google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

laïcité

  • Européennes 2019, l'Eglise catholique se désolidarise des extrêmes droite qui voudraient la récupérer.

    Oui, je sais, pour un ouune catholique, "digne de ce nom", ça semble d'une logique, et dune cohérence absolue....

     Pour les autres, ceux qui ont le nez enfoui, dans leurs brevières, au point qu'il leur ait poussé des oeillères, à côté desquelles toute forme d'obscurantisme, apparait comme une drogue, à peine susceptible, de rassurer, leurs angoisses...

     Enfin, donc, disais, je, pour les autres, qu'ils soient sûr, d'une chose...

     Je les emmerde.... Oui, je sais, ça peut sembler un peu extrême comme formulation.

      Mais le gros avantage de s'en saisir, présente au moins l'énorme aventage d'ouvrir le dialogue,  aussi curieusement que ça puisse sembler cependant,  puisque ça n'est qu'une boutade, pour leur coller, un bon coup de pompe dans le derrière, d'une part mais aussi, je dois le reconnaitre, pour espérer une réaction, sait on jamais, là, où précisément, dans l'obscurité intime d'un isoloir, un jour de vote, le choix de voter RN, précisément permet effectivement en toute lâcheté, de faire le choix ignoble de l'extrême droite française, et en dehors de nos frontières...

     Mais attendez, j'ai pas fini...

     JE VOUS EMMERDE

    oui, et je suis bien loin, d'en avoir fini, sur le sujet.

     Excusez moi, c'est un peu comme un rototo, chez les bébés, apres le biberon, quand il faut que ça sorte, il faut que ça sorte.

     Bon, je sais, être con ou conne, et en plus, être frappé d'amnésie,  c'est un problème...

     Si tel est votre cas, alors, je vais juste vous rappeler quelquechose.

     Adolphe Hither, lui aussi,  était arrivé au pouvoir, en Allmagne, de la façon la plus démocratique qui soit....

    Ensuite, la bonne nouvelle, c'est que l'Eglise elle,  n'apprecie pas du tout de se voir, ainsi récupérée, par certains politiques, et ça, ça fait du bien de l'entendre, enfin, si ça n'avait pas été precisé, je n'en doutais pas.

     Ca ne signifie pas pour autant, que je sois d'accord, avec le papounet, pour autant, sur d'autres sujets, mais c'est un autre sujet.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/fin-mai-2019-le-pape-francois-en-visite-en-roumanie.html

    Lire la suite

  • L'affaire merah, "le grand frère"......

    Merah condamné à trente ans de prison, dont les deux tiers incompressibles.

      J’entends bien que maitre Dupont Moretti, a à cœur, de remplir son office, en mettant en avant, le fait, qu’il n’y aurait aucune preuve matérielle, pouvant  justifier de cette complicité.

      Je comprends fort bien que Maitre Dupont Moretti, ait à cœur de remplir sa mission.

      Et je précise, que je ne ferai jamais partie de eux, qui prétendraient, que de tels individus,  ne mériteraient pas d’être défendus…

     Sur ce point, je le soutiendrai toujours.

      Quoi qu’il en soit, il s’agit, dans ce cas, de déterminer, en quoi, le frère ainé, aurait une part de responsabilité, vis-à-vis d’un cadet, qui a commis cet attentat.

      Le fait d’avoir à cœur, de remplir, de façon aussi méticuleuse,  sa mission, ne doit pourtant pas occulter, il me semble, d’avoir un minimum de connaissance, sur le plan de la psychologie, qui s’opère, au sein d’une cellule familiale, notamment, dan le cas, fort particulier, où le père est absent,  et où, donc, il n’existe alors, aucune référence masculine, qui en théorie, doit être assumée, par le père, qui est absent.

     J’ai personnellement beaucoup et travaillé et écrit, sur ce sujet précis, et notamment, sur le rôle fondamental du père, et plus précisément, du comportement des enfants, quand il est aux abonnés absents, ce qui, hélas, il faut le reconnaitre, se trouve être à l’origine, de beaucoup de dérives, identitaires, non pas nécessairement, culturelles, ou identitaires, comme certains aimeraient l’entendre, mais bien, plus prosaïquement, en temps que pater familias, comme un exemple, plus quotidien, et basique, qu’on subit, qu’on adore, qu’aime, et auquel on doit se confronter, pour le pire, et pour le meilleurs, comme référent, pour construire son identité.

      Alors, ce père, si imparfait, soit il,  mais en tout cas, « charnellement », parfaitement présent, oblige til, l’enfant, à devoir le considérer….

      Dans le cas qui nous concerne, il était précisément, ABSENT ? et depuis longtemps.

      Ce qui s’opère toujours, alors, dans ce cas précis, réside dans le fait, que l’enfant, pour se construire, de la façon la plus naturelle du monde, observe le frère ainé, et considère comme le référent, qui remplace alors le père.

      Il est bon  de noter, que ce processus, se produit aussi, quand le père est présent, mais que pour des raisons diverses, il est faible, ou déficient.

     Ce processus d’identification, se produit, pareillement, au sujet de sa fille ainée, et de la mère.

    Depuis que cet attentat, s’est produit, et que mohamed merha, y a laissé sa vie,  ce frère ainé, n’a de cessé, que de tenter de faire croie, précisément, qu’il aurait n’aurai pas joué ce rôle de mentor toxique, vis-à-vis de son cadet.

     Personne n’est dupe, pour tant.

     En ce sens, pour moi, il ne fait aucun doute, qu’il ait été effectivement complice,  de son frère cadet, et qu’à ce titre, il ait été condamné.

    Lire la suite

  • benjamin netanyahou, responsable du regain de l’antisémitisme..

     De moins de rien, que d'être entièrement responsable du renouveau de l'antisemitisme, auquel on assiste, notamment en Europe, et plus particulièrement en France, mais aussi, bien au delà, depuis plusieurs années...

     Je suppose que certains sceptiques, se grattent le menton, là, ou se caressent la barbe, les sourcils brousailleux, peut être, ou en accent circonflexe, je dirai, en accent grave, moi, tres grave même, si l'on observe les fait, de façon plus objective.

     Que j'ai toujours detesté cet homme, OK, j'admets, plus, je le revendique...

     Je pourrai vous parler alors, d'une objective justification,  ce qui est généralement le cas, face à un gouvernant, qui a autant de sang sur les mains, sans compter, ce que ses opposants lui reprochent, bien au delà, de sa position paranoïaque, vis à vis du peuple palestinien.

     J'ai toujours combattu, quiconque batit sa popularité, avec des arguments qui tendent à faire passer telle communauté, ou telle autre, comme bouc emissaire, et ça vaut, pour n'importe lequel d'entre eux, bien au delà, du conflit israelo palestinien.

     Alors, qu'aujourd'hui, depuis des decennies, on assiste à une volonté délibérée, de certains mouvements islamiques, de vouloir tenter d'imposer certains de leurs courants idéologique, en Occident, et plus particulièrement, en Europe, la totalité de ces courants islamiques, qui tentent de le faire, y compris de façon inconsciente, trouvent une raisonnance, dans l'origine du martyre, que vit le peuple palestinien....

     Vous croyez que j'invente ?

     Certainement pas, et j'ai des preuves...

     Sous le gouvernement de François Hollande, il y a quelqes années, alors, que le conflit israélo palestinien s'enflammait de nouveau, et que les assassinats, proférés par l'armée israelienne,  faisaient de nouveau, la une des journeaux, à l'international, ici, en France, ancien pays colonisateur, les descendants des algériens, venus immigrer en France, défilaient par solidarité, avec le peuple palestinien....

    Ainsi, aujourd'hui, jour de vote, j'accuse par ce même phénomène, Netanyhu, d'être en tres grande partie, responsable des ricochets, qui sont provoqués, par le phenomène de colonisation, et par voie de conséquence, du regain de l'antisémitisme, qui en est la conséquuence directe.

     J'accuse aussi, benjamen netanyu d'intelligence avec des akers,  de la même façon que la Russie, à instrumentalisé le vote du BREXIT au Royaume Uni, pour tenter de destabiliser l'Europe, Il le fait, dans le but de détruire la réputation de son opposant,   qui serait susceptible aujourd'hui, d'avoir plus de suffrage que lui, par le phenomène de rumeurs.

     Ce que je prétends là, je ne l'ai pas inventé.... Je l'ai appris, il y a quelques jours, sur France Inter., radio nationale française.

     J'accuse, d'autre part, benjamen netanyahu, de cautionner la politique de donald trump, en différents points, mais bien plus inquietant, d'intelligence avec lui,  dans le seul et unique objectif, de tenter  d'orchestrer une nouvelle de crédibilité de donald trump.....

     Car en vérité, il y a ceux qui cautionnent la Justice de leur pays, et il  y a ceux, qui nommenent tel jusge, ou tel procureur, parce qu'ils savent, que celui, là, plutot qu'un autre, sera clement, vis à vis de lui, et des faits, qu'on serait susceptible de lui reprocher....

     Ces deux, là, sont les pires truants, à l'internationale, et il est grand temps  que les citoyens, se reveillent, pour les remettre sur la touche, celle là même où le citoyen lambda, lui, doit répondre devant la Justice, quelquefois, pour des délits plus que mineurs.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/pour-la-creation-d-un-seul-etat-regroupant-israel-et-palestine/

    Lire la suite

  • On suggère d'utiliser les termes «parent 1» et «parent 2».

    https://www.liberation.fr/france/2019/02/13/vers-la-fin-des-mots-pere-et-mere-dans-les-formulaires-scolaires_1709088?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3d2DoVdx3TEIQGiriRKIM6_DFDKAs-1OhlXw3F2iPWYFA19Pe42K2VJQc#Echobox=1550074491

     Je suis parfaitement d'accord, sur ce point, je pense que c'est là une bonne idée.

     Par contre, je pense qu'il faut peaufiner le projet, c'est à dire, bien déterminer, qui est le parent un, et qui est le parent 2, clairement.

     Non, ça n'est pas une forme nouvelle, de discrimination...

      Des jumeaux, quelquefois, sont assez stupides, pour se chamailler, leur vie entière, à savoir, lequel des deux serait l'ainé, et l'autre, le second, le cadet, parce que le dernier sorti, serait le premier conçu.

     On ne peut nier, la connerie humaine, qui vient s'insinuer, dans les moindre interstices, de l'âme, et qu'à ce titre j'ose espérer,  que ça ne se produia pas, sur ce point.

     Par contre, la position de Blanquer, m'interpelle,  "c'eût été drôle".

    Je cite l'article.

    A l’inverse, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a exprimé un avis défavorable, justifié par le fait qu’il ne s’agit pas à son sens d’une mesure qui relève de la loi. Le député LR Xavier Breton a quant à lui fustigé un amendement issu d’une «pensée unique et politiquement correcte qui ne correspond pas à la réalité». Sans surprise, la Manif pour tous a pour sa part fait savoir sa colère. Sur Twitter, le mouvement né pour contester la loi sur le mariage pour tous a ainsi déclaré que «la France s’entre-déchire depuis trois mois, mais la République en marche s’occupe de renommer et numéroter les parents». Et de conclure : «Le progressisme nie jusqu’à la réalité de la filiation».

    La Manif Pour Tous ن✔@LaManifPourTous

    La France s'entredéchire depuis 3 mois, mais @LaREM_AN s'occupe de renommer et numéroter les parents.

    Le progressisme nie jusqu'à la réalité de la filiation : non, on ne naît pas d'un « Parent 1 » et d'un « Parent 2 » !

     Pour la position de Blanquer, je ne la comprends pas.

     Cette Loi, a pour mission, de repondre, simplement, à une demande veritable, qui emane, du fait, qu'à present, n'en deplaise, à certains, il existe des couples parentaux,  composés, de deux hommes, ou de deux femmes.

     Prendre soin, d'un enfant, et l'aimer, n'a jamais eu, pour raison d'être d'appartenir, un sexe, ou à un autre, ne leur en deplaise.

     Leur reaction, sur twitter, est tres emblematique, d'une attitude, "reactionnaire".

    Ha, c'est sûr, avec un pareil sens de la repartie, on va aller loin., encore, certains, qui ont oublié de tourner 7 fois leur langues de belles mères, dans leur bouche, avant de twitter..

     Je cite:

    La France s'entredéchire depuis 3 mois, mais @LaREM_AN s'occupe de renommer et numéroter les parents.

     Franchement risible, en effet.

     Car pour information, si aujourd'hui, la crise des gilets ajunes, est bel et bien un symptôme d'un vrai mal être social, en aucune façon, dans les cahiers deléleances, la suppression du mariage pour tous, apparait comme etant une doléance prioritaire, et elle est bien loin de l'être...

     En dehors de quelques illuminés, je veux dire, qui ont parfaitement le droit de l'exprimer, soit dit en passant.

    En somme, une attiude aussi stupide, que celle de trump,  qui twitte plus vite que son ombre.... Car en matière de mentor toxique, "les chiens ne font pas des chats".

     Mais revenons en, à cette idée...

     J'y vois, personnellement, un autre aventage.

     Dans l'hypothèse, de couples recomposés, il arrive que le beau parent,   dans un couple hetero sexuel, je veux dire, se trouve en situation un peu delicate,  et les enfants, tout autant, quelquefois, parce que chacun, sait, que la façon de se faire appeler,   revêt une reltive importance.

     Et qu'à ce titre,  (je ne l'ai pas encore vécu, il m'est donc un peu delicat, de l'imaginer), peut être, que cette possibilité, pourrait aider.... Qu'on nous en donne des echos, SVP.

    en cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • Profanations, un arbre coupé repousse toujours.

     En horticulture, on appelle ça, "un recepage", c'est même la méthode utilisée, justement, pour fabriquer une "cepée".

    13 fevrier 2019.

     Ce matin, sur Europe 1, le grand Rabbin de France a pris la parole, et a été je dois dire, d'une grande lucidité.

    https://www.europe1.fr/societe/flambee-de-lantisemitisme-tout-ce-qui-est-rejet-de-lautre-devient-un-element-moteur-3857135

     Mais je dois préciser certaines choses.

     Au sujet du fait que l'on ne défile pas, pour lutter contre l'antisémitisme.

     Personnellement, ça n'est pas dans mon mode d'expression de défiler, c'est comme ça. Et pourtant, je n'en pense pas moins.

     Le fait, qu'on ne defile pas sur ce sujet, sincèrement, je crois, ne signifie pas qu'on le cautionne.

     Je crois, qu'on est sonnés, en fait, devant, de tels comportements.

     Les réseaux sociaux, aujourd'hui, sont devenus, "des facilitateurs de haine", tout simplement.

     Des l'instant, que quelqu'un défile, quelque soit la raison, il se  trouve toujours une partie infime des citoyens, qui n'ont rien à voir, avec la manifestation  qui considére, qu'ils ont le droit, alors, de passer au dessus des lois, et de tout casser, et de se permettre surtout, ce qui est interdit.

     Le fait, qu'internet, aujoud'hui, permette justement, que le moindre de ses actes, soient commentés, que dis je hyper commenté, pour eux, est une aubaine formidable, parce qu'ils ont le sentiment, qu'au moins, ils ont fait quelque chose, et qu'on parle d'eux, pour eux, c'est comme un trophée... "sans Foi, ni Loi".

     Je ne suis pas en train de prétendre, qu'il faille, "ne pas en parler", certainement pas.

     Je dis juste, que  si, pour une raison ou une autre,  ça n'était pas repris et commenté, ça serait eux, dans leur monde intérieur, et leur logique, qui demeureraient les plus fristrés, et les plus déçus.

     La queston aujourd'hui, que j'ai envie de me poser, serait, "est que l'antisemitisme, est un racisme comme les autres".... Pour moi, OUI...

     Est ce que c'est plus grave de tabasser un juif,  qu'un homo, un handicapé, ou qui que ce soit d'autre, pour n'importe quelle raison,  pour moi, NON.... C'est AUSSI GRAVE.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2083876321694811&set=a.365595650189562&type=3&theater

     Alors, à la question, "est ce que l'antisémitisme, est pire, aujourd'hui, qu'il ne l'était, il y a quelques decennies" ?

     Je n'en suis pas certaine.

     Ce sont les actes antisemites dénoncés,  qui sont en augmentation, ça ne signifie pas que l'idée, et l'idéologie antisemite, soit effectivement, en recrudescence.

     Je veux dre, qu'il ne suffit pas qu'il n'y ait aucune manifestation, ou de propos antisemites, pour considérer qu'il n'existe pas... Et que là, où certains juifs, ont pu en souffrir, quelquefois, et ne deposaient pas plainte, aujourd'hui, ils deposent plaintes, d'aventage, peut être ?

     On rencontre ce même phénomène, dans la lutte conre le viol, et la pédophilie.

     Pour qu'un acte de viol, ou de pédophilie, entre dans les statistiques, ils faut qu'une plainte ait été déposée.

     Et bien là, c'est pareil.

     Par contre, ce qui pose problème, reside dans le fait, que "la parole de haine dite", sur les reseaux sociaux, justement, induit helas, que certains trouvent alors légtime, de passer à l'acte, voilà, pour moi, où reside le problème.

     Pour ce qui concerne les pseudos sur internet,  les reseaux sociaux, pour moi, ont leur part de responsabilité, parce que  en interne, quoi, qu'ils en disent, par les mot utilisés, mais plus encore, par la recurence, de certains mots, ils pourraient parfaitement contrôler les propos de certains profils.

     Sans aller jusqu'à l'interdiction, encore qu'un reseau social, qui revendiquerait de ne fonctionner, QUE avec des noms véritables, à mon avis, ferait un tabac, parce que certains, iraient d'officie, et moi la première, parce que le fait d'utiliser un pseudo peut l'être, aussi, à des fins, parfaitement honnêtes, et légitimes.

     Je signale, d'autre part, qu'il existe, un statut de certification des profils, statut que j'ai deja demandé, depuis longtemps, et qui m'a toujours été refusé, que ce soit sur twitter, ou que ce soit, sur FB.... Le fait, de repondre favorablement, à une quantitié plus importante de pseudo, à mon avis, aurait pour conséquence,  d'y voir, un peu plus clair.

     Il faut être connu(e) ?... la belle affaire. Et pourquoi, une personne lambda, ne pourrait elle pas, avoir, un statut certifié , POURQUOI ? je ne comprends pas, c'est illogique.

    En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • Musulmans, face au salafisme, vous courrez un grave danger.

      Ici, en France, dans certaines banlieues, certains imams, minoritaires, mais inversement influents, parce que ce ne sont que des pervers manipulateurs, ou mentors toxiques, phénomène, à présent, bien connu, en psychologie et psychiatrie, tent de vous faire passer des vessies, pour des lanternes….

       Mais aucune vessie de n’importe quel animal,  que ce soit de porc, ou que ce soit de mouton, qu’y installer une bougie, faite de je ne sais  de quelle cire de la plus innocente abeille, ayant butiné les fleurs blanches les plus pures, et biologiques, ne seraient susceptible de produire, la moindre lumière, qui soient susceptible d’éclairer, en quoi, que ce soit, n’importe quel être humain.

      Pour ceux, qui veulent en connaitre plus, sur l’origine de cette curieuse expression, vous pouvez suivre ce lien.

    https://www.projet-voltaire.fr/origines/expression-prendre-des-vessies-pour-des-lanternes/

    Quand je prétends que vous courrez, un grave danger, je pèse mes mots.

     Nul ne chosit, la religion, qu’on nous impose, dans la culture, où l’on nait.

     C’est comme ça, pour tout le monde.

      Ainsi, il ne viendrait à l’idée de personne, de sensé, je veux dire, de reprocher, à un musulman,   de s’être vu imposé, des sa naissance,  une religion, qui a pour origine, un prophète, aussi « discutable », que  Jésus, lui même.

      Le premier, a déboulé, je ne sais combien de  siècles après  le second, c’est vrai, mais franchement,  quelque soit, l’ordre d’arrivée  de l’un, ou de l’autre, dans l’histoire de l’humanité,  ce qui, soit dit en passant, n’est que broutille, sur l’histoire de l’humanité, ne comptez pas sur moi, pour compter les bouses  à la fin du marché  aux bestiaux, ou pour savoir, le quel des deux, entre  Jésus, et Mahomet,  a pissé le plus loin.

      Ce genre de compétition, il n’y a guère que les émirs, du Koweït, ou les chefs d’états, qui s’y livrent, par gratte ciel  interposés, et ça n’est pas ma tasse de thé.

      Excusez nous, mais nous, les femmes, on est plus « terre à terre » dans la nature, pour pisser, on s’accouve, et on pisse à l’horizontale ….

      Et sur ce point, d’ailleurs, il n’est pas dit, qu’on ne parvienne pas à pisser plus loin, du coup, effectivement, que les hommes.

      Je suis désolée, pour la recréation, mais c’est mon apéritif rigoureusement indispensable, à tout raisonnement, et plus le sujet, exige, que j’intervienne avec des pincettes, plus l’apéritif, mérite, d’être soigné.

     J’ai toujours cru, a dialogue inter religieux, c’est comme ça, c’est ancré, en moi, et je n’y peux rien.

     Je suis de culture judéo chrétienne, je n’ai pas choisi, on me l’a imposée, des mn enfance.

     Pour autant, je n’ai aucune regret, et n’ai jamais eu, quoi, que ce soit, à reprocher aux religieux, que mes parents, ont chargés, ainsi qu’eux même,  de faire mon éducation religieuse.

     Et pas d’avantage, quoi, que ce soit, à reprocher, à ceux, qui exercent aujourd’hui, en tout cas, sur ma personne.

     Nous aussi, dans l’histoire de notre religion, pendant des siècles…. Les différents papes,  et leurs sous fifres, les Evêques, dans l’histoire de notre religions, au-delà, des massacres, dont ils ont été responsable, et envoyant leurs croyants à la boucherie, comme ça se pratique encore, dans l’Islam, aujourd’hui, ils se sont rendus coupables,  de  vouloir être calife, à la lace du calife, et se prendre pour Dieu, en personne…

     Non, mais quelle arrogance, je vous jure…. Et quelle prétention.

     Difficile, après ça, d’avoir la prétention, de donner des leçons, n’est ce pas…

    Aujourd’hui, en Islam, il en est encore ainsi, quelquefois.

     On appelle ça, « le prosélystisme ».

     Voici, la définition.

    • « Zèle ardent pour recruter des adeptes, pour tenter d'imposer ses idées ».
    •  
    • Etymologie :  du latin ecclésiastique proselytus, venant du grec proselutos, nouveau venu dans un pays étranger.
    •  
    •  Ces dernirs semaines, un chrétien, souhaitant évangéliser, un autochtone, d’une tribu, je ne sais plus où, a été assassiné.
    •  
    •  Loin de moi, le désir de prôner de telles, méthodes, quelque soit la cause, quelque soit la religion, ou quelles qu’en soit la raison.
    •  
    • Arrive à 57 ans, je réalise, que ma véritable religion, s’appelle animisme, et pas autre chose….. je pourrai prétendre, aussi agnostique, parce que l’agnosticisme, induit, le fait de croire, en une puissance, supérieure (la terre, en ce qui me concerne), sans pour autant, éprouver le besoin, de le prouver, ou de ne démontrer, c’est la définition même de l’agnosticisme.
    •  C’est pourquoi, je trouve ridicule, de chercher à démontrer, l’existence de Dieu, par ceux, qui y croient, et pour tout dire, je rouve ça franchement aussi risible, que stupide.
    •  
    •  Nus touchons, là, au profondément intime, n’est ce pas ?
    •  
    •  Un vrai travail, d’introspection, qui induit, qu’on puise le courage, d’oser, je dis bien OSER penser, par soi même, seul veritable objectif, que devrait mener, la moindre religion ou même la moindre spirutualité.
    •  
    •  Ors, s’il ne viendrait à personne,  de sensé, je veux dire, de reprocher, à un musulman, de l’être,  je ne peux que regretter,  de voir, que certains imams, en France, ou ailleurs,  ne cherchent qu’à embrigader certains, sous couvert, de prosélytisme….
    •  
    •  Il parait, que ce prosélytisme, est inscrit, dans le Coran…. Par mi d’autres, absurdités.
    •  
    •  Je n’ai jamais cherché à compiler, les âneries, écrites, dans les évangiles, ou dans la bible, parce que j’ai d’autres chats à fouetter.
    •  
    •  Mais je n’ai aucun doute, sur le fait, qu’ils en contiennent tout autant.
    •  
    •  Il fût un temps, où l’on reprochait, aux chrétiens, à juste titre, de vouloir convertir, à tout prix, quelqu’en soit le prix…..Y compris, en vies humaines.
    •  
    •   Le moment, n’est t il pas venu alors,  de ne pas pratiquer, vis-à-vis de notre culture, le même respect, que les musulmans, sont en droit de revendiquer, ici, sur le sol français, ou européen ?
    •  
    •  La liberté de culte, pour moi, est indissociable, de a liberté de penser ? des l’instant, qu’elle n’empiète pas, sur le respect de la personne, et de l’enfant, notamment….
    •  
    •   Pratiquer, une religion, qui a pour fondement, un prophète, qui a épousé, une fillette de 8 ans,  qui est quasiment, l’âge, auquel, j’ai été victime d’un pédophile….
    •    Décidément, « pas de bol ».
    •  En somme ayant vécu, dans la chair, cet assassinat, pur et dur, si j’étais née, en terre d’islam,  cet assassinat, aurait été entièrement cautionné, peut être, par mes parents, comme  l’est encore, aujourd’hui, dans certains pays, l’excision.
    •  
    •  Je suis en vérité, dans une colère noire, véritablement, ce matin, parce que je ne supporte pas, qu’on considère, l’enfant, comme un bien de consommation, courante, qu’on l’utilise, comme un objet, pour satisfaire les instinct sadiques, de vieux pervers, qui sous couvert, d’une pratique religieuse, imposent, aux femmes, y compris, quand elles, sont consentantes, qu’on couvre leur peau, de façon systématique, sous couvert de soit disant pureté alors que les mêmes salafistes, cautionnent, les pires conduites, vis-à-vis des enfants, eux même.
    •  
    •  Parce que je ne supporte plus, de voir, qu’on leur impose, de vivre, sous des vêtements, noirs, ou sombres, leur interdisant, ainsi la moindre façon, de se singulariser, même pas en temps que femmes, strictement, mais en temps que citoyen, entièrement libre de dire, « je crois en ce que je veux, et je fais de ma vie ce que je veux, je souris, à qui je veux, et je regarde dans les yeux, qui je veux ».
    •  
    •  Le vêtement, est AUSSI, comme la coiffure, un moyen, de montrer sa personnalité, et pas un moyen, de ressembler, nécessairement à un homme ou une femme, occidental(e)…
    •  Tout concept religieux, sectaire, philosophique, qui va à l’encontre, du bien être de l’enfant, du respect de sa personne, et de la dignité, humaine, je m’y opposerai, ma vie entière….
    •  Ces jours, derniers, j’ai appris, une chose incroyable…
    •  
    •  Les salafistes, ici, en France, sur notre sol, demandent au parents, qui adhérent à leurs théories,  d’interdire, à leurs enfants, de chanter avec les autres, des l’âge de la maternelle.
    • Pour moi, c’est tout aussi criminel, que de chercher à lui interdire de crier, ou de jouer.
    •  
    •  C’est bien uniquement, du salafisme, dont je parle, exclusivement, et pas  de l’Islam., je le rappelle.

    Lire la suite

  • Benoit Hamon, bientôt candidat, pour les Européennes 2019.

    https://www.lepoint.fr/politique/europeennes-benoit-hamon-bientot-candidat-01-10-2018-2259351_20.php

     Cest la première fois, je crois, que Benoit Hamon, dévoile enfin sa stratégie, pour les européennes à venir.

     En effet, courtiser, en quelque sorte, les autres partis de gauche, ou leurs représentants, etait une posture souhaitable, parce que ça appuyait sur le fait que chacun, dont lui, ait eu conscience du fait, que ça aurait été une méthodologie, susceptible de rassembler, à gauche.

     Mais observant, que chacun, en dehors du parti communiste, si j'ai bien compris,  fasse la fine bouche, par une posture quelque peu égocentrique, il semble cohérent, que tout compte fait, il assume cette candidature à venir.

     En politique, hélas, il en va toujours ainsi, qu'on leur reproche, d'être trop nombriliste,  quelque soit leurs idées, ou les concepts qu'il défendent, mais s'ils pêchent par modestie,  sur ce point, on leur reproche, de ne pas être suffisemment, "couverture de magasine"...

     Pourtant, quand on observe à quel point, au début de son mandat, le couple Macron, ait si souvent, joué  ce refrain là, et qu'on observe à quel point, son gouvernement se fissure, aujourd'hui,  il semble bien que le syndrôme "couverture de magasine", soit passé de mode,  à moins que ça ne serve à emballer le poisson,  pêche artisanale, ou pêche industrielle ?)et que ce soit désormais, le règne des idées, qui fasse la Loi. je ne souhaite qu'une chose, en fin de compte, sur ce point, ça serait d'avoir véritablement raison.

     8 octobre 2018.

    Confirmation, sa decision est prise.

    http://www.leparisien.fr/politique/benoit-hamon-veut-rebondir-aux-europeennes-04-10-2018-7911426.php#xtor=AD-1481423552#xtor=AD-1481423551

     Je suis persuadée qu'il sera d'une grande efficacité là bas.

     Beaucoup des enjeux qui se jouent désormais, parce que la mondialisation est là, quelque soit l'angle de la société qu'on observe, exisge qu'on ait une Europe plus forte, et plus cohérente.

     Seuls ceux qui sont assez courageux pour l'observer, parviennent à reconnaitre, qu'il n'y a que sous l'angle européen, que ces problèmes peuvent effectivement, trouver un solutionnment, sous l'angle européen.

     Vous en doutez ?

     Combion de pays, aujourd'hui, au sein de l'Europe peuvent pretendre avoir un systême de santé, digne de ce nom, sans avoir recours, au immigrés des autrses pays européens, pour combler les manques, en matière de medecins qualifiés, et diplomés , et nous, la France, en premier somme concernés, face à la désertification des campagnes et les postes de médecins, généralistes, et specialistes, restés vaquants.... On est bien contents de les trouver "les travailleurs émigres", quand notre survie en dépend.

    Le 26 octobre 2018.

    https://www.delegation-generation-s.eu/?p=139#comment-5

    Bonjour à tous.
     Oui, c'est vraiment une excellente nouvelle, et j'aimerai que les français, dans leur consommation, au quotidien, fassent eux même cet effort, pour limiter leurs usages, en exigeant le plus possible, que leurs magasins y aient recours.
     Il faudrait, je crois, aussi, pousser la recherche concernant les alternatives, qui sont proposées, en carton, mais qui ne parviennent pas à éviter la couche de plastique, encore, mais qui du coup, au recyclage, sont écartés.
     Une alternative, à base de fécule de pomme de terre, serait peut être bien, mais la production de cette dernière fait déjà défaut, en temps que consommation, humaine, à cause du réchauffement climatique.

     C'est à se demander si le réchauffement climatique, combiné au challenge que représente les alternatives, au plastique, ne va pas avoir de l'incidence, sur ..... Le cours de la frite !

     

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • L'Argentine , "trop lâche pour être féministe".

    https://actu.orange.fr/monde/argentine-le-senat-rejette-la-legalisation-de-l-avortement-CNT0000015yUXG/photos/des-activistes-manifestent-contre-la-legalisation-de-l-avortement-devant-le-parlement-argentin-le-08-aout-2018-a-buenos-aires-5c740ad33a6b6d83a723319c5cfc6d7c.html

      On vient de l'apprendre à l'instant, sur les ondes de France Inter, les sénateurs argentins ont rejetté à une faible majorité, la légalisation de l'IVG.

      Je milite pour ce droit, depuis bien des années.

      Moi, qui suis croyante et catholique, je revendique ce droit, alors que le pape François revendique, lui sont interdiction.

      Le fait de croire en Dieu, jamais, ne m'a détourné de ma profonde conscience d'être humain,  d'abord, et de femme ensuite, faisant partie d'un tout,  qu'il n'a pas créé par Dieu, (enfin, c'est le nom que moi, je lui donne, alors, que d'autre l'appellent autrement) mais aussi, plus encore je crois de ma profonde conviction face au fait,  que c'est bien l'être humain, qui doit faire face aux défits imposés par la vie, telle qu'elle va, face à la maladie, aux échecs, aux trahisons de toutes sortes.

      Je ne vous ferai pas l'offense, d'énumérer les souffrances auxquelles l'être humain doit faire face, il nous suffit à tous, d'ouvrir la radio, ou la télévision, ou d'aller voir les infos, sur internet, pour en avoir un apperçu...

      D'abbord, je suis dans une colère noire, ce matin, pour cette raison, mais surtout, parce que j'ai entendu, dans le camp des anti avortement, des arguments, qui l m'ont litteralement revoltée, comme le fait de pretendre qu'une femme qui avorterait, repartirait du centre d'IVG, avec un sac poubelle et son bébé dedans...

      Oui, je sais, le moment, n'est pas à la rigolade, c'est clair, je pense à toutes celles, qu'un garçon de leur âge, ou un homme ait mis dans une situation difficile,  et qui va devoir trouver l'argent, en toute hâte, pour aller pratiquer un IVG ors frontière, parce que ces sénateurs, ont manqué de courage...

        Autant le dire, pour admettre que d'autoriser l'IVG,  il faille avoir "les couilles", pour le faire, me semble plutot bienvenu, non ?

     Alors, oui, ce type de mensonge, et ces méthodes, me font hurler...

        Me font hurler aussi, ceux et celles, qui prétendent qu'une femme portera toujours une terrible traumatisme,  du fait, d'avoir un jour, pratiué, un IVG.... C'est entièrement mensonger.

        Moi, je ne l'ai jamais pratiqué, c'est vrai... Mais si l'une de mes filles, me disait un jour, qu'elle voudrait en pratiquer un, et qu'elle m'en explique les raisons, ou pas, d'ailleurs, et que finalement, ce serait elle, et elle seule qui déciderait de son choix, et je jure devant Dieu, que je la soutiendrai....

       Souhaiter pratiquer un IVG, pour une femme, est quelquefois un acte d'amour, le plus intense et le plus "responsable", qu'on puisse envisager, vis à vis de ce minuscule embryon de vie, quand on a conscience, que ce qui l'attend, fera de sa vie, quoi, qu'il advienne, un enfer.... la mère seule, en a conscience, justement, et absolument personne d'autre.

       Parce que la femme, quelle que soit son âge, est la seule à detenir, les origines de cet embryon de vie, justement.

       Mais ce qui me révolte plus encore, c'est de savoir, (je n'ai pas vérifié, bien sûr), mais je suppose, que la chambre des sénateurs est composée, comme toujours, de plus d'hommes que de femmes, ça va sans dire....

       Alors, si leur propre fille, doit un jour, pratiquer un IVG, elle aura les moyens, ELLE d'aller le pratiquer à l'etranger.

       Quand au traumatisme, lié au fait, d'avoir pratiqué un IVG, c'est non seulement ridicule, mais entièrement faux.

       Oui, on y pense, et c'est bien normal, parce que comme le disait Simone Veil, "aucune femme ne pratique un IVG, de gaité de coeur"....

       Un jour de vague à l'âme, cette femme va penser, quelquefois, "il aurait tel âge"... Et l'instant d'apres,  la raison  l'emporte, et elle se dit, "j'avais bien fait, le pauvre, il aurait été si malheureux"...

       Et c'est d'avoir eu le courage de le pratiquer, et sa propre admiration, qui prend le dessus, je le sais, parce que j'ai des amies, qui l'ont deja fait, et qui m'ont expliqué, comment elles, le vivaient, par la suite.

       Les regrets de cet ordre, font partie de la vie.

       Toujours, qu'on soit homme ou femme, il nous arrive des moments, dans nos vies, où nous devons prendre des décisions, qui auront des conséquences irréversibles, qui n'ont d'ailleurs rien à voir, avec l'acte sexuel, ou la conception d'une enfant, et qui engendrent des regrets, infiniment plus graves et dommageables, d'ailleurs,  que le sujet dont je parle aujourd'hui.

       Reprendre contact, avec  un ex, avec un ami perdu de vue, avec des personnes qu'on ait aimées, admirées ou qu'on ait detestées, qu'on ait haï, même, et peut êttre pour des raisons justifiées, puis il y a eu les coups portés, physiques, quelquefois, plus subtiles pour d'autres.

      Les relations humaines sont ainsi faites, que ça n'est qu'une succession de choix, et de leurs conséquences, qui sont autant de rabibochages, de ruptures, et de réconcilations, de fâcheries, de réconcilations de nouveau, qui laissent des traces, des deuils, qu'il faut assumer, des cicatrices dont certaines, quelquefois, laissent des v blessures, qui ne se refermeront jamais, ou très difficilement, pour que notre vie, en fin de compte,  ne  laissent qu'un sac de misières, et de chagrins...."ou pas".

       Un embryon d'enfant à naitre, au moins, reste il au stade d'un simple regret, dans l'esprit d'une femme, qui par son choix, pour lequel moi, j'ai le plus grans respect, une histoire d'Amour, la plus intime qui soit.

      Elle s'est trouvée, quelquefois,  face à la pire lâcheté d'une homme, qui par sa semence, lui, par contre, a refusé de faire face, soit,  en ait été indigne d'inspirer assez de confiance, pour qu'elle, elle ait envie de mener à bien, cette incroyable aventure....

      Alors, de grâce, "les porte couilles", qui décident des lois....VOS GUEULES, qu'ils soient curés, ou qu'ils ne le soient pas.

      Si les hommes, dans l'ensembles, étaient plus responsables et courageux, face à l'acte sexuel, les femmes seraient moins démunies, une fois le début de grossesse constaté.

      Je parlais de féminisme, oui, revendiquer le droit à l'avortement, est une position fémniniste, c'est clair...

      Soit, on reconnait le droit des femmes,  à disposer de leur corps, soit on le leur refuse, et là, c'est une autre affaire.

      Maintenant, moi, j'attends de voir ce que les  anti avortement ont décidé, face au problème de planning familial, d'une part, mais aussi face à la politique de prévention, face aux harcelement, et face aux respect des femmes, de la part des hommes, et ça aussi, c'est une question on ne peut plus féministe, et puis ensuite, on en reparle.

       J'ai en mémoire, notamment, la visite du pape François, visitant des orphelinats, en Argentine,  pays d'Amérique latine, interdisant le droit à l'IVG, avec des centaines et des centaines d'enfants, où certaines femmes, alors, n'auront plus d'autre recours, que d'abandonner leurs enfants, quelle triste reculade, pour l'avenir d'un pays, vraiment.....

      Je pose ici, des liens, où j'en ai parlé, deja, depuis plusieurs années.

    http://francoisenielaubin.viabloga.com/texts/droit-a-l-ivg-

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/s-opposer-a-la-banalisation-de-l-avortement-est-un-devoir.html

    https://plus.google.com/+Fran%C3%A7oiseNielAubin/posts/b2cF8JectZ7

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/societe/soutenir-le-droit-a-l-ivg-c-est-d-abord-promouvoir-la-contraception.html#LxjAUR2ywWfVAwZU.30

    https://www.google.fr/search?q=fran%C3%A7oise+Niel+Aubin+et+l%27IVG&oq=fran%C3%A7oise+Niel+Aubin+et+l%27IVG&aqs=chrome..69i57.9633j0j8&sourceid=chrome&ie=UTF-8

    Lire la suite

  • De la croyance à la spiritualité, il faut toujours « produire ».

      Je « souris » en écrivant ce titre, parce que je réalise que c’est une bonne opportunité, d’ouvrir le sujet, sur le rôle d’une maison de production, au sens large, dans les médias, mais aussi, dans tout ce qui est plus large, artistiquement, comme les éditeurs, pour la littérature, ou bien le cinéma.

      On a tendance à prétendre, que tout le monde court après l’argent, et que "ho ho ho, que c’est mal "….

      Et là, je vois déjà bon nombre d’exilés fiscaux, ou d’actionnaires du CAC40, (au fait, une question me turlupine, est ce que par hasard, ça ne serait pas les mêmes… ????)qui relèvent la tête, en se disant, « ha tiens, tout compte fait, on est peut être pas aussi pourris qu’on pourrait le croire…. Ainsi, allez à la messe, et donner pour les bonnes œuvres, comme le font couramment ceux de la mafia, afin d’équilibrer, n’est peut être aussi nécessaire, tout compte fit »….

      Alors, à ceux là, soyez sans crainte, je « Veil » sur vous, comme le lait de vache sur le feu.

      C’est vous dire, la place d’honneur, que je vous réserve, au sein de mes préoccupations….

      Si le métier de producteur, revêt une aussi grande importance, c’est que c’est lui, et lui seul, qui apporte les fonds nécessaires au fait qu’un émission de télé, un film, pour ne citer qu’eux existent, réellement.

      Vous me direz « mais toi, t’as pas de producteur, et tu fais tes vidéos quand même », et de cette façon, tu distilles, ce que tu souhaites. »…

      Ce qui est vrai….

      Sauf, que le bénévolat, connait ses limites, et s’il en est ainsi, surtout « à ce point là », ça n’est pas faute de tenter à intervalles régulier, de postuler, à droite à gauche, pour en vivre.

      D’autre part, le fait de n’être visible que sur internet, vous interdit d’emblée, d’être visible, par tous ceux qui n’ont pas internet, et notamment, les plus pauvres, et les plus âgés.

      D’autre part, y compris, dans le milieu des vidéos, sur dailymotion, viméo ou youtube, pour ne citer qu’eux, avoir l’opportunité, de s’offrir de véritables professionnels, qui maitrisent, le montage, par exemple, ou toutes les autres techniques, il faut sa voir le faire….

      Non, moi, c’est BRUT DE POMME , chaque matin, quasiment, en live, dans mon séjour…. ET si c’est pas parfait, et bien on fait avec.

      Je veux dire, qu’un vrai professionnel, il est normal qu’il gagne sa vie, et que selon le vieil adage, toute peine mérite salaire, tout simplement.

      Sinon, je peux aussi la démonstration, aujourd’hui, du fait, que selon les programmes, de certaines chaines de télé, ou de radio, à l’inverse, certains professionnels talentueux, mettent leur sa voir faire, à des émissions, qui ne brille que par le vide sidéral, dans le meilleurs des cas, ou sont franchement toxique, pour notre jeunesse, notamment.

      Mais ça sera pour une autre fois, d’accord ?

      Il m’est déjà arrivé, dans quelques articles, de vous recommander les émissions religieuses du dimanche matin.

      Je persiste en ce sens…..

      Oui, je pourrai donner la priorité, au « Jour du Seigneur », parce que c’est celle qui correspond au culte, auquel j’adhère.

      Mais observer cette mâtinée, que je qualifierai de médiatico spirituelle, plus largement, me semble plus profitable, que de jouer la carte de l’exclusivité.

      Certains se demandent peut être, pourquoi, ça n’est pas le même producteur, qui produit l’ensemble de ces émissions….

      La raison réside (autant dire qu’elle habite), dans le fait, que chaque culte, souhaite et c’est compréhensible, maitriser l’émission, et je trouve ça, fort sage.

      J’ai le souvenir, du dimanche matin, quelquefois, où je ne mettais ces émissions religieuses, que pour faire entendre à mes filles, alors, petites, la musique, qui accompagnait le générique sur l’émission consacrée à l’islam….

      Je m’étais dit « mais pourquoi, tous les parents, ne d font pas ça pour habituer, les enfants, des le plus jeune âge, à la diversité des cultures »….

      J’étais parfaitement consciente, que je devis probablement la seule (peut être ?), à procéder ainsi…

      Puis une fois passé le générique, j’éteignais.

      En dehors du catéchisme, qu’elles acceptaient, je n’ai jamais rien imposé à mes trois filles, sur ce sujet, et pas d’avantage, une émission religieuse, fût elle « le Jour du Seigneur »….

      On allait à la messe, ou on n’y allait pas, c’est tout.

      Pour ce qui concerne cette histoire de musique, dont je vous parle, elle revêt une importance fondamentale, à mes yeux, parce qu’elle revêt une coloration sonore, qui fait tomber entièrement, la barrière de la langue…..

      Plus un enfant s’est vu confronté, des le plus jeune âge, à des musique qui lui sont étrangères, avec ou sans paroles, je précise, plus son oreille, alors, devient curieuse, d’aller écouter des choses différentes.

      Il n’est pas question de lui imposer, bien sûr, ou alors, à petite dose, et puis s’en servir pour ouvrir le débat, justement.

      Pour ce qui est des paroles, il n’est pas nécessaire de les comprendre. ET si son argument, consiste à prétendre qu’il n’y comprend rien, rétorquez lui gentiment, que quand il écoute Byoncé, ou je ne sais qui, il n’y pige que dalle, non plus.

      Je veux dire qu’on est submergés, depuis le milieu du siècle dernier, par les anglo saxons, et puis généralement, on ne comprends rien aux paroles, mais par contre, on ne s’insurge pas, alors, je vois pas pourquoi, vous parents, devriez a voir des scrupules, à imposer à vs enfants, des chanteurs, qui parlent une autre langue, à laquelle ni vous ni lui, ne pigez rien non plus.

      Pour ceux qui souhaitent utiliser la musique, ou la chanson, pour aborder l’ouverture culturelle, je vous recommande, la collection OCORA de radio France.

      Elle existe depuis longtemps, l’objectif, consistait à l’époque à glaner, partout, dans le monde, des musiques et des chants populaires, qui justement, n’avaient pas encore fait l’objet de la moindre reproduction sonore….

      Autant dire, une banque de données, absolument fondamentale, pure, comme seuls les « amateurs », au sens noble du mot, peuvent l’imaginer.

      Et croyez moi, au moment, où on voit autant de peuples indigènes, être menacés ou disparaitre, c’est juste une démarche d’un altruisme intellectuel, absolument fondamental, qui mérite, non seulement, les plus hautes distinctions, mais aussi, le plus grand intérêt.

      Et bien sûr, c’est Radio France, « le service public ».

      Qui d’autre que le service public, pourrait avoir ce courage, effectivement ?

      Mais revenons-en à la production des émissions de télévision.

      Et somme, soyons clairs, ils ont besoin d’argent…..

      Moi, je leur en enverrai… Si je pouvais.

      Regarder ces émissions, le dimanche matin, même si ça n’est que « picorer, à droite, à gauche, est un moyen absolument passionnant, d’observer, la pluralité des croyances, mais aussi des rites, des cultes, et de mieux les comprendre.

      C’est en vérité, un très bon marche pied, pour ouvrir ce que je souhaite, c'est-à-dire s’autoriser enfin, un regard philosophique, sur la religion, et la spiritualité.

      Comparativement, à ce qu’elles étaient, il y a vingt ans, (avant que je n’y mette mon grain de sel), ces émissions, ouvrent plus sur la diversité, que ce soit sur la présentation mais aussi sur les témoignages personnels, ce qui me semble important, puisque le phénomène d’identification est le moyen le plus naturel, et surtout le plus spontané, que l’être humain cherche son chemin.

    Alors, DONNEZ !

    Lire la suite

  • Israël ? Et si la solution à un seul état laïc, était la solution, face à la menace irano syrienne ?

     Des nouvelles des activités, ente Israêl et la Syrie, c'était ce matin, sr France inter, à réécouter, en suivant ce lien.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-10-juillet-2018

       La raison principale, qui justifie que dans le monde musulman, non pas Israël, mais bien leurs dirigeants, soient aussi détestés, ne reside, dans le fond, que dans la problèmatique de l'occupation de la Palestine, par  Israël, et pas comme on aime le laisser croire, l'antisemitisme.

      Oui, je pretends, et je ne suis pas la seule, qu'à chaque fois, qu'un acte antisemite, est commis,  c'est bel et bien le conflit israelo palestiniens, qui en est le terreau, terreau on ne peut plus nourrissier, au moins autant, d'u tas de compost BIO, dans le fond, d'un jardin, c'est vous dire, et sans canicule, et un taux d'humidité correct... c'est vous dire, à quel point, il en est responsable.

      Je sais, ça emmerde, qu'on pretende ce là, mais ça n'est que la verité, et pour le coup, ça n'est pas de doute, dont il serait question.

      Dans cette hypothèse, donc, on peut quasiment observer Israël, "comme un pou dans un bain de marie rose" musulman, et c'est hélas, parfaitement justifié, puisqu'ils en sont entièrement responsables.

      Je sis désolée, hein, si je choque,  mais quand on voit l'energie qui ait pu être depensée, depuis la creation d'Israël, pour tenter d'aider à resoudre, cette humiation, permanente que subit la palestine, et qu'on observe ce que ça donne, je me sens parfaitement legitime, comme pourrait se sentir d  n'importe qui d'autre d'ailleurs, pour en user  comme je le fais.

       Dans l'hyothèse, donc, d'une solution à un seul état,  LAÎC, comme je le recommande deja, depuis plusieurs années, je n'aurai pas la prétention de dire, que ça serait facile, ou que les blessures, et les morts, si nombreux, d'un seul coups, sembleraient dérisoires...

     Certes non.

       Mais il ne fait aucun doute que la perception d'Israël, alors, vis à vis de ce conflit, pourrait bénéficier d'une revalorisation sans précédent de son image, non seulement, au Moyen Orient, mai aussi, sur la scène internationale....

      Je vous ferai grâce des changement de paradigmes ainsi observés, je pourrai, pour étayer cette posture, vous dire que ça n'est pas de mes compétances, ce qui est vrai.....

      Je dirai plus humblement, que ça n'est ni mon job, les diplomates, eux, et commentateurs politiques sont plus affutés et competants que moi, qui ne suis qu'un clown qui peint, n'en déplaise à certains, fort nombreux, me semble t il.

  • Le couple Gauthier sont les Klarsfeld du génocide rwandais.

     J'ai decouvert, l'histoire de ce couple, et leur combat, pour qu Justice soit faite, au sujet du génocode rwandais.

     J'ai pensé au chanteur Corneille bien sûr, dont la famille s'est trouvé lui aussi, dicéminée, par ce génocode.

     Vous pouvez revoir l'integralité de ce  13h15 dimache, en suivant ce lien. https://www.france.tv/france-2/13h15-le-dimanche/548527-les-gauthier-sans-haine-ni-vengeance.html

      J'ai trouvé tres interpellant, d'observer qu'il ait été précisé, que la presse française, s'interressait bien peu à ce procès.

       Sans vouloir offenser personne, et surtout pas les africains,  bien peu connaissent la géographie des pays d'Afrique, et de g façon non dite, beaucoup font une forme de parallèle, avec le phenomène migrant.

       En gros, "tout ce quia la peau noire, ça vient d'Afrique, et on ne cherche surtout pas à sa voir.

       Comment vous dites ? Seconde ou troisième génération  ? 

       Ha, oui, comme c'est amusant, tiens, j'entendais marine le pen, justement, il y a quelques semaines, dommage que je n'ai pas noté, prise en flagrant delit, d'avoir un total amalgame, entre les migrants d'aujourd'hui, qui cherchent à venir en France,  quelque soit le pays d'où ils sont orginaire, et les descedants de ceux, qui sont venus torcher le cul des français, et faire les sales boulots, depuis un siecle, elle n'y voit, elle, absolumnt aucne différence.

      Inquiétant, non ?

       Ensuite, une des raisons pour lesquelles, de façon inconsciente, on ait du mal, ici, en France, à accorder le prix qu'il faut, pour que Justice leur soit redue, reside n'en deplaise à certains, dans notre passé de colonisation.

       Il fût un temps, où  Emmanuel Macron, en visite sur le sol africain, s'etait permis un trait humoristique, avec un dirigeant africain.

       Beaucoup, tout le monde en fait, avait trouvé à y redire,  en expliquant, que c'était là, une forme de mépris....

       Je n'étais pas d'accord, et j'y avais vu, au contraire, une façon fort judicieuse, d'appuyer sur le fait que faisant de l'humour avec quelqu'un, ce  que je crois vraiment, encore aujourd'hui, signifiait que l'on abat, toute forme de condescendance, qui auraient pu encore demeurer, comme des reliquats de la colonisation. Et je suis certaine, personnellement, que c'était sincère de sa part....

      Alors, maintenant, au delà de toute forme  de suspission de mise en scène, que cette anecdote aurait pu évoquer à cette époque, comme je le dis souvent, "c'est au pied du mur, qu'on voit le maçon"...

      Est que la vie d'un juif, d'un blanc, ou d'un noir, ou d'un armenien, objectivement, aujourd'hui, ici, en France, sur le sol français, a réellement, la même valeur..... ? Nous ne sommes pas aux USA ici, en France, que je sache, enfin, "pas encore".

     

     

     

    Lire la suite

  • Pape François "nos différences nous rassemblent".

       Au sujet de mon article, je précise que c'est aussi le slogan revendiqué, par France Télévision, actuellement.

    https://www.francetelevisions.fr/

       Car s'il est une notion fondamentale, que tout progressiste est en droit de revendiquer qu'il soit croyant ou ne le soit pas,  c'est bien d'observer le fait que les différences qui existent entre certains groupes humains, et certaines cultures, sont bien moindres,  ne serait ce qu'en quantité, que le sont nos similitudes.

      Au sujet des religions, par exemple, si l'on observe bien, le plus souvent ces différences n'existent que dans les rites, beaucoup plus que dans les croyances profondes, qui les ont générés, au fil des siècles....

       C'est pour cette raison que je préconise, une approche philosophique du fait religieux, des le primaire, parce que c'est la meilleure méthode, je crois, pour apprendre la tolérance, en général,  mais donc, aussi, sur la religion.

      Vous en doutez ?

      Chaque être humain, quand il nait, est nu comme un ver.

       Quelque soit l'endroit du globe où il voit le jour, il a besoin exactement des même choses, quelque soit sa culture, quelque soit sa religion, d'un regard bienveillant, si possible,  de celui de sa mère et de son père, ou en tout cas, de ceux et celles, qui ont pour mission, de veiller sur lui, pour le vêtir, le nourrir, le toucher, le caresser, le laver, le changer, mais surtout, le plus fondamental, plonger leurs regards dans le sien, afin de répondre à ses sourrires, ses rires, et ses larmes, puisqu'avec les pleurs, se sont bien là, les seuls modes d'expression, que peut revendiquer, un bébé qui vient de naitre.....

       C'est ce regard si profond, et ce dialogue, incessant, entre les parents et le bébé, qui forment l'irremplaçable fondation, de sa consctruction affective, et donc, par voie de conséquence, aussi, de son développement.

       Ces données fondamentales, transcendent toutes les cultures, toutes les religions, tous les principes même d'éducation, quelquefois, et qui sont parfaitement assimilables, au comportement animal, pas toujours, mais souvent,  ce qui nous aide, à y voir un peu plus clair.

      Pour se faire,  il importe que ces parents, soient dans une situation, si ce n'est emprunte de richesse, au minimum, sécurisé, loin du tumulte des guerres, et de toute forme de périls, que certains gouvernements, provoquent ou entretiennent, quelquefois, de façon parfaitement intentionnelle, avec hélas, aussi, la complicité de certains religieux, provoquant alors, comme c'est le cas, aujourd'hui, plus que jamais, des flux migratoires, d'une extrême gravité.

      Certains, se grattent, la tête, peut être ?

       N'insistez pas trop, vous risqueriez d'ateindre  vos neurones.

       Sur certains points, qui nous amène vers une forme de tolérance, cette similitude, nous ouvre les yeux, comme sur l'adoption, la plasticité des sentiments, ou l'homosexualité, sur d'autres, ils nous éclairent, sur les dangers de certaines similitudes, comme le viol, l'inceste, l'impossibilité à comminiquer, ou la notion de territoire, qui justifie les pires guerres, que l'homme déclanche, encore, aujourd'hui,  et je le crains, dans l'avenir, pour des sujets aussi fondamentaux, qu'est le problème de l'eau....

       Tiens, justement. on ne voit plus "guèrre", ces temps ci, de reportages,  sur les savanes africaines, où les drames, et pourtant si naturels, se jouent, depuis la nuit des temps, entre les carnassiers, et les herbivores.

      Et pourtant, quand il s'agit du partage de l'eau, chacun respecte l'autre, suffisemment pour le laisser aller boire, même si c'est à distance, et que quelques jours plus tard, au hasard des circonstances, le carnassier mangera l'herbivore, quand on tombe sur un point d'eau, chacun laisse l'autre boire, et range ses féroces canines, dans le fond de sa gibecière....

      Si j'en crois, les reportages que j'ai pu voir,  sur certains pays, qui se croient en droit, de s'accaparer les eaux du Nil, par exemple, pour ne parler que de celles là, on serait plus cons, que les animaux, alors....

      Je copie colle l'article du journal "la Croix".

       Tel un vol de colombes, un appel à la paix pour le Proche-Orient est monté au ciel depuis Bari (sud de l’Italie). La cité de saint Nicolas, si vénéré par l’Orient chrétien, accueillait en effet, samedi 7 juillet, la rencontre œcuménique de réflexion et de prière à laquelle le pape François avait convié les responsables d’Églises du Proche-Orient.

    La plupart d’entre eux avaient répondu à l’appel pour ce sommet, inédit jusqu’ici à ce niveau.

     Pourquoi lire La Croix ?
    • La Croix vous offre une information de référence sur l'actualité religieuse.

    À lire aussi

    Pour la paix au Moyen-Orient, les patriarches des Églises orientales réunis par le pape à Bari

     

    Au bord de la mer Adriatique, vers cet Orient déchiré par la guerre, les patriarches ont prié dans toutes leurs langues, de l’arabe au syriaque en passant par l’arménien et l’assyrien, pour que Dieu « inspire des choses bonnes dans les cœurs de ceux qui veulent la guerre et pacifie leurs esprits tourmentés », ainsi que l’a imploré l’orthodoxe Bartholomeos Ier de Constantinople.

    Une « région splendide », où se trouvent « les racines mêmes de nos âmes », avait rappelé en introduction le pape François, mais où « s’est condensée (…) une couche épaisse de ténèbres ».

    À lire aussi

    A Bari, une rencontre inédite en présence de tous les patriarches orientaux… ou presque

    Mettant en cause « le silence de tant et la complicité de beaucoup », le pape a dénoncé « l’indifférence qui tue », posant les chefs d’Églises qui l’entouraient en une « voix qui lutte contre l’homicide de l’indifférence », soulignant notamment « le risque que la présence de nos frères et sœurs dans la foi soit effacée ».

    Au Proche-Orient, les chrétiens qui représentaient encore 20 % de la population à la veille de la Première Guerre mondiale n’y sont plus que 4 %, rappelle d’ailleurs le Vatican.

    « Cela suffit, les oppositions obstinées ! »

    Cette question devait être au cœur de la rencontre à huis clos à laquelle tous les chefs d’Église ont ensuite participé dans la nef de la sobre basilique Saint-Nicolas. À la sortie, entouré de tous les patriarches, il a, dans un discours fort, dénoncer sans ambages toutes les responsabilités dans les conflits du Moyen-Orient, n’épargnant personne.

    « Cela suffit, les avantages de quelques-uns sur le dos d’un grand nombre ! Cela suffit, l’occupation de terres qui lacèrent les peuples ! Cela suffit, la domination des vérités de parti, sur les espérances des gens ! Cela suffit, l’utilisation du Moyen-Orient à des profits étrangers au Moyen-Orient !, a-t-il lancé. Cela suffit, les oppositions obstinées ! Cela suffit, la soif de profit qui ne prend personne en compte, cherchant uniquement à accaparer les gisements de gaz et de combustible, sans égard pour la maison commune et sans scrupule sur le fait que le marché de l’énergie dicte la loi de la cohabitation entre les peuples ! ».

    « Il faut que cette guerre s’arrête »

    Rappelant aux potentats de la région qu’« il faut que celui qui détient le pouvoir se mette enfin et résolument au vrai service de la paix, et non pas de ses propres intérêts », il a aussi rappelé que, à Jérusalem, « le statu quo exige d’être respecté selon ce qui a été décidé par la Communauté internationale » et la nécessité d’une « solution négociée entre Israéliens et Palestiniens ».

    À lire aussi

    Le pape François appelle à respecter le « statu quo » de Jérusalem

    Au cours de la rencontre à huis clos, il devait aussi être question des réfugiés du conflit syrien. « Bien sûr, il faut que cette guerre s’arrête pour que nos malheurs s’arrêtent, explique Mgr Jean-Clément Jeanbart, métropolite melkite d’Alep (Syrie). Mais si je pleure sur ce qui a été détruit, je suis plus préoccupé encore par l’émigration. »

    Jeudi, plusieurs patriarches catholiques et orientaux de Syrie et du Liban, se sont d’ailleurs concertés pour appuyer sur ce thème, crucial à leurs yeux, dans les discussions.

    « Que les réfugiés reviennent »

    « Il faut absolument séparer la question du retour des réfugiés de celle du règlement politique en Syrie », plaide le cardinal Béchara Raï qui a accueilli cette réunion dans son Patriarcat maronite de Bkerké et dont le pays, le Liban, voit les réfugiés (palestiniens et syriens) constituer aujourd’hui plus de la moitié de la population.

    « Ces camps de réfugiés sont un terreau pour le fondamentalisme et la violence », met-il en garde.

    « Il est important que les réfugiés reviennent que les gens rentrent chez eux », martèle le patriarche syrien-orthodoxe Ignace-Ephrem II, qui plaide pour une aide financière au retour de la part des Occidentaux.

    « Nous devons d’abord parler contre la violence »

    « Ceux qui ont passé la mer ne reviendront jamais, reconnaît-il. Mais il y a les autres, dans les pays autour de la Syrie. Nous avons besoin d’eux. » « Je leur assure que le retour est sûr », continue le patriarche, qui siège à Damas et qui, tout en reconnaissant que le régime syrien a ses défauts, souligne qu’il est largement préférable à une domination islamiste.

    « Mais nous devons d’abord parler contre la violence : si nous semblons appuyer un côté ou un autre dans le conflit, ça ne marchera pas, explique-t-il. Aussi, même si notre message n’est pas politique, il s’agit aussi d’envoyer un message aux responsables politiques. Une parole commune des chrétiens d’Orient et d’Occident a beaucoup de poids. »

     

    Lire la suite