étaient ados, alors que l'autre venait de dire un truc pas tres aimable, sur quelqu'un d'autre, l'air compatissant, la chose suivante:

     "Mais enfin, mais qu'est ce qui t'arrive.... Tu as du avoir une enfance bien malheureuse, pour être devenue aussi méchante que ça", en insistant bien sur le ton de la caricature, précisément, et c'est bien ce qui avait rendu la reflexion, aussi comique.

     On était parties toutes les quatre à rigoler, à un point, que ma vie entière, je m'en souviendrai....Mais mine de rien, j'avais été bluffée, par le fait que ça révélait, une conscience que je n'aurai pas soupçonnée, et qui me ravissait.

     Car c'est ainsi, que confrontés, à la connerie humaine, chacun s'arme du mieux qu'il peut, pour tenter d'une part, de s'y adapter, mais aussi  de trouver comment y faire face, et le seul dénominateur commun, qui réside dans les differentes postures, qui seraient recevables, consisterait à tenter de le comprendre.

     Il ne s'agit pas là,  de l'excuser..... Bien au contraire, mais plutôt, de mettre sur pied une posture qui permettrait de dépasser le simple fait, par pure réaction, d'entrer soit même, dans un comportement, de haine qu'il aimerait, lui, suisciter, vis à vis de ceux, qu'il prétend combattre..... C'est à dire, ceux qui ont des idéologies de gauche, et veuillez m'excuser, pour le côté un peu caricatural, qui est le mien...

     Mais considérant que jusqu'à preuve du contraire, je n'ai vu personne à droite, pour s'en inquieter, "bien au contraire", si l'on observe certains d'entre eux, lorgner du côté de marion maréchal le pen...

     Alors, oui, décidément,  c'est bien à gauche, qu'on combat les idéologies frontistes.... Et "franchement désolée" si ça dérange.

     Soyez sans crainte, contrairement à certains, peut être ? Je ne risque pas d'aller jouer les psychologues de bistrot, malgré tout le respect, qu'ils m'inspirent, contrairement à certains, parce qu'il vaut mieux, une psychologie de bistrot, que pas de psychologie du tout..... Surtout quand on observe le mal, pour obtenir un RV....

     Et puis franchement, le patient ne mérite pas, que je m'y colle.

    Mais quand même, qu'est ce qui pousse un homme à dépenser une telle énergie, à attiser la haine, faisant porter le costume du bouc emissaire, à la moindre communauté, si  ce n'est le fait, d'être terrifié, par le fait, de ne pas savoir, qui il est lui même ?

    Certains aimeraient l'observer, comme un éclaireur, ou un lanceur d'alerte.... Même à Malibu, il serait OUT...

     Il serait bien capable, de faire passer des baleines pour des machots, raconter que les murènes, ne sont que des sirènes qui auraient mal tourné, que c'est Darwin qui en serait la cause, ou que le requin marteau s'appelle ainsi, parce qu'il a mangé la faucille, et tous ceux qui le suivent, boiraient ça, comme du petit lait, abreuvé au pire mystificateur de l'histoire, pourvu que ça serve la soupe, aux politiques frontistes, racistes et xenophobes, que l'histoire contemporaine, puisse compter.....

     Oui, j'ai bien dit, MYSTIFICATEUR.

     Car historien, je rappelle, que non seulement, il n'en a ni le titre, ni les diplômes, mais en plus, en temps que tel,   les recits qu'il nous sert, sur le sujet, sont si indigestes et mensongers,  au point que que Willy Rovelli n'en voudrait même pas pour indisposer les candidats de Fort Boyard....

     Quand aux historiens, ils sont tous derriere Willy, et vomissent tous, l'ensemble, de ses récits.....

     Alors, quoi ?

     "Plus c'est gros, plus ça passe"... Un vrai travail de démagogue, en somme.

     Rejeté, par les historiens......

     Rejetté, par ses confrères, sur les ondes, et à l'écran, tellement ses postures puent.....Se faire passer pour la paria, à défaut d'être aimé, lui même, et apprecié, pour quelque chose de positif, qui puisse apporter  de bonnes raisons de progresser, pour trouver de nouvelles voies, qui seraient susceptibles d'ouvrir des perspectives, qui tiennent la route, sur le plan politique....

     Se faire passer pour une victime, est une ficelle qui a toujours fait ses preuves, autour du mentor toxique, JM le pen....

     Un jour, j'étais allée, à la foire de Rouen, (qui a lieu en ce moment, justement).... On l'apelle "la foire saint Romain".

     Mon père, qui etait chaisseur, avait tiré à la carabine, pour tenter de décrocher, un lot.

     Il avait touché la corde, il en etait sur... Mais cette dernière était un filin en acier, enfin, qui donc, techniquement,  ne pouvait pas être coupée si le tireur l'avait touchée, grosse discussion, ça va sans dire, avec le forain en question...

     C'est amusant, comme histoire, non ?

     Et bien la victimisation, de Zemmour,  et au sein du FN, c'est pareil.....

     En attendant, le groupe Bolloré,  c'est à dire, Canal, actuellement, propriétaire  de CNew,  a cru bon d'embaucher le polémiste... Là, où il avait interdit aux Guignols, de rester sur Canal,  "en clair"...

     J'avais parlé de ça, deja à l'époque, ici, sur mon site...

     Choisissant de partir déplacer ses billes, sur le continent africain, parce que les groupes médiatiques ont plus de chance, de faire leur beurre, là où les démocraties, sont les plus en difficulté, parce que l'argent, et le pouvoir, sont jumeaux, j'ai deux reflexions, qui me viennent à l'esprit.....

     https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2019/10/21/les-elus-du-personnel-du-groupe-canal-exigent-le-depart-d-eric-zemmour-de-cnews_6016352_3236.html

     Je comprends parfaitement, que ses collègues, s'insurgent, pour si possible, évincer l'intru toxique.

     La seconde question que je me pose, serait de savoir, si Eric Zemmour, serait prêt à déménager sur le sol africain,  (je tiens à l'informer, pour le cas, où il l'aurait oublié, que le pourcentage de noirs, là, bas, est encre plus élevé, que sur le sol français, c'est vous dire....) pour aller y jouer le mentor toxique,  sur un continent, qu'il accuse de tous les mots, depuis plusieurs decennies, si l'on observe que l'Afrique, est devenu le terrain de chasse de Bolorré, depuis une bonne decennie.....

      Car cracher son venin, sur tout ce qui se tient, sur ses deux pattes arriere, depuis des années et des années, c'est une chose, mais ensuite, il faut au moins, pousser le processus jusqu'au bout, et observer, jusqu'où, ce c.............., serait capable de pousser le bouchon.....

     Car s'il refuse,  de s'engager en politique, ici, sur le sol fraçais, il garde toutes ses chances, peut être, sur le sol africain......

     NE RIEZ PAS, Je suis tres sérieuse !

    Lire la suite

  • Le Jeune Ahmed (le film).

    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19583571&cfilm=249444.html

    Il a été recompensé à Cannes, et j'en suis ravie.

     Je n'ai pas vu le film, encore, comme je n'ai pas pu en voir tant d'autres, depuis pas mal de temps, parce que le régime de curatelle, financièrement me l'interdit.

     Ce matin, j'ai rédigé un article, sur la venue du pape François, en Roumanie.

     Certains, je suppose, se demandent, en quoi, ça serait lié.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/fin-mai-2019-le-pape-francois-en-visite-en-roumanie.html

     Le phénomène réside dans le fait qu'on assiste aujourd'hui, à certaines derives dans l'opinion public, qui voudraient nous faire revenir à une forme de rigorisme moral, qui a un pafum, de france du XIX ième siècle, et je n'exagère pas. 

     Le rassemblement national, avec en tête, marine le pen, s'est donné un mal de chien, pour améliorer leur image, ou si vous préférez, soigner l'emballage afin de les rendre plus fréquenttables.

     Visiblement, l'emballage a suffi à beaucoup, aux européennes, au point de leur donner leurs suffrages, comme si on essayait, l'ancien front national, comme on essayait un nouveau plat tout préparé, "vite voté, vite consommé"....

     Je ne m'étendrai pas (encore ?), sur  mon ressenti, sur ce sujet.

     Je prétends juste que se contenter de l'emballage, au moment de voter,  est une attitude immature et terriblement irresponsable.

     Je ne parlerai, aujourd'hui, que du djihadisme, en somme, "une simple broutille"....

     Car en vérité, c'est l'un des challenges, les plus difficile qu'on ait à relever, en cette periode de mutation sociétale, problème que seuls ceux qui sont assez responsables, jugent, avec le serieux, et la rigueur qui conviennent, là, où le programme du rassemblement national doit prendre ça, pour une partie de carte à Pagnol, à moins que ça ne soit un coup de tochon, à la Bachar el Assad, qui les fout en taule, les torture, et les abat, ou comme dans bien d'autres dictatures, come la Russie, pou ne citer que ces deux là....

     Car enfin, soyons clairs, à la fin.

     Le djihadisme, psychologiquement, est assez connu, quoi qu'on en dise, et n'est lié qu'en infime partie, au flux migratoire, ce qui les gènent aux entournures, et pour cause, difficile de faire porter le chapeau aux mifgrants, pour cette fois....

     Parce que "faire face au djihadisme", ici, sur le sol français,  demande une envergure politique, pour en debattre, qui est aux antipodes des epaules, du rassemblement national....

     Chercher à comprendre, y parvenir ou ne pas y parvenir, serait une chose, mais au moins, tenter le coup, pour parvenir à réhumaniser, ce que les djihadistes justement, ne supportent pas....

     Apres "vous n'aurez pas ma haine", qui avait mis un gros coup de buttoir, aux intolérances, de toutes sortes...

     Ce film, a lui seul, rappelle juste l'essence même, de ce que devrait souvent être le cinéma, des histoires auxquelles on puisse s'identifier, qui nous rappelle, que qui que ce soit qu'on croise, dans la rue, mérite que toujours, au minimum, on se doit de chercher à comprendre.

     Je n'aiaucun doute, sur le fait que ce film courageux, aidera à comprendre, jstement.

     Il est bon de noter, qu'on aurait pu faire ce film, avec n'importe quelle autre dérive sectaire, je pense, il n'est pas inutile de le préciser.

     Ca commence aujourd'hui:

    On peut s'en sortir.

     

    Lire la suite

  • Européennes 2019, l'Eglise catholique se désolidarise des extrêmes droite qui voudraient la récupérer.

    Oui, je sais, pour un ouune catholique, "digne de ce nom", ça semble d'une logique, et dune cohérence absolue....

     Pour les autres, ceux qui ont le nez enfoui, dans leurs brevières, au point qu'il leur ait poussé des oeillères, à côté desquelles toute forme d'obscurantisme, apparait comme une drogue, à peine susceptible, de rassurer, leurs angoisses...

     Enfin, donc, disais, je, pour les autres, qu'ils soient sûr, d'une chose...

     Je les emmerde.... Oui, je sais, ça peut sembler un peu extrême comme formulation.

      Mais le gros avantage de s'en saisir, présente au moins l'énorme aventage d'ouvrir le dialogue,  aussi curieusement que ça puisse sembler cependant,  puisque ça n'est qu'une boutade, pour leur coller, un bon coup de pompe dans le derrière, d'une part mais aussi, je dois le reconnaitre, pour espérer une réaction, sait on jamais, là, où précisément, dans l'obscurité intime d'un isoloir, un jour de vote, le choix de voter RN, précisément permet effectivement en toute lâcheté, de faire le choix ignoble de l'extrême droite française, et en dehors de nos frontières...

     Mais attendez, j'ai pas fini...

     JE VOUS EMMERDE

    oui, et je suis bien loin, d'en avoir fini, sur le sujet.

     Excusez moi, c'est un peu comme un rototo, chez les bébés, apres le biberon, quand il faut que ça sorte, il faut que ça sorte.

     Bon, je sais, être con ou conne, et en plus, être frappé d'amnésie,  c'est un problème...

     Si tel est votre cas, alors, je vais juste vous rappeler quelquechose.

     Adolphe Hither, lui aussi,  était arrivé au pouvoir, en Allmagne, de la façon la plus démocratique qui soit....

    Ensuite, la bonne nouvelle, c'est que l'Eglise elle,  n'apprecie pas du tout de se voir, ainsi récupérée, par certains politiques, et ça, ça fait du bien de l'entendre, enfin, si ça n'avait pas été precisé, je n'en doutais pas.

     Ca ne signifie pas pour autant, que je sois d'accord, avec le papounet, pour autant, sur d'autres sujets, mais c'est un autre sujet.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/fin-mai-2019-le-pape-francois-en-visite-en-roumanie.html

    Lire la suite

  • L'affaire merah, "le grand frère"......

    Merah condamné à trente ans de prison, dont les deux tiers incompressibles.

      J’entends bien que maitre Dupont Moretti, a à cœur, de remplir son office, en mettant en avant, le fait, qu’il n’y aurait aucune preuve matérielle, pouvant  justifier de cette complicité.

      Je comprends fort bien que Maitre Dupont Moretti, ait à cœur de remplir sa mission.

      Et je précise, que je ne ferai jamais partie de eux, qui prétendraient, que de tels individus,  ne mériteraient pas d’être défendus…

     Sur ce point, je le soutiendrai toujours.

      Quoi qu’il en soit, il s’agit, dans ce cas, de déterminer, en quoi, le frère ainé, aurait une part de responsabilité, vis-à-vis d’un cadet, qui a commis cet attentat.

      Le fait d’avoir à cœur, de remplir, de façon aussi méticuleuse,  sa mission, ne doit pourtant pas occulter, il me semble, d’avoir un minimum de connaissance, sur le plan de la psychologie, qui s’opère, au sein d’une cellule familiale, notamment, dan le cas, fort particulier, où le père est absent,  et où, donc, il n’existe alors, aucune référence masculine, qui en théorie, doit être assumée, par le père, qui est absent.

     J’ai personnellement beaucoup et travaillé et écrit, sur ce sujet précis, et notamment, sur le rôle fondamental du père, et plus précisément, du comportement des enfants, quand il est aux abonnés absents, ce qui, hélas, il faut le reconnaitre, se trouve être à l’origine, de beaucoup de dérives, identitaires, non pas nécessairement, culturelles, ou identitaires, comme certains aimeraient l’entendre, mais bien, plus prosaïquement, en temps que pater familias, comme un exemple, plus quotidien, et basique, qu’on subit, qu’on adore, qu’aime, et auquel on doit se confronter, pour le pire, et pour le meilleurs, comme référent, pour construire son identité.

      Alors, ce père, si imparfait, soit il,  mais en tout cas, « charnellement », parfaitement présent, oblige til, l’enfant, à devoir le considérer….

      Dans le cas qui nous concerne, il était précisément, ABSENT ? et depuis longtemps.

      Ce qui s’opère toujours, alors, dans ce cas précis, réside dans le fait, que l’enfant, pour se construire, de la façon la plus naturelle du monde, observe le frère ainé, et considère comme le référent, qui remplace alors le père.

      Il est bon  de noter, que ce processus, se produit aussi, quand le père est présent, mais que pour des raisons diverses, il est faible, ou déficient.

     Ce processus d’identification, se produit, pareillement, au sujet de sa fille ainée, et de la mère.

    Depuis que cet attentat, s’est produit, et que mohamed merha, y a laissé sa vie,  ce frère ainé, n’a de cessé, que de tenter de faire croie, précisément, qu’il aurait n’aurai pas joué ce rôle de mentor toxique, vis-à-vis de son cadet.

     Personne n’est dupe, pour tant.

     En ce sens, pour moi, il ne fait aucun doute, qu’il ait été effectivement complice,  de son frère cadet, et qu’à ce titre, il ait été condamné.

    Lire la suite

  • Le pape François recherche du sang neuf, ok, mais faudrait voir à pas trop pousser, non ?

    https://fr.zenit.org/articles/quand-vous-voyez-un-pretre-en-danger-la-mission-que-le-pape-confie-aux-jeunes/?fbclid=IwAR33bp-O5Dm6thBN9FSvazKuoMRXge4WPqBE2G8AMzi3n_lDuvdDzoUcdd8

     Je comprends la posture du Pape François, pour qui, je garde, malgré la f difference de posture, sur certains point, une considérable admiration.

     Mais là, je dois a vouer, qu'il charie un peu, comme on dit vulgairement.

     Lisez plutôt.

    Je comprends, qu'il souhaite saisir dans la tourmente, que connait son eglise, l'opportunité de dire aux jeunes générations, "l'eglise de demain, saisissez vous en, moi, je compte sur vous".

     Et apres tout, cette posture présente l'incroyable mérite, d'envoyer aux jeunes un message, qui tend à les rendre responsables, et à agir.. Sur ce point, apres tout, je trouve ça, tres courageux. 

     Mais il y a juste un énorme problème, qui réside dans le fait que cette lecture, d'une part, n'est, je le crains, pas necessairement, du goût de tous les fidèles....

      Et que tous ceux, qui sont vent debout, pour dénoncer, comme le préconise le pape, depuis le début de son ponticicat,  le moindre acte de pédophilie ou d'attouchement, n'en attendent pas moins, eux, et notamment, les parents d'enfants, qui iraient au cathéchisme, que les prêtres soient suffisemment, responsables, et dignes qu'on leur confie des enfants, en sommes, "secures", vis à vis des enfants, dont il aurait la responsabilité.

     Un autre énorme inconvénient, dans la posture et le discours du pape, tendrait à laisser croire, que ça serait aux enfants de veiller à ce que rien d'anormal ne se produise.... Désolée, hein, papounet, mais là,  les bras m'en tombent... Surtout mon bras droit, attendez, je le ramasse, et je le recolle...

     Ce qui me consterne, je dois avouer, réside dans le fait, que visiblement, le pape François compatit véritablement, devant la souffrance des victimes, il semble évident, qu'il est en parfaite méconnaissance, du phénomene pédophile, ou de viol.

     Je veux dire, par là, que les violeurs, et les pédophiles, dans un contexte de responsabilité d'encadrement, d'enseignement, ou de loisir, sont tous, sans la moindre exception, ce qu'on appelle, des pervers manipulateurs, qui ont sur les enfants, une position d'emprise, comme le ferait, un loup vis à vis d'un agneau,  ou d'un mentor toxique, version, djihadiste...

      Dans le mécanisme psychologique,  ces compotements sont parfaitement simillaires...

     Ainsi, un enfant qui se touve un peu triste, ou qui ne va pas bien,  etait, est, et sera toujours, une proie de prédilection, face à un prédateur sexuel, qu'il soit prêtre, ou qu'il soit, dans un contexte, qui soit autre....

     Alors, tenir ce type de propos, si je peux le comprendre, désolée, mais je trouve ça, articulièrement maladroit.

     Remettre le prêtre, sur le droit chemin", non mais franchement...

     Mais quand il est dans la sacritie, le prêtre, et qu'il demande une petite gâterie, il revendique, lui aussi, en temps que prédateur, d'y être, "dans le droit chemin", d'accord ?

     celui de sa jouisance sexuelle, en l'occurance, et il sait où il va, lui, soyez sans crainte.... 

     Désolée, pour l'aspect, un peu "cru", (du verbe croire, visiblement), mais franchement, la papounet, là, il déconne grave.....

     Un jour, quelqu'un de très proche,  au sujet de la pédophilie que j'ai subie, enfant (il ne s'agissait pas de mon père, hein, ni de qui que ce soit de la famille, je précise), me dit, "oui, mais enfin, qu'est ce que tu etais allée faire, toi, aussi, à cet endroit".....

     Incroyable... Ainsi, ça aurait donc été ma faute, au prétexte, que je m'étais aventurée, là, où il ne fallait pas !

     Mais qu'est ce que je suis bête, moi aussi, tiens, mais comment je lui ai pas dit, le quart d'heure d'avant, "non mais dis donc, gros con, tu la range, ta bite, ou je te colle ma main, dans ta gueule"...

      Mais c'est bien sûr,  pour cette raison, qu'il y a quelques années, j'avais créé un forum, sur ce sujet, qui s'appelait, "cache ton zizi, gros nul".

     En somme, c'est  un peu ça, le message du pape, non ?

     y'a vraiment, des cops de pompe, qui se perdent, il me semble, non ?

    Lire la suite

  • Musulmans, face au salafisme, vous courrez un grave danger.

      Ici, en France, dans certaines banlieues, certains imams, minoritaires, mais inversement influents, parce que ce ne sont que des pervers manipulateurs, ou mentors toxiques, phénomène, à présent, bien connu, en psychologie et psychiatrie, tent de vous faire passer des vessies, pour des lanternes….

       Mais aucune vessie de n’importe quel animal,  que ce soit de porc, ou que ce soit de mouton, qu’y installer une bougie, faite de je ne sais  de quelle cire de la plus innocente abeille, ayant butiné les fleurs blanches les plus pures, et biologiques, ne seraient susceptible de produire, la moindre lumière, qui soient susceptible d’éclairer, en quoi, que ce soit, n’importe quel être humain.

      Pour ceux, qui veulent en connaitre plus, sur l’origine de cette curieuse expression, vous pouvez suivre ce lien.

    https://www.projet-voltaire.fr/origines/expression-prendre-des-vessies-pour-des-lanternes/

    Quand je prétends que vous courrez, un grave danger, je pèse mes mots.

     Nul ne chosit, la religion, qu’on nous impose, dans la culture, où l’on nait.

     C’est comme ça, pour tout le monde.

      Ainsi, il ne viendrait à l’idée de personne, de sensé, je veux dire, de reprocher, à un musulman,   de s’être vu imposé, des sa naissance,  une religion, qui a pour origine, un prophète, aussi « discutable », que  Jésus, lui même.

      Le premier, a déboulé, je ne sais combien de  siècles après  le second, c’est vrai, mais franchement,  quelque soit, l’ordre d’arrivée  de l’un, ou de l’autre, dans l’histoire de l’humanité,  ce qui, soit dit en passant, n’est que broutille, sur l’histoire de l’humanité, ne comptez pas sur moi, pour compter les bouses  à la fin du marché  aux bestiaux, ou pour savoir, le quel des deux, entre  Jésus, et Mahomet,  a pissé le plus loin.

      Ce genre de compétition, il n’y a guère que les émirs, du Koweït, ou les chefs d’états, qui s’y livrent, par gratte ciel  interposés, et ça n’est pas ma tasse de thé.

      Excusez nous, mais nous, les femmes, on est plus « terre à terre » dans la nature, pour pisser, on s’accouve, et on pisse à l’horizontale ….

      Et sur ce point, d’ailleurs, il n’est pas dit, qu’on ne parvienne pas à pisser plus loin, du coup, effectivement, que les hommes.

      Je suis désolée, pour la recréation, mais c’est mon apéritif rigoureusement indispensable, à tout raisonnement, et plus le sujet, exige, que j’intervienne avec des pincettes, plus l’apéritif, mérite, d’être soigné.

     J’ai toujours cru, a dialogue inter religieux, c’est comme ça, c’est ancré, en moi, et je n’y peux rien.

     Je suis de culture judéo chrétienne, je n’ai pas choisi, on me l’a imposée, des mn enfance.

     Pour autant, je n’ai aucune regret, et n’ai jamais eu, quoi, que ce soit, à reprocher aux religieux, que mes parents, ont chargés, ainsi qu’eux même,  de faire mon éducation religieuse.

     Et pas d’avantage, quoi, que ce soit, à reprocher, à ceux, qui exercent aujourd’hui, en tout cas, sur ma personne.

     Nous aussi, dans l’histoire de notre religion, pendant des siècles…. Les différents papes,  et leurs sous fifres, les Evêques, dans l’histoire de notre religions, au-delà, des massacres, dont ils ont été responsable, et envoyant leurs croyants à la boucherie, comme ça se pratique encore, dans l’Islam, aujourd’hui, ils se sont rendus coupables,  de  vouloir être calife, à la lace du calife, et se prendre pour Dieu, en personne…

     Non, mais quelle arrogance, je vous jure…. Et quelle prétention.

     Difficile, après ça, d’avoir la prétention, de donner des leçons, n’est ce pas…

    Aujourd’hui, en Islam, il en est encore ainsi, quelquefois.

     On appelle ça, « le prosélystisme ».

     Voici, la définition.

    • « Zèle ardent pour recruter des adeptes, pour tenter d'imposer ses idées ».
    •  
    • Etymologie :  du latin ecclésiastique proselytus, venant du grec proselutos, nouveau venu dans un pays étranger.
    •  
    •  Ces dernirs semaines, un chrétien, souhaitant évangéliser, un autochtone, d’une tribu, je ne sais plus où, a été assassiné.
    •  
    •  Loin de moi, le désir de prôner de telles, méthodes, quelque soit la cause, quelque soit la religion, ou quelles qu’en soit la raison.
    •  
    • Arrive à 57 ans, je réalise, que ma véritable religion, s’appelle animisme, et pas autre chose….. je pourrai prétendre, aussi agnostique, parce que l’agnosticisme, induit, le fait de croire, en une puissance, supérieure (la terre, en ce qui me concerne), sans pour autant, éprouver le besoin, de le prouver, ou de ne démontrer, c’est la définition même de l’agnosticisme.
    •  C’est pourquoi, je trouve ridicule, de chercher à démontrer, l’existence de Dieu, par ceux, qui y croient, et pour tout dire, je rouve ça franchement aussi risible, que stupide.
    •  
    •  Nus touchons, là, au profondément intime, n’est ce pas ?
    •  
    •  Un vrai travail, d’introspection, qui induit, qu’on puise le courage, d’oser, je dis bien OSER penser, par soi même, seul veritable objectif, que devrait mener, la moindre religion ou même la moindre spirutualité.
    •  
    •  Ors, s’il ne viendrait à personne,  de sensé, je veux dire, de reprocher, à un musulman, de l’être,  je ne peux que regretter,  de voir, que certains imams, en France, ou ailleurs,  ne cherchent qu’à embrigader certains, sous couvert, de prosélytisme….
    •  
    •  Il parait, que ce prosélytisme, est inscrit, dans le Coran…. Par mi d’autres, absurdités.
    •  
    •  Je n’ai jamais cherché à compiler, les âneries, écrites, dans les évangiles, ou dans la bible, parce que j’ai d’autres chats à fouetter.
    •  
    •  Mais je n’ai aucun doute, sur le fait, qu’ils en contiennent tout autant.
    •  
    •  Il fût un temps, où l’on reprochait, aux chrétiens, à juste titre, de vouloir convertir, à tout prix, quelqu’en soit le prix…..Y compris, en vies humaines.
    •  
    •   Le moment, n’est t il pas venu alors,  de ne pas pratiquer, vis-à-vis de notre culture, le même respect, que les musulmans, sont en droit de revendiquer, ici, sur le sol français, ou européen ?
    •  
    •  La liberté de culte, pour moi, est indissociable, de a liberté de penser ? des l’instant, qu’elle n’empiète pas, sur le respect de la personne, et de l’enfant, notamment….
    •  
    •   Pratiquer, une religion, qui a pour fondement, un prophète, qui a épousé, une fillette de 8 ans,  qui est quasiment, l’âge, auquel, j’ai été victime d’un pédophile….
    •    Décidément, « pas de bol ».
    •  En somme ayant vécu, dans la chair, cet assassinat, pur et dur, si j’étais née, en terre d’islam,  cet assassinat, aurait été entièrement cautionné, peut être, par mes parents, comme  l’est encore, aujourd’hui, dans certains pays, l’excision.
    •  
    •  Je suis en vérité, dans une colère noire, véritablement, ce matin, parce que je ne supporte pas, qu’on considère, l’enfant, comme un bien de consommation, courante, qu’on l’utilise, comme un objet, pour satisfaire les instinct sadiques, de vieux pervers, qui sous couvert, d’une pratique religieuse, imposent, aux femmes, y compris, quand elles, sont consentantes, qu’on couvre leur peau, de façon systématique, sous couvert de soit disant pureté alors que les mêmes salafistes, cautionnent, les pires conduites, vis-à-vis des enfants, eux même.
    •  
    •  Parce que je ne supporte plus, de voir, qu’on leur impose, de vivre, sous des vêtements, noirs, ou sombres, leur interdisant, ainsi la moindre façon, de se singulariser, même pas en temps que femmes, strictement, mais en temps que citoyen, entièrement libre de dire, « je crois en ce que je veux, et je fais de ma vie ce que je veux, je souris, à qui je veux, et je regarde dans les yeux, qui je veux ».
    •  
    •  Le vêtement, est AUSSI, comme la coiffure, un moyen, de montrer sa personnalité, et pas un moyen, de ressembler, nécessairement à un homme ou une femme, occidental(e)…
    •  Tout concept religieux, sectaire, philosophique, qui va à l’encontre, du bien être de l’enfant, du respect de sa personne, et de la dignité, humaine, je m’y opposerai, ma vie entière….
    •  Ces jours, derniers, j’ai appris, une chose incroyable…
    •  
    •  Les salafistes, ici, en France, sur notre sol, demandent au parents, qui adhérent à leurs théories,  d’interdire, à leurs enfants, de chanter avec les autres, des l’âge de la maternelle.
    • Pour moi, c’est tout aussi criminel, que de chercher à lui interdire de crier, ou de jouer.
    •  
    •  C’est bien uniquement, du salafisme, dont je parle, exclusivement, et pas  de l’Islam., je le rappelle.

    Lire la suite

  • le pape François cherche à obtenir la « pleine implication de l’Église mondiale dans la protection des enfants ».

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/cardinal-Cupich-rencontre-abus-sexuels-devra-etre-debut-dune-reforme-mondiale-2018-11-25-1200985415?from_univers=&id_folder=1200819732&position=2

    Ces propos sont tenus, par  l’archevêque de Chicago, chargé d'organiser la rencontre mondiale sur les abus sexuels qui se tiendra à Rome en février 2019.

    Il s'agit du cardinal le cardinal Blase Cupich.

    Je le cite:

    « Cela signifie avant tout que nous devons nous assurer que tous les responsables d’Église ont une compréhension complète et directe de l’impact des abus sexuels commis sur des victimes », a-t-il précisé. Cela implique également à ses yeux « de nommer et de prendre pleinement en charge nos échecs afin qu’ils ne se répètent pas ».

    « Pour cela, l’Église, à tous les niveaux – local, régional, national et universel – devra assumer ses responsabilités, a-t-il détaillé. À cette fin, nous devons définir plus clairement ces responsabilités particulières et établir la réactivité, la transparence et la responsabilité, en particulier pour les évêques. »

     Le problème, alors, est le suivant.

     Puisque le pape, lui meme,  CE QUI EST INCROYABLEMENT REVOLUTIONNAIRE, considère que desormais, EN AUCUNE FACON, LA JUSTICE DIVINE NE DEVRAIT SUPPLANTER LA JUSTICE DES HOMMES, en matière de pédophilie,  ça implique, donc, necessairement, une fois la réelle prise de conscience, faite, dans n'importe quel pays,  que a Justice des hommes,  soit à la hauteur, pour raiter le problème de pedophilie, sur le plan sociétal....

     Ors, dans beaucoup de pays,  la pedophilie, est considérée, m^me pas comme un crime, ce qu'il est, comme le viol, mas au mieux, comme un delit mineur, voir, commequelque chose de non seulement, anecdotique, voir parfaitement toléré, et legitime, comme dans d'autres reigions, telles que l'Islam, mais elle n'est pas la seule...

     Les evangelistes, actuellement, feraient un tabac, parait il, et notamment, aux USA.

     Vous savez, pourquoi ? parce qu'ils ont le sens du rythmes, parait il....

     Si si, je vous jure, leur truc, c'est de chanter, autour d'u piano, et certains, sont assez cons, figurez vous, pour s'en contenter, sur le plan spirituel.... mais c'est pas grave, ils vous soulagent, quand même, "grave", votre compte en banque, on ne peut as tout avoir, dans la vie, n'est ce pas.

     Mais côté pedophilie, par contre, on sait pas, c'est MOTUS ET BOUCHE COUSUE.

    Lire la suite

  • Psychiatrie, la septième roue du carrosse macronien.

     Il y a quelques jours était diffusé, sur France 3, un reportage alarmiste et bouleversant, sur la qualité de la psychiatrie en France.

    https://www.france.tv/france-3/pieces-a-conviction/944075-psychiatrie-histoire-d-une-depression-chronique.html

     Certes certains pourraient me dire, que ce dernier, serait partisan, politiquement parlant...

     D'autres diraient, je suppose, que compte tenu du fait, qu'il y ait eu tant de retard, depuis tant de decennies, qu'il n'est pas étonnant, qu'on en arrive à de telles, extrêmités...

     Pour commencer, en ce qui concerne mon cas personnel, parce que apres tout, si je la parle ce matin sur ce sujet, c'est aussi parce que j'ai été internée, personnellement, à plusieurs reprises, il y a longtemps maintenant, et toujours selon ma volonté, ce qu'il est important de préciser, ceux qui y sont passés me conprendront.

     Moi, je n'ai jamais eu à me plaindre, pendant ces internements,  de quoi que ce soit, sur le plan logistique, ou lié à mes soins, c'était l'HP, de saint Etienne du Rouvray.

      Quand je parle de cinquième roue du carrose macronien, je pourrai considérer qu'il en a toujours été ainsi, pour n'importe quels autres dirigeants, considérant le fait que de franchir ces murs, stigmatise toujours le patient, non pas de la part du corps médical, en général, des soignants, et des psychiatres, mais bien de la société elle même.

     Ors, aujourd'hui, on sait pertinamment que le fait de se trouver interné, dans ce type d'établissement, pourrait parfaitement objectivement, arrivé, à 100% des citoyens, pour peu que les circonstances, une formes d'alignemments des faits, les y amène...

     Entre ceux qui sont au pouvoir, (je ne parle pas de la France, en particulier, suivez mon regard), et qui, par leur immense fortune, passent à travers les mailles du filet,  ceux qui noient leur mal être dans la drogue, d'autres, dans l'alcool, ou d'autres, dans je sais quelle addiction, comportementale, aussi, quelquefois, nous sommes tous, un jour, par un concours de circonstance malheureux, à devoir franchir un jour, peut être ? qui sait , aurez vous, vous aussi, psychiatres ?  La chance, véritable, de vivre cette expérience...

     Excusez moi, je me surprends moi même à avoir envie d'en rire sachant à quel point ("vigule" ?), ma prose est attendue, sur ce sujet.

     Car oui, mesdames et messieurs, un psychiatre, aussi,  n'est pas à l'abri de se retrouver, un beau jour, "jour béni", benni oui oui, "de l'autre côté de la barrière".

     Un message, à l'intention de la dernière experte psychiatre, qui, serait à l'origine de l'enventualité de la prolongation de ma mesure de protection.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Je l'ai fait soft, là, non   ? Vous ne trouvez pas  ? Vous en tirez plutôt, bien, non ?

     

     

     

     

     

    BREF.

     Incriminer ainsi, les gouvernements antérieurs, si c'est recevable en partie, me semble,  quoi qu'on en dise, exagéré, pour la raison suivante.

     Désolée, si j'en reviens au gouvernement, sous François Hollande (décidément...), mais lui, au moins,  ne servait pas la soupe, à la méritocratie, comme le fait, Emmanel Macron.

     Servir la soupe à la méritocratie, ça consiste à faire valloir, qu'il n'y a que

    "ceux qui empreintent les chemins conventionnels de la réussite conventionnelle", qui meritent l'attention.... 

     Désolée, pour le peu d'élégance, pour la formule, mais le principe de répétition présente aussi l'aventage quelquefois, d'être plus parlant, ou d'insister, là, où il le faut.

     Je ne ferai pas l'offense, au chef de l'etat, de ressortir les diverses petites phrases, qui en attestent, parce que je ne suis pas revencharde...

     Non, moi, je m'occupe, comme beaucoup, de tous ceux qui restent sur le bord du chemin, et qui socialement, par trop de souffrances accumulées, arrivent quelquefois, à l'hôpital psychiatrique.

     Car il faut le dire, ça n'est pas toujours le cas, bien sûr.

     Mais c'est aussi, trop souvent le cas....

    Ensuite, il y a le débat,  auquel etait présente, Agnes Buzyn.

    https://www.france.tv/france-3/debat/944073-comment-sauver-la-psychiatrie.html

     Je l'ai regardé aussi. Je vais lui écrire, moi, à la ministre.

     Et croyez moi, car moi aussi, en politique, il ne faut jamais cracher, sur l'occasion qui se presente, et bien ce chantier, là, croyez moi, ça va être autre chose, que de reconstruire notre cathedrale Notre Dame...

     Ha, c'est sûr que pour reconstruire la psychiatrie, il va y avoir infiniment mois de "sponsors", c'est moins, "vendeur", comme on dit, quand à l'image....

     Excusez moi, mais faut que je me lâche un peu, là.

    http://www.ch-sainte-anne.fr/

     Comme l'a dit la ministre, dans ce debat, il semble bien, que selon les territoires, on est plus ou moins bien lotti, selon l'endroit, où l'on habite, et ça n'est pas normal., Il devrait y a voir des alternatives, autres que l'hopital psychiatrique de proposé, à chaque fois, que le patient, ne presente pas de risque, pour autrui, ou pour lui même.

    Lire la suite

  • Pédophilie dans l'Église : des victimes reçues pour la première fois par les évêques de France à Lourdes.

    https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/pedophilie-dans-l-eglise-des-victimes-recues-pour-la-premiere-fois-par-les-eveques-de-france-a-lourdes_3016903.html


     Il est possible qu’aux yeux de certains, qui ne sont pas catholiques, cette rencontre, puisse sembler anecdotique.


     Elle est bien loin de l’être, précisément, parce que le symbole, lui, est fort.


     Néanmoins, on connaît trop l’évidente prédisposition à l’immobilisme, dont l’Église ne saurait être la seule coupable, quand on parle d’abus sexuel….


     Je veux dire, qu’on ne parle là, que de ce qui a été commis, au sein de l’Église catholique, et que ce sne sont pas les seuls, à a voir été coupable,  de ce silence, là, où d’autres religions, je pense à l’Islam, notamment, mais d’autres encore, qui sont prtiquées, sur le sol français, relativement, au fait que la liberté de culte, soit un principe, lié directement aux droits de l’homme, et dont le problème, est purement et simplement, nié, en bloc.


     On ne me fera pas croire, qu’il n’existe pas en leur sein….


     Pour la simple raison, que toutes les religions sans la moindre exception, ont été et sont coupables, d’une part, de ne voir en la femme, qu’un ventre, à l’exclusion de quel qu’autre rôle que ce soit, mais aussi, d’un discours des plus hypocrites, prétendant, sans le moindre complexe, que l’enfant serait sacré, alors, que dans les faits,  il n’est qu’accessoire, voir, « ustensile sexuel », version ‘ »GOD michet ».


     Je ne cherche pas, par mes paroles, à protéger l’Église, en tenant ces propos, mais simplement, à remettre en évidence, que par les temps troubles, que nous traversons, beaucoup, seraient tentés de se raccrocher à une pratique religieuse, qu’elle soit celle liée, à leur culture d’origine ou qu’elle ne le soit pas, et que si tel est la situation actuelle, ici, en France, vis à vis de l’Église, c’est parce que l’Église contrairement aux autres cultes je le rappelle, au moins le courage, de ne plus être dans le déni….
     Ça n’est déjà pas si mal…. INSUFFISANT, diront certains.

    Mais c’est un début.

     Je dirai, en substance, « peut mieux faire ».

    L’éviction du père Vignon, par contre, me semble, à moi aussi, fort inquiétante.

    https://www.franceinter.fr/societe/la-conference-des-eveques-de-france-promet-une-commission-sur-la-pedophilie

    Ce qu’elle met en lumière, réside dans le fait, que d’avoir osé sortir du rang, et avoir le courage,  de remettre en cause, sa hiérarchie, passe, aux yeux, de l’Église, comme pesant plus lourd, que le crime de pédophilie, ou que le fait pour les évêques en question, dont Barbarin, d’avoir été coupable, de non assistance à personne en danger.
     Et ça, on a beau dire et beau faire,  ça ne passera jamais !

    Une émission très importante, à réécouter, qui glace le sang… Sur ce sujet.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete-de-secrets-d-info/l-enquete-de-secrets-d-info-26-octobre-2018

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Eveques-victimes-dabus-Lourdes-Aujourdhui-agir-ensemble-2018-11-04-1200980704?from_univers=lacroix(copiez collez, dans votre navigateur).

     

    Lire la suite

  • Financer et trouver des logements pour les femmes seules, ou avec enfants.

      Plus que jamais, desormais, les femmes sont les plus vulnerables, face aux evolutions que connaissent les sociétés contemporaines.

      Pourquoi ?

      Parce que quand sevit le chômage, elles trinquent elles, et les enfants, plus encore que les hommes.

      Un homme qui vit seul, et qui est SDF, se trouve moins en danger qu'une femme.  Si elle fait la manche, par exemple, pour simplement s'cheter à manger,  on lui propose de "monter", sans le moindre complexe.

      Je sais ce que c'est parce que ça m'est arrivé.

      Rarement, qu'on se rassure, mais ça m'est arrivé. il y a longtemps, alors, je connais.

      D'ailleurs, c'est enrichissant, sur le plan de l'expérience, parce qu'une femme qui fait la manche,  ne peut que constater qu'elle se voit "donner", infiniment plus par les autres femmes, qui sont solidaires, que par les hommes, qui observent plutôt une proie potentielle,  inutile, je crois, que je developpe.

     On est même pas dans le problème de harcelement, là, on est bien d'accord.

     Cet apres midi, deux emission, "ça commence aujourd'hui",  avec quatre cas particuliers, ont traité de ce sujet.

     Vous pouvez revoir cette émission en suivant ce lien:https://www.france.tv/france-2/ca-commence-aujourd-hui/733653-ca-commence-aujourd-hui.html

     Si je parle de ce problème particulièrement, c'est pour pointer du doigt, le fait qu'une femme qui se sent en danger, n'a pas le choix, pour partir, le plus souvent, à plus forte raison, si elle ne travaille pas, puisqu'elle est dependante, financièrement.

      Il est bon de noter que le plus souvent, je l'ai precisé dans les commentaires,  beaucoup d'entre eux, sont des pervers manipulateurs, ils tissent leur toile, savamment, posant l'épouse, ou la compagne, en situation de dépendance notamment, financière quelquefois.

       Mais surtout, en temps que tels, ils sont tres forts, pour donner l'apparence que "tout va bien", à l'entourage, et les familles, ainsi que les amis, à aucun moment, ne soupçonnent quoi que ce soit, au point que si la victime ose parler, ou se confier, il apparait que le plus souvent, comme un enfant, qui révèle qu'il est victime de viol, elle n'est pas crue.... Pour être franche, j'ai été surprise, que dans le cas des violences faites aux femmes, il existait aussi, une telle omerta. 

      Moi, il y a quinze ans, pour me protéger, mon psy m'a suggéré, de me faire interner, non pas, parce que j'en avais besoin, mais ben parce que c'était la seule possibilité, pour me trouver un endroit où loger, puisqu'il n'y avait aucune association, ni aucune autre alternative.

      Je precise que mon mari, n'a jamais levé la maisn sur moi, mais il me sentait en danger.

      Ayant posé la question, à l'assitante sociale de Pavilly, il y a encore quelques années,  elle me disait que rien n'avait bougé encore, sur ce point.

       Il y a quelques années,  une solution avait été envisagée, qui consistait à virer le mari violent,  et que la femme battue, reste dans les murs. Si ça partait d'une bonne intention,   cette alternative, induit alors, que le loyer soit payé, d'une autre façon, et que le bail soit transféré, parce que si le mari violent paie le loyer, c'est le serpent qui se mort la queue, et en aucun cas, dans de telles conditions, la femme battue peut prétendre s'émanciper du mari, ou du compagnon violent.

     D'autre part, psychologiqueent, pour tourner la page, un déménagement n'est pas inutile.

      J'ai personnellement, dans mes cartons, un projet de maison transgénérationnelle.

      Mais les années passant, je dois me résoudre, au fait d'observer, que le plus urgent,  réside dans cette demande plus précise encore, qui n'est axée que sur les femmes, afin de les protéger, plus encore,  que les autres categories de citoyens.

      L'aspect transgénérationnel, n'est pas à évincer pour autant, mais disons qu'il me semble souhaitable, qu'il ne se fasse, que par le biais de parrainnage, simplement, comme le font beaucoup d'associations, à présent.

      Le fait d'accueillir d'autre part, des femmes en situation de detresse, ou leur vie est en danger, implique aussi, une collaboration étroite, avec la gendarmerie, pour leur assurer, la sécurité nécessaire (revoir l'émission, avec les cas, pour le moins éloquents, sur le sujet).

      Pour ma part, je ne ressens pas le besoin de créer une association sur ce sujet, puisqu'il en existe deja un certain nombre, et qu'il me semble préférable de soutenir celles deja existantes.

      Le problème en fait, est double.

      Parce que l'urgence, surtout si elle est vitale, est fondamentale.

      Mais une femme qui choisit de briser l'omerta, et de  cesser de subir, se voit obligée de se projeter aussi, comme le dit le psychiatre, dans l'emission, et je le rejoins parfaitement, au minimum, sur le moyen terme.

      Et c'est là, AUSSI, que se pose le problème, parce que les associations, elles, sont sensées n'intervenir, que pour répondre, à ces situations, dans l'urgence de la violence conjugale, mais pas sur le moyen terme, et le long terme.

     Sinon, ensuite, dans l'émission, "je t'aime etc", aussi,  un reportage, sur une maternité, dans le 93, qui refuse de renvoyer à la rue, des femmes, qui sont SDF, et qui viennent d'accoucher.

     "no comment". L'assocuition, qu'il faut soutenir, pour leur venir en aide, s'appelle INTER LOGEMENT 93.

    https://www.interlogement93.net/emploi

    https://hintigo.fr/article/interlogement-93-recrute/

     Pour revoir la seconde émission, je t'aime, etc, c'est ici:https://www.france.tv/france-2/je-t-aime-etc/733651-je-t-aime-etc.html

     Sinon, je precise que j'ai participé aux commentaires, sur FB, cet apres midi.

     Et j'ai remarqué, que tous les commentaires, n'émanaient que des femmes, et exclusivement des femmes. un seul homme a pris la parole,  une fois étudié le profil, sur FB, il est apparu, qu'il s'agissait d'un gendarme, qui trouvait regrettable, que l'emission soit orientée, sous l'angle compassionnel (enfin, c'était dit plus maladroitement, que ça, dans le style "larmoyant"...

     C'est clair, un crétin de ce style, quand il se trouve face à une femme en état de choc,  qui vient de se faire tabasser, inutile de préciser le chemin, qui reste à parcourir.

     Ha, si, zut, il y a peut être, une autre explication, IL TABASSE LA SIENNE  !

     Et oui, ça existe aussi.

     Sinon, le fait, que si peu d'homme commentent, perso, ça me fait flipper, et je ne peux m'empêcher de faire le raprochement avec le fait, que ces pauvres chéris, (pas tous, qu'on se rassure), se trouvent en difficulté pour draguer, depuis l'affaire, ME TOO, ho lal a, les pauvres petits chéris !

    Lire la suite

  • Le 23 fevrier à Lilles, le gouvernement dévoile son nouveau plan anti radicalisation.

    https://www.francetvinfo.fr/france/jihadistes-francais/securite-le-plan-anti-radicalisation-du-gouvernement_2625956.html

      Je rappelle qu'en "Hamon",  certaines choses fondamentales, doivent être enseignées, la plus importante étant la philosophie, qui peut l'être 6 ou 7 ans, et qui pourrait être facilitée, par la coopération avec certaines associations, peut notamment enseigner les bases de la laïcité, qui induit la liberté d'expression et de culte.

      Car c'est des le plus jeune âge, qu'un enfant doit se faire expliqué, une approche philosophique du fait religieux, et c'est ainsi qu'on lui apprendd la tolérance.

       Le souci, aujourd'hui, reside dans le fait que chez certaines familles croyantes et pratiquantes, leurs enfants soient scolarisés dans une école confessionnelle ou pas, et ces parents s'imaginent, que d'avoir une telle prétention, pourrait avoir pour conséquence, que la religion qu'ils imposent à leurs enfants, comme moi je me suis vue imposée, la religion judéo chrétienne, aurait sur leurs enfants, une remise en cause, de cette dernière et peut être aussi, par ce fait, de leur culture.

     vC'est une grossière erreur, d'observer cette eventualité sous cet angle, et c'est surtout, irresponsable.

     En effet ça fait partie du développement psychologique parfaitement normal,  de la part d'un enfant, que de juger ses parents, ou plus précisément, les "estimer", face aux valeurs, et quelquefois, hélas, mais c'est incontournable, sur l'amour, qu'ils leur aient porté, ou pas.

     Que cette initition, à la philosophie, se fasse , ou ne se fasse pas, n'empêchera jamais un enfant, devenant ensuite adolescent, d'en passer par là, et cette initition à la laïcité (qui n'est pas le rejet de la religion, ou du culte), pose des bases, parfaitement concrètes, précisément, pour que ce dialogue existe, au sein des familles, et que les sujets, qui pourraient fâcher, à certains moments, chez certains enfants, ou ados, puissent être abordés, sans tabou, sans crainte, et donc, de façon satisfaisante, et enrchissante, que ce soit au sein des familles, ou en d'autres lieux.

     Je sais que certains travaillent sur ce sujet, depuis plusieurs années, et des essais, ont deja été fait, pour aborder la philosophie,  en primaire, et les resultats, sont tout à fait interessants.

     Pour ceux qui seraient en doute, face à c que je pretends, je precise donc, que ça serait là,probablement le meilleurs vaccins, contre un risque de radicalisation, qui pourrait arriver ensuite.

      J'ai quelques doutes, helas, sur le fait, que notre ministre de l'éducation, soit sur la même longeur d'onde que nous, sur le sujet, comme si l'apprentissage, des courants de pensée, version vulgarisée,  c'est à dire, rendus accessibles, par le plus grand nombre, risquait de mettre en péril, la solidité de  son trône de ministre.

     Vous me direz, tant qu'il n'a pas l'intention, de faire le tour de France, y'a pas le feu au lac...

  • Pape François "nos différences nous rassemblent".

       Au sujet de mon article, je précise que c'est aussi le slogan revendiqué, par France Télévision, actuellement.

    https://www.francetelevisions.fr/

       Car s'il est une notion fondamentale, que tout progressiste est en droit de revendiquer qu'il soit croyant ou ne le soit pas,  c'est bien d'observer le fait que les différences qui existent entre certains groupes humains, et certaines cultures, sont bien moindres,  ne serait ce qu'en quantité, que le sont nos similitudes.

      Au sujet des religions, par exemple, si l'on observe bien, le plus souvent ces différences n'existent que dans les rites, beaucoup plus que dans les croyances profondes, qui les ont générés, au fil des siècles....

       C'est pour cette raison que je préconise, une approche philosophique du fait religieux, des le primaire, parce que c'est la meilleure méthode, je crois, pour apprendre la tolérance, en général,  mais donc, aussi, sur la religion.

      Vous en doutez ?

      Chaque être humain, quand il nait, est nu comme un ver.

       Quelque soit l'endroit du globe où il voit le jour, il a besoin exactement des même choses, quelque soit sa culture, quelque soit sa religion, d'un regard bienveillant, si possible,  de celui de sa mère et de son père, ou en tout cas, de ceux et celles, qui ont pour mission, de veiller sur lui, pour le vêtir, le nourrir, le toucher, le caresser, le laver, le changer, mais surtout, le plus fondamental, plonger leurs regards dans le sien, afin de répondre à ses sourrires, ses rires, et ses larmes, puisqu'avec les pleurs, se sont bien là, les seuls modes d'expression, que peut revendiquer, un bébé qui vient de naitre.....

       C'est ce regard si profond, et ce dialogue, incessant, entre les parents et le bébé, qui forment l'irremplaçable fondation, de sa consctruction affective, et donc, par voie de conséquence, aussi, de son développement.

       Ces données fondamentales, transcendent toutes les cultures, toutes les religions, tous les principes même d'éducation, quelquefois, et qui sont parfaitement assimilables, au comportement animal, pas toujours, mais souvent,  ce qui nous aide, à y voir un peu plus clair.

      Pour se faire,  il importe que ces parents, soient dans une situation, si ce n'est emprunte de richesse, au minimum, sécurisé, loin du tumulte des guerres, et de toute forme de périls, que certains gouvernements, provoquent ou entretiennent, quelquefois, de façon parfaitement intentionnelle, avec hélas, aussi, la complicité de certains religieux, provoquant alors, comme c'est le cas, aujourd'hui, plus que jamais, des flux migratoires, d'une extrême gravité.

      Certains, se grattent, la tête, peut être ?

       N'insistez pas trop, vous risqueriez d'ateindre  vos neurones.

       Sur certains points, qui nous amène vers une forme de tolérance, cette similitude, nous ouvre les yeux, comme sur l'adoption, la plasticité des sentiments, ou l'homosexualité, sur d'autres, ils nous éclairent, sur les dangers de certaines similitudes, comme le viol, l'inceste, l'impossibilité à comminiquer, ou la notion de territoire, qui justifie les pires guerres, que l'homme déclanche, encore, aujourd'hui,  et je le crains, dans l'avenir, pour des sujets aussi fondamentaux, qu'est le problème de l'eau....

       Tiens, justement. on ne voit plus "guèrre", ces temps ci, de reportages,  sur les savanes africaines, où les drames, et pourtant si naturels, se jouent, depuis la nuit des temps, entre les carnassiers, et les herbivores.

      Et pourtant, quand il s'agit du partage de l'eau, chacun respecte l'autre, suffisemment pour le laisser aller boire, même si c'est à distance, et que quelques jours plus tard, au hasard des circonstances, le carnassier mangera l'herbivore, quand on tombe sur un point d'eau, chacun laisse l'autre boire, et range ses féroces canines, dans le fond de sa gibecière....

      Si j'en crois, les reportages que j'ai pu voir,  sur certains pays, qui se croient en droit, de s'accaparer les eaux du Nil, par exemple, pour ne parler que de celles là, on serait plus cons, que les animaux, alors....

      Je copie colle l'article du journal "la Croix".

       Tel un vol de colombes, un appel à la paix pour le Proche-Orient est monté au ciel depuis Bari (sud de l’Italie). La cité de saint Nicolas, si vénéré par l’Orient chrétien, accueillait en effet, samedi 7 juillet, la rencontre œcuménique de réflexion et de prière à laquelle le pape François avait convié les responsables d’Églises du Proche-Orient.

    La plupart d’entre eux avaient répondu à l’appel pour ce sommet, inédit jusqu’ici à ce niveau.

     Pourquoi lire La Croix ?
    • La Croix vous offre une information de référence sur l'actualité religieuse.

    À lire aussi

    Pour la paix au Moyen-Orient, les patriarches des Églises orientales réunis par le pape à Bari

     

    Au bord de la mer Adriatique, vers cet Orient déchiré par la guerre, les patriarches ont prié dans toutes leurs langues, de l’arabe au syriaque en passant par l’arménien et l’assyrien, pour que Dieu « inspire des choses bonnes dans les cœurs de ceux qui veulent la guerre et pacifie leurs esprits tourmentés », ainsi que l’a imploré l’orthodoxe Bartholomeos Ier de Constantinople.

    Une « région splendide », où se trouvent « les racines mêmes de nos âmes », avait rappelé en introduction le pape François, mais où « s’est condensée (…) une couche épaisse de ténèbres ».

    À lire aussi

    A Bari, une rencontre inédite en présence de tous les patriarches orientaux… ou presque

    Mettant en cause « le silence de tant et la complicité de beaucoup », le pape a dénoncé « l’indifférence qui tue », posant les chefs d’Églises qui l’entouraient en une « voix qui lutte contre l’homicide de l’indifférence », soulignant notamment « le risque que la présence de nos frères et sœurs dans la foi soit effacée ».

    Au Proche-Orient, les chrétiens qui représentaient encore 20 % de la population à la veille de la Première Guerre mondiale n’y sont plus que 4 %, rappelle d’ailleurs le Vatican.

    « Cela suffit, les oppositions obstinées ! »

    Cette question devait être au cœur de la rencontre à huis clos à laquelle tous les chefs d’Église ont ensuite participé dans la nef de la sobre basilique Saint-Nicolas. À la sortie, entouré de tous les patriarches, il a, dans un discours fort, dénoncer sans ambages toutes les responsabilités dans les conflits du Moyen-Orient, n’épargnant personne.

    « Cela suffit, les avantages de quelques-uns sur le dos d’un grand nombre ! Cela suffit, l’occupation de terres qui lacèrent les peuples ! Cela suffit, la domination des vérités de parti, sur les espérances des gens ! Cela suffit, l’utilisation du Moyen-Orient à des profits étrangers au Moyen-Orient !, a-t-il lancé. Cela suffit, les oppositions obstinées ! Cela suffit, la soif de profit qui ne prend personne en compte, cherchant uniquement à accaparer les gisements de gaz et de combustible, sans égard pour la maison commune et sans scrupule sur le fait que le marché de l’énergie dicte la loi de la cohabitation entre les peuples ! ».

    « Il faut que cette guerre s’arrête »

    Rappelant aux potentats de la région qu’« il faut que celui qui détient le pouvoir se mette enfin et résolument au vrai service de la paix, et non pas de ses propres intérêts », il a aussi rappelé que, à Jérusalem, « le statu quo exige d’être respecté selon ce qui a été décidé par la Communauté internationale » et la nécessité d’une « solution négociée entre Israéliens et Palestiniens ».

    À lire aussi

    Le pape François appelle à respecter le « statu quo » de Jérusalem

    Au cours de la rencontre à huis clos, il devait aussi être question des réfugiés du conflit syrien. « Bien sûr, il faut que cette guerre s’arrête pour que nos malheurs s’arrêtent, explique Mgr Jean-Clément Jeanbart, métropolite melkite d’Alep (Syrie). Mais si je pleure sur ce qui a été détruit, je suis plus préoccupé encore par l’émigration. »

    Jeudi, plusieurs patriarches catholiques et orientaux de Syrie et du Liban, se sont d’ailleurs concertés pour appuyer sur ce thème, crucial à leurs yeux, dans les discussions.

    « Que les réfugiés reviennent »

    « Il faut absolument séparer la question du retour des réfugiés de celle du règlement politique en Syrie », plaide le cardinal Béchara Raï qui a accueilli cette réunion dans son Patriarcat maronite de Bkerké et dont le pays, le Liban, voit les réfugiés (palestiniens et syriens) constituer aujourd’hui plus de la moitié de la population.

    « Ces camps de réfugiés sont un terreau pour le fondamentalisme et la violence », met-il en garde.

    « Il est important que les réfugiés reviennent que les gens rentrent chez eux », martèle le patriarche syrien-orthodoxe Ignace-Ephrem II, qui plaide pour une aide financière au retour de la part des Occidentaux.

    « Nous devons d’abord parler contre la violence »

    « Ceux qui ont passé la mer ne reviendront jamais, reconnaît-il. Mais il y a les autres, dans les pays autour de la Syrie. Nous avons besoin d’eux. » « Je leur assure que le retour est sûr », continue le patriarche, qui siège à Damas et qui, tout en reconnaissant que le régime syrien a ses défauts, souligne qu’il est largement préférable à une domination islamiste.

    « Mais nous devons d’abord parler contre la violence : si nous semblons appuyer un côté ou un autre dans le conflit, ça ne marchera pas, explique-t-il. Aussi, même si notre message n’est pas politique, il s’agit aussi d’envoyer un message aux responsables politiques. Une parole commune des chrétiens d’Orient et d’Occident a beaucoup de poids. »

     

    Lire la suite

  • Pour les migrants aussi, "une arbre qui tombe fait bien plus de bruit, qu'une forêt qui pousse".

    La "migrantphobie", est elle vraiment celle que l'on croit ?

      Je me posais cette question ces jours derniers, au sujet de l'Aquarius  que l'Italie  a refilé l'Espagne, qui par métaphore culinaire,  a refilé la patate chaude, à ses petits camarades, pour des raisons qui peuvent effectivement être comprises et acceptées "dans une certaine mesure", mais qui moi, m'ont interpellée, mais je m'en explique.

      On nous dit, partout, et je sais que c'est vrai, en grande partie, que l'énorme défit, que rencontre l'Europe aujourd'hui,  est relative au flux migratoire.

      On nous dit aussi, que les européens, plus certains pays que d'autres, comme les pays de l'Est de l'Europe, sont plus racistes que les autres, et que la traduction se fait, par la montée en puissance, des partis d'extrême droite.

      Il n'est as question, pour moi, de nier cette vérité, mais plutôt de me demander, si la pensée des européens, en chaque état, est si noire que celà.

      Si je prétends une telle chose, c'est que je pense à une maxime que j'adoore, mais je ne sais pas de qui elle est, et qui dit la chose suivante:

     "Un arbre qui tombe fait bien plus de bruit, qu'une forêt qui pousse".

      En d'autres termes, enfin, c'est la lecture que j'en fais dans ce cas précis, que la noiceur de l'âme humaine, quand elle stigmatise les migrants   (entre autre), en les accusant de tous les maux, auto alimente les valeurs les plus toxiques, un peu comme un monstre qui  se nourrirait de sa propre urine, et ses dejection exclusivement, là, où parallèlement, ceux qui sont les plus ouverts, et les attentifs aux valeurs humaines, se font bien moins remarquer.

      Si je tiens ces propos, c'est que venant d'aller fouiller, sur internet, (franceTVinfos), pour tenter de retrouver un article apperçu ces derniers jours, sur la rapidité, (ou non ?), des migrants à s'intégrer en Allemagne, et ne le retrouvant pas, je suis tombée sur un autre très interpellant.

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-de-marie/le-monde-de-marie-en-allemagne-un-maire-accueille-plus-de-migrants-apres-avoir-ete-agresse-parce-qu-il-les-soutenait_2515013.html

    Ca remonte à quelques temps deja, mais c'est questionnant.

      Il s'agit d'un maire, en Allemagne du même parti qu'Angela Merkel, qui soutenait les migrants, et qui fût attaqué par l'un d'eux, au couteau....

      Le propritaire du kebab, lui aussi migrant, mais plus ancien, avec son fils, ont su lui prodiguer les soins adaptés, et lui ont sauvé la vie.

      Mais là, où j'en reviens à ce que j'expliquais au début, avec mon histoire de forêt, c'est que jamais probablement ou si peu, dans l'hypothèse où il ait un jour des descendants, celui qui a porté le coup  de couteau, ne se verra mis en avant, comme ayant commis cette agression, qui aurait pu lui coûter la vie.... 

     Alors, que celui qui lui a porté secours avec son fils, qui plus est, pour plusieurs générations, verra cet acte méritoire, et ho combien vertueux, justement, servir une transgénéralité exemplaire, et parfaitement digne d'auréoler effectivement, toute une lignée, au sein d'une famille....

     Voilà, ce que j'appelle moi, "une forêt qui pousse en silence", et qui force l'admiration.

      Mais pour ce qui concerne mon interrogation, sur le phénomène migrant, et ce que pense les européens, l'idéal, serait de faire un sondage, mais le même sondage, à l'échelon européen,  et je crois qu'on aurait alors de sacrées surprises, parce que ça permettrait de poser l'index, sur les manipulations dont certains peuples sont victimes, d'une part, de leurs dirigeants, sur un sujet qu'on dit être chaud, alors, que peut être que pour certains de ces peuples, il ne l'est pas tant que ça, mais aussi, vis à vis des médias, qui sont plus ou moins manipulés, par les premiers, les dirigeants je veux dire.

     Je propose, qu'on leur pose ces questions ...

    21 Juin 2018.....

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-interieure/l-aquarius-qu-en-pensent-vraiment-les-francais.html

     Visiblement, on  s'en est chargé, parallèlement à moi.

       Sinon, je viens de voir une video, diffusée par Amnesty International, qui révèle que certains pays d'Europe cautionneraient le fait que certains bateaux sensés venir au secours des migrants en mediterrannée, seraient arraisonnés, pour être expédiés vers la Lybie, afin que les victimes puissent servir d'apats, contre rançon.... Je ne parle pas de l'aquarius, hein, je précise, et je ne remets certainement pas en cause leur travail...

       Je sais, que par les temps qui courrent,   d'apprendre de telles choses, incite à observer, une bonne volonté européenne, à défaut d'être si évidente de la part des politiques, il semble bien, qu'elle le soit plus, de la part des peuples eux même, n'en déplaise à certains, avec circonspection...

       Mais je crois qu'il faut regarder la réalité, telle qu'elle est, et que les passeurs, qui sont les mains armées de la mafia, trouvent toujours les failles, qui leu sont necessaires, pour leur business...

      Raison de plus, pour appuyer sur la cooperation européenne, et faire bloc, en ce sens.

      Ces histoires de rançons exigées aux familles, qui sont restées sur le sol africain, ne sont pas nouvelles, et ont été relatées, maintes et maintes fois,  par certains migrants eux même, ainsi que les viols, esclavagismes, et actes de torture...

      Il faut donc rester vigilants, se garder de tout angélisme, être responsables, et dicerner les véritables bonnes volontés, qui émergent, ici et là.

      Je pense que ce qui s'est passé, entre l'Allemagne et la France, il y a quelques jours, est une véritable opportunité, qu'il faut que les autres pays européens saisissent, pour proposer les bases d'une Europe plus solidaire, et qui accorde à l'être humain, quelque soit son origine, ou son ethnie, une place plus juste...

       Baser la valeur d'un pays, aux seules éclairages, commerciaux et financiers, me semble, aussi stupide, que révoltant....

       Aujourd'hui, dans chaque pays d'Europe, quand des usines ferment,  et que les bassins d'emploi s'amenuisent, ces régions sont aux abois, parce qu'on fait croire aux gens, que s'ils ne sont pas salariés, ou s'ils ne travaillent pas, "au sens conventionnel", ils ne valent rien....

        Pourtant, si on commençait par observer à quel point,  certaines de ces régions, ou de ces villes, peuvent lutter contre cette forme de desertification due à la rarefaction des emplois, par le biais du revenu universel,  l'accueil de migrants, pourrait j'en suis certaine, redonner vie, à certaines d'entre elles.

       Certains maires, que j'admire, et que je salue, ont fort bien compris à quel point cet accueil, qui d'autre part, fait la fierté de mon pays,  apporte "sur le court, moyen, et long terme",  un vrai enrichissement.

       Un migrant, qui arrive sur notre sol, c'est aussi, un futur consommateur, comme ça se produit toujours, depuis la nuit des temps.

      "Dans la vraie vie", une fois  arrivés sur le sol français, ça semble plutôt bien se passer, contrairement, à ce qu'on voudrait nous laisser croire.

       Le sondage, qui a d'autre part, été fait, demontre justement,  que de parler des migrants, comme étant un problème, serait plus un fantasme instrumentalisé politiquement, que la pensée véritable, des européens, alors, saisissons cette chance.

    https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/accueil-des-refugies--leurope-a-la-derive

     Hier soir, au téléphone sonne, on parlait de nouveau des migrants, sur le pan européen.

    https://www.franceinter.fr/emissions/un-jour-dans-le-monde/un-jour-dans-le-monde-20-juin-2018

     Sinon, sur le site d'Amnesty International, il y a beaucoup d'autres articles, et petitions, qu'il faut aller consulter.

    https://www.amnesty.fr/

    https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actions-soutien/des-milliers-de-raisons-pour-accueillir-les-refugies/merci

    Lire la suite