google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

FRANCE DU BOUT DU MONDE.

  • Vous avez dit TRAVAIL.

    PROCRASTINATION.

      C’était le débat ce matin, dans l’émission  sur France Inter "service public".

    http://www.franceinter.fr/emission-service-public-on-verra-demain-la-procrastination

     J’ai pris hélas l’émission en cours.

     Mais il est vrai que j’ai une position très tranchée sur le sujet puis que je passe toute mon énergie à bosser pour des gens qui ne m’ont jamais embauchée socialement et qui ne m’ont jamais demandé quoi que ce soit officiellement.

     Mais entendons nous bien..

     Je « caricature » quand je prétends cela ou disons que je grossis le trait, même si effectivement je grossis volontairement le trait pour mieux le dénoncer.

     Que je ne sois au service de personne absolument personne c’est une absolue certitude, je ne suis au service que de moi-même, et des idées que je défends.

     Mais pour le peu que j’ai écouté uniquement la fin pour être précise, enfin le dernier quart d’heure, j’ai trouvé que tout ce quia été dit était tout à fait interpellant.

     La psy notamment, qui a donné son son de cloche tout à fait juste.

     Mais sur le fait que la procrastination soit une maladie et que l'on consulte pour cela, me semble être une erreur.

     Pour moi selon le regard psy donc le seul qui importe pour être clair et je m’en explique il ne s’git toujoud que d’un suymptôme et rien qu’un symptôme et absolument pas une pathologie.

     Et si je pense pourvoir tenir ce discours c’est que precisement il m’arrive chaque jour moi de procrastiner puisqu’on attend apres moi, sur 20 sujets graves qui se produisent dans le monde ou bien en France .

     Comment voulez vous que je puisse moi assumer.

     Je ne suis qu’un être humain contrairement à ce que certains pensent peut être et si MON INSTINCT à moi me dicte d’aller diviser mes petites vivaces que j’ai achetées au printemps alors qu’ayant bossé à rédiger deux article à fond la caisse depuis 4 h il ne s’agit simplement que de protéger psychologiquement d’une pression qui frise la torture psychologique à plus forte raison si l’on considère la situation juridique et psychologique qui est la mienne.

     Ainsi, beaucoup ne procrastinent que pour éviter simplement, de se shooter aux médocs pour « être à la hauteur ».

     Ils font ce qu’ils veulent, moi aussi, et je ne joue pas à ce petit jeu.

     Dans les causes de procrastination, il y a souvent un véritable surmenage. La psy parlait d’un manque d’estime de soi, c’est vrai elle est quelquefois, un symptôme.

     Mais elle plus souvent lié, je pense à un manque de reconnaissance ou à un manque d’estime de soi non pas lié à l’image qu’on a   de soi mais à limage que les autres ont d soi, ce qui est bien different à plus forte raion, en ce qui me concerne.

     Ainsi, le manque absolu, de reconnaissance quelque soit l’angle sous lequel j’observe ma situation est en soi une raison suffisante de procrastiner.

     « A quoi bon effectivement bosser sur tel sujet, puisque de toute façon ce calvaire dure de puis 5 ans et demi, et que de toute façon rien de changera jamais ».

     J’ai eu une mère ainsi ma mère qui se trouvait elle aussi dans une situation similaire ;

     Assurant le travail de ´personne au bas mot à la ferme elle ne pouvait jamais jouir du simple fait qu’elle ait réussi bien faire tel truc ou tel autre ; elle ne travaillait que dans l’urgence à la va vite, réparant les conneries le plus souvent de beaucoup de monde que je n’ai pas à citer.

     Elle a bossé sa vie entière, comme une bête de somme, à la ferme, dans un contexte psychologique affectif et amoureux absolument terrifiant.

     Je ne la voyais quasiment jmai sourire pleurer souvent en préparant à manger , et les phases pendant lesquelles elle prenait des antidépresseurs prescrits par son médecin la rendait qui plus est,, incapable d’avoir des relation sains avec nous, ses enfants.

     Progressivement et encore aujourd’hui la quantité incroyable de souffrance qu’lle a accumulé pendant sa vie entière a fini par forger sa seule identité et la simple idée de voir une autre femme radieuse et heureuse de vivre lui est insupportable alors quand il s’agit de moi, « n’en parlons même pas ».

     J’ai commencé à rédiger un livre sur le féminisme, je l’ai appelé « de toute façon, vous n’y arriverez pas ».

     C’est une boutade bien sûr ;

     Mais je veux dire par là, qu’a  à vouloir poursuivre, trop de buts à la fois, on finit simplement par échouer partout.

     Que ce soit pour les hommes ou pour les hommes qu’ils soient en couple ou qu’ils ne le soient pas.

     Pour moi la procrastination est au contraire, pour être franche, un formidable moyen intellectuel qui recharge les batteries, qui « couve » les projets à venir, comme il a été dit, dans cette émission.

    C’est une donnée absolument fondamentale un véritable joyau, qu’il faut au contraire chérir autant que l’ennui, qu’on n’appelle comme ça, pace qu’on a oublié qu’on existe a  en dehors des autres….

     Que le silence, parce qu’on a oublié, qu’on existe sans le bruit des autres.

    Que l’absence parce qu’on a oublié qu’on existe en dehors de l’autre.

     Quelqu’n qui culpabilise parce qu’il procrastine ne montre qu’un symptôme.

     Son problème n’est pas nécessairement lié à l’estime qu’ila de lui, mais aussi, peut être à l’estime qu’on ne lui reconnais pas ; il sait, ce  qu’il vaut mais il ne reçoit pas le message, qui justifierait qu’il s’y colle.

     Chaque cas est particulier vous comprenez.

     A til signé un contrat de travail ?

     L’a on véritablement mandaté pour accomplir ces tâches ?

     Est-ce que le contexte psychologique affectif, juridique, social, est vraiment celui qui est souhaitable pour qu’il ait envie de s’y coller ?

     Peut être est il simplement en train de se demander si sa place est bien celle qu’il occupe…. Ou bien se demande t il, si le chemin qu’il emprunte depuis un certain temps, est effectivement le bon.

      J’ai notamment particulièrement apprécié l’intervention d’Eric Orsenna parfaitement juste notamment quand il parle de politique au sujet de la démocratique ou bien de l’entrée de la Grèce dans la communauté économique européenne, ce qui je dois dire, devrait en faire cogiter plus d’un.

     Et puisque nous en parlons, je ne pense pas moi que François Hollande mette en premier sincèrement,  cet objectif, à court terme qui consiste à être réélu.

     « Gérer c’est prévoir » et je pense sincèrement que François Hollande est dans cette logique là.

     Enfin pour conclure, je rappelle juste, parce que ça n’a pas été évoqué que cette tendance qui veut que tout aille vite, est aussi à l’origine,  du productivisme dans le secteur agricole …..

     Tant de temps pour elever un cochon.

     Et bien les animaux sont comme les végétaux, vite fait, ne peut pas donner quelque chose de « bien fait » et de bonne qualité.

     Un frêne poussera toujours plus vite d’un chêne ; mais ça n’es pas le frêne que l’ébeniste choisira, pour fabriquer une commode.

     

    Mercredi 28 novembre 2015.

    Avoir un bureau en desordre, rend plus efficace.

    http://www.blog-emploi.com/bureau-desordre-productivite/#comment-90154

    Voici mon commentaire.

    Bonjour.

       Bon et bien voilà de quoi nm déculpabiliser, pour un bon bout de temps.

       Et oui, je suis bordélique, je le reconnais.

     Mais je dois admettre, qu'il faut veiller, cependant, pour soi, aussi, qu'il est malgré tout nécessaire, de temps en temps, de faire un effort e rangement, je ne dirai pas "pour se donner bonne conscience", mais plutôt, par plaisir, afin d'avoir le sentiment, aussi, de temps en temps, de voir, son environnement, de travail, plus agréable...

      Enfin, je veux dire, donner le sentiment, qu'un ours va bondir de sous les dossiers, c'est pas idéal, quoi !

      Mais pour vous aider, je vais vous suggérer une question, toute simple, et néanmoins, absolument existentielle.

       A partir de quel moment, doit  on considérer qu'on doit ranger ?
     Moi, je sais.

        C'est quand vous commencez à chercher quelque chose, et que vous n'arrivez plus à le trouver en quelques minutes, là, je pense, sincèrement, qu'il vaut mieux s'y coller, ensuite, on réalise qu'on y gagne du temps, et de l'efficacité.

     Mais pour ça, il faut avoir la sagesse de l'admettre.

      Moi, je pense que les personnes dont le travail est de faire preuve de créativité, de façon générale, que ce soit dans le milieu artitique, ou pas, ou résoudre des problèmes, quelqu'en soient la nature,  se sentent plus à l'aise, comme rassurés, si leur environnement, n'est pas trop rangé, parce que "physiquement", si l'on considère que "leur terrain de jeu" (créativité !), est leur bureau, ils ne peuvent plus rien inventer, ou si vous préférez projeter, sur leur bureau, puisque c'est deja fait !

     Je parle d'inconscient, bien sûr.

      Alors, le risque, consiste à voir se demander, pour quelle raison, certains creatifs, ou sensés l'être, éprouvent ils, eux, le besoin d'avoir tout rangé, autour d'eux.

       Je vais être franche, si ce sont eux, qui doivent trouver les idées, je vous recommande de veiller au grain, parce que l'ordre est antonomique, avec la notion même de créativité.

       Je parle là, de bureau, et de son environnement, "spontanné", hein, et pas "organisé, pour", CE QUI EST DIAMETRLEMENT DIFFERENT.

       En fait, je suis absolument morte de rire, à l'idée d'imaginer, la tête de certains, en lisant ces lignes..... Futurs collaborateurs, ou collaboratrices, BONJOUR.

        Je précise, loin de moi, le désir de stigmatiser qui que ce soit, et encore moins de me moquer, mais considérant ma situation, je pense que c'est bien peu vous la faire payer.... Mouarffffff ! Enfin, je veux dire, "il me faut bien quelques compensations".

    16 Fevrier 2019.

    Lire la suite

  • Addictions.

       J'ai pour ambition d'écrire un livre sur le sujet.

       Imposible pour information, de traiter de ce sujet de façon aussi peu efficace qu'un simple article, si bien ficelé soit il, parce que le suvol quelquefois fait plus de mal que de bien, pour aider quelqu'un qui est confronté au problème, que ce soit pour lui même, dans son couple, dans sa famille, ou dans un contexte qui soit autre.

       Némmoins, si je ne vais pas approfondir ici, je vais malgré tout  aborder le sujet qui réside dans le fait qu'au sein d'une famille certains voient ceux qu'ils aiment sombrer malgré l'Amour qu'ils leur portent, et que cet aveu d'impuissance est à lui seul, une veritable torture psychologique.

       Il existe en effet quelques pistes, qui doivent être explorées, pour que la personne qui est malade d'alcoolisme, par exemple, (mais j'aurai pu en dire autant de n'importe quelle autre addiction), prenne véritablement conscience du fait qu'il est malade.

      Ces pistes consitent deja par commencer,  par aborder le sujet "quand il est à jeun".

     C'est à dire le matin au petit dej', pour être vraiment sûr qu'il ait les idées claires et pas deja embuées des vapeurs d'alcool.

      S'il est dans la déni, je vous recommande de lui imposer de s'appliquer lui seul, le fait de passer une semaine sans boire la moindre goutte d'alcool.

       Et puis vous en reparlez avec lui, ou elle.

    .  S'il vous raconte et qu'il '  (elle) arrive à admettre qu'il est en souffrance, c'est qu'il est récuperable puisqu'il passe l'épreuve deja de la reconnaissance de sa maladie.

      Généralement, il va vous dire qu'il l'a fait,  et que ça n'a rien révélé de particulier, et que donc il n'est pas alcoolique.

       En fait,  au bout  de quelques jours ou quelques heures il a craqué parce qu'il a été en manque ce qui est cohérent  et vous ment le plus éfrontément du monde, comme le font l'absolue tiotalité des malades mentaux qui souffrent d'addiction.

       C'est assez simple, si c'est quelqu'un que vous aimez, ça fait bien des années que vous savez parfaitement decrypter les moindres signes qui vous démontrent que vous savez VOUS très exactement où il ou elle en est, bouteilles planquées, cuites, en votre absence, souvent, à la maison dans l'espoir que personne ne le sache, avec l'alcool acheté en supermarché, et biture au domicile, salle de dégrisement dans le lit familial, les heures qui suivent.

       Petit à petit, le déni continue, les répercussions sur la santé, sur le travail et sa famille le plus souvent, commencent l'entourage ne sait plus comment faire pour l'aider.

      Quand l'alcoolique lui ou elle, est conscient de son etat, et que donc il accepte d'être aidé, alors, certaines choses peuvent être mises en place.

      Je vous donne des liens.

    http://www.france2.fr/emissions/toute-une-histoire/diffusions/02-03-2015_306713

    http://www.france2.fr/emissions/toute-une-histoire/diffusions/20-05-2015_329431

    http://www.alcool-info-service.fr/Actualites/Alcoolisme-comment-etre-aide-dans-l-emission-Toute-une-histoire#.Vat5kvmOrEg

       Une piste qui n'est pas souvent évoquée est celle de l'hypnose.

      Je précise cependant qu'il faut bien avoir conscience que ce qui importe réside dans le fait que pour une efficacité optimlale, il est souhaitable de traiter le problème de façon plus profonde et en comprendre les raisons aussi. Sinon c'est peine perdue.

      Certes, quand je parle d'hypnose je sais que ça peut vraiment aider dans bien plus de pathologies que l'on ne pense, mais j'y reviendrai.

      Mais pour n'importe quelle forme d'addiction, il faut comprendre que si l'on refuse d'admettre que cette addiction se soit installée pour des raisons précises,  qui doivent donc être comprises, on part dans une démarche thérapeutique qui va à l'encontre du traitement, puisque ça sous entendrait que le malade soit extérieur à sa cure. Ou au fait de se soigner.

       Un peu comme si Tartampion en question disait "Moi je suis alcooloique, ok, mais c'est pas ma faute, j'y suis pour rien, et ça n'a rien à voir avec mon histoire".

        Donc en gros "J'achète un moyen de m'en sortir" (tant que ça n'est pas au bistrot du coin l'honneur est sauf) et voilà, on va faire comme ça".

        C'est très exactement selon ce shémas que fonctionnent les dérives sectaires, par exemple en proposant des  shémas psychologiques qui résoudraient selon eux, le problème auquel vous êtes confrontés. Voilà où reside le danger.

       Alors se faire aider par l'hypnose, ou un autre moyen thérapeutique, moi je dis d'accord, mais il ne faut pas oublier le traitement de fond, qui est un travail plus long qui se fait par la parole, entre autre, qu'elle soit parlée ou écrite, et qui a pour but de soigner le mal à la racine.

        Ensuite, pour les cas de dénis absolus, et la famille est véritablement très inquiète, moi je les comprends fort bien. J'ai connu plusieurs cas aigus, et la mort arrive bien vite, helas.

       Dans cette hypothèse, il ne faut pas avoir de scupules et employer la méthode forte, et le faire hospitaliser en HP.

       En HP on peut être hospitalisé soit de son propre chef (mais ils ne sont généralement pas d'accord) soit sous la décision d'un tiers.

       Ce tiers peut parfaitement être "plusieurs" de telle sorte que les reproches éventuels seraient "dilués". REPROCHES oui, j'ai bien dit REPROCHES; Et puis alors. pourquoi pas ?

       Il faut bien appeler "un chat", "un chat". Aussi étrange que ça puisse paraitre, faire hospitaliser en HP quelqu'un qu'on aime, est précisement une véritable preuve d'Amour, plus souvent qu'on ne le pense.

      Pourquoi faire ?

       Et bien justement, le deni dont il est conscient lui, d'un seul coup, va se retrouver être l'objet d'interrogations de la part des médecins qui sont habitués à ces problèmes de dépendance.

      Ensuite les médecins psychologues et psychiatres selon qu'ils auront réussi ou pas à aider à la prise de conscience, seront à même de décider si oui, ou non il est envisageable de pouvoir tenter un travail therapeutique de la maladie et un traitement psy, si le pateint est partant.

     Mais je vous préviens simplement,  qu'il arrive que cette hiospitalisation ne parvienne pas à provoquer, le soubressaut attendu ou si vous préférez le formidable coup de pied au cul, qui doit être donné.

     Il en est aisi pour n'importe quel problème psy.

       Moi je connais un homme qui a été violé quand il était enfant, qui a déconné dans sa vie d'adulte, comme pas possible, alcoolisme, aussi, "bien sûr, helas", comme ça arrive souvent.

       Hospitalisé en HP, à Saint Etienne du Rouvray à plusieurs reprises, il n'a absolument jamais voulu en quoi que ce soit, admettre ni son alccolisme, ni vouloir comprendre son cheminement et comment il en etait arrivé là.

       Mais au moins, pour l'entourage, absolument personne ne pourra prétendre que ces derniers n'aient pas fait le necessaire en employant la manière forte, pour l'en sortir.

       Ensuite, un malade qui ne veut pas guerrir, il importe de savoir garder ses distances, et de s'en protéger, surtout au sein d'une famille.

      Car l'alcoolisme détruit énormement de familles, et d'enfants.

      Enfin voilà. COURAGE pour ceux dans les familles, qui y sont confrontés. Et n'oubliez surtout pas qu'on ne peut pas guérir d'addictions, quelqu'un qui ne veut en aucun cas en guerrir, c'est pourquoi il importe d'envoyer les bons signaux et d'avoir le courage de faire ce qu'il faut, et ensuite se protéger.

     

     Mercredi 16 septembre 2015.

    Le tabagisme.

       Je n'ai pas encore parlé de ce sujet, parce que je n'ai pas eu le temps. Il s'agit du paquet neutre.

    https://webmail1e.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=20618&check=&SORTBY=1

       Moi je suis pour le paquet neutre, et je m'en explique.

       Chacun sait pertinamment qu'on commence à fumer dans une demarche inconsciente qui est liée notamment au rite initiatique.

       En gros, pour avoir le sentiment, d'accéder au statut d'adulte, on adopte une conduite à risque, je vous grâce de l'évantail du problème, et l'accès à la cigarette,  en fait partie.

       Les enfants qui ont des parents fumeurs s'ils ne fument pas sytemtiquement, sont plus prédisposés à fumer. C'est logique, puisqu'ils copient le modèle, je n'ai jamais encore entendu de statistiques sur le sujet. 9a n'est pas systematique pourtant moi je n'ai jamais fumé, mon ex si et une de mes filles, fule mais tres peu je crois.

       Mais si lon considére que l'apparence du paquet joue un rôle important ce  qui ne peut pas être nié, alors je pense oui que de lui interdire d'existersur le plan esthetique peut être interressant.

       Pour ce qui concerne les debit de tabac, qui sont en desaccord, relativement à cette mesire je leur conseille de diversifier leur activité au delà du cercle des dependances...

       Je veux dire qu'un bureau de tabac, qui ne vit que des dependances, qui relevent de pathologie,  (addictions aux jeux à l'alcool, et à la cigarette) devraient se diversifier. vendre des journeaux par exemple, ou autre chose.

     J'ai fait une proposition sur ce sujet qui s'appelle "le cabaret des oiseaux".

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/la-loi-cabaret-des-oiseaux.html

     

     Jeudi 12 novembre 2015.

    http://www.levif.be/actualite/belgique/le-consumerisme-est-le-nouvel-opium-du-peuple/article-normal-433405.html

     Ha bon ? Et.... C'est nouveau ? ça ? Vraiment ?

     En cours de rédaction.

    Jeudi 21 janvier 2016.

      Je précise que les CHU, proposent différentes possibilités d'aide aux familles et adolescents qui sont demandeurs, car il est possible que le problème soit pris en considération, en amont, avant que ça ne soit plus grave.

    http://www.ch-lerouvray.fr/Centre_hospitalier/presentation.html

     1001 vies, sur les addictions.

    https://brouettenielaubine.wordpress.com/2017/01/18/1001-vies-les-addictions-2/

     

    Lire la suite

  • Suivez l'abeille Françoise Niel Aubin.(Europe).

    https://plus.google.com/104822654194545442326/posts/b1nsCwmFw9s

    http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/video-vive-emotion-lors-de-l-hommage-rendu-aux-trois-policiers-victimes-des-attentats_796105.html

    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/87793/les-stars-en-stage-avec-les-forces-de-l-ordre.html

    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/87752/police-et-gendarmerie-l-hommage-sur-france-2.html

    7 Mais 2019.

    https://www.youtube.com/watch?v=3pkYAHYEwFU

    Une Injonction d' adaptabilité, qui traduit une forme de mépris.

    8 mai 2019

     Je cite, Benoit Hamon, sur BFMTV.

    " Notre liste est une liste citoyenne. Ma fierté est que des citoyens aux horizons divers soient sur cette liste. Ce sont des personnes impliquées pour les droits humains, contre la grande pauvreté, pour la transition écologique. C'est avec ces citoyens que j'ai choisi de me battre".

    #Generations 
    #PrintempsEuropeen 
    #Coherence
    #Clarte 
    #Integrite 
    https://twitter.com/benoithamon/status/1125821349094678529…

    En cours de redaction.

    Lire la suite

  • Les adultes surdoués ? Moi, je le suis.

    21 Mai 2019.

     J'ai suivi, une emission, une nouvelle, sur ce sujet, il y a quelques jours, et je dois apporter, quelques complements d'observation.

     Une des raisons pourlaquelle certains souhaitent, être diagnostiqués, aussi, est due au fait que de l'être, permet de percevoir une allocation, adulte, handicapée, ce qui est mon cas.

     Je précise, que contrairement, à toute logique, qui aurait voulu, qu'on me diagnostique, de façon, plux conventionnelle, les différentes exertises psychiatriques, que j'ai subies, au cours de ces derniers années, ne m'ont jamais donné l'occasion, de passer le moindre test, sur ce sujet, en particulier. Ma curatrice, en a fait la demande, et la demande a été acceptée, je ne cherche pas à comprendre d'aventage.

     Lors de cette derniere expertise que j'ai passée, la psychiatre a mis comme conclusion, que j'étais plus intelligente, que la moyenne, alors, je me contente de cette conclusion.

     Sinon, la confirmation m'a été apportée par l'émission dont je vous parlais, à l'instant,  dont je vous donne le lien.

    https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-17-mai-2019?xtmc=qu_est_ce_que_l_intelligence&xtnp=1&xtcr=2

     Certes, ce test n'a pas pour valeur scientifique, mais on s'en approche... Bon, et bien  voilà, j'ai la confirmation, pour le cas où j'en aurai douté.

     Bon, il est l'heure de manger. J'avais noté un mot, choppé dans l'emission, et que bien sûr, j'avais noté sur un petit morceau de papier, qu'une petite souris, a dû venir pour me le perdre.

     Je vais réécouter en mangeant, et j'y reviens, dans l'après midi.

    3 Août 2019.

    https://enfant-surdoue.fr/detecter_les_surdoues/cinq_signes_pour_l_adulte_surdoue/

     

    Lire la suite

  • Rien, ni aucun médicament, ne soignera plus que la Parole.

    http://cachetonzizigrosnul.forumactif.org/t65-nouveau-protocole-therapeutique#86

    http://cachetonzizigrosnul.forumactif.org/

      16 juillet 2017.

       Alors, que je cherchais un truc, sur internet, pendant que j'écris un livre sur la souffrance psychologique,  je tombe sur un article, qui est le suivant.

    http://sante.lefigaro.fr/article/la-psychanalyse-peut-elle-encore-guerir-

       Pour ce qui concerne le complexe d'Oedipe,  je pense moi aussi, que l'enfant se projette, "en couple", non pas uniquement, avec  son père ou sa mère, selon qu'il s'agit d'un petit garçon, ou d'une petite fille, mais aussi, de façon moindre avec n'importe quel adulte, qui se trouve dans son entourage, non pas dans un couple idéalisé et sexuel necessairement, mais plutôt, dans un couple relationnel, qui veut dire, "reconnais moi", en temps que personne.

      Plus l'enfant est en carence affective, face au couple qui l'éleve, et qui est sensé l'aimer, et plus son instinct le porte à aller chercher cette reconnaissance, vers l'extérieur, par simple instinct de survie.

      Quand au fait, de nier l'existence d'une erotisation du couple, père fille, ou mère fils, là, je ne peux que rire, vraiment, il n'y a qu'à observer autour de nous, au sein de chaque famille,  le regard béat d'admiration, d'un père pour sa fille, surtout, s'il n'en a qu'une, et pas mieux, d'une mère pour son fils, au point, qu'on en ait une vision, à côté de laquelle, le mot "caricature",  semble bien faible.

      Je pense qu'il importe au contraire, de ne jamais l'oublier, si l'on considère à quel point, au sein des familles, très souvent, cette posture pose vraiment de véritables problèmes, et soit à l'origine de tant de souffrances, et de tant de rejets, qui mènent quelquefois, aux pires drames.

      Les mères, qui transfèrent leurs frustrations, sur leur fils, ou les pères, qui transfèrent les leurs, sur leurs filles, sont si nombreux,  que de le nier serait une injure, à l'Amour, que chaque parent, porte à son enfant qui en est victime, pour peu qu'il ou elle, le nie, et refuse de le reconnaitre.

      C'est d'ailleurs, je crois, la cause principale du phénomène de resistance, devant un psy, et quelquefois, de l'abandon de thérapie, ce qui est bien dommage, parce que ces enfants, qui sont devenus adultes, n'en sont aucunement responsables.

      Les dégats sont moindres, quand il y a plusieurs enfants, mais tout le monde n'a pas cette chance.

      Là, où les choses se compliquent singulièrement, c'est quand dans son jeune age,  ce sale petit jeu, dont l'enfant est victime, se produit quand la maman, ou le papa,  a une liaison, une maitresse, ou un amant, et que l'enfant, est mis en sa présence,  créant un trouble d'une grande gravité, parfaitement sous estimé par les parents, alors,  qu'ils oublient froidement, que devant leurs enfants, ils doivent être parents, d'abord, bien plus que partenaires sexuels.

      Amoureux veritablement, c'est une autre histoire, un enfant peut entendre certaines choses, et surtout, être rassuré, et se voir expliquées certaines situations difficiles, et surtout, ne pas lui mentir, puisque tout ce que vous lui cacherez, il le devinera de la façon, aussi subtile, que vous aurez veillé, à les lui cacher, soyez en certains, c'est une specialiste, s  du sujet, qui vous l'explique, helas !

      Mais simples partenaires sexuels,  vraiment, il est très importants d'y veiller, avec la plus grande attention.

     Enfin, l'inverse des "Tante Jeanne", quoi, de Gilbert Becaud.

    Lire la suite

  • OSEZ LE FÉMINISME.

    http://www.osezlefeminisme.fr/

     Je cite:

    "Aujourd'hui, Geneviève Anthonioz De Gaulle et Germaine Tillion vont faire leur entrée symbolique au sein du Panthéon. Le collectif pour les femmes au Panthéon (Osez le Féminisme !, aux côtés de la CLEF, la Barbe et de nombreuses autres), qui avait mené campagne en septembre 2013, s'en félicite.

    Deux femmes, deux combattantes infatigables des Droits Humains, farouchement engagées tout au long de leur vie, à qui la France va enfin rendre hommage.
    Pour autant, l'hommage rendu ne doit pas nous faire oublier l'outrage permanent fait aux femmes : celui d'être les oubliées de l'Histoire.
    Pour deux grandes résistantes qui vont être honorées, combien d'autres ont été exclues de notre mémoire collective ?

    Qui se souvient de Marie-Claude Vaillant-Couturier, Marinette Menut, Charlotte Delbo, Danielle Casanova, Olga Bancic, Mélinée Manouchian… ? Alors que les femmes ont représenté 20 % des forces de la Résistance Française, seules 6 femmes furent élevées au rang de Compagnons de la Libération sur 1042 résistant.e.s.

    Les résistantes ne sont pas les seules femmes rayées d'un trait de plume de nos livres d'Histoire. Elles sont nombreuses à avoir disparu au cours des siècles : toutes celles qui ont fait l'Histoire de notre pays sont sacrifiées sur l'autel de la domination masculine.

    Invisibiliser les femmes dans tous les domaines de notre société, littérature, histoire, géographie, sciences, etc., c'est faire disparaître des modèles considérées pendant des siècles comme hors normes, et rappeler ainsi quelle est la place qui doit être tenue par « la femme ». C'est enfermer les femmes dans la sphère privée, alors que seules les personnes visibles dans la sphère publique peuvent être reconnues par leurs pairs pour leurs actes exceptionnels.

    Pour preuve, il suffit de regarder le nombre de femmes admises au Panthéon, seulement deux, Marie Curie, scientifique, et Sophie Berthelot, pour ne pas être séparée de son mari. Alors que 71 hommes ont reçu les hommages de la Nation.
    Regardons le nombre de femmes citées dans les livres d'histoire, étudiées en littérature, en philosophie et dans toutes les matières : un seul constat, le compte n'y est pas.

    Nous ne réclamons pas une histoire spécifique des femmes. Nous demandons que le devoir de mémoire soit rendu entièrement, que les femmes soient enfin partie intégrale de la construction de notre fameux « roman national ». C'est un enjeu fondamental pour l'égalité entre les femmes et les hommes : sans cette reconnaissance, comment les femmes, peuvent-elles construire leur avenir en tant que citoyennes conscientes de leur passé ? Comment nous tou-te-s, citoyens et citoyennes, pouvons-nous aller de l’avant, si nous considérons que les femmes n’ont toujours pas d'histoire ?

    http://www.osezlefeminisme.fr/…/communique-de-presse-aux-gr…"

     Je suis parfaitement d'accord.

     J'ai regardé, hier soir, l'emission "infrarouge" qui leur était consacrée. j'ai trouvé particulièrement emouvant de voir que certaines parvenaient à dessiner, pour parvenir à aller moins mal, et comminiquer du mieux qu'ellesn le pouvaient.

     Les jambes mutilées par les "medecins", et les bobines de films planquées, pour faire exister des temoignages visuels j'ai trouvé ça vraiment incroyable.

     Ce qui était assez stupéfiant, c'était de voir, quel degré de lucidité elles avaient, dans leur discours. Comme le fait d'affirmer que l'humanité, ne pourra (et pas au conditionnel, s'il vous plait) s'en sortir, que grâce aux femmes, ce dont de plus en plus d'hommes sont conscients, aujourd'hui heureusement. Mais pas assez, encore, helas, puisque les femmes ne sont pas assez entendues dans leur discours, mais aussi dépositaire du pouvoir veritable, quand elles le choisissent.

     http://http://www.france2.fr/emissions/infrarouge

     J'ai notamment été tres atentive aux propos tenus par Germaine Tillon. Ethnologue au debut du siècle precedant en Algerie.

    http://www.germaine-tillion.org/

     Je précise que s'il est un pays du Magrheb, pour lequel j'ai une attention particulière, c'est bien l'Algerie.

      Non pas ques autres pays pour moi, soient moins dignes d'interêt, mais ce "souci" pour moi ne fait que poser l'index sur les consequences de la guerre d'indépendance, qui marquât notre histoire, au debut des années 1960.

       Je suis née moi en 1961. Pour mon baptême, mon oncle, le dernier frère de mon père, ayant été choisi comme parrain on dût avoir recours à une procuration, pour qu'il soit reconnu comme tel par le prêtre qui eut l'honneur de procéder à mon baptême.

     Ainsi, comme dans chaque famille, cette guerre laissât des traces profondes.

       Je me garderai bien de parler du moindre bilan, que ce soit sur le nombre de victimes, ou sur le moindre chronologie, non pas parce que je considére que ça ne présenterait aucun intérêt, mais pour être franche, je ne me sens pas autorisée, puisque je ne suis pas historienne, à tenir de tels propos, que ce soit ici sur mon site, ou bien ailleurs.

       Par contre comme chacun sait je suis une fine observatrice comme chacun sait. Que ce soit dans mon environnement social ou autre, ainsi que n'importe où où je sois susceptible de capter certaines informations que mon cerveau stoke, quelquefois, sans que ma conscience n'en soit avisée et garde ainsi en memoire, certains évenements qui referont surface au moment opportun.

      Ainsi, ces derniers temps,  a eu lieu le festival de Cannes, ici en France.

     Le festival était présenté cette année par Lambert Wilson, qui a joué il y a quelques années, dans un film qui racontait l'histoire des moines de Thiberines.

    http://www.dailymotion.com/video/xe30j3_extrait-2-des-hommes-et-des-dieux-d_shortfilms&hspart=avg&hsimp=yhs-fh_lsonsw

     

     DES HOMMES ET DES DIEUX.

       Je précise qu'à chaque diffusion, on me laisse entendre que je devrai moi donner mon point de vue, puisque j'ai l'honneur, si ce n'est d'être systemtiquement suivie, au minimum d'être entendue à défaut d'être EXTREMENT ECOUTEE.

       J'ose espérer que les différentes nances relatives à l'ouie, que je viens d'exposer, sauront ouvrir si ce n'est les voies du Seigneur (à moins que ça ne soit "les voix" ) qui ont la réputation d'être "impénétrables", au moins d'avoir bien dégagé la sphère qui entoure chaque oreille des décideurs, en Algerie.

      Ainsi, à chaque fois, tout le monde restait sur sa faim sur le sujet... Mieux valait que ça ne soit que sur "SA FAIM" que plutôt sur "SA FIN" puisque d'assassiner des prêtres, considérant le prix accordé à la vie humaine, ne saurait en aucune façon, être considéré comme UNE FIN précsisément, la mort, qu'elle ait été donnée, injustement, puisqu'une mort par assassinat ne peut en aucun façon être considérée autrement, ou bien naturelle.

      Ainsi la mort, n'est qu'une étape, un passage, que l'on soit croyant ou pas, que l'on soit religieux ou pas, chaque individu ayant à mes yeux, le même prix, qu'il soit Roi Reine pauvre ou riche, "bien né", "ou pas".....

       Je serai tentée de rajouter, puisqu'il serait vraiment dommage que je n'y mette une touche d'humour "On les aura tous les pieds gelés".....

      Mais encore faut il pour celà que le corps, une fois mort, soit intègre....

       Oui je sais, "je fais dans le sordide", cet apres midi.

        Et  vous m'en voyez désolée. A chacun ses armes. Les miennes sont ainsi faites, qu'elles ne s'accordent qu'avec un nez rouge, j'ai beau me battre sérieusement, en argumetant comme je l'ai deja fait, par des lettres ouvertes aux chefs des Talibans ou de Daesh, lettres dont croyez moi, si je me sentais particulirement inspirée, je ne parvenais pas à choper mon nez rouge, qui restait si volatile dans mon esprit, qu'il n'arrivait pas à reintégrer ma main, qui écrivait, c'est vous dire....

        J'ose espérer qu'il va devenir de plus plus docile, "ce nez rouge", pour que je les fasse bien rire, ces gros porcs, qui ont la vision aussi nette, que leurs neurones, sont omnubilés par l'argent et le pouvoir, et extrêmement loin, croyez moi de la simple notion d'Humanité, dont je n'ai aucun doute, que l'espace qui les sépare, individuellement de leur trepas, sera les plus pénibles, psychologiquement que possible.

       Sinon, pour en revenir à l'expression "on les aura tous les pieds gelés" je peux vous faire la version "rechauffement climatique, et avancement des zones désertiques, sur le continent africain" si vous le voulez, ça ne me pose aucun problème.

       Je le peux d'autant plus facilement, que je suis extrêmement soucieuse de ce problème, au point que je soutiens les programmes, de reinvestissement des zones agricoles, qui sont menacées par les avancées désertiques.

    http://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/science-du-desert/actualites/planter-dans-le-d-sert-un-moyen-de-domestiquer-le-dioxyde-de-carbone.html

       J'expliquais donc plus haut, qu'à chaque fois que ce film était diffusé, on attendait mon point de vue, et que ce moment ne venait jamais. Pas plus tard qu'avant hier encore, Thomas Fersen me posait la question, de façon detournée.. Oui le festival de Cannes, bien sûr, avec le présentateur Lamber Wilson, servant de pretexte. Et je réponsdais à Thomas, "il n'y a pas un jour où je n'y pense, je ne pense qu'à ça".

       Et pourtant, je ne passais jamais à l'acte. Je suivais mon instinct, qui me disait que non, le moment n'était pas encore venu.

       Et voilà. Voilà, qu'auourd'hui, je sais que c'est le bon jour.

       En effet aujourd'hui François Hollande fait entrer au Pantheon,  parmi d'autres figures amblématiques, une femme, résistante du nom de Germaine Tillion.

       Cette femme, fut ethnilogue, en Algerie.

       Je vous recommande particulièrement l'émission "Infrarouge" qui lui est en partie consacrée.

       Et pour ceux qui n'auraient pas saisi la relation, je précise, que cette femme, donc, passionnée par l'Algérie, fut ethnologue, là bas avant que la guerre d'Algérie n'eut lieu. 

       Loin de moi, de laisser penser bien sûr, que cette femme, d'une intégrité psychologique et morale, sans précédant, ait pu être envisagée comme étant de nature à avoir rencherri ou nourri la moindre animosité à l'époque, vis à vis du pays colonisateur, c'est à dire la France.

       Mais les faits sont là, pourtant. Que les politiques qui ont été jusqu'à maintenant, assez sots pour considérer l'individu, en regardant en premier lieu, son appartenance religieuse, ont toujours été des handicapés mentaux, tout comme ceux qui ont assassiné les moines de Thiberine..... Et comme le sont aujourd'hui au moment où je vous parle, tous ceux qui s'en prennent  aux catholiques d'Orient, ou à quelqu'autres humains, en pretextant leurs appartences religieuses.....

       Consider un être humain, en ne regardant que cette appartenance religieuse, fait preuve d'une étroitesse d'Esprit, qui confère à l'être humain, un niveau d'intelligence, que pas même un simple mulet, dont les oeillères entravent la vision de l'Humanité,  donc, de l'humain, qu'il a en face de lui, et qui ne demande qu'à vivre, tout autant que la justesse du chemin qu'il est sensé parcourir, dans la vie future....

       Qu'il s'agisse d'une chemin individuel, ou qu'il s'agisses d'une chemin collectif, à plus forte raison, quand il s'agit de montrer le chemin à son peuple tout entier.

     Aussi, je tiens à rappeler, que ces moines qui ont été assassinés, n'ont jamais encore bénéficié, des moindres excuses venant du gouvernement algerien, relativement au comportement que ce dernier a eu vis à vis d'une quelconque faction religieuse, dont visiblement ce dernier était complice à l'époque.....

     Je précise que si aujourd'hui le moindre observateur qui scrute les commentaires, sur l'Isam s'accorde à dire et pretendre que daesh, et les talibans, n'ont plus rien à voir, avec l'Islam, propos pour lesquels j'ai effetivement le plus grand respect.....

     Il n'en reste pas moins que l'Islam d'aujourd'hui, par l'influence de certaines ramifications de ce dernier,  sont encore plus que complices comme chacun sait dans differents pays du monde, d'excision sur les petites filles, des crimes les plus terribles, de viols, de trafic d'enfants, d'esclavage, de mariages forcés,  et que si dans les faits, les gouvernements des pays de culture islamiques, tentent de se faire passer pour des adeptes de la Démocratie,  je précise que je suis tres attentive moi non pas aux effets d''annonces, mais plutot au constations même, et aux chiffres. Ainsi, il apparait que ces factions islamiques, influencent encore beaucoup trop certains de ces gouvernements, au point que les femmes, dont on se fait fort de ne parler, bien sûr que du "sacré voile",  voient leurs droits trop souvent ainsi reduits, comme peau de chagrin.

     "ISLAM" signifie, ethymologiquement SOUMIS.... Quelque soit la religion pratiquée, moi, je n'ai de cesse de penser que la dignité d'un être humain, quelque soit son origine, son histoire, ou sa religion, ne saurait être autre que DEBOUT.

     "à méditer".

     Et pour enrevenir à l'inerthie du gouvernement politique algérien, aujourd'hui, je ne saurai trop leur conseiller de méditer sur la perception, que le monde entier a de cette histoire, et qui se résume ainsi. QUI NE DIT MOT CONSENT.

     En d'autre termes, le fait de ne pas juger le gouvernement antérieur, sur ce sujet, tend à faire croire qu'il aurait à l'époque, approuvé ces crimes, sous la pression islamique.

    Lire la suite

  • L'Europe, pour y voir plus clair.

    14 Mars 2019.

    Une formation, aura lieu demain soir, à Paris.https://www.facebook.com/pcf.parisdixieme/photos/gm.395101567733694/2101683459885893/?type=3&theater

    3 Juillet 2019.

    Deux femmes prennent la tête de l’Europe.

    https://www.nouvelobs.com/politique/20190702.OBS15301/deux-femmes-prennent-la-tete-de-l-europe.html?fbclid=IwAR0Qa0BVQAw6d9BtvUlGBU7qju9djgXSW8SKsuQoV7LjeaSzwUwhswL0T7U

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/sommet-de-l-ue/von-der-leyen-lagarde-sassoli-qui-sont-les-nouveaux-dirigeants-de-l-union-europeenne_3518849.html

     Ce que j'en pense ?... J'observe,  j'écoute, et je ne dis rien, pour l'instant. Souvent, les femmes se montrent plus pugnaces que les hommes, et plus subtiles, en communication, noamment, alors, nous allons voir.

    en cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • Françoise NIEL AUBIN tireuse de ficelles.

    Françoise NIEL AUBIN tireuse de ficelle.

     Je veux parler de celles que l’on fait chez le boulanger bien entendu.

       Je vous parle de ça particulièrement aujourd’hui, parce que Laurent Ruquier a parlé dans un article au sujet de Zemmour.

    http://www.challenges.fr/france/20150316.CHA3893/ruquier-regrette-zemmour-pourquoi-tolerer-l-intolerable-a-la-tele.html

         Je précise que si je suis effectivement enfin sauf erreur de ma part, (mouarfff !) à l’origine du fait que Zemmour se soit fait virer,  ce simple fait à lui seul suffit à ce que j’ai moi d’une certaine façon apporté ma pierre à l’édifice.

       Au moment où  Fréderic Taddeï avait reçu je ne sais plus connard d’extrême droite (pléonasme) je ne m’étais pas privée pour lui écrire et à la main… parce que c’est quelqu’un que j’apprécie énormément.

       Je précise que bien qu’étant à l’origine de beaucoup de changement qui sont intervenus depuis des années au sein de France télévision et de radio France,  je ne peux bien évidemment que papillonner de ci de là, comme je le peux sur les programmes, par manque de temps….

       Quoi qu’il en soit, je précise que malgré certains griefs que je lis, dans cet article, je suis moi extrêmement fière de ma contribution, et ne ressens rigoureusement aucun regret si ce n’est celui de ne pas y travailler encore.

      Le problème pour moi consiste à faire l nuance entre a voir un poste de chroniqueur, de présentateur en bref, d’être salarié(e) de la maison, et en être un ou une invité(e), parce qu’on a sorti un livre  ou bien que l’on a une actualité.

       Il est juste absolument fondamental de bien faire cette nuance, parce que c’est là, et uniquement là que se trouve la seule et véritable clé du problème, si tant est qu’il y en ait un, effectivement.

       Mon désir, à moi  qui ne suis rien d’autre qu’une enfant de Radio France comme nous sommes si nombreux à l’être était de faire de France télévision un groupe qui par ses programmes proposerait aux téléspectateurs des programmes de qualité suffisamment altruistes tout en étant parfaitement abordable  pour que ce dernier, s’amuse en apprenant, apprenne en s’amusant, en bref, hisser les chaines de France Télé vision vers le haut.

      Je suis moi je tiens à le préciser en dehors du sentiment e frustration que chacun peut comprendre vu ma situation parfaitement comblée sur ce point.

      Ce qu’il importe de
    comprendre c’est qu’un animateur ne peut en aucune façon être parfaitement lisse, pas plus qu’un chroniquer soit dit en passant et que de la part de Laurent reconnaitre ses torts, pour moi est juste une preuve d’extrême modestie et de grande intelligence.

       Pour ce qui concerne les débats autres que politiques, sur des sujets de société il est vrai, qu’il est souhaitable que différents points de vue soient présenté par le choix, fait par l’animateur.

      Prétendre que France 2 ait « joue avec le feu » sur ce point m semble véritablement parfaitement exagéré.

       En effet soit l’on choisit des auteurs qui ont des idées relativement similaires  et dans ce cas le débat n’a pas lieu et les discussions qui sont susceptibles de faire avancer le débats n’auraient pas lieu.

      Soit choisit comme l’a fait Fréderic Taddeï,  une sorte de panel d’opinions diverses et s’il y a des clash, effectivement il faut les assumer.

       Mais tant que cette « palette » d’opinions, n’est présente que  chez les invités et si cette palette est effectivement respectée les interlocuteurs entre eux, alors rééquilibrent parfaitement le débat. L’animateur étant en fait le chef d’orchestre.

       La semaine suivante autre sujet autre débat, et s’il se trouve un invité « contestable » aux yeux de certains,  les dégâts sont moindres d’une part, mais surtout sont parfaitement conformes à la notion de Démocratie.

       Ce qu’il m’a importé à moi de faire depuis plusieurs années que je sévis n’est pas uniquement de rechercher la qualité mais commencer par demander de retirer, ce qui est véritablement néfaste. Et quand je dis « néfaste » je pèse mes mots. En premier lieu la téléréalité.

     Ensuite les animateur qui sans être « parfait » (je ne suis pas stupide) ne doivent en aucune façon avoir de façon notoire des conduites à risque.

     « C'est-à-dire ».

       Je suis responsable du fait d que Delarue soit sortie de « toute une histoire ». non pas qu’il n’y travaille plus bien au contraire. Mais qu’il n’apparaisse plus à l’écran pour moi était très important.

       Les présentateurs représentent pour beaucoup de téléspectateur, des personnages avec lesquels ils tissent un lien affectif véritablement.

       Pour certains, ils les voient comme presque un père de substitution ou en tout cas « un pote ». A ce titre il m’importe à moi, qu’ils soient au minimum « bienveillants » et qu’ils fassent leur métier « pour bien plus que leur fiche de paie ».

       A ce titre je soupçonne très fortement que certains animateurs (je pense à  Nagui), ait accepté de travailler à France inter notamment probablement pour moins cher qu’il n’était pays auparavent….

       Il est probable qu’il ne soit pas le seul dans ce cas, mais vous savez comment je suis… Je ne suis pas une femme d’argent moi !

        Je plaisante en disant celà, mais je veux dire par là que le fait que j’ai fait ce qu’il me semblait souhaitable vis à vi de France Télévision, c’était que ceux qui y travaillent, aient pleinement conscience, que les émissions qu’ils faisaient, avaient un rôle à jouer dans la société française, mais aussi bien au-delà, puisque par le biais de TV5 monde, France Télévision  est regardé dans toute la francophonie.

        Pour information, alors que je sais que France télévision, subit des grèves ces temps ci, lors le la grève précédente, j’avais écrit à François Hollande pour lui expliquer que si l’on considère que France Télévision est effectivement parfaitement digne de véhiculer nos valeurs, bien au-delà de nos frontières, il était alors parfaitement cohérent que l’état lui, mette plus la main au portefeuille, pour parvenir à trouver une véritable solution à ces problèmes sociaux.

       En fait pour être franche le seul reproche que je fais aujourd’hui à France télévision c’est de ne pas m’avoir encore embauchée….. Je rappelle que j’ai des projets encore, et que j’aimerai bien entrer à présent dans le vif du sujet au propre comme au figuré. (je ne vise personne….).

     9 Mars 2019.

     C'est ma fête, youpie !

    http://www.amelielescrayons.com/

     

     

    Lire la suite

  • Je cherche un travail !

     

     Cette phrase pourrait être prononcée par beaucoup d'entre nous, c'est vrai.

     Je suis en train d'ecrire un livre sur le coaching, et donc aussi, relativement à la recherche d'un emploi.

     En fouillant sur internet, j'ai trouvé un site, qui me semble vraiment bien foutu.

    http://www.blog-emploi.com/un-coach-pour-vous-aider-a-trouver-un-emploi/

     j'ai laissé là bas un commentaire, qi est le suivant.

    Bonjour.

       Je suis en train d'écrire un ouvrage sur le coaching de façon générale.

       Et en fouillant, je suis tombée sur votre site internet, et je suis super contente de ce que j'y ai trouvé, parce que vous proposez de véritables outils sans avoir la prétention contrairement à certains esrocs, que je ne nommerai pas,  d'apporter la solution.

       Car oui, c'est bien là, que réside le véritable challenge, non pas de faire le travail à la place du demandeur d'emploi, ou de lui montrer des chimères, mais de parvenir à esquisser un chemin qu'il va pouvoir lui, emprunter, pour réaliser son destin et donc trouver un travail, parce qu'il sera  éventuellement parvenu à se réaliser et à se trouver.

     BRAVO , et mille mercis !

     Je vous le recommande chaleureusement. J'ai lu leur façon d'envisager leur démarche, et donc je cautionne parfaitement. Lire les commentaires, qui sont laissés sur le site est tout à fait interressant aussi, puisque certaines situations peuvent vous rappeler la vôtre, peut être ?

    http://www.blog-emploi.com/stages-les-meilleurs-et-les-pires-souvenirs-des-stagiaires/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+modesemploi+%28Modes+d%27emploi%29

     3 Juillet 2019.

     Je suis une cigale, qui cherche du travail, et en plus, ça rime.

    Lire la suite

  • Journée de l'orgasme.

    13 mars 2019.

    Bon, et bien, voilà où ça nous mène, nous, les femmes, avec un auteur compositeur interprète féministe.... Et bien c'est du propre... Sa mère qui était si sage.... Si après ça, toutes les femmes ne cherchent pas à incorporer quelques chorale, et ne se ruent pas, sur l'ensemble de la discographie de Thomas Fersen, c'est à ne plus rien comprendre au féminisme !

    Lire la suite

  • Le voile, un prétexte vestimentaire, facile à instrumentaliser.

    http://artdelapaix.over-blog.com/2014/11/une-maman-voilee-et-sa-filette-refoules-a-l-entree-a-l-entree-de-l-ecole-maternelle-travail.html

       D’après le récit qui est fait, la maman n’a pas été refoulée mais c’est elle la maman qui a décidé, de reprendre sa fillette, et de rentrer chez elle.

       Ensuite, l’article parle de voile alors qu’il est bien connu que le voile est toléré des l’instant qu’il ne couvre que les cheveux, et pas le visage…

     RIEN N’EST PRECISE sur le fait que ce voile ait couvert le visage OU PAS…

     On parle de l’état de panique de l’enfant.

         Je pense que  ce jugement est parfaitement subjectif et que dans l’hypothèse  où cette maman ait apporté son enfant à son école maternelle, le visage voilé, c’est la maman, qui est en tort.

     En effet, je rappelle que la loi aujourd’hui, interdit le port du voile intégral, sur la voie publique….

        Si seuls les cheveux  étaient couverts, la directrice d’école est en tort effectivement. Si le visage était couvert, c’est la maman qui porte  elle même atteinte à sa propre dignité.

        J’ai déjà lu des  témoignages de femmes qui revendiquent le droit, de porter le voile intégral, dans les lieux public, sous couverts d’une pudibonderie digne de l’état islamique contre lequel nous luttons.

        Pour information une femme, qui prétend porter le vole intégral, on ne sait absolument pas qui est dessous. C’est donc parfaitement cohérent.

         Je précise simplement que de prétendre que de cacher le plus possible de sa peau des rayons du soleil, présente un danger relatif à la vitamine D…

        Et que sur le plan psychologique, prétendre qu’il est souhaitable  de cacher son visage, sous couvert d’une religion s’appelle en psychiatrie, « phobie sociale » voir « paranoïa ».

        Je précise que bon nombre de psychiatres sont à même de développer cette théorie, de la façon la plus explicite qui soit et ceux de la façon, parfaitement assimilable, pour la totalité des cultures, qui forment la richesse de notre pays, par les différents flux migratoires.

     

     Quand la laïcité verse vers l’intégrisme.

     

       Le problème est revenu sur la table, parce que Nicolas Sarkozy a abordé ce sujet lors d’un de ses meetings,  la semaine dernière pour donner son point de vue su le sujet.

       De son côté un maire UMP, a cru aussi de préciser qu’il refusait de proposer un plat de remplacement s’il y avait du porc au menu dans les cantines scolaires.

     Enfin j’espère ne pas a voir mal compris….

       Le problème consiste à poser le doigt sur le fait que les menus doivent ou ne doivent pas intégrer, les contraintes imposées par les principes religieux.

       Certaines villes, ont choisi, elles, de proposer systématiquement des menus végétariens, donc, sans la moindre viande et parfaitement équilibrés, donc, les jours aussi où il y a du porc à manger.

       Je pense moi que c’est la meilleure solution, parce que ça présente l’avantage non négligeable, d’apprendre aux enfants qu’on peut manger équilibré sans viande.

       Pour ce qui concerne des exigences, relatives au mode d’abattage des animaux, cacher et hallal, pour moi c’est juste ors de question parce que effectivement les cantines n’ont pas à d  s’adapter à des contraintes d’ordre religieuses.

       Si un menu végétarien est proposé le problème se trouve solutionné. Et si certains parents ne sont pas d’accord ils ont encore la possibilité de récupérer leur enfant et de le faire manger comme eux l’entendent à leur domicile.

       Je rappelle pour ceux qui l’ignoreraient que les cantines scolaires ont déjà assez souvent largement à faire à gérer certains problèmes relatifs aux allergies alimentaires qui sont de plus en plus nombreuses…. Ce qui au niveau logistique doit être relativement lourd à résoudre.

       Pour ce qui concerne le port du voile à l’université je ne suis absolument d’accord avec la théorie, qui consiste à l’interdire.

       Je considère moi que la laïcité ne doit pas verser vers une forme d’intégrisme comme énoncé, dans le titre. Une jeune femme qui fait des études, et qui doit déjà montrer une forme d’émancipation relative à sa culture, doit déjà lutter assez souvent avec une famille qui quelquefois voit d’un mauvais œil le fait qu’elle s’émancipe…

        Le fait de lui interdire le port du voile serait de nature à  mon avis,  soit à le retirer « pour de mauvaises raisons » je veux dire par là, à l’encontre de son désir.

       Pour moi une femme qui porte le voile, n’est pas atteinte,, ni s  dans sa dignité,, ni dans son mode de communication. Partant de cela je considère que c’est un moyen de l’empêcher elle, de s’intégrer…..

       Certes je ne nie pas,, qu’il est souhaitable qu’elle désire ne plus le porter. Mais le lui interdire, est il me semble, le meilleurs moyen  de retarder le moment où elle aura  envie de le retirer véritablement.

        Je rappelle que les signes religieux sont effectivement parait il interdits.. ; Soit. Mais j’ai beaucoup de mal à imaginer qu’on puisse exiger d’un étudiant ou d’un élève qu’il rentre sa croix à l’intérieur de son pull, ou de la retirer.

       Ce qui m’importe à moi c’est que le fait qu’un étudiant ou une étudiante, qui poursuit des études, s’épanouisse prenne de l’assurance et trouve un travail…..

       Je ne sais pas comment le port du voile, est perçu dans le milieu du travail même si j’en ai une vague idée.

       Le fait ayant eu leurs diplôme de prendre conscience que d’ici quelques années, leurs diplômes en poche certains postes leur seront refusés, au seul motif qu’elles portent le voile, est à lui seul suffisamment prégnant pour qu’elles, individuellement, prennent conscience que de ne plus le porter un jour, sera dans leur intérêt.

        Le fait, d’avoir toléré alors au sein des universités aura alors tout son sens parce que ça ne sera pas la loi qui les y aura obligées mais uniquement une décision généralement accompagnée d’une réelle pris de conscience infiniment plus valorisantes pour elles.  

    Mercredi 8 juin 2015.

      Je vois que quelques cas de procès, sont encore en cours sur le sujet.

      Je viens de me relire là, et je ne change ma position que pour la durcir en core plus.

      En effet en periode de canicule quoi, de plus stupide et de plus vnvrant, que de voir que des femmes ou des jeunes filles, s'imposent de porter un vetement long et sombre qui leur tiens chaud, ce là releve juste d'un illogisme qi confere à la bêtise sans nom.

      Certes, précise que je ne suis pas stupide, moi qui suis une ancienne victime d'un pédophile, je conçois fort bien, qu'une jeune femme ou une femme, puisse penser avoir de bonnes raisons de vouloir montrer le moins possible sa peau.

       Mais dans cette hypothèse il ne faut pas pretexter particulièrement la religion qui dans ce cas n'est qu'une cage virtuelle, dans laquelle les femmes consentantes s'enferment de façon volontaires.

       J'ai dit précédemment, que cette attitude  était parfaitement assimilable, à une forme de phobie, ce qui pourrait être parfaitement accrédité, par un psychiatre;

       Je rappelle qu'il arrive (ce qui est mon cas) que la peau, soit fragile, (une peau de rousse), comme moi et qu'on puisse alors porter des vêtements légers, de couleur, ou à motifs, et qu'ainsi la peau soit  recouverte, et protégée.

       Pour ce qui est de couvrir son visage c'est un fait qui a lui seul confère effectivement à la m pathologie psychiatrique et je tiens à informer que chaque maman, qui pratique ainsi, aura toujours mon soutien.

       Je rappelle que là où certaines excentriques, font leur crise identitaire via l’intégrisme musulman, il existe dans tous les pays de culture musulmane des femmes d'un courage absolument exemplaire qui luttent chaque jour pour d'une part avoir le droit à la dignité pour que le voile intégral,  n leur soit plus imposé, et quand elles portent le voile, sur les cheveux certains revendiquent le fait d'avoir les cheveux découverts....

       Je rappelle que ce qui fait la g dignité d'une femme ne se situe pas nécessairement dans le regard que son père, son frère ainé ou ses amis garçons portent sur elle, mais bel et bien en tout premier lieu, sur  son cheminement personnel, en dehors, de tout contexte religieux, et culturel, qui confère à un fort désir, d'être elle, ce qu'elle a envie d'être...

       Certains me répondront "et bien justement elle, elle a envie d'être voilée".

       Non, je regrette, "pas de ça ici".... En France.

       Imaginerait on une seule seconde, une femme, qui vit avec un homme dangereux, et violent, qui la bat régulièrement, et passe son temps à l'humilier, à dire ouvertement "oui il me frappe régulièrement, et quand je veux prendre la parole, il m'insulte, et m'humilie du mieux qu'il peut, et je trouve ça très bien, je ne demande qu'une chose c'est qu'il continue, j'adore ça".

       Oui, j'imagine qu'il se trouvera bien quelque détraqués mentaux, pour me servir le refrain du "sado maso" mais là franchement je ne suis pas d'humeur, voyez vous.

       Je rappelle juste qu'il existe précisement un lien extrêmement étroit, entre le sado maso et les violences faites aux femmes, viols, incestes, acte de torture, harcèlement moral, qui sont assenés quand ? Pendant les relations sexuelles, aussi, justement. Et vous savez où les victimes atterrissent ?

     

     A L’HÔPITAL PSYCHIATRIQUE....... CQFD.

       Quand à cette jeune femme, qui voulait aller faire, soit disant un pèlerinage, je pense que ça ne va pas être possible, désolée. Les malades mentaux, on les garde, on en est responsables sur le sol français. Qui plus est, pour des raisons de sécurité, je ne saurai trop conseiller de sortir, le visage particulièrement bien dégagé.

     

    Mardi 5 avril 2016.

     Je cite, un texte posé, sur mon mur FB.

    "Le voile est le premier frein à la liberté de la femme. Ces femmes voilées se mentent à elles-mêmes et devraient trouver un autre mode d’expression pour revendiquer leur liberté, qui est celle d’un dépressif qui ne voit pas le bout du tunnel.

      C'est  pour moi, un point devue, parfaitement caricatural, et stupide, parce qu'il indurait, qu'il suffit, de ne pas être voilée, pour être respectée. ors, chacun sait, helas, à quel point, ça peut être faux; il suffit pour ça, de voir simplement, lestatitiques, combien de femmes occientles, meurent sous les coups, de leurs maris, ou compagnons, combien sont victimes de viol, ou d'agression sexuelles , alors qu'elles ne sont responsables de rien, et qu'elles n'étaient jamais voilées.

      Je pense que la plus belle insulte, que les femmes occidentales, puissent faire aux femmes orientales, c'est d'avoir la prétention de penser à leur place. pour qui se prend on, en effet, pour pretendre que s'arquebouter à revendiquer le droit de le porter,  serait une mauvaise voie d'émancipation ?

      Quand à la comparaison avec la depression, là, encore, ça me semble un peu hasardeux. il est vrai, que de vouloir à tout prix, cacher sa peau, n'est pas tres sain, pour vivre en société, qund ça prend une tournure extrême, mais de là, à considérer que ce soit un symptôme de ddepression....J'en connais plus d'une non voilée, là, encore, qui aurait bien des choses à dire, sur le sujet.

      D'ailleurs, lors de mes sejours en HP, il y a longtemps, je n'ai aucun souvenir d'avoir vu, l'une d'entre elles, qui était voilée, ce qui ne doit pas non plus, être interpeté, comme signifiant l'inverse, je précise.

       Elles sont comme un toxicomane qui croit avoir trouvé un remède à ses maux, plus convaincu que jamais que son existence prend enfin son envol en donnant du sens à une substance nuisible à son état psychique et physique.

       Je pense qu'il y a là, confusion assez navrante, entre culture islamique et islamisme radical.

      Ce dernier, est un vrai problème, un problème d'ordre religieux, c'est vrai, qui est à ranger, avec l'obscurantisme que chaque mouvement sectaire représente, parfaitement assimilable, au djihadisme, c'est vrai.....Quand au rôle du voile non intégral, là, dedans, je pense qu'il faut vraiment avoir atteint un niveau e connerie assez incroyable, pour y voir de telles intentions.

       C’est une illusion, une hallucination. S’auto persuader : « je suis voilée et donc j’existe et vos valeurs ne sont pas les miennes. Je suis une femme libre mais vous êtes aveuglés par vos préjugés qui vous empêchent de percevoir la liberté que j’incarne ».

      Ha, mais moi, je ne suis pas du tout d'accord avec cette interpretation, je suis désolée...

     Quand je vois une femme voilée,  je pense plutot qu'elle se dit,"bon, moi, j'aimerai bien que mes filles, fssent des études,  qu'elle devienne une femme bien , et libérée, si possible qu'elle ait un travail....

     Quand à ce qu'elle pense, c'est à elle, de le dire, si elle en a envie.

       Ma coiffeuse me disait, il y a quelques semaines, que plus une femme était jeune, plus elle tenait à garder les cheveux long... PAR PUDEUR. Et plus elle s'emancipait, et plus elle consentait à devoiler son visage, en ne le cachant plus, derrière ses cheveux.

       Il n'y a le plus souvent, que vers la trentaine, la quarantaine, ou plus, qu'on assume nous, ce que nous sommes, au plus profondde nous, et qu'on va jusqu'à a voir les cheveux courts,  parce qu'on s'affirme, de plus en plus.

       Quelle petite fille, enfant, n'a jamais stippé de retirer un pull, à la fin, quand on passe la tête, pour laisser pendre, le sweet, ou le umll, en arrière, comme siça nous faisait une très longue chevelure ?....

    Une liberté violée, une humanité voilée et une dignité bafouée. Ce sont les vrais signifiants du voile.

     Moi, je considère que c'est là, une interpretation sectaire, du phénomène...

     Et les nudistes alors ??? Tous candidats au viols, et aux orgies ?

     On fait comment, pour être aussi con ?

    Quand on est libre, on ne se cache pas derrière les barreaux de sa prison mentale, derrière le masque de sa condition d’esclave.

     Bon, alors, là, je dois dire que le refrain de la liberté, je trouve ça mais alors, vraimenttres drôle....Franchement risible. moi, qui ne parterai pas le voile, jamais, je suis sous tutelle, là, je ne suis pas libre, de faire ce que je veux, quand je veux, et je ne suis pas libre.  la seule veritable liberté que j'ai, c'est de me taire, ce qui n'est dea pas si mal, ou de m'exprimer. Est ce suffisant, pour autant, pour se sentir libre ?

     Moi, ça ne me satisfait pas !

     Une femme voilée, qui a un travail, est infiniment plus libre, que moi, je le suis !

    Il n’y a pas de différence entre elles et les djihadistes de Daesh qui se couvrent la face".

    Et bien voilà, où on en arrive, pauvre con, ou pauvre conne.

     En gros, c'est un gros delit de véritable islamophobie, là, pour le coup, désolée, d'être aussi franche.

     En fait, il ne s'agissait qu'une manoeuvre, pour récupérer le combat du voile, afin de l'instrumentaliser, à des fins politiciennes, difficile de faire plus clair.

    Je pose le lien, pour avoir les commentaires, sur FB.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=913904605393262&set=gm.775202665949147&type=3&theater

      Ces femmes voilées sont comme un détenu qui s’installe dans les habitudes de son univers carcéral, lequel devient pour lui sa vraie liberté. La liberté de faire trois pas dans un sens et quatre dans l’autre.

      Ces femmes sont les premières victimes du système de valeurs liberticides et castratrices de l’islam. Sans elles, il s’enraye et se grippe, jusqu’à ce qu’il finisse par disparaître. Elles sont les garantes de sa pérennité, ses défenseurs les plus farouches et violentes.
    Nombreuses sont les voilées, en Occident, plutôt que de combattre ce fléau mortel pour la dignité et les libertés humaines, se font les avocates du diable dont elles arborent le masque, comme si elles étaient des militantes du Ku Klux Klan, et le défendent bec et ongles. Elles donnent du sens à la marque au fer rouge qui fait d’elles des humains de seconde zone.

    C’est le syndrome de l’aliénée.

    Jeudi 7 avril 2016.

    http://www.marianne.net/mode-islamique-bayrou-refuse-boycott-prone-elisabeth-badinter-100241728.html

     Oui, moi, je suis plutot d'accord avec lui...

       J'ai le sentiment, moi, qu'on fait beaucoup de foin, pour pas grand chose...

       Je reste convaincue, moi, que le voile,  s'il est perçu, comme un enfermement, ce que je pense, n'en reste pas moins, un accessoire de mode, qui comme chaque accessoire de mode, prête parfaitement à interprétation...

       Interprétation, ou plutôt "outil pudique", de la part, de celles qui le portent, et qu'elle doivent donc, arranger, choisir, et enfin, PORTER OU PAS, comme elles, l'entendent.....

       Oui, c'est vrai,  derrière cette mode "pudique",  (apellation que je découvre ce matin, et sur laquelle je reviendrai), peut se cacher  un enfermement, d'ordre ideologique...

     Peut être ?
     Peut être pas tant que ça, aussi.

       Derrière la volonté de ces femmes,  de revendiquer une féminité, qui leur est propre,  se cache, je pense, moi, une volonté, de trouver une forme de comprimis, ou leurs famille, leurs parents, peuvent difficilement leur reprocher, d'exister de façon plus subtile, et la volonté, de s'emanciper, quoi, qu'on en dise....

      Je sais ou j'entendais, je ne sais plus, un papier, sur la féminisation, côté vestimentaire, ces derniers temps,  il s'agissait, entre autre, des femmes politiques, qui ne portent que le pantalon, des couleurs tristes, et qui vont jusqu'à choisir d'être fringuée, façon androgyne, ou masculine, pour être certaines, de ne pas se faire siffler, lors de prises de parole, à l'Assemblée Nationale.... je parle entre autre, de Naja Vallaud Benkacem, pour qui, j'ai une réelle admiration, et amitié, "et pour cause".....

      Ainsi, on en arrive à nous emmerder, parce que des femmes de culture islamique, en désir de revendiquer une féminité qui est la leur (à quel titre, devrions nous, nous faucaliser, sur notre ideal à nous  ?) alors, qu'il y a quelques semaines, les députés sifflaient madame Latifa Ibn Ziaten, pour le seul motif, qu'elle portait le voile....

    http://www.lelibrepenseur.org/latifa-ibn-ziaten-huee-a-lassemblee-nationale-pour-son-voile/

      Je veux dire qu'il est vrai, que la façon de s'habiller, peut être considéré, comme un mode d'expression, et ce ne sont certainement pas les socilogues, qui me contrediront, mais de là, à considérer qu'une femme, qui persiste à porter le voile, ne peut être qu'une islamiste, je suis profondement choquée, d'entendre de telles conneries....

      Une expression, dit "l'habit ne fait pas le moine"...

       Par les temps qui courrent, si l'on considère l'enorme connerie que vient de sortir hier, monseigneur Lalanne, ( rien à voir avec le chanteur), je serai tentée de preciser, "la chasible ne fait pas le pédophile"....

     Moi, quand je vois une femme voilée, je la considère, en temps que femme, d'abbord, en dehors de son contexte vestimentaire.

      Je reconnais que si j'en croise une, qui est entièrement voilée,  il n'est pas impossible que j'aille vers elle, pour lui dire bonjour, et discuter avec elle. Ou si j'en vois une, qui est voilée, mais qui cache son visage, "le plus possible", je fasse de même....

     Mais sous le voile, quel qu'il soit, se cache une femme, qui elle, pense, vit, a sa propre personnalité, et doit probablement avoir une vie qui n'est pas facile.

     Je ne me suis jamais abaissée moi, àjuger quelqu'un, sur son apparences vestimantaires, et c'est pas demain que je vais commencer.

     Ce sont elles, qui  doivent decider, de ce qu'elles portent.

      Dans les pays arabes, beaucoup de femmes, portent le voile, alors, qu'elle aimeraient ne plus le porter. certaines, elles, quand elle parviennet à aller à la campagne, se font photogrphier, le b voile au vent, comme si elles a étaient des bateaux en partance, j'avais été bouleversées, moi, par ces photos....

      Généralement,  ces voiles sont colorés d'ailleurs, et c'est ça, qui est interpellant, justement..... Arrêtez de les emmerder, avec ces histoires.  Sincèrement, je pense que leur donner l'occasion de parler, de s'expliquer, c'est salutaire, et arrêter de les reduire à ça ! Car il est là, aujourd'hui, le problème.

     Sinon, ce qu'il nomment, "la mode pudique"... Il est où, le probleme. certaines aux infos, disaient "le fait, de cacher sa peau, appeler ça, être non pudique, ça stigmatise, celles, qui ont les cheveux non couverts...

     Je oi dire que ça m'a fait rigoler, vraiment.

     Désolée, mais franchement, moi, je considère que tenir de tels propos, c'est vraiment vouloir foutre la merdde, bien plus qu'autre chose.

     C'est quoi, "la mode pusdique" ? hein ?

     Cest quoi, "cacher sa peau" ?

    Qu'est ce qui peut bien expliquer le fait,  qu'on ait envie, de cacher sa peau ?

       Moi, je suis une ancienne trauma sexuelle. Enfant, je mettais des robes, à mes trois filles. inutile de preciser, qu'assez vite, chacune d'elle, a refusé de porter la moindre jupe ou robe, comme beaucoup de jeunes filles.

     Avoir trois filles, et qu'elles revendiquent toutes les trois, de ne plus être mes trois petites poupées, que je deguisais, comme MOI, JE LE VOULAIS....

      Je ne suis pas nïve,au fond de moi, j'étais parfaitement consciente du fait, que mon histoire influençait, leurs choix vestimentaire, ce qui est logique. je sais m^me aujourd'hui, que cette histoire, va être inscrite, dans leurs génome, sur trois générations !

     Chcun est libre, je dis bien LIBRE de s'habiller, comme il l'entend.

      Pour moi, les eules veritables contraintes, ne resident que dans le fait, que le visage, soit strictement, et LARGEMENT decouvert... Parce que c'est là, que c  se trouve la dignité humaine.

     En cours de rédaction. (je dois revenir sur le milieu de l'article, que je n'ai pas encore trouvé le temps de commenter).

     14 mai 2019.

    Un post sur le sujet, sur Fb a etenu mon attention, je vous fais un copié collé, et je commente, au fur et à mesure.

    Estefan Tofik Dal Rebai.

    "La meuf qui dit "c'est ma religion donc je porte le voile" ce qu'elle dit en fait c'est "on ne PEUT PAS être musulmane sans être voilée".

    Ce n'est pas une liberté : c'est un interdit qui par sa nature se généralise à toutes les muslims si on laisse l'idée être acceptée.

     Je comprends parfaitement.

      On est vraiment, dans une situation, où ce qu’on appelle, « la mode pudique », est récupérée, je dis bien récupérée, à des fins, idéologiques, par le biais de religieux, qui n’ont en fin de compte, qu’un seul objectif, tout faire pour que la femme, demeure, le plus possible, dans un rôle subalterne.

     Car oui, ce qu’on appelle « la mode pudique, jamais, n’a été un comportement revendiqué, uniquement, par l’Islam, mais bien d’autres religions, dans leur histoire, et encore maintenant, utilisent, cette règle, pour enfermer la femmes, dans une norme, qui leur interdit, de jouir, de la féminité.

     Et pourtant, est ce qu’on va emmerder, des mecs, nous, au prétexte qu’on trouverait, leur barbes, indécentes, Ou vulgaires, et pourquoi pas ?

     Si m’est déjà arrivé, et encore, maintenant, arrivé de prendre la défense du vole, je précise, que ça n’a jamais été le voile intégral, au grand jamais, qui est à la femme, ce qu’un collier de chien, est au labrador.

     Parce que quitte à vouloir, nier le rôle, de citoyenne, à une femme, dont le visage n’existe comme tout à chacun, que pour communiquer, par un sourire, de la torpeur, de la joie, ou du plaisir (non, mais quel culot, je vous jure), autant pousser le processus jusqu’au bout, et leur demander de marcher à quatre pattes, et qu’elles, soient tenues en laisse, au moins, les choses seront plus clairement énoncées.

     La mode pudique, est une comportement, qui peut résulter de traumatismes, ou d’histoires familiales, difficiles,  et qui n’ont rien à voir avec la religion.

     Je le sais, pour l’avoir vu, déjà, à plusieurs reprises,  quand j’avais été internée en HP,  aux côtés de jeunes anorexiques qui étaient (et ça n’est pas un hasard), des traumatisées sexuelles.

      Dans les années 50 ma propre mère, marchant en ville, avait couvert sa tête, d’un foulard, parce qu’il pleuvait… elle se souvient avoir été regardée bizarrement, et m’en avait parlé.

    A cette époque aussi, la religion catholique, par ce moyen, instrumentalisait, le vêtement, pour assouvir la femme.

     Chaque religion monothéiste, y a eu recours, dans son histoire, et y a encore recours, sachant que les religieuses, encore, aujourd’hui,  ont les cheveux courts, et portent encore le vole.

     Et pourtant, viendrait il à l’idée de qui que ce soit, d’interpeller une religieuse, dans la rue, pour lui reprocher, de porter le vole ?

     Certainement pas.

     Mais qu’on ne s’y trompe ps, pour autant.

     C’est bien d’écraser la femme, dont il est question, et rien de plus.

     L’argument des religions, serait que la femme, ne doit pas être « sujet à tentation »….

     Déjà, en soi, c’est amusant.

     Ainsi, pour ces religieux,  l’image qu’ils ont de la femme, ne serait qu’assimilable à un bien de consommation, exactement, comme ça se pratique, dans un contexte de viol, où la victime,  se sent destituée de la moindre notion d’humanité,  en une forme de chosification.

     Vous en doutez ?

    Moi, quand je passe devant une boulangerie, j’observe un joli gâteau, et je me dis, que j’entrerai bien, dans la boulangerie, pour l’acheter, et pour le manger ;

     C’est moi, et moi seule, en mon fort intérieur, qui décide, si je dois aller contre, l’envie de le « consommer », ou pas, et pas le gâteau, qui lui, de l’autre côté de la vitrine, doit être mis en cause.

     Ainsi, en prétextant, un contexte de « non tentation », de la femme, vis-à-vis de l’homme, ce dernier, pointe t il, du doigt, de la façon, la plus risible, pour ne pas dire, franchement insultante, pour la gente masculine, son incapacité, à observer la femme, en temps que telle, telle qu’elle est, et lui, maitrisant, d’une part, son comportement, vis-à-vis d’elle,  mais aussi, ses pulsions, quelles, qu’en soient la nature, donc, y compris, ses pulsions sexuelles.

     Mais ce que je trouve infiniment plus grave, encore, c’est qu’agissant ainsi,  c’est lui-même qu’il insulte, parce que brimant, la femmes, dans un rôle, où seul compte, SON VENTRE EN TEMPS QUE REPRODUCTIVE, il se prive d’un potentiel intellectuel,  de la part des femmes, qui pour information, si elles ne se voient quelquefois, que comme ennemies des hommes, ne le sont que parce que ces derniers, les y contraignent.

     Le féminisme, d’aujourd’hui, dont je crois, être l’une des représentants, ne perçoivent pas, l’homme comme un ennemi, mais bien, plutôt, comme un partenaire, à qui simplement, elle impose, ce qui est vrai, un minimum de respect….

     C’est donc, si compliqué  que ça, à comprendre, qu’on veuille exister, pour autre chose, qu’un être inferieur, sensé satisfaire les desideratas de ces messieurs, qu’ils soient religieux, ou qu’ils ne le soient pas ?

     Est-ce donc, si compliqué, vraiment ?

      Les musulmanes des pays où l'islam est la seule religion s’époumonent à nous expliquer ce piège mais certains en France, pour essayer d'afficher une tolérance, n’écoutent pas ces femmes et soutiennent 3 abruties intégristes parce qu'ils pensent la même chose : "toutes les musulmanes sont voilées"…

     Ben non, toutes les musulmanes, ne sont pas voilées…

     Mais par contre, il est vrai que par essence, il faut bien admettre, que l’Islam, par ses théories,  est antinomique avec le féminisme….

     Ce qui est regrettable, par contre, réside dans le fait que les femmes musulmanes, elles,  doivent se saisir du débats,  ce qu’elles ne font pas, et le fait qu’elles ne le fassent pas, laisse la place aux intégristes sur ce sujet…

     En d’autres termes,  il n’y a qu’elles, qui sont à même de faire bouger les curseurs, au sein de leur propre religion.

     Et si aujourd’hui, beaucoup de musulmans, y compris, des hommes, autant que des femmes,  parlent de Dieu, et plus de Hala, ça n’est pas un hasard, c’est qu’ils se sentent plus respectés de cette façon.

     Si l’islam, veut que ses croyants, soient fidèles, à leur culte, c’est au culte de progresser, et pas aux croyants de courber l’échine.

    On a 2 types à combattre : la religiosité stupide et la complaisance abrutie qui confond la religion avec la race.

    la religiosité stupide.

     Elle n’existe pas que dans le cadre de l’islam… Toutes les religions monothéistes en sont coupables par leurs extrêmes, qui consiste à vouloir s’appuyer sur des textes prétendus sacrés (alors, que pour moi, il n’y a guère que la terre qui nous porte,  et chaque être humain, qui le serait), et n’ont pas d’autre pratiques, que d’imposer des règles, pour imposer, dans un contexte de Dieu, à la fois, bouc émissaire, dans le seul et unique objectif, que de dédouaner l’être humain, de sa responsabilité, devant les pires atrocités, qu’il ait commis, dans son histoire, et encore maintenant.

     Il n’est de bonne religion, que celle qui soutient l’être humain, dans son développement personnel, afin qu’il y puise le courage, d’avoir conscience, modestement, qu’il doit apprendre à se faire respecter dans la conscience,  de sa part de responsabilité, au sein de la famille humanité.

     Pour moi, c’est le seul vrai rôle, de toute forme de religion, et je dirai, de spiritualité.

     Cette forme, n’exclue en rien, le fait de croire, en une puissance supérieure, et n’oblige pas pour autant, d’adhérer à un culte.

     Certains, diront, que je fais de la religion, ce qui m’arrange…

     Alors, je précise…

     PARFAITEMENT ! Comme le fait, tout à chacun, sur cette terre, et à ce titre, je ne vois pas en quoi, MA LECTURE, serait moindre, face à des chefs religieux, toutes religions, ou dogmes confondus.


    Ce n'est pas facile mais ce n'est pas l'insulte est la violence qui font comprendre.

     Et oui, parfaitement d’accord, sur ce point.

     C’est pour cette raison, que personnellement, je ne m’en prends jamais, à des femmes voilées,  au seul prétexte, qu’elles, le sont.

     Parce que certaines jeunes filles,  que ce soit en banlieue, o ailleurs, cheminent  sur un sentier, pas toujours facile, où la culture, qui signe leur origine, acceptent difficilement, quelquefois, qu’elles fassent des études, par exemple…

    Si le fait de porter le voile, pour elles, leur donnent le sentiment, par ailleurs, de pouvoir négocier, d’autres, projets, qui leurs sont personnels,  c’est à elles, de voir.

     A chaque fois, que je me trouve en présence, de l’une d’elles, ou de leurs mères, ça se passe, toujours, très bien, parce qu’elles sentent, que je ne suis surtout pas leurs ennemies…

     Je pense que la notion même d’émancipation, pour une femme, est une affaire personnelle, où le voile, peut être leur sembler utiles, et le fait de ne pas le porter, ou de décider de ne plus le porter, un jour, doit être le fruit de leurs évolutions personnelles, et pas qu’on le leur impose, nous, occidentaux, et encore moins occidentales.

     Je crois, en « ls femmes », dans leurs diversités, et dans leur potentiel… Et croire, en quelqu’un, c’est d’abord, parler, et discuter.

     Parce que si l’argument, de prétendre, que  « ça n’est qu’un morceau de s tissus », je dirai, qu’un carré de tissus, peut être aussi, un carré de coton BIO, un carré de soie, des plus sensuelles, un foulard, multicolore, ou bien un chiffon, avec lequel, vous faite le ménage (dans votre conscience, peut être ?), à mois que ça ne soit qu’une « toile à pavé », pour nettoyer le sol, de la maison…

     Argument de merde, à mes yeux,  qui relève, d’une malhonnêteté intellectuelle, des plus criante.

     Car il ne suffit pas d’être femme, pour être une femme respectable.

     Et sous l’étiquette féministe, se cachent, éventuellement, sous certaines culture, les créatures, bien eu recommandables.

     Je ne vais pas déployer ici, l’argument politique, parce que ça serait trop facile.

     Non, je vous renvoie, au numéro de CAUSETTE, le dernier, je crois, que j’ai acheté mais pas encore lu.

     30 histoire de femmes infréquentables.

     Tout est dit !

    Patience quand vous lisez/entendez "raciste!" faites comprendre que l'islam n'est pas un gène des arabes.

     Très drôle. Et oui parfaitement exact.

     C’est amusant, d’ailleurs, je n’ai pas le souvenir, encore, qu’on ne l’ait fait le coup, mais je crois que ça me ferait beaucoup rire.

    Une question s’impose à moi, là, d’une seul coup… Est-ce que détester les cons, peut être interprété, comme une forme de racisme ?

     Je crains que oui…

     Bon, je serai raciste, alors, d’une certaine façon….

    COOL Raoul, on se calme.


    Que tous les arabes ne sont pas musulmans et toutes les musulmanes ne sont pas voilées.

    Ce sera long à faire comprendre, mais ça va finir par être entendu.

     Juste une remarque…

     De puis des années, je me bats, pour que la religion, soit étudiée, non ps sous l’angle théologique, mais bien plus humblement, sous l’angle philosophique.

     Oui, j’ai bien dit HUMBLEMENT, de telle sorte que chacun, dans son fort intérieur, ait le courage de se poser les vraies questions, sur le sujet.

     Vous ne soupçonnez pas, alors, à quel point, « ça calme tout le monde ».

     Pour se faire, et apprendre la tolérance, je préconise,  l’initiation à la philosophie, des le plus jeune âge, en primaire.

     Des essais, déjà, ont commencé, depuis plusieurs années, et le résultat est bluffant.

    17 octobre 2019.

     Ces derniers jours, le voile en question, s'est bêtement enflammé, sous le coup du lance flamme islamophobe, de l'extrême droite française...

     Oui, parce que "chez ces gens, là", quand on a pas d'idée, on a toujours, la boite d'allumettes médiatique, figurez vous, et avec JM le pen, ils sont allés, ces gros, cons, à bonne école.

     Aussi, ils savent fort bien, à qui ils servent la soupe, si l'on considére, que Marc Trevidic,  tire lui aussi, sur la sonnette d'alarme, dans un article...

    C'est ici:

    https://www.lemondejuif.info/2015/09/le-juge-trevidic-le-pire-est-devant-nous-daech-prepare-des-massacres-de-masse-en-france/?fbclid=IwAR2-Vm4rNes65HELParR2lqYmUiULyqFNPSsgm-ZgQs9NcYbgIxuz5Fl950

     A qui, le RN, sert il, donc, la soupe ? Et ceux, qui les suivent ?

     Aux islamistes, eux même, parce que divisr est infiniment plus simple et comode, pour faire son beurre, au sens primaire du mot, que de chercher les appointances, pour précisément, huiler la communication, entre les communautés.

     Idéologiquement le RN, est tres proche des islamistes, puisque l'un comme l'autre, découragent du mieux qu'ils le peuvent, chaque individu, à penser par eux même, pour se faire leur propre opinion.

     Et si vous en doutez, observez donc le programme du RN (enfn, si vous mettez le grapin dessus, je vous félicite, parce qu'attraper des courants d'air, c'est pas facile).

     Contre l'echec scolaire, ils n'ont rien... Abslument rien, à proposer.

     Mais ne nous éloignons pas du sujet.

     L'accompagnement des mamans, le plus souvent, qui sont femmes au foyer,  pendant des sorties scolaires.

     Moi, j'ai fait, ça, et pendant des années.

     Pour commencer, le fait de chercher à cacher son corps, de façon plus qu'insistante, selon les degrés, ainsi que les cheveux, ça porte un nom, on appelle ça, "la mode pudique".

     Cette mode pudique, est effectivement, un travers, que toutesles religions monotheïstes, ont mis sur pieds, pour avilir la femme, afin, et mieux la soumettre...

     Aujourd'hui, encore, il en est ainsi, dans dfférentes religions,  et pas uniquement,  en ce qui concerne l'Islam.....

     La diplomatie, ça consiste, justement, à observer l'autre, avec ses differences, et parvenir à dialoguer.

     Les femmes qui sont au foyer, sont mises au banc de la société, le plus souvent, et une des raisons, pour lesquelles, elles ne travaillent pas, et surinvestissent l'éducation de leurs enfants, est lié, souvent, à un complexe d'inférorité intellectuel...

     Un complexe d'infériorité intellectuel et social, ne signifie pas qu'on est inférieur, mais qu'on a le sentiment de l'être, ce qui est bien différent...

     JE RAPPELLE QUE C'ETAIT EXACTEMENT MON CAS.

     Si je n'ai jamais montré, ni exhibé ce complexe,  j'ai suffisemment oeuvré à cette periode de ma vie, pour corriger le tir, et m'imposer, à moi même différents challenges, afin de booster, du mieux que je pouvais, cette pietre image que j'avais de moi.

     Faire entrer les parents, dans l'école est l'un des moyens de créer des ponts, entre les différentes communautés.... Certes, ça demande des efforts pour tout le monde. Mais tout le monde a à y gagner.

     Expliquez moi, donc, pour quelle raison, quand je croise, une femme qui porte le voile, ça se passe toujours bien ?

     Au point que je la moque, sur le sujet, et qu'on en rigole...

     Ha, oui, zut, désolée, je ne suis pas dans le mépris, j'avais oublié...

    Est ce qu'une femme, qui porte le voile, rit ?

     Est ce qu'elle pleure ?

     Est ce qu'elle pense ?

     Est ce qu'elle est dans la haine, pour la simple raison, qu'elle porterait un voile ?

     Est ce que la connerie humaine, ne peut s'épanouir, que si les oreilles sont bien degagées, ou plus précisément, comme disait mon grand père, quand, il observait les cheveux long, "ho, mais si les cheveux chatouillent le col de la chemise, c'est un muuuuuuuuuuusicien ! (véridique, j'en ris encore...).

     Et vous savez quoi , Il s'appeleait Maurice.... Ce qui ethymologiquement, vient de Maure... autant dire, "un sarazin, messire"...

     Est ce que marine le pen porte le voile ?

     Non, et pourtant, elle cultive la betise, et fit tout pour que vous restiez le plus ignards possible, sans que ça vous pose, le moindre problème, la manipulation, et la stupidité, comme nulle autre pareil....

     Parce que des "µ£¨%µ£¨%µ£¨%", qui vont se faire faire leur brushing chaque semaine, vous shootez dans une poubelle, il en sort 10.... 

     Mais alors, ceux, qui rigolent, ce sont bien les extrêmistes, parce que pour leur mâcher le travail, on pouvait difficilement, rêver mieux.....

     2 novembre 2019.

     Êtes-vous favorable, comme le Sénat, à l'interdiction des signes religieux pendant les sorties scolaires ?

    https://www.lepoint.fr/sondages-oui-non/etes-vous-favorable-comme-le-senat-a-l-interdiction-des-signes-religieux-pendant-les-sorties-scolaires-30-10-2019-2344222_1923.php#xtor=CS2-238

    • Pouzenc Catherine Le non gagne largement bien.

    • Ewen Forget Ça sert à rien leur projet de loi... C'est l'éducation et le respect de l'autre, y compris de l'athée qui est utile. C'est sur ces notions qu'il faut travailler, et pas nous pondre une interdiction supplémentaire.

      1

      • J’aime

        J’aime

        J’adore

        Haha

        Wouah

        Triste.

    • Francoise Niel Aubin Non favorable. Leur prétexte, qui consiste à faire passer le voile, pour un signe religieux, déjà, est complément bidon, puisque toutes les religions, monothéistes, le pratique, ou l'ont pratiqué, dans leur histoire, et en aucune façon, ça n'est rattaché, à l'Islam.

       

    • Francoise Niel Aubin L'objectif, pour ces religions, c'est d'entraver, toujours et encore, la femmes, et l'inciter, à cacher sa peau, est une ficelle, vieille comme le monde, pour tenter de leur faire croire, qu'elle n'ont de valeur, que pour la reproduction.... Il faut être pragmatique, sur ce coup là, et observer, qu'un parent, qui est à la maison, homme ou femme au foyer, à tendance, et c'est bien normal, à surinvestir, l’éducation de leurs enfants, je sais de quoi, je parle... Permettre à ces mamans, d'accompagner, les sorties scolaires, est une opportunité incroyable, pour certains, et certaines justement, de donner à voir, autre chose, que la sortie, d’école, ou l'arrivée à l’école, le matin.

    • Francoise Niel Aubin Un jour, bon, c'est vrai, il s'agissait d'une sortie, plus longue, dans un contexte de jumelage, entre deux écoles, un instituteur de l'autre école, m'avait dit la chose suivante... "Dis donc, c'est incroyable, la maman, de telle gamine, je m'en faisais une certaine idée, et là, j'observe sa fille, qui n'est vraiment pas aimable avec sa maman, et du coup, je revois complètement, mon jugement....